Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Charlie hebdo

  • Morale absolue

    Il faut en tenir une sacré couche pour en arriver à ça


    Les philosophies : Matérialiste, atomiste et hédoniste à l’origine des Lumières sont, sans recourir à l’invention dieu, l’autre façon de voir le monde

    La morale vient-elle de la religion ?
    Au États-Unis, au cours d'un débat, des représentants religieux affirmaient que les Athées étaient des êtres dépourvus de Morale
    David Silverman, président de l'American Atheists, confirmait effectivement que l'immoralité engendrait forcément la délinquance, la violence et le crime
    [ MDR ] Les mormons, sur le plateau, acquiesçaient
    Il demanda alors, aux représentants religieux de lui expliquer pourquoi 99% des criminels se revendiquaient comme "croyants" dans les prisons américaines ?


    En effet, moins de 1% des détenus sont athées, ce qui n’est pas sans rappeler que la morale est relative et que les religions n’ont pas le monopole de la spiritualité

    Notes : Ce n’est pas nouveau, nous savons depuis longtemps que la criminalité est plus importante dans les villes américaines où le taux de croyants est le plus élevé

    Que dieu bénisse l’Amérique
    Cependant c’est assez logique, en effet : un croyant délinquant ou criminel est avant tout victime de sa mentalité formatée par la religion puisqu’il croie qu’il ne se fera pas prendre et cela, forcément, se retourne contre lui tôt ou tard
    En outre, dans la mesure où rien ne permet de dire ou de prouver que son dieu existe - ses prières pour échapper à son funeste sort s’effondrent sous le sceau de l’implacable réalité de la Justice commune – quand au tout petit nombre « d’athées » emprisonnés je les suspecte de ne pas avoir entièrement remisé dans les poubelles de l’histoire un résiduel de croyances qui leur voile encore l’esprit, et dont-ils payent au prix fort l’ajournement

    Pendant ce temps là en France,
    la Laïcité ne privilégie ni les incroyants ni les croyants car l’esprit de la Nation par ce qui la différencie de la plupart des autres pays européens et du reste du monde ne consiste pas à chosifier nos compatriotes pour les insérer dans les boulins du grand pigeonnier 1, - ainsi que le voudrait obtenir, en fragmentant notre société, une partie de « l’élite » de notre pays en perte de repères
    1, chosifier une population, c’est ce que fait, à longueurs d’années, le ouistiti-moustachu néo-stalinien ( Edwy Plenel ) qui ne parle jamais d’arabes ou de Kabyles pour employer l’essentiel de son temps non pas à réaliser un travail de journaliste mais de militant pour pathologiquement se livrer à la fabrication artificielle de musulmans atteints d’éléphantiasis

    Le radicalisé ouistiti-moustachu autrefois solidaire des terroristes de septembre noir peut compter sur le néo-racisme de Danièle Obono ( originaire d’un pays gabonais rythmé, durant trois siècles, par la traite des esclaves entre tribus côtières et marchands portugais ou hollandais ) - un néo-racisme qui n’est que la conséquence de ce formatage idéologique caractérisant certains mouvements politiques autres que le FN, notamment islamo-gauchistes
    Obono défenderesse de la non-mixité qui avait déjà fait parler d’elle pour avoir défendu la porte-parole des Indigènes de la République ou refusé de voir une radicalisation chez un chauffeur de bus qui ne prendrait pas le volant à la suite d’une femme ne saurait étonner les observateurs car depuis trop longtemps le discours de bon nombre politiques au pouvoir ou des représentants de la société civile par le biais d’une partie des intellectuels n’est plus marqué par l’effort nécessaire d’exiger le respect de la laïcité et de l’égalité femmes-hommes non sans éviter la plupart du temps de condamner avec vigueur les assauts théocratiques émanant d’insupportables fanatiques religieux ou de religieux ethno-différentialistes et communautaristes méprisant les valeurs républicaines qui font notre culture, notre humanité – autant de postures et d’actes incivils, au quotidien, qui ne sont pas restés sans conséquences, dont ( entre-autres ) dans l’ actualité la plus récente, une unième incitation à la haine des Charlie
    Vendredi dernier ( 1er Décembre ) le ouistiti-moustachu Ewy Plenel a reconnu et regretté avoir « surréagi »
    Non, non et non, en effet pour toutes les personnes qui, depuis plusieurs années, ont suivi la « démarche » du ouistiti-moustachu : sa réaction n’était que l’expression aboutie de son idéologie ethno-différentialiste recensée parmi les systèmes doctrinaires islamistes de colonisation des femmes identifiés d’entre les plus mortifères - Suite : Pour les ouistiti-moustachus
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/pour-les-ouistiti-moustachus.html

