Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sexuel

  • Modigliani et les myopes

     

     

    Diffusé, le 11 Décembre 2017, sur arte : Modigliani - Le corps et l'âme mis à nu
    Début du XXe siècle, peintre et sculpteur Amedeo Modigliani s’est essentiellement fait connaître pour ses portraits qui, aux dires de ses modèles, mettaient leur âme à nu

    Ses nus féminins aux corps lumineux et coup de tonerre dans l’histoire de la peinture c’est de représenter des corps de femmes sensuels, ce qui ne manqua pas dans un premier temps de susciter le scandale car une femme montrée telle quelle est - offrant au spectateur une sensation d’intimité inégalée n’était pas, pour les censeurs, « une chose » présentable en public

    En Art, au regard de la représentation du NU ou de la nudité, encore à notre époque, faute de discerner chez l’artiste un sens profond de l’observation, un « féminisme » infantile et infantilisant, toujours en croisade contre le sexuel dans la société, ny voit quune forme de voyeurisme - CRAB



     

    Vidéo : Extrait de Modigliani - Le corps et l'âme mis à nu
    http://blvids.free.fr/Modigliani.mp4

    Suite : Balance ton Ordre moral
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/12/balance-ton-ordre-moral.html

  • Balance ton Ordre moral

     
       Balthus - " Thérèse rêvant " (1938)
     
     

    Balance ton Ordre moral
    Aux États-Unis – Extrait : Une Ordeuse Morale a initié une pétition pour que le MOMA cesse d’exposer Thérèse rêvant de Balthus à cause « de ce que ce tableau insinue »
    [ … ]
    Mais il insinue ce que vous y voyez madame Mia Merrill, vous qui dites vous inscrire dans le sillage de #metoo et ce que vous y voyez n’a pas ( encore ) force de loi mais dit beaucoup de votre rapport au sens, à la beauté, à la liberté - Jérome Leroy

    Pudibonderie sans frontière
    Un artiste doit pouvoir tout peindre ou tout dépeindre sans craindre la censure ( y compris n'importe quel fantasme personnel quelque soit sa nature ) - sauf, cela va de soi, pour l’éternelle pudibonderie sans frontière, toujours et toujours en mal de croisade, effrayée par le sexuel entièrement déculpabilisé présent dans la société au point de lire à la vue d’une petite culotte une perversion dans ce qu’elle pourrait avoir de plus malsain, notamment, l’organisation romantisée d’une intention pédocriminelle

    D’autre part, ce qui est sans rapport avec ce tableau de Balthus, un peintre, un auteur ou encore une auteure, écrire ou décrire, scénariser en se plaçant dans la tête d’un ou d’une psychopathe heureusement que c’est possible dans un monde éclairé où les puritains ne font pas la loi – mais, sans cesse il faudra contrer la censure sous peine d’abaîtissement collectif - CRAB

    " L'art visuel est l'un des moyens les plus importants que nous ayons pour réfléchir à la fois au passé et au présent ", a indiqué le musée, "et favoriser l'évolution continuelle de la culture à travers des discussions et le respect de l'expression créative."

    Suites : Présumés innocents
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/presumes-innocents-2017.html

    Suite 2 : déroulé d’articles
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Censure


