Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Laïcité

  • CONDORCET

      
    Vivre dans une république laïque est pour tous le plus précieux des privilèges

     

    À l’attention du Président Macron soucieux d’organiser une réflexion sur la laïcité ( nous dit-on ), si toutfois, il veut bien se souvenir que la laïcité n’est pas un vieux texte ( loi de 1905 ) ni une spécialité exotique et obsolète, ni une croyance, encore moins une religion, mais un outil politique d’avenir à portée universelle à la disposition de tous !
    Elle est ( la laïcité ) un principe d’émancipation, d’affranchissement de toutes les tutelles
    Il n’existe qu’une seule question, le Président Macron a t-il l’intention, avec toutes les personnes de bonne volonté, de rétablir la laïcité dans la France des Lumières ? - CRAB

    Lorsque la Révolution commence, le marquis de Condorcet occupe une situation privilégiée dans la société. Mathématicien célèbre à vingt-cinq ans, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences à trente-deux ans, il est membre de l'Académie française et inspecteur des Monnaies. Ami de Voltaire et d'Alembert, il apparaît comme le dernier des encyclopédistes. Il est célèbre dans toute l'Europe des Lumières et lié aux plus brillants esprits du temps. Disciple de Turgot, il a vécu à ses côtés ses réformes et sa disgrâce. Enfin il est le mari heureux de la belle et spirituelle Sophie de Grouchy.

    Cet homme comblé est aussi un homme passionné de justice. Il s'est élevé contre toutes les erreurs judiciaires de la fin de l'Ancien Régime. Ami des Noirs, il lutte contre l'esclavage et la traite. Ami des Protestants et des Juifs, il milite pour la reconnaissance de leur citoyenneté. Adversaire de la peine de mort, il soutient la cause de l'abolition. Et il est le seul à réclamer pour les femmes l'égalité entière des droits.

    Dès le début de la Révolution, cet intellectuel s'engage dans la lutte politique. Sous la Constituante, il se prononce parmi les premiers en faveur de la République. Député à la Législative, il propose son célèbre plan d'Instruction publique qui inspirera un siècle plus tard les fondateurs de l'Ecole républicaine. Député à la Convention, il refuse par conviction abolitionniste de voter la mort du Roi et rédige le projet de Constitution le plus démocratique qu'on ait élaboré jusqu'alors. Partisan de l'union des républicains, il se détache de ses amis Girondins sans pour autant rallier les Montagnards. Décrété d'accusation en juillet 1793, il se cache à Paris jusqu'en mars 1794. Il écrit alors l'Esquisse d'un tableau des progrès de l'Esprit humain, son oeuvre maîtresse. Pour ne pas compromettre la sûreté de celle qui l'héberge, il quitte son refuge. Arrêté, il est trouvé mort dans sa cellule le 29 mars 1794.

    Telle fut la vie de cet intellectuel engagé qui connut l'échec politique mais dont la pensée, selon le mot de Jean Jaurès, fait partie du patrimoine de la République.
    Robert Badinter et Elisabeth Badinter


    Le discrédit jeté sur l’universel au nom du « respect » des particularismes, a été souvent le prélude à de sombres temps.
    Les « Lumières » ont représenté un effort pour rechercher ce qui par-delà les espaces et les temps peut libérer, épanouir et réunir  tous les hommes. L’idéal laïque ne fait qu’incarner dans un dispositif juridique de séparation des églises et de l’Etat, cette aspiration naturelle et universelle à s’émanciper de toutes les tutelles. Pour développer cette capacité à se gouverner soi-même, à juger par soi-même, sans directeur de conscience, l’éducation doit occuper une place centrale, primordiale, afin de « rendre la raison populaire ».
    En ce sens, saisi tout particulièrement par la passion pédagogique, certes caractéristique du «  siècle des Philosophes », Condorcet ne fait pas que dégager les principes d’une éducation libératrice, il met en place concrètement les bases de ce que doit être une Ecole de la République. Avec lui, les Lumières ne sont pas seulement « une audace de la pensée » mais aussi « une audace de l’action ». Clément Stora, professeur de philosophie.


    Je pense, donc je suis, et je n’ai nul besoin de croire pour exister
    À notre époque il faut, plus que jamais auparavant, veiller à ce que les enfants comprennent bien les mathématiques et les lois de la physique, il est bon de rappeler que nulle personne ne naît avec une appartenance religieuse, il faut toujours avoir à l’esprit qu’une personne s’appartient, elle n’appartient pas à sa communauté - CRAB

    Suite :

     

    Suite 1 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=%C3%A9cole

    Suite 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=accompagnateurs+scolaires

  • Palindrome

     

     


    Palindrome - nom masculin
    1. didactique
      Mot ou groupe de mots qui peut se lire indifféremment de gauche à droite ou de droite à gauche en gardant le même sens – Source dictionnaire
       
    Déni coutumier des réalités de notre société
    Plus de 60 % de nos compatriotes sont sans religion sauf que devant un Bourdin dont la passivité est légendaire à la télévision ou dans les mondes de « touche pas à ma religion », ce vendredi 09 Février, Gérard Colomb, sans être contredit ou questionné différemment, peut tranquillement répondre qu’il est favorable à l’enseignement critique des religions * à l’école car, dit-il, " il est bon que les élèves sachent quelles ont les mêmes racines et peu de différences " en se gardant bien de préciser si les enseignants seront de la trempe de l’athée Michel Onfray ou des platoniciens ou encore des aristotéliciens dont la tendance déiste affirmée est si importants aux yeux des hiérarchies monothéistes et des croyants de toutes les religions abrahamiques – silence radio –
     
    La laïcité et la liberté de conscience bafouée
    Pour ce gouvernement, il n’est toujours pas question d’enseigner le fait athée en contrepartie du fait religieux et Bourdin s’est bien gardé, une fois de plus, de questionner le ministre sur cette intolérable discrimination que subissent les personnes athées ou sans religion
     
    C’est toujours d’actualité, à la suite de " Ni dieu – maître ", le 19 Janvier dernier, j’écrivais -

    J.......e B....n, vous me demandez : pourquoi avez-vous choisi le sacrifice d’Abraham, pour illustrer votre propos ?

    J’ai pris pour sujet les religions abrahamiques, et ce qui est marquant pour chacune des trois religions c’est l’épreuve de la foi - que ce soit dans la Genèse un ordre de dieu, ce sacrifice la préfiguration de la crucifixion dans le Nouveau Testament quand dans le coran il ne s’agit plus d’un ordre divin, Abraham rêve qu’il va immoler son fils
    Dans la Genèse et le coran dieu, au dernier moment, arrête la main d’Abraham, et dans le Nouveau Testament dieu n’intervient pas pour sauver son fils, mais ce ne sont pas ces différences qui m’intéresse - pas vraiment

    Le plus important est d’observer que c’est le fils de l’homme Abraham, un garçonnet ou un adolescent et un jeune homme fils d’un dieu masculinisé qui sont proposés à être sacrifiés parce que dans ces trois religions l’homme est donné supérieur à la femme
    Dans cette scénographie misogyne le garçonnet ou l’adolescent est infiniment plus important que la fillette ou l’adolescente, c’est faire d’une pierre deux coups : montrer que la foi doit-être inébranlable puisque l’homme le chef de la femme, donc le chef de famille n’hésite pas à immoler ce qu’il a de plus cher, son fils - c’est ainsi que s’est construit la sacralisation des patriarcats pour asseoir la domination des hommes sur les femmes

    Si j’écris dieu sans mettre un D majuscule, c’est parce que le sus-nommé n’est rien de plus qu’une invention...
    Mes meilleures salutations
    CRAB

    * Suite :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/la-laicite-en-novembre-2017.html

    Suite 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/ni-dieu-ni-maitre.html

    Suite 3 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/un-objet-sexuel-peut-en-cacher-un-autre.html

    Suite 4 :
    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2018/01/05/accompagnateurs-des-sorties-scolaires-6014385.html
     

    Commentaires:

    1. À l’attention de F......e D.......e
      Vous me dites que l’athéisme est une religion récente.
      .
      L’athéisme n’est pas une croyance mais la science du doute et du questionnement – ses fins sont dominées par la recherche permanente de l’éthique – l’athéisme était, dors et déjà, présent dès l’antiquité polythéiste et au début de la chrétienté, en référence à Démocrite, Leucippe, Aristippe de Cyrène, Diogène, Épicure et Lucrèce pour n’en citer que quelques-uns parmi ceux dont le déiste Platon aurait aimé brûler les livres
      .
      Nul doute que les personnes athées libertaires éduquées sans religion ni dans la croyance dans une divinité ont peu de choses en commun avec les athées chrétiens, qui pour certains connus du grand public ont été enfant de chœur
      .
      Il n’y a rien à craindre de la mort car la mort est absence de sensation – Épicure et Lucrèce
      Jouir sans se nuire ni nuire à autrui - Épicure
      Lucien Febvre rappelle que « les plus vieilles civilisations ont connu une part d’athéisme ».
      Cicéron écrit : « Xénophane, un peu avant Anaxagore, dit que tout est un, immuable, inengendré, éternel et de forme sphérique. »
      Et Héraclite : « Le monde n’a été fait ni par un ni par des dieux, ni par des hommes ; il a toujours été, il est, et il sera »
      Et Parménide : « Le monde physique est l’absolu » ???
      Prométhée : « . J’aime mieux, je crois, être asservi à ce roc que me voir fidèle messager de Zeus, père des Dieux ! »
      Et toujours Prométhée : « Je hais tous les dieux ; ils sont mes obligés, et par eux je subis un traitement inique. (…) Contre une servitude pareille à la tienne, sache-le nettement, je n’échangerais pas mon malheur. J’aime mieux, je crois, être asservi à ce roc que me voir fidèle messager de Zeus, père des Dieux ! »