    Suites 2 : Les bonnes mœurs
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/les-bonnes-murs.html

    Suite 3 : Dé-islamisation en marche
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/12/de-islamisation-en-marche.html

    Suite 4 : Déroulé d’articles sur les même thèmes
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans
    CRAB

  • Fawzia Zouari et les autres

    Fawzia Zouari .jpg

    Cet avant-propos s’adresse à tous ceux qui n’aiment pas certaines des commémorations que devrait proposer la Nation
    Depuis le jour du massacre de la rédaction de Charlie hebdo, la barbarie islamiste a précipité dans le rouge sang le seuil de saturation des Français
    L'emploi du terme « islamophobie » est une arme qui vise très directement la liberté d'expression et la réintroduction de la condamnation du blasphème, à défaut d'avoir réussi à en faire un délit
    Rappel : le blasphème est la quête de nouveau - CRAB

    Extraits d'interviews premiers qui auraient dû marquer ou faire l’essentiel de l’actualité
    Il est interdit de mélanger islam et islamiste. Mais il est fortement recommandé de confondre populaire et populiste.
    « Dès qu'aujourd'hui, on veut lier le présent avec le passé, on est réactionnaire. Donc on est réac, donc on est facho, donc on est vichyste, donc on est pétainiste, et donc c'est Adolf Hitler…», ironise Michel Onfray

    Fawzia Zouari était l'invitée d'Anne Sinclair

    " Nous voulons rentrer dans le champ de la parole ". " Vous avez d'un côté, un discours français, un peu paternaliste, et une gauche qui se fait passer pour nos avocats d'office et qui veut parler à notre place et qui dit que tout va bien dans notre monde ", dénonce la romancière au sujet de la controverse soulevée par l'analyse de Kamel Daoud dans sa tribune " Cologne, lieu de fantasmes ". " Nous voudrions parler, pour dire ce qui ne va pas chez nous, pour dire qu'on ne se complaît plus dans la position et dans la posture de la victime, nous voulons rentrer dans le champ de la parole et dire ce qui ne va pas chez nous ", développe Fawzia Zouari qui incite, au nom des musulmans, des femmes musulmanes, " à un autre discours, à changer de posture ".
    Or, estime-t-elle, cette parole n'est pas acceptée et trop vite taxée " d'islamophobe " . Mais " nous parlons de l'intérieur du monde musulman ", insiste-t-elle. " Nous avons des tares, nous avons une situation des femmes déplorable dans certains pays, et nous voulons le dire ", s'agace-t-elle.

    " Un rapport pathologique " à la sexualité. Fawzia Zouari partage cette idée qui a fait tant couler d'encre, avancée par Kamel Daoud dans son texte. Le journaliste y parle de " la misère sexuelle du monde arabo-musulman " et du rapport " malade à la femme, au corps et au désir ". Jeune, Fawzia Zouari n'a d'ailleurs jamais vu ni le corps ni les cheveux de sa mère. " Je suis dans une société, où le tabou est de voir le corps de la femme nue ". Dans sa famille, elle serrait la main à ses sœurs : " chez nous, on ne s’embrassait pas. Le baiser est quelque chose d'impudique. La bouche ne sert qu'à manger ", se souvient-elle. " Nous traînons en nous, en nos corps, dans nos mentalités, un rapport à la sexualité qui est difficile, voire pathologique ", juge Fawzia Zouari qui appelle à " se mettre dans la peau des femmes du monde musulman ". Fin des extraits

    Notes : Qui transmet la phallocratie ou les patriarcats sacralisés par l’islam aux enfantsserait-ce exclusivement le fait des pères ?
    Citation : La vie de Fawzia Zouari bascule le jour où elle voit ses grandes sœurs terrorisées quand leur mère décrète qu’elles n’iront pas au collège. Elles resteront à la maison en attendant qu’on leur trouve un mari