  • Les bonnes mœurs

    Inouï
    Caroline De Haas ( spécialiste en milieux musulmans de l’élargissement des trottoirs pour permettre aux femmes de circuler sans être importunées... ), invitée un peu partout sur les plateaux de « grands médias », imperturbable, à présent espère un plan Orsec pour lutter contre les violences faites aux femmes, et ainsi de confondre ce qui es inhérent à la condition humaine avec une catastrophe naturelleni ne peut à fortiori se comparer à un génocide ( féminicide en l’occurrence ) car ces femmes n’ont pas été tuées parce qu’elles sont des femmes ce sont des faits criminels criminels sans le moindre rapport avec la shoah ou le génocide des arméniens 1
    .
    Cette exigence est d’autant plus tragique-comique que dans notre pays, et ce n’est que justice, les femmes ont presque tout gagné ( voir la condition des femmes dans la plupart des autres régions du monde – lire – entre-autres auteures - Leïla Slimani )
    .
    1 - Le refus de la séparation est la principale cause du passage à l’acte, aussi, il me paraît utile, une fois de plus, de rappeler qu’en 2016, 126 femmes ont été tuées par leur « compagnon » ou leur ex et 34 hommes l’ont été par leur « compagne » - et d’insister sur le fait que si 126 femmes ont-été tuées, 44 des auteurs de crimes se sont aussitôt donné la morttriste bilan de la face peu reluisante de la condition humaine
    .
    Il n’est pas question, pour moi, de minorer les harcèlements sexuels ou moraux ( selon les cas ) dont sont victimes majoritairement les femmes mais aussi des hommes ( harcèlements le plus souvent moraux, mais qui n’en sont pas moins humiliants ), et c’est une raison de plus d’inviter à réfléchir sur la frustration " pas que sexuelle " qui conduit des hommes et des femmes à commettre l’irréparable
    Cependant il faut observer que, dans notre pays, la très grande majorité de la population « vit » quotidiennement frustrée de ceci ou par cela sans que les hommes ou les femmes deviennent tous des assassins - ni pour la grande majorité des hommes de tous devenir des violeurs ou des harceleurs ;
    mais sans doute pour Carline De Haas ( qui elle est une vraie catastrophe naturelle ) - sorte dicône archaïsant de la « sécurité sexuelle », qui pour exister se borne à essentialiser les hommes comme s’il y avait une culture masculine du viol ou du harcèlement, au lieu de participer à la réflexion collective sur l’incapacité pour la majeure partie des populations, de notre pays, de résister sainement à la frustration que révèle bien souvent l’absence de retenue observée à travers des comportements, dont certains sont en effet anormalement nuisibles à autrui dès l’instant, bien sûr, qu’il s’agit de viol, de harcèlement moral ou encore sexuel
    La frustration ( ou les ) est globale, presque autant le refus ou l’incapacité psychologique de s’en accommoder ou de faire preuve de retenue, ce qui ne manque pas de laminer les valeurs d’urbanité - cependant, c’est très exactement le sujet majeur dont doit débattre la société - mais c’est sans doute pour cette brave dame, un exercice de réflexion bien trop difficile, c’est tellement plus facile d’incriminer les hommes, les hommes, les hommes... - CRAB
    .
    Suites : Féministes - si vous le dites
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/feministes-si-vous-le-dites.html?showComment=1511959131648#c1421489465010004305
    .
    Suites 2 : La parole libérée des femmes
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/la-parole-liberee-des-femmes.html

  • L’immortalité

    Je ne comprends pas qu'on invite des Évêques pour débattre de l'euthanasie. Anne Bert moi non plus. Crab
    Atteinte de la maladie de Charcot, chaque jour de plus en plus « emmurée » dans son corps, l ’écrivaine Anne Bert a décidé d avoir recours ? une euthanasie en Belgique. Mais elle voudrait être la dernière à devoir aller à l ’étranger pour mourir « dans la dignité ». Alors elle consacre ses ultimes forces à se battre pour que la loi change en France. Elle publie un livre, Le Tout Dernier Été, qui paraîtra le 4 octobre chez Fayard. À cette date, rattrapée par sa maladie, elle aura déjà bénéficié d ’une injection pour abréger ses souffrances. Laure Daussy

    Les religions, ainsi que toutes les hiérarchies monothéistes aiment la mort, l’athéisme et les athées n’aiment que la vie
    Nous étions très jeunes, filles-garçons, déjà conscients que la mort est absence de sensation, amoureux-amoureuses de la vie, avertis-averties que jouir sans se nuire ni nuire à autrui acte, pour toute finalité, que le plaisir, dans notre société, est la racine de la moraleun état d’esprit libertaire qui ne doit rien, ni ne ressemble en rien à cette société mortifère que les religieux de toutes les confessions tentent sans relâcher de nous imposer

    Mais bon, puisque « nos amis les religieux » tiennent à ce point à l’immortalité - qu’ils se livrent donc tous ( entre-eux ) au cannibalisme, les kto par le biais de l’Ostie ont pris un peu d’avance sur leurs concurrents directs, mais les autres peuvent toujours organiser des sessions de rattrapages et ainsi, bien occupés, de ficher la paix aux gens qui ne leur demandent rien