      Stendhal : « La seule excuse de Dieu, c’est qu’il n’existe pas »
      Laplace rapporté par Victor Hugo : « M. Arago avait une anecdote favorite. Quand Laplace eut publié sa Mécanique céleste, disait-il, l’empereur le fit venir. L’empereur était furieux. — Comment, s’écria-t-il en apercevant Laplace, vous faites tout le système du monde, vous donnez les lois de toute la création, et dans tout votre livre vous ne parlez pas une seule fois de l’existence de Dieu ! — Sire, répondit Laplace, je n’avais pas besoin de cette hypothèse »
      Ludwig Feuerbach : « L’homme créa Dieu à son image. »
      "La science et le Christ n’ont rien à voir l’un avec l’autre, sinon dans la mesure où l’habitude de la recherche scientifique enseigne la prudence au moment d’accepter une preuve quelle qu’elle soit. En ce qui me concerne, je ne crois pas qu’une révélation ait été faite. "
      (Charles Darwin / 1809-1882 / juin 1879)
      "Le vrai matérialisme fait de Dieu une impossibilité, de la révélation une vue de l’esprit, et de la vie future une absurdité."
      (Charles Darwin / 1809-1882 / juin 1879)


       
    2. Suite :
      "J’en étais progressivement venu, à cette époque, à voir que l’Ancien Testament, de par son histoire du monde manifestement fausse, avec la tour de Babel, l’arc-en-ciel comme signe, etc., et son attribution à Dieu des sentiments d’un tyran assoiffé de vengeance, n’était pas plus digne de foi que les livres sacrés des hindous, ou les croyances de n’importe quel barbare. Une question s’imposait alors continuellement à mon esprit, et refusait d’en être bannie : est-il croyable que si Dieu avait dans l’instant, à révéler aux hindous, il permettrait que cela soit lié à la croyance de Vishnou, Shiva, etc., comme le christianisme est lié à l’Ancien Testament ? Cela me paraissait tout à fait incroyable."
      (Charles Darwin / 1809-1882)
      .
      Einstein déclare en effet : « Ce que vous avez lu sur mes convictions religieuses était un mensonge, bien sûr, un mensonge qui est répété systématiquement. Je ne crois pas en un Dieu personnel et je n’ai jamais dit le contraire de cela, je l’ai plutôt exprimé clairement. S’il y a quelque chose en moi que l’on puisse appeler "religieux" ce serait alors mon admiration sans bornes pour les structures de l’univers pour autant que notre science puisse le révéler. » (dans Le côté humain, Éd.Helen Dukas et Banesh Hoffman, lettre du 24 mars 1954.)
      .
      Ou encore : « Le mot Dieu n’évoque, pour moi, rien d’autre que l’expression et le résultat de la faiblesse humaine, et la Bible, une collection de légendes honorables, mais primitives et assez naïves. » (Einstein dans une lettre au philosophe Eric Gtkind, 1954)
      .
      En 2012, l’association de sondages WIN/Gallup International, spécialiste de la question, a demandé à plus de 50 000 personnes dans 57 pays si elles se considéraient « religieuses », « non religieuses » ou « athées convaincues ». A cette question, environ un tiers des Français répondent être« non religieux » et presque un autre tiers « athées ». On obtient donc 63 % de Français qui ne s’identifient à aucune religion contre seulement 37 % de Français religieux.

  • La laïcité et CNEWS


    Hier, sur CNEWS, Nicolas Cadène s'est montré guère plus qualifié que Jean-Louis Bianco pour parler de la Laïcité –

    Il n’a pas manqué l’occasion de parler du voile comme si il s’agissait d’un signe ostensible religieux, ce que le voile dit islamique n’est pas – le voile qui est le pire des signes d’infériorisation des femmes n’a rien à voir avec la laïcité, mais est bien le symbole de l’abaissement du statut des femmes ce qui justifierait, dans un pays qui prône et entend faire respecter l’égalité femmes-hommes, de l’interdire sur l’ensemble des territoires de la République


    Hors pour ce membre de l’Observatoire bidon de la laïcité, c’était le moyen de faire une comparaison digne de la non-activité de cet observatoire en faisant ressortir que dans un café ( bien qu’il n’en soit pas sûr ) on aurait refusé de servir une femme voilée quand dans d’autres cafés on ne pas laisse entrer les femmes et d’en profiter pour mettre sur le même plan la laïcité vue par le FN en parfaite convergence avec la pratique d’une laïcité radicalisée*

    * " Laïcité radicalisée ", une invention du Président Macron
    Il est regrettabe, fait de la majorité des journalistes de la télévision, que la journaliste Mabrouk Sonia n’est pas posé à Nicolas Cadène les vraies questions *1 car, le résumé de cette intervention implique que désormais toute personne attachée à la laïcité verra ses propos taxés de laïcité radicalisée ou d’islamophobie ou encore de sympathisant du FN... car  Nicolas Cadène en bon petit soldat s'est montré guère plus qualifié que Jean-Louis Bianco pour parler de la Laïcité - Crab

    *1 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/le-bouffon-de-la-republique.html


  • Accompagnateurs des sorties scolaires


    Sur Facebook, on y trouve bien d’autres choses que des " Fake news "

    DROIT   
    Si l’on se réfère au Droit, puisque nous sommes dans un État de Droit et non dans une théocratie, il va de soi que les accompagnateurs ou accompagnatrices des sorties scolaires qui, au même titre que les enseignants, participent à l’exécution de ce service public doivent être eux aussi soumis à la neutralité religieuse

    F...........e B....r
    Ainsi, le « statut du parent accompagnateur » est celui d’un usager du service public de l’éducation et les problèmes posés par les mères voilées se règlent bien souvent au cas par cas, au regard du bon fonctionnement du service public ( qui nécessite le concours des parents ) et de l’ordre public ( le port du voile pouvant provoquer des troubles ). Il existe souvent des différences entre les écoles primaires.
    Il est dommage que la Charte de la laïcité qui doit être affichée dans les écoles et établissements publics ait laissé cette question en suspens. L’édiction d’une règle générale serait la bienvenue.

    À F...........e B....r
    La charte de la laïcité est un acte à l’image des socialistes ou dans l’ensemble inspirée par la lâcheté qui caractérise, depuis plusieurs décennies, une large part de la classe politique soutenue, sans faille, par de spseudo journalistes plus militants que sociologues du même acabit que le ouistiti moustachu*

    * Ewy Plenel, un triste personnage qui tente en permanence de faire oublier que les morts dus aux djihadistes sont tous des laïques ou des athées, en l’occurence auteur de l’hyper démagogique livre " Pour les ouititi moustachus "
    En France, les morts sont du côté des laïques et du côté de Charlie Hebdo Les tueurs sont du côté des islamistes

    Les accompagnants - femmes ou hommes - des sorties scolaires ne sont pas des '' usagers '' du service public mais des exécutants - ils participent à l'exécution de ce service public -
    Hors, les accompagnantes qui participent à l'exécution de ce service public, voilées ainsi que l'autorisait relativement Najat Vallaud-Belkacem auteure de l'hypocrite " faire preuve de discernement " est contraire à la neutralité exigée à l'école
    Elle a été, lors des dernières élections, virée par les non-absentionistes* ainsi que les socialistes qui n'ont jamais par électoralisme cessé de trahir la laïcité - ceci dit je n'attends rien de Macron -
    * : rappel, plus de 50 % des électeurs ont choisi l’abstention ( j’en étais )
    D’autre part, comment se fait-il que l'on parle de mères ( voilées ) et non d'accompagnantes ?
    Pourriez-vous imaginer des accompagnateurs - femmes ou hommes - portant inscrit sur leur maillot : dieu est une invention humaine ou encore flocqué de symboles de l'athéisme ?

    Rappel : le voile n’est pas un signe ostensible religieux mais le marqueur de l’abaissement du statut des femmes ou le pire des signes de l'infériorisation des femmes – CRAB

    Suites : Le bouffon de la République
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/le-bouffon-de-la-republique.html

    Notes : vidéo
    https://video-streaming.orange.fr/autres/la-laicite-et-les-accompagnateurs-des-sorties-scolaires-pierre-juston-doctorant-imh-ute-toulouse-capitole-ifr-la-laicite-a-l-oeuvre-et-a-l-epreuve-23-VID0000002nXDv.html

    Vœux du chef de l’État
    .
    Le thème de la laïcité a également été évoqué: "Emmanuel Macron persiste sur sa vision de la laïcité, l'Etat est laïc, mais la population n'est pas laïque, il est toujours dans cette perspective, cependant il faut le repréciser, parce qu'on a oublié le sens de cette laïcité", a détaillé Ahmet Ogras
    .
    Grotesque, comment la population ne peut-elle être laïque quand 60 % de nos compatriotes sont sans religion ?
    .
    Aucun vœux du président n’est adressé aux représentants d’associations athées ou d’associations laïques des sans religion - ça, c'est anti-laïque ! - CRAB

  • El Cid

     

     

    Malevitch

    Voeux du chef de l’État
    " El Cid " a préféré donner dans la platitude la plus conforme entièrement tournée au service d’un radicalisme économique au lieu de rappeler que le différencialisme nuit gravement à l'unité ou à l'esprit de fraternité qui caractérise notre culture, notre humanité - CRAB

    Suite : Qui fait quoi, à qui, pour-quoi, où, comment et pour le compte de qui...
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/08/13/la-cabale-des-devots-5140177.html

  • La laïcité sans adjectif ajouté

     

     


    Janvier 2018 : le Président Macron doit s’exprimer sur la Laïcité

    Piqûre de rappel : Le principe de laïcité et de neutralité religieuse consubstantiel à la République s'applique à l'État, à ses services publics et à ses agents
     
    Les personnes laïques sont presque systématiquement accusées de « racisme » ou de « faire le jeu de l’extrême droite »
    La laïcité serait-elle un tabou ?

    Citation : " En tant que féministe, je considère que la laïcité est un principe émancipateur essentiel même si certains à l’extrême droite s’en emparent par xénophobie (et le déforment), et d’autres le rejettent (au nom de l’antiracisme) car ils font de leur religion un porte-drapeau identitaire. La notion d’ « islamophobie » est un piège, je n’accepte pas l’assimilation qui est faite entre le racisme et la critique de l’Islam.