    Elle raconte la scène dans une réponse à Diam’s, l’ancienne rappeuse qui plaide, avec désinvolture, pour le port du voile, et revendique une vie épanouie entre quatre murs : «Mon oncle a forcé la porte derrière laquelle mes trois sœurs s’étaient retranchées. Il les a trouvées recroquevillées, vêtues de leur tablier d’écolière, serrant leur cartable sur le cœur. Elles suppliaient au nom de tous les saints et pour l’amour du Prophète. Je revois mon oncle vider les cartables et jeter, un à un, les crayons, les buvards, les encriers, les gommes, les règles en bois. Jusqu’à leurs livres de classe, dont nous aimions toutes parcourir les images.» Quelques années plus tard, quand l’heure de Fawzia sonne, son père, Brahim, tranche : « Elle ira au lycée.» Fin de citations


    La ressemblance de genre
    Citation : A Tunis, Fawzia Zouari s’autorise une remarque désagréable quand elle tombe sur une femme voilée. A Paris, elle s’agace quand elle en croise une dans le métro. Fin de citation

    Rappel : Le voile n’est pas un signe ostensible religieux, mais le pire des signes de l’infériorisation des femmes – il est légitime, démocratique, au nom de la ressemblance de genre, d’exiger de la République de faire respecter par l’interdiction du voile dans l’espace public l’égalité femmes-hommes -

    Plus de 63 % de nos compatriotes, pour une large part d’entre-eux inspirés par la spiritualité athée, sont sans religion et sans autres préoccupations que la recherche permanente de l’éthique dans tous les domaines d’activités de la société - CRAB

    Suites : Edwy Plenel - un cas de genre
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/edwy-plenel-un-cas-de-genre.html

  • Edwy Plenel - un cas de genre

    Coco


    « Médiapart », au même titre que le journal Libération s’apparente pour une large part à cette islamosphère aussi aveugle que ces gauches devenues depuis madame Mitterrand 1 le flambeau de l’islam dans ce qu’il a de plus rétrograde ou d’anti républicain laïque
    1 - ex « première dame », sans doute à l’insu de son plein gré -
    Caroline De Haas égérie porte drapeau d’un féminisme crétin sous peu proposait d’élargir les trottoirs pour lutter contre le harcèlement sexuel et l’interdiction faite aux femmes de circuler librement dans l’espace public infiniment plus dense dans certains des quartiers de nos villes dominés par une population musulmane comme d’autres parlent de déradicalisation en omettant de proposer d’apprendre à l’école aux enfants que la mort est absence de sensation ou d’enseigner le fait athée en contrepartie de l’enseignement du fait religieux

    À présent, bien au-dessus de la couverture nuageuse de l’ambiance dominante dans notre pays, Médiapart se trouve dans la lunette satellitaire de haute précision de Coco dessinatrice à Charlie hebdo qui montre à l’évidence que les ouistitis moustachus ne sont pas meilleurs que les grands singes sévissant dans la plupart des principaux médias et de s’étonner, pire de s’offusquer d’être ainsi révélé urbi et orbi à cause de la pratique de l’abstinence presque théocratique - récemment observée par l’un de ses mentors comptant parmi les plus connus de sa rédaction, subitement frappé d’une extinction de voix sévère

    Qu’à cela ne tienne pour ce « cher Edwy Plenel » grand animateur de " l' islamosphère devant Allah " ou pour Médiapart, finira par répondre, non sans complaisance à Charlie hebdo – car on ne touche pas à l’islamologue Tarik Ramadan accusé de viol, ce ne sont que des témoignages de femmes 2 sans amarre, qui ne tiennent pas aux regard d’un féminisme défendu par ce prof d’ Oxford 3 qui n’a rien d’universel puisqu’il est islamique dans la plus grande tradition de l’inégalité hommes-femme sacralisée par la religion musulmane

    En guise de réponse à Charlie hebdo, Edwy Plenel plus m’as-tu-vu d’Allah que jamais, sans hésiter, pontifiant en faisant référence à " L’affiche rouge ", se compare à de grands résistants, je le cite : « Ils peuvent me haïr, ils ne parviendront pas à m’apprendre la haine.» - Romain Rolland

    À ce point se méprendre d’affiche, sans la maladie d’illusions - c’est impossible - CRAB


    2 - Dans le coran, devant le tribunal musulman le témoignage d’un homme vaut celui de deux femmes
    3 - mit en congé, d’Oxford

    Suite : déroulé d’articles sur la gloire d' Edwy Plenel
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Edwy+Plenel

    Suite 2 : La politique de l'excuse
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/la-politique-de-lexcuse.html

  • Jupiter et le général

    Charles de Gaulle.jpg

    On ne s’est pas débarrassé de l’inquisition chrétienne pour que s’installe l’inquisition musulmane

    Noter au passage, selon Michel Onfray ( dont je partage ce point de vue-ci ) l'erreur qu'aurait commise le général De Gaulle qui aurait mieux fait d'instituer une constitution de forme « racinienne » prenant en compte la réalité les hommes tels qu'ils sont, plutôt que celle qu'il institua de forme « cornélienne » espérant servir des hommes tels qu'ils devraient être."
    .
     