    Aux antipodes des religions et des bouffées de délires des religieux
    Pour nous jeunes et moins jeunes, au fil du temps, reconnaître ou accepter sans réserve que seul le sexuel dans la société est par nature la source sensorielle des petits et grands bonheurs susceptibles de tapisser nos amours des plus belles " fleurs du bien "
    Ainsi l’expérience hédoniste des quotidiens heureux l’emporte sur l’espérance d’une « vie meilleure et éternellement récompensée » dans la mort que propose la maladie d’illusions sacralisée par le biais pervers de la religion
    Loin de toutes idées de soumission, éminemment imperméables à la promesse contorsionnée d’illusoires lendemains-meilleurs promis, avant la mort ou après la mort, par le politique ou le religieux, libertins-libertaires gourmands, amoureux épris de la vie, nous aimions dire " qu’on aimeraient être immortels, certes, mais à la condition d’avoir le droit d’arrêter " ou pour le dire autrement : plébisciter que mettre fin à ses jours incarnerait le dernier acte de liberté dune existence pour une mort choisie - CRAB

    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/latheisme-en-france-63-de-non-religieux.html

  • Leïla Slimani

    Leïla Slimani
     

    Brillante écrivain franco-marocaine ( je n’écris pas écrivaine, un terme utilisé par les « féministes » de salon ) - Prix Goncourt fin 2016 – a publier le 06 Septembre 2017 : Sexe et Mensonges et Paroles d’honneur

     

    Vidéos : Leïla Slimani
    http://blvids.free.fr/Sexe_islam_f%C3%A9minisme_grand_entretien_avec_Le%C3%AFla_Slimani.mp4

     

    Suites : Freedom

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/freedom.html

     

    Suite 2 :

    Ne jamais-oublier que dans les pays dominés par des musulmans les premières victimes ne sont pas des musulmans mais les athées, les homosexuels et les femmes insoumises

    En France, on ne s’est pas débarrassé de l’inquisition chrétienne pour que s’installe l’inquisition musulmane

    Cependant, il n’y aura jamais d’égalité femmes-hommes réelle dans-aucun des domaines de la société sans-au préalable réaliser un féminisme libertin tant France qu’au Maroc ou ailleurs dans le monde

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html

     

    Suite 3 : Radicalisés en 2017

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/radicalises-en-2017.html

     


  • MESSALINE

    Georges-Antoine Rochegrosse - 1916 -
    .
    Messaline, née le 17 de notre ère à Rome - décède exécutée en 48 dans les Jardins de Lucullus à Rome

    [ Elle n’eut pas la chance d’avoir pour avocat Hypéride. - CRAB - ]

    I

    Liminaire
    D’après Jean-Noël Castorio, Messaline, ainsi que Julie, Agrippine, ou plus tard Théodora, la figure par excellence de la concupiscence sans limites, du désir féminin incontrôlé et incontrôlable, et ne cessera de hanter l'imaginaire occidental à partir de la fin du Moyen Âge

    I




    Extrait de " Femmes Célèbres "
    Messaline vivait aussi dans un contexte où les orgies et les intrigues n’étaient pas rares, elle allait peut-être tout simplement un peu plus loin que les autres.
    Messaline avait une conception du libertinage très particulière : elle incitait les jeunes femmes à s’abandonner à leurs amants, au cœur même du palais impérial.
    Mais elle ne s’arrêtait pas là : elle obligeait leurs maris à assister à la scène.
    S’ils acceptaient, elles les récompensaient. Sinon, elle en faisait des ennemis mortels.
    Sans faire de la psychologie de comptoir, on peut quelque part admirer le courage et la conviction libertine de Messaline : en quelque sorte, elle humiliait les figures masculines par excellence, les maris qui retenaient en “otage” leur épouse dans le foyer familial…



    Souvent décrite comme nymphomane, Messaline était peut-être tout simplement une adolescente souhaitant vivre pleinement, une amoureuse passionnée à qui la vie a joué des tours… - Fin de l’extrait



    I

    Messaline mourra de ne pas-être la femme d’un seul homme
    les polissonnes sont des femmes libres et audacieuses qui, en dépit du péril dans une société machiste, osent tout ! - Pierre Lunel -

    I

    Mais ces femmes qui prennent leur place dans la communauté sociale et politique ne sont pas du goût de Caton qui demande aux hommes encore un effort :
    Romains, si chacun de nous avait eu soin de conserver à l'égard de son épouse ses droits et sa dignité de mari, nous n'aurions pas affaire aujourd'hui à toutes les femmes.»