    J’ai le droit et même le devoir de critiquer toutes les religions dès lors qu’elles sont hostiles à la libération des femmes.
    Les religions monothéistes se référent en effet à des textes sacrés considérés comme l’expression directe des paroles de Dieu ou comme leur retranscription à plusieurs voix (masculines).
    Résultat, elles ont figé dans le marbre un moment de l’histoire de l’humanité.
    Toutes affirment une hiérarchie entre les hommes et les femmes et confinent la sexualité des femmes à sa fonction reproductrice au nom de la complémentarité biologique entre les sexes.
    D’où l’importance de faire en sorte que les lois échappent à l’influence des religions.
    Certes, on nous dira que plusieurs interprétations sont possibles, mais en attendant que tous les croyants se mettent d’accord et que les savants aient extrait des textes sacrés les mauvaises interprétations, mieux vaut s’en prémunir en les conservant à distance." - Anne Sugier

    À l’adresse de F...e G....e : Votre remarque est juste - en effet pour moi, tous les militantismes y compris le militantisme féministe ont une face sombre, donc contre-productive, c’est pour cette raison que j’apprécie hautement les analyses ou positions émanant de personnes " pas que féministes "- elles sont les animatrices pertinentes d’un féminisme démocratique, donc universel

    Barbie voilée : parler du voile islamique comme d’un signe ostensible religieux, c’est pourtant ce qu’il n’est pas, car les voiles islamiques ne sont pas des signes ostensibles religieux, mais les marqueurs de l'abaissement du statut des femmes ou le pire des signes d'infériorisation des femmes

    Ici, il n’est pas vain de rappeler qu’objecter que le " port du voile est une liberté " est aussi lâchement hypocrite de prétendre que c’est une liberté d’exciser une fillette ou de marier une jeune fille de force
    En outre il n’est pas superflu de mentionner que dans les régions du monde dominées par des musulmans, les premières victimes ou persécutés dans ces société sont les athées, les femmes insoumises, les homosexuels et les apostats - que cela se passe dans l’indifférence d’une très large majorité des populations peuplant ces pays soumis à l’islam

    La neutralité de l’École est un principe de la laïcité dans notre pays
    L’obligation de neutralité du corps des enseignants et personnels de l’Éducation Nationale concerne également les accompagnants ou accompagnantes des sorties scolaires qui, au même titre que tous les agents de l’Institution, participent à l’exécution de ce service public

    Les anachronismes macronien
    « c'est la République qui est laïque, pas la société » dixit Emmanuel Macron
    Oui la République est laïque mais la société n’est pas que religieuse puisque plus de 60 % de nos compatriotes sont sans religion - ils ont mille fois raison de défendre bec et ongles la Laïcité sans adjectif ajouté et de s’inquiéter de ce délire macronien - CRAB

    Suite : Le bouffon de la République
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/le-bouffon-de-la-republique.html

    Suite 2 : Laïcité et campagne présidentielle
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/laicite-et-campagne-presidentielle.html

    Suite 3: déroulé d’articles sur la laïcité
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La%C3%AFcit%C3%A9

  • Laïcité " entaché "

    Aurélien Taché


    Le président Macron n’a reçu aucun des représentants de l’athéisme ni aucun représentant des associations laïques ?
    60 % de nos compatriotes sont sans religions, c’est tout l’art de les prendre pour des andouilles, de les traiter avec le plus grand mépris quand le président Emmanuel Macron reçoit jeudi dernier ( 21 décembre ) à l’Élysée les représentants des cultes ( catholique, protestante, orthodoxe, musulmane, juive et bouddhiste ), devant lesquels il a affirmé que la « République est laïque » mais « non la société », et s’est dit « vigilant » face au risque d’une « radicalisation de la laïcité », ont indiqué à l’AFP deux d’entre eux.
    La société n’est pas que religieuse puisque 60 % de nos compatriotes sont sans religion, et c’est se moquer du monde de remettre sur le tapis l’enseignement laïque des faits religieux sans prévoir en contrepartie l’enseignement laïque du fait athéeest-ce ainsi que le président Macron entend lutter contre les discriminations ou le sectarisme ?

     
     

    Il ne risque pas d’être contredit par une gauche inexistante qui n’avait, au pouvoir, jamais cessé de trahir la laïcité, ni par une droite rétrograde que, dans l’actualité, représente Aurélien Taché, député LREM qui déclare à qui veut bien l’entendre : “ Certains confondent aujourd’hui laïcité et athéisme militant ”
    - mais lui que sait-il au juste de la laïcité sans adjectif définie par la loi de 1905 ?
    Il ne se soucie guère de la rétablir ou de la faire respecter ( suite 1 ) car suivant les « bonnes manières » en usages dans la classe politique habituée à nier les réalités de notre société, il s’essaie, à titre personnel, à faire passer les athées pour des crétins - hors, que sait-il au juste de l’athéisme ? Rien,
    mais inutile de s’étendre, pour, sur le champ, s’intéresser à une loi qui clairement ne privilégie ni les philosophies de l’athéisme ni les idéaux des religions du monothéisme ( et autres ) pour que prédomine sur les convictions intimes des uns et des autres la loi commune de l’État de Droit susceptible de garantir la liberté de la pensée et le principe du débat contradictoire - CRAB

    Suite 1 : Le bouffon de la République
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/le-bouffon-de-la-republique.html

    Suite 2 : Observatoire de la laïcité

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/09/observatoire-de-la-laicite.html

    Suite 3 : Contre les assauts théocratiques - suite 2

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/12/contre-les-assauts-theocratiques-suite-2.html

    Déroulé d’articles :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La%C3%AFcit%C3%A9

  • Marlène Schiappa et les autres

    De l’audace, toujours de l’audace
    Emmanuel Macron, scandaleusement, hypocritement, lâchement silencieux tout au long des semaines de ce qui n’était pas une simple polémique entre Charlie Hebdo et Edwy Plenel, entendait, nous dit-on « dépassionner » le débat sur la laïcité quand il s’agit de la rétablir et de la faire respecterhors, sans langue de bois Marlène Schiappa, devant les franc-maçons du Grand Orient de France, a souligné elle que « la laïcité ne peut pas être une simple déclaration d'intention », « c’est un combat politique ! ».
    « la laïcité, point »
    « C’est parce que la République française est laïque qu’elle affirme que l’excision est une mutilation gravissime, jamais une coutume ni une tradition, et qu’il est impossible de pratiquer quelque acte que ce soit sur le corps des femmes en dehors de leur consentement, partout dans le monde, sans relativisme culturel ou religieux »
    « les institutions religieuses ne doivent obliger aucune femme, nulle part, jamais, à rien ».
    « Nous devons empêcher qu'au nom de la religion, on interdise dans la République française, à des garçons et des filles de se tenir la main à l’école, qu’on arrange des mariages, qu’on empêche des femmes de disposer librement de leur corps en culpabilisant le recours à l’IVG, qu’on séquestre des jeunes filles, qu’on enferme des corps dans des grilles de tissus ». Marlène Schiappa

    La république française est laïque, elle n’est pas incroyante ni croyante - CRAB

    « La laïcité, ce n'est pas l'œcuménisme.Ce n'est pas un gâteau que l'on partage entre les différentes religions, en distribuant un morceau aux non-croyants,, (…) C'est la laïcité qui permet d'éviter la communautarisation de la société. C'est elle qui fait que nous sommes une nation unique, un peuple unique, et pas un mille-feuille, les " Village People " ou une addition de communautés ». Marlène Schiappa


    Suite : Le bouffon de la République
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/le-bouffon-de-la-republique.html

  • La laïcité en Novembre 2017

    Liminaire

    Bien des choses pourraient changer ne serait-ce qu’en acceptant avec un minimum d’humilité l’idée que nos actes sont la cause de notre avenir car depuis Émilie du Châtelet femme des " Lumières " les progrès plus efficients de la science permettent d'expliquer le monde de manière de plus en plus satisfaisante ou convaincante sans recours à aucun dieu

    .

    La laïcité

    Cependant, sur les politiques préventives face à la radicalisation ou à l’inquisition musulmane

    " La laïcité n'est pas une déclaration de guerre aux religions ", déclare Bernard Cazeneuve

    Rappel :

    Décidément, l’ex-ministre, ainsi qu’avant lui ses prédécesseurs, mais aussi son successeur affecte d’ignorer que le voile 1 n’est pas un signe ostensible religieux mais rien de plus qu’un drapeau misogyne, que les prières de rues peuvent-être entièrement évitées - il suffit que les musulmans prévoient plusieurs offices quand la salle de prières est trop petite, mais aussi de prier chez-eux...

    1 Je ne devais pas le dire ni l’écrire : ce n’est pas-écrit dans l’Ancien Testament, ni dans le Nouveau Testament, ni dans le coran que le bikini est porté par les femmes – nul part il est-écrit que le bikini ne doit pas nécessairement être porté par les femmes - et donc le bikini les femmes le porte maintenant -

    .

    Béance sémantique

    Désinformer ou nier les réalités de notre société est l’art majeur de nos ministres qui finissent par croire qu’ils ont cueilli dans l’arbre toutes les pierres engendrées par la pierre de Inne afin d’oublier au plus vite que de 52 % de nos compatriotes ont choisi l’abstention lors des dernières élections ;

    en vérité, il n’y pas un ministre pour en rattraper un autre, attendu que dans notre pays laïque où plus de 60 % des populations sont sans religions ce sont les chefs ou représentants des hiérarchies monothéistes qui sont mécaniquement consultées dès qu’il s’agit, pour le Gouvernement, de réaliser un projet de loi sociétal – mais jamais ne sont invités les représentants d’organisations athées ou agnostiques

    Rappel : rien ne justifie que le Gouvernement d’un pays laïque consulte les chefs religieux – les convoquer, c’est bafouer le principe même de la laïcité qui par le biais de la loi de 1905 ne privilégie ni les incroyants ni les croyants

    .