    Piqûre de rappel par Laurent Bouvet

    Charlie hebdo - piqûre de rappel.jpg

    Piqûre de rappel par CRAB :
    Macron, durant sa campagne électorale s’est mis au diapason des mouvements autoproclamés anti-racistes à géométrie variable à l’insu de leur plein gré ou anti-islamophobie afin de faire accroire cette idée grotesque que la démocratie peut intégrer la déshumanisation insécable des idéologies islamophiles - il n’a pas manqué de se servir de la shoah pareillement à un moyen électoraliste quand la réalité de notre époque est la haine de l’Occident - un Occident dont font parti les citoyens juifs de notre pays qui eux ont toujours respecté la République laïque
    Hors, en France, depuis 1945, on a tué des Juifs parce qu’ils étaient juifs et jusqu’à preuve du contraire, leurs assassins n’étaient ni des néonazis, ni des militants frontistes, ni des athées, ni des chrétiens, ni des bouddhistes, etc., mais bien des individus femmes et hommes issus des milieux ou ressortissants des mondes dominés par des musulmans

    I
    Suites :
    .
    Suite 2 : Théologie apophatique de l’existence de dieu et du féminisme
  • Ce mercredi 7 Janvier

    Charlie_hebdo, déradicalisation, Dounia_Bouzar, islam, voile, Tarik_Ramadan, terrorisme_islamique, voiles_islamiques, Waleed Al-husseini

    Je n’oublie pas les autres victimes
    I

    Les Charlie n’iront ni au paradis ni en enfer mais-ils seront toujours présent dans la mémoire de tous ceux qui aiment la France, car ils-étaient et restent la France

    I

    Citation : Autour de la grande table rectangulaire sont assis, de gauche à droite à partir du seuil de la porte : Charb, Riss, Fabrice Nicolino, Bernard Maris, Philippe Lançon, Honoré, Coco, Tignous, Cabu, Elsa Cayat, Wolinski, Sigolène Vinson et Laurent Léger. L’invité, Michel Renaud, est assis sur une chaise dans un coin de la pièce. Luz et Catherine Meurisse, une autre dessinatrice sont en retard. Zineb El Rhazoui, la jeune reporter, est en vacances au Maroc, Gérard Biard, le rédacteur en chef, à Londres. Antonio Fischetti, le journaliste scientifique, assiste à l’enterrement de sa tante en province. Quant à Willem, il goûte peu les conférences de rédaction.
    Charb, comme toujours, enchaîne les jeux de mots et griffonne sur les feuilles du chemin de fer. « Il dessinait tout le temps, raconte Sigolène Vinson en esquissant un sourire. Ses feuilles de chemin de fer étaient géniales. J’admirais son sens du détournement. Tous ses dessins traduisaient instantanément nos échanges autour de la table. » - Extrait d’un article publié par Le Monde daté du 13/0/2015

    I
    Les principales raisons qui ont permis d’importer en France le terrorisme islamique ainsi que des idéologies*1 sacralisées prônant, ( *1 : coran et charia ), dont pour le principal l’abaissement du statut des femmes, ont pour début la mise en œuvre terroriste de l’islamisme en Algérie à partir du début des années 90, bon nombre de médias, une grande partie de la gauche et certains comptant parmi les intellectuel-elle-s sous-infuence islamique ou encore impacté-e-s par les idéaux des chantres du multiculturel ont préféré soutenir les islamistes au nom de la « liberté d’expression » plutôt que les démocrates qui résistaient et se faisaient assassiner : en Algérie près de 100 journalistes furent liquidés une balle dans la tête, après que les plus illustres de ses artistes aient subi le même sort, du romancier Tahar Djaout au dramaturge Abdelkader Alloula. Et ces médias ont récidivé récemment avec l’Égypte lorsque l’armée a décidé de mettre hors d’état de nuire les Frères musulmans

    Aussi parce que ces pseudos élites ont fait d’individus comme Tariq Ramadan, le chantre des Frères musulmans, la vedette de tous les plateaux de TV, sans manquer une seule occasion attentat après attentat terroriste de gommer toute référence à l’islam, quand nous savons que la volonté de conquête du monde par les islamistes ( l’oumma ), dans les faits, se manifeste sous la forme d’assauts théocratiques multiformes contre la laïcité