    I

    Impératrice des sens : La femme ou « la petite louve » qui aimait les-hommes
    Qui savait mieux que Messaline que la mort est-absence de sensation, Elle qui n’a pas réussie à se suicider ?
    J’aime bien Messaline, car ainsi qu’Olympe de Gouges, je considère depuis mon plus jeune âge que le mariage est le tombeau de l’amour, donc si j’avais vécu en ces temps là, n’en déplaise à la grande famille des pudibond-e-s reliquat christiano-musulman de notre époque dont l’objectif central est d’éliminer le sexuel de la société, j’aurais sûrement fait parti - je vous laisse deviner
    Messaline incarne quelque chose de la difficile émancipation et surtout parce qu'elle a marqué son temps ainsi que le feront bien plus tard par exemple Ninon de Lenclos, Émilie du Châtelet, Olympes de Gouges, Georges Sand, Suzanne Valadon, Marie Curie, Susan Travers, Peggy Guggenheim, etc. etc.
    Messaline ne peut se réduire à cette figure de dévergondée et nymphomane que les « historiens » de l’antiquité dominés par leurs fantasmes et leurs convictions ont construit pour faire rire la galerie, car on ne peut-ignorer qu’ils avaient pour premier souci de distraire – donc des historiens plus amuseurs publics qu’historiens au sens où nous l’entendons de nos jours
    Hors, il est-un fait, toutes les statues de Messaline ont été détruites et son nom effacé des édifices publics et des documents après son exécution – il peut se voir là la preuve que la société patriarcale romaine, ( patriarcale, du moins une réalité, du point de vue juridique ), car la femme romaine était loin, au quotidien, d’être une « femme objet », dans la mesure où discrètement dans l’aristocratie l’infidélité bien partagée était-une constante du couple marié - cependant, cette société n’a pu admettre en son sein et surtout au pouvoir une femme émancipée, libertine qui scandaleusement osait être au vu de tous et de toutes - 01 - CRAB

    .

    Suites : Salomé
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/salome.html

    .

    01 : Dis-moi Vénus, quel plaisir trouves-tu à faire cascader la vertu. - la belle Hélène - Offenbach - Suite :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html

    .

    Suites 3 : articles citant Ninon de Lenclos
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Ninon+de+Lenclos

    .

    Suites 4 : Elle a un peu plus de seize ans, et elle est ...
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/01/22/2012-l-egalite-femmes-hommes.html

  • Asexualité islamique

    Blonde : « Tu t’imagines sans doute avoir affaire à une esclave… qui obéit en tremblant à tes ordres ? Mais là tu te trompes fort ! On ne se livre pas à ces fantaisies avec les Européennes ; avec elles, on s’y prend tout autrement » - L'enlèvement au sérail : Opéra de Mozart

    Fanatisme_musulman.jpg

    Sunnat-i-Khaula
    Outil de propagande djihadiste, un nouveau magazine numérique destiné aux femmes, édité par le groupe djihadistes Tehreek-e-Taliban Pakistan ( TTP )
    Extrait d’un article :
    Sunnat-i-Khaula propose également à ses lectrices une interview de l’épouse du chef du TTP. Mariée à Fazlullah Khorasani à l’âge de 14 ans, elle défend les mariages précoces : « Je vous le demande : pourquoi tant de cris d’indignation au sujet des mariages de mineurs ? Il faut bien comprendre que les garçons et les filles pubères, s’ils restent célibataires trop longtemps, risquent de devenir une source de destruction morale de notre société », assure-t-elle.
    Dans un autre article, la propagande du TTP prend la forme d’une lettre qu’un petit garçon de six ans aurait lui-même rédigée. L’enfant y explique que, depuis la mort de son frère dans un attentat-suicide, il aide sa mère à veiller sur les moudjahidines quand il ne joue pas avec son pistolet en plastique, en attendant son tour de prendre la relève du djihad. - Fin des extraits

    .