    Tragi-comique

    Comble de l’indélicatesse ou de la malhonnêteté morale de « nos » gouvernants successifs l’histoire du fait religieux a été introduite par concussion dans les programmes scolaires par le Gouvernement précédent sans acter, en contrepartie, l’enseignement de l’histoire des philosophies de l’athéisme

    Qui peut dire si l’on verra un seul enseignant faire observer à ses élèves que le coran est un livre qui ne permet pas d’acquérir des connaissances puisque de la première à la dernière page le texte ne comporte que des injonctions ? - ce qui en outre en fait une religion extrême de l’irresponsabilité ;

    qu’en outre, il est impossible de trouver plus misogyne dans tous les « textes sacrés » puisque la « parole divine » de l’intransigible coran autorise la polygamie sans permettre pour les femmes l’équivalent ayant force loi -

    Une enseignante osera expliquer que Marie s’est faite violée par un soldat de passage et que sa famille à peine plus urbaine que la moyenne pour lui éviter la lapidation inventa la grossesse de leur fille par le Saint-Esprit, pas sûr qu’elle en trouve le courage

    Lesquels des enseignants feront observer que le dieu des croyants parmi les juifs fait de la femme une pécheresse et de l’homme à son coté un légume ?

    .

    Enfin qui, à l’école, dira aux écoliers que l’invention monothéiste est la racine du pire des sectarismes jamais inventé par des barbares totalement incultes – et que pour l’essentiel, les religions du monothéisme s’accordent ou se concurrencent pour écraser les femmes [ ??? ]

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

    .

    Chantre des simples d’esprits et plus accessoirement des « sans-dent » Martin Hirsch mériterait la palme d’or de l’abêtissement sacralisé au plus haut degré, " quand des Français de souche appelleront leur enfant Mohamed on pourra enfin parler d’intégration réussie " avait-il solennellement lancé urbi et orbi

    Problème : il y a au moins un chômeur dans chaque famille, par conséquent ce sont tous nos compatriotes qu’il faudra intégrer et vite, bref, rien qu’en métropole, ça fait beaucoup de Mohamedsans compter que ce bon samaritain féru de sacré oublie le plus naturellement du monde de prénommer les femmes – phallocratie sacralisée par le coran et la sharia oblige

    Pas du tout navré, je préfère les prénoms qui caractérisent à des degrés divers l’insoumission, soit pour les femmes : Salomé, Apolline ou Judith et pour les hommes : Axel, Floriant ou Carles – faudra vous y faire mon bon monsieur

    .

    Un procès d’intention des plus injustes a été fait à Manuel Valls interrogé sur l'appel à " rendre gorge " qu'il avait, avec juste raison, lancé à propos de Médiapart et du ouistiti-moustachu ( Edwy Plenel ) bien connu du milieu néo stalinien ou encore des mouvements déviants islamo-gauchistes, il a assuré " ne pas regretter de l'avoir dit " car " rendre gorge, c'est faire recracher les insultes qu'on vous jette au visage " - il faudra bien que l’opprobre change de camp mérite d’être ajouté...
    ( Néanmoins, et c’est bien regrettable, il n’a pas rétabli la laïcité quand il était Premier Ministre )

    Rappel : mercredi dernier ( 22 Novembre ), sur ce même sujet Christophe Castaner macronien de service avait subjugué Bourdin 2 en déclarant que " l’islam est une religion de bonheur comme la religion catholique "

    2. Sur le moment, j’ai cru que le bien-heureux Bourdin allait s’évanouir....

    .

    Suites : Aphorisme

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/aphorisme.html

    .

    Suites 2 : Le bouffon de la République

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/le-bouffon-de-la-republique.html

     

     

  • Le bouffon de la République

    Jean-Louis Bianco.png

    Accuser d'islamophobie « est une arme contre la laïcité », « un stop absolu, l'interdiction de parler » - Élisabeth Badinter

    Ici, il me paraît indispensable de rappeler, une fois de plus, que l’affaire Riss-Plenel n’est pas le reflet d’une simple polémique entre rédacteurs de deux journaux ou hebdomadaire, ( dont parait-il, aux dires de certains cercles proches du pouvoir le Président de la République enveloppé d’un manteau de bure couleur bleu azur profond assez lyonnais sur les bordures n’aurait pas lieu de s’en mêler – étonnant, non ! ) mais cependant sur le fond l’affirmation de la haine, de l’appel à la censure de la liberté d’expression et en l’occurrence de l’appel au meurtre pour en finir avec la Rédaction des Charlie lancé urbi et orbi par Edwy Plenel et ses apôtres ne peut, en aucun cas, ne pas faire l’objet d’une condamnation sans appel

    De nombreux laïques reprochent à l’Observatoire de la laïcité de Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène d’avoir presque systématiquement choisi de défendre une approche relevant de l’œcuménisme angélique ( rôle que devraient tenir plutôt les leaders religieux ) au lieu de défendre la laïcité contre ceux qui la déforment ou la mettent en danger

    Sur Manuel Valls
    « Comme maire d’Évry, il a fait des choses intéressantes, il n’y a pas de doute. Mais Manuel Valls est maintenant dans cette proposition autoproclamée de gardien de la laïcité, comme s’il en a le monopole », a ce culot insondable de déclarer Jean-Louis Bianco

    comme-comme, mais rarement auteur à la hauteur d’une bonne com, patron de l’observatoire de la laïcité, en exercice depuis Hollande, il n’a jamais, à aucun moment durant sa mandature, proposé d’abroger le Concordat religieux en Alsace-Moselle ni de mettre fin au subventionnement anti-laïque, sorte de détournement de l’argent public concédé à des écoles confessionnelles majoritairement chrétiennes pour passer l’essentiel de son temps, en lien avec l’actualité, à nier, contre la Laïcité et le Fait Évolution, les incessants assauts théocratiques émanant des divers mouvements musulmans qui outre le port du voile 1 qui n’est pas un signe ostensible religieux, d’une part ou entre-autres, voudraient que l’on enseigne à l’École que la planète terre, ainsi qu’il est dit dans le coran, est plate - que la femme est complémentaire de l’homme avec la fonction exclusive de se consacrer à la reproduction et à la transmission de la religion à leurs enfants
    1 Dorsa Derakhshani ( 18 ans ), jeune joueuse d'échecs prometteuse, a vu ses espoirs d'intégrer un jour l'équipe nationale d'Iran anéantis
    Le motif : n'avoir pas porté le voile lors d'un tournoi en Espagne

    L’espérance, c’est ce que promet la religion pour plus tard, le progrès, c’est pour tout de suite : les droits attachés aux libertés individuelles par exemple que ne supportent pas les représentants des hiérarchies monothéistes
    Ce bouffon de la République qui se situe à la périphérie de l'islamosphère dont le principal porte-parole Edwy Plenel, depuis toujours, sourd et aveugle à l’islamisme s’est totalement démasqué sur la place publique, quand sort l’affaire de son fidèle compagnon de route l’homme au double discours sans cesse reconduit, le sus-nommé Tarik Ramadan dont nous savons que sa devise " voilée ou violée ", désormais, pour l’éternité fera sa gloire dans la sphère musulmane la plus particulièrement moyenâgeuse d’entre-toutes

    La laïcité est l’outil de la liberté de défendre la liberté de la pensée et non de la liberté de penser qui est propre à l’identitarisme ( à ne pas confondre avec l’identité ), elle autorise avant tout le droit au doute et même d’aller jusqu’à douter de nos propres doutes
    Quelque soit les époques, la religion à beau se présenter sous les masques les plus divers elle demeure un totalitarisme primitif et trouve sa meilleure expression dans ses tentatives d’abaisser ou de faire régresser en période de crise économique le statut des femmes – faut observer que dans ce domaine d’inculture l’islam y excelle un peu partout dans le monde
    Le mot Dieu n'est pour moi rien d'autre que l'expression et le produit de la faiblesse humaine. Albert Einstein
    Ne pas maintenir à l’école dans l’enseignement de la laïcité la supériorité de la science sur la croyance est un crime contre notre culture, contre les droits des femmes ou encore plus directement contre notre humanité
    Cette partie de l’« élite » aux antipodes de la liberté pour tous, de la protection assurée pour tous contre tous les totalitaires, composée de faux-culs très médiatisés principaux ennemis des valeurs de la République, de la loi commune placée au-dessus des lois de chacun des dieux inventés par de de sectaires monothéistes est parvenue, ( par le biais de Régis Debray, de Najat Vallaud-Belkacem avec la complicité coutumière d’une gauche qui depuis Mitterrand n’a cessé de trahir la laïcité, tout ce beau monde plus ou moins indirectement soutenu par une droite contre-productive ), à introduire à l’École publique l’enseignement de l’histoire du fait religieux sans proposer en contrepartie d’enseigner l’histoire du fait athée - sans omettre tous ceux qui voudraient que la construction des mosquées soient financées avec les deniers de tous les contribuables, alors que même parmi les gens qui travaillent certaines familles, toujours plus nombreuses, sont sans logement - au même titre que depuis de nombreuses décennies on ne construit pas pour loger, sans exception, tous les étudiants, mais encore l’incroyable manque d’habitats sociaux ou encore intermédiaires, ce qui, au sein de notre société, concoure dramatiquement à accentuer les inégalités
    En 2016, Jean Glavany, Françoise Laborde et Patrick Kesse, avant la disparition de la gauche au pouvoir, s’étaient mis en retrait des travaux de l’observatoire d’une neutralité douteuse, étonnement dirigé par un protestant également socialiste au lieu d’une communication collégiale composée de personnes qualifiées dans la plus parfaite parité d’incroyants et de croyants – CRAB

    Suites : Prières de rue - 2017
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/prieres-de-rue-2017.html

    Suites 2 : Nov-antisémitisme
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/nov-antisemitisme.html

    Suites 3 : déroulé d’articles sur le thème de la laïcité
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La%C3%AFcit%C3%A9

  • Laïcité – Octobre 2017

    Comble de l’indécence

    La mort est absence de sensation - mal agir ou bien agir, nul ne sera ni puni ni récompensé

    Piqûre de rappel : durant la période où elle était candidate à la présidence de la république, alors que dans notre pays 63 % de nos compatriotes sont sans religion et 61 % estiment que l’on accorde trop d’importance aux religions, Eva Joly, pas jolie-jolie du tout, dont les facultés de jugement sont quelques peu équivoques, voire peu honorables, et qui n’en n’est jamais à un oxymore près, avait proposé, un jour férié pour le judaïsme et l’islam, mais pas de jour férié pour l’athéisme ni pour l’agnosticisme