    I

    Le mal : est-ce la critique ou la censure ?
    Sans autres objets que de fragmenter l'occident, d'attenter à la liberté, les idéologies du différencialisme sont le cache-sexe du multiculturalisme ou du communautarisme, et sont essentiellement soutenues par des idéologues aveuglés par le relativisme culturel condescendant envers les étrangers

    Pour ma part, j’ai ce souvenir horrifiant de madame Mitterrand accusant d’ethnocentrisme madame Élisabeth Badinter parce qu’elle réclamait une loi d’interdiction des voiles*2 islamiques marqueurs de l’inégalité entre femmes et entre femmes et hommes, signant ainsi le début de la lâcheté d’une gauche qui depuis ce moment d’inversion des valeurs démocratiques par la femme du Président bafoue la laïcité, les droits de l’homme et les valeurs démocratiques sous le regard attendri d’une bonne partie des droites et des centres les plus réactionnaires
    *2, citation : le voile n’est pas-une obligation coranique. ....il cherche à différencier les femmes « pudique et pieuses » des femmes occidentales « décadentes ». il fait de la femme un objet impur devant se cacher, tandis que l’homme est libre de son habillement. Waleed Al-husseini
    L’islam est compatible avec la démocratie nous dit-on, alors s’il en-est-ainsi, dans ce cas ce sont les musulmans non sécularisés qui ne le sont pas
    Dans notre pays, le droit à la différence n’autorise pas ( en-aucun cas ) un groupe de population de faire de la femme un objet politique ni socialement ou culturellement d’abaisser du statut des femmes imposé par tous les régimes autocratiques musulmans ;
    la pratique des mariages forcés, l’excision ou interdire la liberté de conscience ( dont le droit de ne pas croire associé à toutes les libertés individuelles ), au même titre que l’homophobie et l’antisémitisme ne sont pas-acceptables dans une démocratie

    I

    Certains clament*3 que l’islam est compatible avec les droits de l’Homme et du citoyen, dans ce cas ce sont les musulmans qui ne le sont pas et se voient, ce qui est le comble du déni de la citoyenneté, soutenus ou adoubés par une poignée de pseudo féministes quand ce n’est pas par ce qui reste encore de chrétiens peu chrétiens
    *3 : certains d’entre-eux n’ont même pas lu ni le coran ni la charia – et ceux qui l’ont lu sans dénoncer ni condamner au même titre que " Mein Kampf " ces deux documents racistes sont à ranger dans les affidés totalitaires, les islamo-fascistes ou encore parmi les islamo-gauchistes
    Il faut en finir avec l’hypocrisie, sinon on n’en finira jamais avec le terrorisme islamique aussi longtemps que l’on-expliquera pas correctement aux enfants et aux jeunes gens ( y compris aux-enfants des-autres confessions monothéistes ) que la mort est-absence de sensation, ce qui signifie et permet de comprendre qu’il n’y a rien après la mort, qu’il n’y a pas d’arrière mondes - que parler de paradis ou d’enfer relève de fables de très mauvais goût qui ne cessent d’encourager la guerre livrée, sous différentes formes anti-citoyennes ou militaires, aux mécréants occidentaux au nom d’Allah - il existe tellement, tellement de magnifiques-histoires à raconter aux-enfants sans faire référence à je ne sais quelles bondieuseries plus-incongrues les-unes que les-autres - c’est dans ses programmes scolaires à l’Éducation Nationale de donner l’exemple au cessant d’enseigner le fait religieux sans-enseigner en contrepartie le fait athée- CRAB

    I
    Suites : déroulé d’articles
    I

    Suites 2 : Les Prisons d'Allah

    I

    Suites 3 : Déradicalisation
    Je ne vais pas m’étendre sur l’action entreprise par Dounia Bouzar qui se fait passer pour une spécialiste de la déradicalisation, qu’en tant que lanceur d’alertes je n’ai jamais prise au sérieux car de toute sa vie elle n’a jamais rencontré un seul athée
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/deradicalisation.html

    I

    Apparté : hier soir, ( 6 Janvier ), sur France 3, un immense et sublime fauteuil d’orchestre animé par l’excellente, généreuse et très cultivée Anne Sinclair, et c’est bien ce qui fait la différence - ne pas se priver d’un replay...