    Objectif : interdire le sexuel dans la société musulmane
    En France la sexualité n’est pas interdite en dehors du mariage et la plupart des jeunes ne se font pas prier pour en abuser sans modération car il n’y a guère que l’abstinence qui soit nuisible à la santé
    Hors, il est-aisé d’observer qu’il s’agit avant tout pour les djihadistes ainsi que pour la grande majorité des musulmans d’éviter la perte de la virginité des filles avant le mariage - [ pour les garçons ce n’est pas vérifiable ]
    Dans les sociétés ou milieux dominés par des musulmans, l’objectif de ces idéologues musulmans est invariable et vise à nuire essentiellement à la sexualité des jeunes filles en les enfermant dans la reproduction dès leur plus jeune âge
    En France, il y quelque mois j’ai vu arriver dans le proche voisinage une algérienne de moins de 16 ans avec un bébé de plusieurs mois épousée en Algérie par un franco-algérien – l’époux d’au moins plus de vingt que la jeune fille - il ne fait guère de doute qu’il s’agit, une fois de plus, d’un mariage arrangé ou plus vraisemblablement forcé - CRAB

    .

    Suite : La maladie d’illusions

    .

    Suite 1 : Aïcha
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/aicha.html

    .

    Suite 2 : Djemila Benhabib et le cancer islamique
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/09/djemila-benhabib-et-le-cancer-islamique.html

    .

    Suites 3 : Le Paradis d’Allah
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/le-paradis-dallah.html

    .

    Suite 4 : Islam politique
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/09/islam-politique.html

    .

    Suites 5 : Religions - Les grands mensonges à la télé
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/religions-les-grands-mensonges-la-tele_10.html

  • La Mort - le Nu et l’athée libertin libertaire

    1.png

    Le nu absolu diffusé par Arte, capture d’écran
    .

    [ ... la mort ne nous est rien ... Accoutume-toi à penser que pour nous la mort n’est rien, puisque tout bien et tout mal résident dans la sensation, et que la mort est l’éradication de nos sensations. Épicure]
    Dans nos sociétés contemporaines, la mort est-un sujet tabou, dans ce cas est-il vraiment de la seule utilité de connaître la dimension biologique de ce processus ?
    N’est-il pas de meilleures façons d’en parler aux-enfants ?
    Est-ce si difficile d’expliquer aux-enfants qu’une personne morte ne survivra que dans la mémoire de ses proches ou de ceux qui l’on appréciées, détestées ou encore en relation avec ce que l’historien en fera ?

    .

    La détestation sacralisée de la vie
    La mort n’est rien pour l’athée, il sait que quoiqu’il fasse il ne sera ni récompensé ni punit - ne faut-il pas d’urgence rappeler qu’il n’y a guère que les religions monothéistes pour prétendre sans produire la plus petite preuve tangible que la mort est-à craindre ?
    N’est-il pas, à notre époque, nettement plus-urgent de faire aimer la vie en enseignant aux jeunes générations que les arrière-mondes sont de grotesques fables d’un goût mortifère, que la mort est-absence de sensation afin de courager la radicalisation, le terrorisme ou le fanatisme religieux en expansion dans notre société ?

    .

    Comprendre l’importance de la représentation du NU est-aimer la vie
    Pour la religion catholique le nu a une dimension provocante, c’est mal et le voyeurisme est considéré comme un péché
    Pour l’athée libertin libertaire il est-aisé d’identifier les « féministes » chrétiens ou autres affidés des monothéismes par la haine qu’ils vouent à Élisabeth Badinter qui en aucun cas au nom de la ressemblance de genre refuse l’idéologie de la victimisation des femmes, ou encore et surtout ne supportent pas sa volonté exprimée de ne pas dissocier en-aucune circonstance de l’action politique toute évolution par la loi du féminisme universel de l’ensemble des principes de la démocratie
    Ce qui caractérise les « féministes » chrétiens ou autres affidés des monothéismes c’est leur volonté de nier le sexuel et surtout de tenter de l’effacer dans la société, car sur le fond ils se gardent bien de dire clairement qu’ils sont les " meilleurs défendeurs de la reproduction par le biais de la famille nucléaire ", un modèle qu’ils aimeraient bien, envers et contre les réalités de notre société, imposer à toutes et tous - CRAB

    .
    Diffusé sur arte, " Le nu absolu ", 2 extraits : " ne pas porter de vêtements est-un peu aimer la liberté "

    Vidéo 1, extrait :
    http://blvids.free.fr/0_Le%20NU%20et%20la%20religion.mp4

    .