    Jean-Louis Bianco, éminent symbole de la trahison de la laïcité par la gauche est reconduit à son poste de directeur de " l’observatoire de la laïcité " ou jusqu’à présent « il n’a jamais rien observé » - sinon de fermer les yeux à tous les assauts théocratiques émanant pour le principal de milieux musulmans ce qui n’a pas manqué de laisser le champ libre aux prétentions de l’islamosphère
    Durant les années Hollande, Jean-Louis Bianco ne s’est jamais préoccupé de rétablir la laïcité dans notre pays, hors, les questions sont toujours les mêmes et sont toujours d’actualité :
    À quand, à l’école, l’enseignement du Fait Athée en contrepartie de l’enseignement du fait religieux ?
    À quand, à la télévision publique, une matinée réservée à l’athéisme en contrepartie de la matinée réservée aux religions ?
    La Présidente de la FCPE sur CNEWS ( ce matin ) déclare qu’enseigner à l’école l’histoire des religions est important - mais curieusement ne parle pas d’enseigner l’histoire des philosophies de l’athéisme [ ? ] - serait-elle croyante ?
    Pour établir ou rétablir la laïcité : à quand la suppression du Concordat religieux en Alsace-Moselle qui permet, à l’encontre de la loi de 1905, à l’État de salarier les ministres des cultes catholique, luthérien, réformé et israélite ainsi que, sur l’ensemble de nos territoires, mettre fin au aux subventions accordées à des écoles confessionnelles ? - CRAB -

    Suites : Au nom du ciel
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/au-nom-du-ciel.html

  • Présidentielles 2017 - Laité suites

    Charlie hebdo.png


    Loi de 1905
    Fondatrice de notre culture, elle est l’expression humaniste de la citoyenneté : le droit de ne pas croire ou de croire
    Liberté d’expression
    Depuis Hara-Kiri ( 1960 ), je suis Charlie - La liberté d’expression ne s’arrête pas là où commence la religion

    Raison

    On ne peut rien comprendre à la loi de 1905 si l’on ne sait pas que l’invention du monothéisme est la racine du pire des sectarismes

    Tartufferie d’un « journaliste »

    Sur BFMTV ce matin, j’observe, une fois de plus, que le détournement de l’argent public pour subventionner les écoles confessionnelles ne choque pas jean-Jacques Bourdin
    Bien-au contraire l’anti-laïque Bourdin s’est déclaré totalement favorable au financement public de toutes les écoles religieuses
    Par ailleurs, peu épris de justice, en bon prosélyte ce grand « journaliste » ne s’est pas risqué à poser à son-interlocuteur la question que toute personne laïque éprise d’équité pose sur l’enseignement à l’école du fait religieux sans en contrepartie l’enseignement du fait athée, ce qui est d’une injustice d’autant plus grave et insupportable que plus de 60 % des français-es sont sans religion

    Bon sens

    Si la nature était bonne, nul besoin de médecine, si les religions étaient bonnes nul besoin de la critique athée, anti-raciste et féministe des religions

    I

    Suite :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/laicite-et-campagne-presidentielle.html

    I

    Suite 2
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/laicite-2017.html

    I

    Suite 3
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/election-presidentielle-2017-alerte.html

  • Laïcité et campagne présidentielle

    Le banc d'essai des programmes scrutent les programmes des candidats sur les questions de religions et de laïcité.

    Manifestation du 11 janvier 2015.png

    En caractère noir l’article de France inter – en couleur : commentaires par CRAB
    Deuxième étude IPSOS pour France Inter sur les attentes et les préoccupations des français. 72% des personnes sondées pensent que les élus ne doivent pas faire état publiquement de leurs convictions religieuses. 77% estiment que la question religieuse est trop présente dans la campagne. Mais la place des religions dans notre société ( et notamment l'islam ) est une thématique présente dans plusieurs programmes.

    I

    La loi de 1905, avec plus ou moins de fermeté
    Benoît Hamon demande une application "scrupuleuse" de la loi de 1905 sur la laïcité. Il promet un numéro vert joignable 24 heures sur 24 pour signaler toute atteinte au principe de laïcité.

    .

    Benoît Hamon n’envisage pas de mettre fin au détournement de l’argent public au profit de minorités religieuses car dans son programme ne figure ni l’abrogation du Concordat religieux Meurthe-Mosellan, ni la cessation du subventionnement des-écoles confessionnelles ni plus ou moins directement de lieux de cultes

    I

    Même insistance chez Emmanuel Macron à défendre "strictement" le principe de laïcité tout en proposant un enseignement spécifique du fait religieux à l'école, ainsi qu'une formation obligatoire pour les religieux à l'université sur la laïcité, les valeurs de la République et si nécessaire à la langue française.

    .

    Emmanuel Macron ainsi que B. Hamon ne propose pas de mettre fin au détournement de l’argent public, mais propose un enseignement spécifique du fait religieux sans en contrepartie prévoir un enseignement spécifique du fait athée

    I

    Jean-Luc Mélenchon préconise une application maximale de la loi de 1905 c'est-à-dire l'abrogation du Concordat en Alsace-Moselle et des statuts particuliers dans certains territoires outre-mer. Il redit son opposition à toute subvention publique pour des associations cultuelles, la construction d'édifices religieux ou des écoles confessionnelles.

    .

    Jean-Luc Mélenchon avance des propositions plus respectueuses de la loi de 1905, néanmoins lui aussi omet de proposer l’enseignement du fait athée pour compenser l’enseignement du fait religieux introduit à l’école par Najat Vallaud-Belkacem ministre de l’Éducation Nationale - une ministre sectaire parmi les plus sectaires ministres ayant participé, à une période ou l’autre de l’histoire de notre pays, à un des gouvernements de cette république jacobine – dite la 5e

    I

    Les candidats et la " religion musulmane "
    Selon l'institut IPSOS, seuls 39% des Français pensent que l'Islam, tel qu'il est pratiqué aujourd'hui en France est " compatible avec les valeurs de la société française ».

    .

    Islam est un mot fourre tout qui ne permet pas de mettre à jour correctement, sans même évoquer la sordide sharia, que 63 % des sourates sont des incitations à la haine des non-musulmans - le coran est-un document raciste, sexiste, athéophobe, antisémite, homophobe et xénophobe jamais-égalé dans toute l’histoire infantile et égoïstes des religions du monothéisme – d’autres part s’y ajoute l’islam dit politique comme les symboles de l’abaissement du statut des femmes dont le port des voiles ou affublements islamiques et le refus de la mixité femmes-hommes dans l’espace public, etc., etc.
    Les diktats musulmans
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html

    I

    L'islam, il en est question chez François Fillon. Avec la mise en place d'un nouveau statut de " Fondation à objet religieux " pour recueillir des dons et des legs servant à construire des mosquées et former des imams. François Fillon veut interdire les financements venus de l'étranger.
    .
    François Fillon se contente vis-à vis de l’islam du minimum syndical, mais ne se risque pas à toucher au subventionnement des écoles confessionnelles qui concerne aussi, de plus-en plus, l’implantation d’écoles musulmanes

    I

    Pour Nicolas Dupont-Aignan "un islam français est possible", il demande aux imams d'accepter par contrat la possibilité d'apostasie, l'égalité hommes-femmes réelle et l'étourdissement des animaux avant abattage halal. Il propose que les imams suivent des cours sur la société française à l'université voire une formation dédiée à la faculté de Strasbourg, en vertu du concordat.

    .

    Demander aux musulmans par contrat la possibilité d’apostasie est ridicule car, il a plusieurs-années de cela, un Tribunal de notre pays a tranché en-autorisant un mariage avec une franco-marocaine sans-obligation de conversion à l’islam de son compagnon - et cela fait désormais jurisprudence
    En revanche interdire le sordide abattage rituel* halal ou casher qui déshonore notre pays est quasiment non retenu par les-autres candidats - * sans, en-outre, ne pas omettre d’envisager l’interdiction de la tauromachie avec blessures et mise à mort de l’animal
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/maltraitance-des-animaux-et.html

    I

    Marine Le Pen n'aborde l'islam que par le prisme de l'islamisme et de ses dérives. Fermeture des mosquées dites "extrémistes" elle redit que pas un centime d'argent public ne doit aller à la construction de lieux de culte ou au financement d'associations cultuelles. Mais le 11 septembre dernier au 20 heures de TF1, elle avait parlé d'un islam " laïcisé par les Lumières " compatible avec la République."

    .

    Hormis le fait que l’islam ne peut-être laïcisé par les Lumières sinon les musulmans devront brûler le coran, la sharia et admettre que Mahomet n’est qu’un chef de guerre ni plus ni moins cruel que les autres chefs de tribus à son époque...et j’en passe – CRAB

    I

    Suites : Ne laissons pas la Le Pen, seule sur le terrain de la laïcité.Même
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/laicite-2017.html


     

  • Laïcité 2017

    Charlie Hebdo.png

    Ne laissons pas la Le Pen, seule sur le terrain de la laïcité

    Dans l’Orient simpliste, Michelle Obama, en 2015, Angela Merkel, en 2010, Madeleine Albright en 1999, toutes ces femmes ont refusé de porter le voile

    Citation :
    La candidate du Front National pour l'élection présidentielle, Marine Le Pen, a annulé une rencontre aujourd'hui avec le Grand Mufti du Liban après avoir refusé de porter le voile en sa présence.

    Dans un communiqué, le service de presse du Grand Mufti a déclaré que l'équipe de Marine Le Pen avait été informée bien avant de la nécessité de porter le voile. - Source le Figaro
    I
    C’est-un fait, je ne voterai pas Le Pen pour autant ( ni pour les-autres ), cependant, il serait bienvenu d’exiger de toutes les politiciennes qu’elles-en fasse de même, notamment quand-elles se rendent en Iran pour représenter leur pays


    I

    Citation : Laïcité: l'appel de Charlie Hebdo aux candidats à la présidentielle
    Riss, directeur de Charlie Hebdo, a expliqué mardi sur BFMTV pourquoi son journal interpelle dans un texte à paraître ce mercredi les politiques engagés dans la course à l'Élysée.
    " Charlie Hebdo " demande des engagements aux candidats à la présidentielle sur la laïcité. Riss, directeur de Charlie Hebdo, a défendu le contenu d'un texte à paraître ce mercredi dans les colonnes de l'hebdomadaire satirique. Cette implication dans la campagne est inédite dans l'histoire du journal.

    Le titre de presse appelle les candidats à " s'engager clairement " sur trois points : " ne pas modifier, de quelque manière que ce soit, la loi du 9 décembre 1905 sur la laïcité ", " ne jamais introduire dans la législation, sous quelque forme que ce soit, des aménagements particuliers à l'égard d'une communauté religieuse ", " ne jamais introduire, de quelque manière que ce soit, un délit de blasphème dans la législation ".

    "Est-ce qu'on parle bien de la même laïcité?"
    Riss précise avant toute chose que l'implication de son journal dans la campagne " est limitée sur un thème qui nous est cher, celui de la laïcité ". Selon lui, cette thématique est évoquée dans les débats " parfois avec beaucoup de légèreté ". " On aimerait que les choses soient plus claires de la part des candidats ", souligne-t-il. - Source BFMTV

    I
    Lire Charlie hebdo - aucun voile ne vous brouillera l’esprit ni ne couvrira votre tête - CRAB
  • Laïcité et Présidentielles 2017

    " Il n'y a pas deux visions de la laïcité, il n'y en a qu'une. Celle qui a été assise par la loi de 1905 "
    " Il y a une partie de la gauche, dont probablement Benoît Hamon fait partie, qui considère que la laïcité, c'est quasiment du racisme ou de l'islamophobie " -
    " Mon objectif est de manifester de la solidarité aux femmes qui ne veulent pas se plier aux canons islamiques " - Élisabeth Badinder

     

    0_Laïcité.png

    Qui, dans notre pays, veut la guerre civile ?
    Benoît Hamon est représentatif de cette partie des gauches qui n’ont-eu de cesse, par lâcheté ou électoralisme depuis Mitterrand et Jospin, de trahir la laïcité pour soutenir les assauts théocratiques des chantres du différentialisme ou du communautarisme contre la laïcité
    Sans réagir contre des idéaux moyenâgeux ( toutes confessions confondues ) d’une partie de la population de notre pays, en affectant d’ignorer que faire entrer la religion dans la politique c’est préparer la guerre civile comme c’est le cas dans tous les pays où la religion participe de la gouvernance ;
    cette gauche là ( et une partie des droites ) dans le plus grand mépris du féminisme universel fait peser une lourde menace sur " les droits de la Femme et de la citoyenne " pourtant indissociables de notre culture, notre humanité car en France l’égalité femmes-hommes prime sur le sexisme ou toute les discriminations de genre dues au religions ;
    c’est-observer dans l’espace public, notamment dans certains des quartiers de nos villes, le refus de la mixité sociale et plus particulièrement plus qu’ailleurs l’inégalité entre femmes et l’inégalité entre femmes hommes que veulent installer, dans notre pays, les théocrates du différentialisme ou du communautarisme nettement symbolisées par le port des voiles islamiques sous le regard attendri d’un Hamon, d’un Plenel, d’un Jean-Louis Bianco ou d’un Mélenchon
    Entendre, sans surprise, Mélenchon ( l’ami intime de Robespierre ) déclarer : « Faire comme mes-amis tunisiens...», en affectant d’ignorer que la Tunisie, ainsi que tous les pays dominés par les musulmans, emprisonne les athées, n’est pas sans rappeler que la majeure partie de la gauche avait en d’autres temps soutenu le stalinisme, désormais se charge de faire la promotion de l’islamo-fascisme
    Comment il se fait qu’aucun des candidats à la Présidence de la République ne propose de rétablir la laïcité sur l’ensemble des territoires de la république, en abrogeant le Concordat, en cessant de subventionner des écoles confessionnelles, ce qui actuellement revient à détourner une partie de l’argent public au profit de minorités religieuses ?
    Comment il se fait qu’aucun des candidats à la Présidence de la République ne propose de prendre des mesures ou des lois plus efficaces contre les mariages forcés ou encore l’excision des fillettes ni ne se préoccupe d’introduire l’enseignement du fait athée à l’école en contrepartie du fait religieux ? - CRAB

    I

    Suites 1 : L’athéisme à l’école - Chapitre n°1
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html

    I

    Suite 2 : L’athéisme à l’école - Chapitre n°2
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n2.html

    I

    Suite 3 : L’athéisme à l’école - Chapitre n°3
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n3.html

    I

    Déroulé d’articles :
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/iran

  • L’athéisme à l’école - Chapitre n°3

    L'athéisme comme expérience, et exigence ultime, de la raison

    Si notre société s’entend fraternelle et équitable, les gouvernants, d’autant plus que dans notre pays les athées, les agnostiques et les sans-religion sont majoritaires, doivent prendre la décision de l’enseignement du fait athée à l’école en contrepartie du fait religieux - ce ne sera que justice car il faut toujours avoir à l’esprit que si l’on n’entend souvent dire : « la laïcité, ce n’est pas l’athéisme », quand d’autre part, et, plutôt rarement sinon pas du tout, on n’entend guère dire « la laïcité, ce n’est pas la religion »

    Athéisme, Éducation_Nationale, laïcité_Nietzsche, Simone_Veil, Richard_Dawkins, André_Brahic, Michel_Onfray,  Robert_Badinter,t Elisabeth_Badinter

    En France et en Europe, c’est à l’abbé Jean Meslier que l’on doit très probablement en premier la déconstruction de l’invention dieu

    Il est important de rappeler que des philosophes ( en réalité des philosophes de pouvoir ), dont Voltaire, estimaient, tout en se déclarant « athées », qu’il n’était pas nécessaire de saper la construction de dieu érigée par les monothéistes

    Dans la réalité pour Voltaire et quelques-uns des philosophes comptant parmi ses contemporains il s’agissait d’un '' Athéisme de salon '';

    donc d’un Athéisme de bon ton car si le peuple devenait Athée « n’y songez pas mon bon monsieur », cela le conduirait à ne pas pardonner mais à vouloir la justice et que justice soit rendue - à vouloir le Droit et non la loi de la jungle

    I

    Une éthique humaniste et une spiritualité sans Dieu, les reflets de la sagesse athée

    Le socle du " TESTAMENT " de Jean Meslier composé des huit preuves

    La première - Preuves de la vanité et de la fausseté des religions : Elles se contredisent

    La deuxième - La foi-créance aveugle

    La troisième - Les visions des prophètes sont affaire de fous

    La quatrième - Les prophéties ne se réalisent jamais

    La cinquième - La morale chrétienne contredit tout ce qu’enseigne la nature

    La sixième - La religion agit en complice des tyrannies

    La septième - L’Athéisme est une vieille idée, vieille comme le monde *0

    La huitième - L’âme est mortelle, une idée aussi ancienne que la précédente

    *0 : dans le coran expression jamais dépassée de l’idéologie masculine, l’athéophobie des rédacteurs fait pratiquement de l’athée le personnage principal de ce livre raciste

    .

    Le péché pour tous

    Sans nier l’existence historique du Christ, Jean Meslier considère que c’est un pauvre type et ridiculise cette prétention d’inventer le péché pour tous et de prétendre racheter le genre humain

    .

    L’Abbé Meslier, homme pour qui le plaisir est la racine de la morale, convaincu que " jouir sans se nuire ni nuire à autrui* " ( * : Épicure ) en bon Hédoniste, soutenu par les villageois, ( le petit peuple de l’époque ), contre la hiérarchie cléricale, vécu ( contre les-idéaux de l’Église ) en union libre. ( Il aurait-eu successivement, durant sa vie deux compagnes connues de tous )

    I

    La France n’est pas le pays de Voltaire ni de Christine Boutin

    Voltaire, qui plaît tant aux croyants ( avec ou sans poils ) des régions occidentales, ( et pour cause ), adoubé par nos très médiatisés bien-pensants du communautarisme ou du différentialisme au point de le faire passer pour le « philosophe » majeur, exemplaire de la tolérance ;

    hors, il n’en-est rien car sans l’ombre d’un scrupule, il avait, sans hésiter, falsifié le texte du " TESTAMENT " de Jean Meslier, au point de le dénaturer, avant de le faire publier ;

    on peut dire de Voltaire ou de Diderot, ainsi que le fait-observer Michel Onfray, qu’il accuse d’avoir été les fossoyeurs de l’œuvre des « véritables athées » qu’étaient l’abbé Meslier, le baron d’Holbach ou Ludwig Feuerbach ;

    c’est ce qui me fait écrire ou rappeler, de temps-à autre, que la France n’est pas le pays ni de Voltaire ni de Robespierre ou encore de Napoléon, mais qu’elle est le pays de Jean Meslier, d’Émilie du Châtelet, de Mozart, d’Olympe de Gouges, de Georges Sand, de Marie Curie et d’Élisabeth Badinter

    I

    L’intolérance religieuse est un fléau universel

    Dans cette perspective introduire l’enseignement du fait athée à l’école, participe de mettre en Lumières et à concrétiser la recherche de l’Éthique - n’est-il pas urgent, parce que les philosophies de l’athéisme nous accompagnent depuis l’antiquité, ravivées dès la Renaissance, puis au cours du XVIIIe siècle à nos jours, de se référer à l’or et à l’ambre des grandes légendes de la pensée et à l’œuvre philosophique et littéraire des penseurs de l’immanent ?

    I

    Forgé sur la pulsion de mort, le monothéisme est la racine du sectarisme

    Son-invention avait signé l’acte de naissance du pire ou du plus-odieux des sectarismes

    I

    L’infantilisme, c’est imaginer l’enfer ailleurs que sur terre

    C’est faire du tord à l’humanité que d’enseigner le fait religieux sans déconstruire les histoires mortifères et infantiles construites ainsi que des contes dans ce que les religions ont de contes pour enfants car ne nous racontons pas d’histoire il n’y aura ni pardon ni résurrection, ni récompense ni punition ;

    ne compte que ce qui se passe sur terre où le vrai est cruel, souvent atroce quand-il n’est pas-un terrible cauchemar et le meilleur bien trop rare

    Le temps n’est-il pas enfin venu d’enseigner aux enfants que la raison est la seule arme contre les croyances et les préjugés véhiculés à travers des textes infantiles et égoïstes - sans réel autre objet que de sacraliser le sexisme, l’homophobie et une paroxysmique haine de l’athée pour les répandre dans la société*1 ?