    Vidéo 2, extrait :
    http://blvids.free.fr/0_Betthina%20Rheims.mp4

    I

    Suites : déroulé d’articles
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=%C3%89lisabeth+Badinter&updated-max=2016-10-31T07:13:00-07:00&max-results=20&start=1&by-date=false

    I

    Suite 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/11/poser-nue-pour-le-meilleur.html

  • Féministes ?

     
    Toujours se défier des « féministes » qui vise à essentialiser*0 les hommes - parfois même par le biais de la loi, ce qui revient à rendre les hommes coupables par « nature » de toutes les dérives ou agressions sexuelles
    * 0 : Intimus
    http://blvids.free.fr/0_Intimus.mp4

    .
    Il n’y a rien d’inné ni de génétique dans ces sordides-affaires, l’homme ne naît pas ni violeur ni prédisposé à agresser les femmes qu’il rencontre, pas plus que les femmes qui, ainsi que des hommes, parfois se rendent coupables du crime d’inceste sur de jeunes garçons n’y sont naturellement préposée
    Ce qui n’est jamais vraiment mis-en cause sur le fond par les pouvoirs publics ou les-institutions, ce sont les idéaux misogynes du patriarcat à travers la sacralisation de la phallocratie par la religion qui pourtant par leur impact sur la jeunesse sont la cause majeure des désordres anti-sexuels dont le plus souvent sont victimes des femmes et des fillettes*1 ou des adolescentes*2 ( *1 - *2 : excision, viols et mariage forcé ) car ces-idéaux malsains ont pour vocation d’interdire le sexuel dans la société ;
    la transmission de ces « valeurs » de la peur du corps se fait essentiellement par les femmes, et dans la plus part des cas ce sont des femmes dites à la maison qui s’en chargent - plus nombreuses qu’ailleurs au sein des milieux très croyants

    .
    Si la nature était bonne, nul besoin de médecine, si les religions étaient bonnes nul besoin de la critique athée, antiraciste et féministe des religions
    Contre les idéaux chrétiens ou musulmans où dans notre pays plus de soixante pour cent des français-es sont sans religion, il s’avère que presque presque une femme sur deux, à présent, est infidèle et, bon-an mal an, elles sont toujours, et c’est-un vrai bonheur, de plus-en plus nombreuses

    .
    Dans notre société, la haine du sexuel émane pour l’essentiel de populations non préparées pour la paix - ces femmes-infidèles sont les seules à pacifier, à construire réellement la paix sociale car elles perpétuent ou renouent pour le bien de tous et de toutes avec le principe du désir et du plaisir originel quand, dans la nuit des temps au cours de " l’Évolution ", conscientes de leurs corps les femmes, au regard de cette éventualité parmi les plus-opportunes, dans leur volonté affirmée d’être doué de raison, il leur apparût nettement afin de ressembler à leurs fesses qu’elles devaient faire pousser leurs seins pour enfin être prises par devant ;
    ce coup de maîtresse leur valut d’imaginer le " Droit ";
    sans cette mutation sexuelle voulue par les femmes, à notre époque dans les pays civilisés, il n’y aurait point d’État de Droit ni " Les Droits de la Femme et de la Citoyenne " dont " Les droits des femmes "

    .
    Vidéo : Mâle ou mal dominant ?
    http://blvids.free.fr/Mal_dominant.mp4

    I
    Suites : Mini-jupe
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/mini-jupe.html

  • Les casseroles de la république

    Casserole en cuivre.png

    Quand c’est Fillon qui le dit ça prend un tout-autre sens car il veut ignorer, ce qui n’était pas le cas chez les grecs ni chez les romains, que les gauloises participaient à la décision politique et n’étaient-en-aucun cas les employées de leurs maris

    I

    Hamac et parasol

    « Tous les gestes sont bons quand ils sont naturels. Ceux qu’on apprend sont toujours faux. » - Deburau

    .

    Nul ne peut penser à l’ombre d’une chapelle, mais en revanche sous-un fin parasol non sans s’interdire de se livrer aux caprices et bienfaits de la lecture, c’est-aussi, dans ces moments de félicité, redécouvrir que penser procure une immense jouissance

    I

    Ne laissons pas la Le Pen, seule sur le terrain de la laïcité

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/laicite-2017.html

    I

    Laïcité et campagne présidentielle

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/laicite-et-campagne-presidentielle.html?spref=fb

    I

    Certificat de Coutume

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/tunisie-2017-certificat-de-coutume.html

    I

    Maltraitance des animaux et Présidentielles 2017

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/maltraitance-des-animaux-et.html

    I

    Le rhinocéros et la mort

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/le-rhinoceros-et-la-mort.html

    I

    Être sous-servitudes n’est pas la liberté

    Porter « volontairement » les pires signes de l’infériorisation de la femme c’est se tenir soi-même sous-servitudes et faire le jeu des « gardien-e-s de la pudeur » qui organisent des patrouilles en s’inspirant de l’Iran - [ mais plus grave ], car s’affubler des voiles et burqinis équivaut à poignarder dans le dos les femmes qui ne se sentent plus-en sécurité

    C’est l’affichage du plus grand mépris de la souffrance de ces femmes qui dans certains des quartiers de nos villes se battent, souvent seules, pour ne pas-être privées de liberté et sont le plus souvent victimes au quotidien de menaces ou d’insultes - d’autres ne peuvent-être vues en public avec un homme qui n’est pas-un membre de leur famille

    I

    Pour que la France ne ressemble jamais à n’importe quel pays dominé par des musulmans

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/couvertes-de-pieds-en-cape.html?spref=fb

    I

    Artistes iraniennes

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/artistes-iraniennes.html

    I

    Artistes en Tunisie

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/artistes-en-tunisie.html

    I

    Contre ce que femme veut ….

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/contre-ce-que-femme-veut-tous-les-dieux.html?spref=fb

    I

    Les-audacieuses

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/les-audacieuses.html.

    I

    Mini-Jupe

    La pulsion de vie contre la pulsion de mort des mortifères patriarcats passe par la liberté des femmes à s'approprier leur corps, suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/mini-jupe.html

    I

    Casanova

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/10/casanova.html

    ect. ect. ect. - CRAB


  • Mini-jupe

    fidélité, infidélité, les_sexualités, Mini-jupe, mœurs, pudibonds, sexuel, société

    « C’est délicieux d’avoir le même âgequand on est jeune! » - Mozart

    .

    Couvrez-moi ces jambes que je ne saurais voir

    La mini-jupe signifierait une disponibilité sexuelle, et alors ? - juger la mini-jupe indécente montre que le sexuel dans la société n’est-insupportable qu’aux yeux de populations mortifères CRAB

    .

    Minijupe, extrait vidéo :

    http://blvids.free.fr/Minijupe.mp4

    I

    FidèlePas fidèle

    « D’abord, les femmes n’ont pas d’âge… elles sont jeunes… ou elles sont vieilles !… Quand elles sont jeunes, elles nous trompent… quand elles sont vieilles, elles ne veulent pas être trompées !…». - Quadrille

    .

    L’infidélité est naturelle, c’est la fidélité qui ne l’est pas - car la fidélité conjugale c’est quoi, sinon l’identité très singulière dhommes qui au sexe ont préféré la bouffe, pour les femmes " on sait pas " - CRAB

    I

    Suites : La catharsis

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-catharsis.html

     

  • Qui a peur du sexe ?

    Égalité_femmes-hommes, féminisme, liberté_d’expression, censure, France, islam, musulmans, Sexualités, sexuel, libertines_libertins, abattage_rituel

    Magritte

    I

    Dans l’antiquité, il fut, selon Pline l’ancien, le précurseur de l'insertion de la lumière et l'ombre révolutionnant ainsi la peinture grecque, Apollodore d'Athènes est un peintre athénien ( Ve siècle avant notre ère ) surnommé « le peintre d’ombre » dont Magritte appréciait son goût du mystère - ce goût du mystère, contre les idéaux des principaux penseurs surréalistes qui estimaient que de ne pas associer l’image aux mots ne faisait pas sens, Magritte en toute indépendance élabore l’essentiel d’une production picturale dont chacun de ses tableaux est le révélateur de sa volonté sans faille de détecter, de pénétrer, de signifier exclusivement par l’image le mystère de la pensée – peindre le mystère fut dans la vie d’artiste de Magritte sa raison de vivre

    I

    En France la beauté n’est pas un risque - attendu que dans notre pays, la pensée est la seule lumière

    I

    Dans notre pays, un mari ne décide pas à la place de sa femme, et en France la beauté n’est pas un risque, en islam si - car le monde musulman hait, à peur de la belle femme*1 qui sait s’habiller parce que cette « sorcière ou ensorceleuse » se sait séduisante d’autant plus qu’envers et contre tout éprise de liberté, sans pour autant se prendre au sérieux - sure d’elle, elle aime en tout et pour tout faire ce qu’elle veut quand elle veut

    ( *1 : on sait aussi que l’islam a peur des beaux hommes – récemment l’Iran a refoulé un homme européen à sa frontière, jugé trop beau, donc dangereux...