    *1: et ainsi, si l’on n’y prend pas garde, peut-être un jour, de se retrouver, à la tête de notre pays, avec un champion de la masculinité retrouvée digne des héros historiques des périodes totalitaires à l’image d’un Trump aux USA

    N’est-il pas désormais bien venu d’alerter les jeunes générations qu’il existe une culture qui n’est ni platonicienne ni aristotélicienne, mais une culture qui se réfère aux penseurs de l’immanent qui, d’une époque à l’autre, se préoccupent pour l’essentiel de la recherche de l’éthique, non dans des mondes imaginaires soit-disant présents dans le ciel, mais dans le monde terrestre tel qu’il est, dont, depuis l’antiquité à notre époque, les plus grand-e-s parmi les plus connus : Aristippe de Cyrène, Aristophane, Démocrite, Épicure, Leucippe, Ésope, Diogène Laërce, Lucrèce, Hypatie, les anonymes du moyen-âge, La Fontaine, Jean Meslier, Casanova avec Francesca Bruni, Émilie du Châtelet, Mozart, Da Ponte, Olympe de Gouges, Georges Sand, Lou Salomé avec Nietzsche, Simone Veil, Richard Dawkins, André Brahic, Michel Onfray, Robert et Elisabeth Badinter ?

    I

    Politique

    Enseigner le fait athée à l’école : quelle est la position des candidats à la présidence de la république ? - Sont-ils soumis, insoumis ou laïcs nos vaillants candidats ? CRAB

    I

    Articles précédents :

    L’athéisme à l’école - Chapitre n°1

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html

    I

    L’athéisme à l’école - Chapitre n°2

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n2.html

    I

    Suites :

    Sémantique de l’athéisme

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/semantique-de-latheisme.html

    I

    Suite 2 :

    ATHÉISME : 2016 -

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/atheisme-2016.html

    I

    Suite 3 :

    Théologie apophatique de l’existence de dieu et du féminisme

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/theologie-apophatique-de-lexistence-de.html

    I

    Suite 4 :

    Laïcité et inégalités dans la société française

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/laicite-et-inegalites-dans-la-societe.html

    I

    Suites 5 :

    Mes sorcières mal aimées

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/mes-sorcieres-mal-aimees.html

     

  • L’athéisme à l’école - Chapitre n°2

    « Robespierre, qui croyait en Dieu, envoyait les athées à l’échafaud ». Michel Onfray

    [ Parenthèse ] Mélenchon, Hamon, dont le déni de la laïcité est indissociables des-idéaux communautaristes qui sont à la source des-inégalités entre femmes et des inégalités entre femmes-hommes sont des héritiers légitimes de Robespierre - CRAB

    I

    Accoutume-toi à penser que pour nous la mort n’est rien, puisque tout bien et tout mal résident dans la sensation, et que la mort est l’éradication de nos sensations. Dès lors, la juste prise de conscience que la mort ne nous est rien autorise à jouir du caractère mortel de la vie : non pas en lui conférant une durée infinie, mais en l’amputant du désir d’immortalité. - Épicure - ( 341 av. J.-C. et mort en 270 av. J.-C. )

    I

    Mais tu vas croire peut-être que je t'enseigne des doctrines impies, et qui sont un acheminement au crime; tandis que c'est la superstition, au contraire, qui jadis enfanta souvent des actions criminelles et sacrilèges.

    [ … ]

    Ce qui rend les hommes esclaves de la peur, c'est que, témoins de mille faits accomplis dans le ciel et sur la terre, mais incapables d'en apercevoir les causes, ils les imputent à une puissance divine.

    [ … ]

    Ainsi donc, tout ce qui semble détruit ne l'est pas; car la nature refait un corps avec les débris d'un autre, et la mort seule lui vient en aide pour donner la vie.

    [ … ]

    Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme. [ … ] - Lucrèce - ( 98-55 av, J. C )

    Athéisme, Élisabeth_Badinter, Elisabeth de Fontenay, Épicure, Lucrèce, Michel Delon, Michel_Onfray, Raphaël Enthoven

    Les Lumières face au retour de l’obscurantisme – Extraits :

    « nous sommes revenus de l’idée que le progrès de l’esprit humain apporterait le bonheur ». La raison reste « la seule arme sur laquelle nous pouvons tabler pour nous émanciper de nos propres préjugés.»- Elisabeth Badinter

    I

    « en chacun de nous le désir de plaisir. » Avec les lumières « le désir n’est plus manque, il devient dynamisme.» - Michel Delon

    I

    « les philosophes des Lumières n'ont cessé de forger des contrepoisons à

    l'enthousiasme qui les porte » - Raphaël Enthoven

    I

    « a-t-on le droit de se passer d’un noyau de justice et de vérité, d’une espérance qui soit commune à tous ? J’ai beaucoup de mal à mettre l’universel au pluriel. » - Elisabeth de Fontenay

    I

    « L’idée de civilité va donner naissance à celle de « civilisation », tandis que la politesse est « suspectée d’hypocrisie, donc de corruption morale ». - Philippe Raynaud

    I

    Suite : L’athéisme à l’école - Chapitre n°3

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n3.htm

    I

    Retour : L’athéisme à l’école - Chapitre n°1

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html


     

  • Laïcité et inégalités dans la société française

    L'enjeu ultime, c'est notre relation, notre lien à l'autre, comme personnifié, non de notre assujettissement, mais de notre liberté

    laicite et ecritures.jpg

    Le sexuel et le désir dans la société ou la perte d’identité
    Une vie sans les problèmes de sexualité et de désir, sans le choc des volontés individuelles ni dans-une concurrence permanente émulatrice et émancipatrice est négative, elle n’est-autre qu’une vie de soumission proposée par des mondes ou l’interdiction de penser fait place à des mœurs sacralisés par une religion totalitaire rédigée au 7e siècle essentiellement contre la ressemblance des deux sexes par des hommes imbus des valeurs négatives masculines
    Sociétés islamiques ou nul-le ne peut, sans mettre sa vie en danger, se définir par le " je " et le " moi " ;
    cette escroquerie masculine, fige l’appartenance à l’un des deux sexes, car les-illusions sont tenaces - dès sa naissance, chacune et chacun dans les milieux musulmans se voit priver de la possibilité quasi instantanée de construire son identité
    Piqûre de rappel : la dernière enquête de l’Institut Montaigne ( enquête dirigée par Hakim el Karoui ) ne se contente pas de rappeler les préjugés antisémites grandissants chez les jeunes de culture musulmane mais précise que 28 % sont partisans de la suprématie de la charia sur les lois françaises

    I

    La théologie de femmes «qui osent le voyage contre la liberté»
    Ce n’est donc pas sans-effet, et, c’est ce qu’il faut bien comprendre quand, dans les faits les plus actuels, il est aisé d’observer que les femmes djihadistes ne sont pas des victimes, ni d’une instabilité psychologique liée à leur féminité ainsi qu’aiment à le faire observer les « bonnes-âmes » chantres des patriarcats sacralisés par les religions du monothéisme dont la religion la plus nocive de toutes est indiscutablement l’islam, quand, par exemple, il est apparu dès le départ que ces musulmanes étaient tout-aussi responsables et redoutables que leurs très proches, et fréquemment dans-un couple, elles apparaissent assez souvent comme le moteur de la radicalité

    I

    L’absence de la dimension critique dans la « déradicalisation »
    Nous savons ( et qui donc pouvait bien en douter ? ) que les repentis djihadistes sont très minoritaires car la plupart garde une radicalité religieuse, et/ou violente, finalement révélatrices des inutiles entreprises de déradicalisation conduites par de soit-disant spécialistes de la déradicalisation parmi lesquels bizarrement ne figure aucun membre athée – chercher l’erreur...

    I

    L’islam, une idéologie politique et sociétale violente et non une spiritualité religieuse ou athée
    Qu’est-il de plus-imbécile, de plus déplacé de la part de nos gouvernants de demander à l’ État de procéder à la déradicalisation quand domine chez les musulmans l’idée totalitaire de la communauté, un concept de société aux-antipodes de l’idée de Nation Républicaine, c’est-à dire ou en-outre laïque – ce qui explique, dans notre pays, le silence assourdissants de la majeure partie de la communauté musulmane au regard des-actes commis par des terroristes islamistes, et peut s’interpréter comme une forme de tolérance, car dans les faits, dans le plus courant des cas, émerge dans la conversation ou dans les débats pratiquement mécaniquement le pathos le plus sordide : " on doit respecter notre religion et son prophète " justifiant le crime contre l’humanité – conséquence immédiate de ce dire, la meilleur façon d’absoudre la criminalité islamique, car ainsi nommé, pour la majorité des musulman-e-s lui vient-à l’esprit « l’idée naturelle » de ne pas sortir en masse dans la rue pour condamner sans-appel la criminalité islamistes

    I

    Laïcité et inégalité dans la société française
    La France ou plutôt une importante partie de la classe politique et « intellectuelle » très médiatisée aime à présenter au monde notre pays comme un modèle de neutralité, de tolérance et de respect pour les philosophies de l’incroyance et des croyances sans-en privilégier aucune, mais qu’en-est-il vraiment dans la réalité [ ? ]
    Comment entreprendre la déradicalisation des islamistes quand-un gouvernement introduit l’enseignement du fait religieux à l’école sans en contrepartie prévoir d’enseigner le fait athée ?
    Que peuvent bien penser de ces politiques publiques l’émanation du « bien penser » de nos gouvernants et des association « antiracistes » les victimes du terrorisme islamique quand-on sait que quelque soit la manière l’islam ne peut survivre dans-un milieu ouvert, sinon par la violence et les assauts théocratiques sans cesse renouvelés contre la laïcité ?
    Comment entreprendre la déradicalisation des islamistes quand des politicien-es et des « intellectuel-le-s » au lieu de condamner sans réserve les-inégalités considérablement aggravées entre les femmes et les-hommes dues à la religion musulmane ( coran et charia ), s’y refusent, comble de la crétinerie ou de l’incompétence, au nom de la laïcité ?