    Dans une société qui croit à l’émancipation féminine, devons-nous normaliser, dès l’enfance, ce signe plus que très problématique qu’est le voile islamique ?

    Si les enseignantes et les éducatrices en garderie devaient porter le voile ne serait-ce pas inquiétant ?

    Effet nocebo, ces personnes incarnent une autorité symbolique immense : devant les enfants, elles représentent la société et si tel était le cas, le relativisme, ici, justifie la soumission féminine )

    I

    Autrefois les chrétiens excellaient dans cette idée saugrenue de séparer le corps d’une personne de son entendement, c’est dire le désir généré par l’attirance sexuelle, le choix, l’idée, l’esprit, etc., qui du moins ne sont que les effets d’un processus physiologique, neuronal et nerveux, c'est-à-dire exclusivement lié à la chair et au cerveau - mais dans notre époque contemporaine à l’exception d’une minorité résiduelle de catholiques ou autres judéo-chrétiens de pailles, c’est à présent l’islam exporté dans notre pays - pays des libertés individuelles qui, dans notre société, ne veut pas et entend bannir le sexuel ;

    cependant s’observe qu’il en est ainsi un peu partout dans le monde où la religion musulmane entend interdire dans chaque pays le sexuel, interdit la sexualité, sauf pour les hommes en autorisant la polygamie, et de s’acharner à cacher les femmes par crainte du pouvoir de séduction qu’exercent les plus belles d’entre-les femmes, et pour ce faire soumet et humilie toutes les jeunes femmes en leur imposant de rester vierges jusqu’au mariage ( le plus souvent forcé ) - allant jusqu’à mécaniquement les obliger ou en cas de doute à passer un teste de virginité, dans d’autres cas ainsi qu’en Égypte et dans certains pays africains de les priver de la possibilité de jouir de leur sexe par la mutilation génitale ( l’excision )

    I

    Invention des théoriciens islamistes, cette idéologisation, cette instrumentalisation sans précédant du corps de la femme comptant parmi les plus sexistes, inégalitaire, discriminante et inhumaine ( un homme vaut deux femmes et a le droit de battre sa femme dans le coran - c’est dit-on la parole du dieu musulman [?] - ), n’a pas sa place dans notre société où voluptueusement le plaisir est la racine de la morale, de même que le droit de ne pas savoir, de ne pas croire au surnaturel est le reflet de la joie intense procurée par la recherche et l’enthousiasmante satisfaction de la découverte - in fine, si l’on peut rire, se gausser sans modération ( c’est bon pour la santé ) de l’explication des origines de l’univers et de la vie rapportées par les autres religions, il n’en va pas de même avec l’islam ;

    dénué de spiritualité l’islam n’est pas une religion, mais une idéologie purement politique et sociétale qui n’a pas sa place dans aucune des sociétés réellement démocratiques et citoyennes où la recherche de l’éthique prime sur l’irrationnel, sur l’obscurantisme, sur l’exhibitionnisme identitaire dans l’espace public ou encore sur l’ensemble des préjugés ou inepties très genrées que vient ou tente de sacraliser cette fausse religion - CRAB - 23 Octobre 2016

    I

    Révolution sexuelle : vidéo

    http://crab.painter.free.fr/videos/Revolution_sexuelle.mp4

    I

    Libertines - Libertins

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/09/02/libertines-libertins-5842958.html

    I

    Réaliser un féminisme libertin

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/03/18/realiser-un-feminisme-libertin-5775975.html

    I

    Qui sont les femmes ?

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/01/24/qui-sont-les-femmes-5749595.html

    I

    Casanova

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/10/casanova.html

     

    I

    Casanova – Suites :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/10/23/casanova-5704641.html

     

    I

    L'Éros féminin...

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/03/13/l-infemme.html

    I

    Carmen

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/12/08/carmen.html