    I

    Le discours de la différence

    Contre la percée d’une parole novatrice, et l’emprise des patriarcats sacralisés par les monothéismes dire que dieu n’aime pas les femmes est-une aberration puisque dieu a été inventé par des hommes qui n’aimaient pas les femmes

    Quand-un discours de la différence, qui produit ou reproduit de l’inégalité entre femmes, aussi entre les femmes et les hommes : comment, dans cette condition d’infériorisation stéréotypée du statut assigné aux femmes et insuffisamment, voire pas du tout critiqué au plus haut niveau de l’État républicain, entreprendre la déradicalisation des islamistes dans la mesure où certains des signes ostentatoires soit-disant religieux, en réalité les marqueurs d’idéologies sexistes de l’inégalité entre femmes et des-inégalités entre femmes et homme, signes ou symboles totalement incompatibles avec les valeurs républicaines égalitaires et fraternelles, si l’on songe, qu’à ce jour, ils ne sont toujours pas interdits sur l’ensemble de nos territoires [ ? ]
    Comment entreprendre la déradicalisation des islamistes à partir du moment où le Concordat et des écoles privées confessionnelles sont financés ou subventionnés par le détournement de l’argent public avec l’approbation hypocrite du Conseil Constitutionnel qui assez récemment avait déclaré ( ce qui est contraire à la moi de 1905 ) que le Concordat peut cohabiter avec la laïcité ?
    Comment entreprendre la déradicalisation des islamistes quand les pouvoirs publics ferment les yeux sur le sort réservé aux-animaux de consommation - n’interdisent pas l’inacceptable : le sordide et cruel abattage rituel ?
    Comment entreprendre la déradicalisation des islamistes quand la télévision publique consacre une matinée par semaine aux religions sans réserver une matinée aux philosophies nées de la pensée ou de la conscience athée que proposent depuis la plus lointaine antiquité jusqu’à notre époque contemporaine les philosophes de l’immanent – philosophies qui n’entrent pas dans le cadre idéologique restrictif que proposent les philosophes de pouvoir, mais bien-au contraire font preuve d’un engagement universel, au plus près de nous, contre les courants déistes platoniciens ou aristotéliciens ?
    Comment entreprendre la déradicalisation des islamistes quand des politicien-e-s chefs ou cadres de partis ou encore des représentants des religions proposent un jour férié pour l’islam et un autre pour le judaïsme sans proposer une journée fériée pour l’athéisme ? - CRAB

    I

    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/benoit-hamon-lhomme-cle-de.html

    I

    Suite 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/presidentielles-clientelisme.html

    I

    Suite 3 : http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html

    I

    Suites 4 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/theologie-apophatique-de-lexistence-de.html

    I

    Suites 5 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/deradicalisation.html

  • Benoît Hamon - l’homme clé de l’obscurantisme

    La vie sans métaphysique définie par le " JE " ou le " MOI " permet de donner un sens à sa vie et non à l’impersonnel univers - ce mode de penser est aussi l’expression de la recherche de l’éthique visant à améliorer les relations humaines dans les sociétés, voire dans toutes les régions du monde - Crab

    alan-mets-manifeste.jpg

    Manuel Valls de tous des candidats des gauches et des droites sait faire la différence entre ce qui relève de la religion*1, de ce qui relève des " Droits de la femme et de la citoyenne "*2, [ aussi ] de ce qui relève des " droits des femmes " et des homosexuel-e-s*3

    .

    *1 : les voiles islamiques sont les porte drapeaux sans le moindre rapport avec la croyance dans-une divinité mais les marqueurs d’une idéologie musulmane visant à asseoir la suprématie des hommes sur les femmes

    .

    *2 : Le pays des " Droits de la femme et de la citoyenne ", ne peut laisser s’installer l’inégalité entre femmes et l’inégalité entre femmes et hommes que tente d’installer l’islam politique sous le regard attendri des fanatiques catholiques prêts à soutenir ( sans le dire ouvertement ) François Fillon, Jean-Luc Mélenchon ou Benoît Hamon

    .

    *3 : Hamon vise à installer le communautarisme : dans cette perspective, il s’aligne consciemment ou inconsciemment sur François Fillon qui à l’instar de tous les représentants des hiérarchies monothéistes vise à culpabiliser les femmes qui librement ( et pas le moins du monde en détresse ) décident d’interrompre leur grossesse - en outre n’accepte pas que les homosexuel-e-s aient les même droits que les-autres citoyen-e-s de choisir de se marier ou de ne pas se marier pour ne concevoir qu’une société exclusivement hétérosexualisée bricolée sur le modèle de la famille nucléaire

    .

    Dommage que Manuel n’aille pas jusqu’au bout de sa démarche en proposant de rétablir la laïcité sur l’ensemble des territoires de la république - c’est-à dire : abroger le Concordat, cesser de subventionner les écoles confessionnelles avec l’argent public, de mettre fin à l’abattage rituel des animaux de consommation, de proposer une loi efficace contre l’excision et les mariages forcés, de prévoir dans-un souci d’égalité entre non-croyants et croyants l’enseignement du Fait athée en contrepartie du Fait religieux dans les écoles car s’il se montrait capable jusque là, il serait bien possible que pour la première fois de toute ma vie de cesser de m’abstenir pour lui donner mon vote – CRAB

    I

    Suites : Présidentielles - clientélisme
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/presidentielles-clientelisme.html


  • Présidentielles - clientélisme

    « le corps est la grande raison » ( Gai savoir ) - Nietzsche, plus que tout autre philosophe, a dit le rôle déterminant du corps dans l’élaboration d’une pensée, d’une œuvre

    Voiles islamiques ou l'Hyper-patriarcat.png

    Voiles islamiques ou l'Hyper-patriarcat
    I

    Liberté religieuse ?
    Le délire d'une construction idéologique sexiste d'époques révolus n'a pas d'autre raison, faire de telle sorte que les femmes oublient leur corps
    À juste titre, la plupart des femmes et des hommes ( dont les athées ) ont stigmatisé le port du voile car cette antique marque de la sujétion féminine n’a pas le moindre rapport avec des convictions religieuses ou la croyance dans-une divinité

    I

    Piqûre de rappel : Origines des voiles par Hajer Zarrouk - enseignante chercheuse -
    Quand les voiles islamiques brouillent les esprits, extraits : Le voile, une question de classes
    L'obligation du port du voile s'est aussi inscrite dans un contexte qui n'a rien à voir avec celui d'aujourd'hui.
    Les sociétés antiques distinguaient deux catégories d'individus: les hommes libres et les esclaves. Le voile vient ainsi différencier la femme libre de l'esclave ou de la prostituée. Voilées, les femmes libres, les esclaves et les prostituées sacrées assyriennes échappaient aux étrangers qui séjournaient dans les villes et qui partaient le soir chercher des femmes de joie. Les étrangers avaient en effet pour ordre de ne pas aborder, importuner ou toucher les femmes voilées.
    Voici le texte de loi
    :

    " Les femmes mariées (...) qui sortent dans la rue n'auront pas leur tête découverte. Les filles d'hommes libres seront voilées. La concubine qui va dans les rues avec sa maîtresse sera voilée. La prostituée ne sera pas voilée, sa tête sera découverte. La hiérodule ( prostituée sacrée ) qu'un mari a prise sera voilée dans les rues. Et celle qu'un mari n'a pas pris ira la tête découverte. La prostituée non sacrée ne sera pas voilée, sa tête sera découverte. Qui voit une prostituée voilée l'arrêtera (...). Les femmes esclaves ne sont pas voilées et qui voit une esclave voilée l'arrêtera " ( Téglath Phalazar 1er, 1112-1047 AV.J.C, tablette A40 ). - soit douze siècles avant notre ère -
    - oui, le port des phallocrates voiles islamiques est le symbole sexiste d’une des pires injustices
    - oui, le port des voiles islamiques est le marqueur de l'inégalité
    entre femmes et femmes
    - oui, le port des voiles islamiques est le
    porte drapeau de l'inégalité entre femmes et hommes
    - oui, le port des voiles islamiques insulte
    les hommes dits « indignes » de voir la chevelure d'une femme

    I

    L’égalité femmes-hommes ne se traite pas en rapport avec la laïcité ou la religion
    La volonté d’obtenir dans tous les domaines de notre société l’égalité femmes-hommes, c’est ce qui fait notre humanité, ce concept est l’expression de la fraternité, il a sa place au sommet de nos valeurs culturelles et républicaines ;
    mais dans cette affaire, pour Benoît Hamon qui ne peut ignorer qu’il ne s’agit pas de laïcité, ni de croyance dans-une divinité, ni de religion, sans le moindre scrupule, par électoralisme, il passe cette valeur majeure à la trappe au profit du plus sordide des clientélismes ;
    ainsi fait, il se conforme à cette partie de la gauche qui n’a cessé depuis Mitterrand ( et ses grands frères ) et Jospin de trahir d’une part la laïcité et d’autre part de remplacer l’universalisme du féminisme par la valorisation, au nom du différentialisme, d’éléments de cultures comptant parmi les plus abjectes
    Le principe humain universel et fraternel de l’égalité femme-homme doit, toujours primer dans la loi et dans les faits sur les religions ou traditions culturelles prônant l’abaissement du statut des femmes

    I

    École Laïque ?
    J’observe qu’aucun des candidats ni des droites ni des gauches, au lieu de préconiser le respect scrupuleux de la loi de 1905, n’a proposé de rétablir la laïcité sur l’ensemble des territoires de la république - c’est-à dire : abroger le Concordat et cesser de subventionner les écoles confessionnelles
    Comble de la malhonnêteté intellectuelle, ce sont les personnes de bonne volonté qui demandent le respect de la laïcité qui se font traiter de laïcardes, un terme qui est chargé de connotations les plus négatives
    Je pose, une fois de plus la question : comment se fait-il qu’aucun des candidats à la présidence de la république ne propose l’enseignement du Fait athée en contrepartie du Fait religieux à l’école dite laïque dont la fonction est d’accueillir sans faire de discrimination les enfants de parents non-croyantS et croyants ? - CRAB

    I

    Suite :

    I

    Suites, déroulé d’articles :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=voiles+islamiques

     I

    Suite 3 : La République est la racine du mal
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-republique-est-la-racine-du-mal.html