Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FÉMINISME

  • Les FAITS sont têtus

    mais pas pour tout le monde

    harcèlement sexuel.png

    Extraits :

    Après la mise en cause du producteur américain Harvey Weinstein, le mot-clé #BalanceTonPorc a connu un grand succès sur Twitter. Peut-on parler de libération de la parole au sujet du harcèlement sexuel ?

    Des femmes se lâchent sur Twitter et c’est tant mieux, même si elles ne représentent pas toutes les femmes victimes de harcèlement sexuel. Ce sont surtout des journalistes qui témoignent, donc des personnes qui ont plutôt l’habitude de s’exprimer. Marilyn Baldeck


    " Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur ". Sénèque

     

    Le Lundi 9 Octobre 2017 - j’écrivais, aujourd’hui c’est d’actualité, suites : Mémoires Facebook

    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/memoires-facebook.html


  • Féminisme universel en Octobre 2017

    Pour victimiser*1 sans partage toutes les femmes au lieu de les considérer majeures, certains voudraient remettre en cause la ressemblance de genre, hors le féminisme universel ne nie pas pour mémoire les différences entre les femmes et les hommes
    *1 : quand une femme poignarde les autres femmes dans le dos en portant volontairement un des voiles islamique ou la burqa, fait-elle partie des victimes … ?
    Rappel : Le voile n’a pas d’autre fonction que de servir d’emballage à la musulmane comparée à un objet sexuel
    Le féminisme universel est l’efficace antidote du " « féminisme » musulman " qui s’appuie sur les différences entre les femmes et les hommes ( et non sur l’égalité des droits ) ainsi que sur le différentialisme culturel vise à ethniciser le « combat féministe » dans le dessein de maintenir en l’état l’inégalité entre les femmes et les hommes ;
    ce « féminisme » musulman n’a pas d’autre objectif que de pérenniser la substantielle moelle des patriarcats car ne peuvent résister à l’examen les effets de ces tentatives d’imposer, plus particulièrement policés ou pervers, ressentis par les habitants de certains des quartiers de nos villes ainsi que dans toutes les régions du monde dominées par des musulmans et que dénoncent, sans relâcher, les femmes émancipées ou insoumises frappées par cette interdiction de vie publique et d’autonomie qui caractérise les idéologies musulmanes
    Au regard de ce que nous savons des mondes totalitaires, donc pour la plupart dominés par des musulmans, au moment du référendum en Turquie, peut-on oublier ou ne pas tenir compte des visées coloniales d’Erdogan s'adressant à ces compatriotes vivant en Europe ? : Ne faites pas trois enfants mais cinq parce que vous êtes l’avenir de l’Europe qu’il faut raccorder à ses déclarations précédentes, cette fois-là en 1998, quand il était Maire d’Istanbul : " Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées nos casernes et les croyants nos soldats."
    Ce qui grave, et extrêmement irresponsable, surtout d’une lâcheté effarante dans la mesure ou la presse française n’en a dit mot, dont en tête de pont le pontifiant journal " Libération " qui a pris l’habitude, certes à géométrie variable ignorant superbement la symétrie axiale, de se prendre pour le défenseur attitré des " Droits de l’Homme " - quitte à me répéter c’est tout aussi irresponsable de laisser un Edwy plenel se répandre, sans contradicteurs, dans les médias pour asséner que " les premières victimes des totalitarismes se réclamant indûment de l’islam sont les musulmans eux-mêmes " - hors, c’est archi-faux, les premières victimes des islamistes que la grande majorité des musulmans laissent, sans lever le petit doigt, assassiner ou emprisonner sont les athées, les femmes insoumises, les apostats et les homosexuels - CRAB -

    Suites : L’islamosphère
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/lislamosphere.html

    Suites 2 : Déroulé d’articles sur la critique de l’islamisme
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Islam

    Suites 3 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Edwy+Plenel

  • L’islamosphère

    Judith Waintraub .png

    Ci-dessus, une enquête publiée le 06/10/2017 par Judith Waintraub, dans LE FIGARO,fr

    « Ils haïssent la France, non parce qu'elle opprime les musulmans, mais parce qu'elle les libère » - Bruckner

    Lois et valeurs de la république
    Mille merci aux femmes insoumises, avant tout démocrates car vraies républicaines ou vraies citoyennes, celles-là même qui au nom de la ressemblance de genre à l'instar de la vraie ( entre-autres ) féministe Élisabeth Badinter, qui a le culot de « ne pas craindre d'être traitée d'islamophobe », ne concèdent jamais rien aux islamistes sans se laisser impressionner par ce quarteron d’individus dont le passe-temps favoris est de couvrir ( pour l’essentiel ) la haine culturelle sacralisée par la religion de tous les idéaux destinés à conforter l’égalité femmes-hommes, dont plus particulièrement la haine des femmes émancipées, insoumises, la haine de la liberté de conscience - un quarteron n’existant dans le débat public que par la grâce ou la complaisance irresponsable de certains médias prenant, la plupart du temps, un soin scrupuleux sur les plateaux, à ne les mettre en face de ceux qu’ils diffament à longueurs d’années en les traitant d’islamophobes – de toutes façons c’est peine perdue car être accusé d’islamophobie n’est pas en soi négatif car il n’est rien de plus naturel de trouver tout à fait détestable une religion totalitaire qui de pages en pages sacralise l’irresponsabilité pour ne jamais laisser le plus petit espace au jugement personnel
    Merci encore à Kamel Daoud, coupable entre autres méfaits d'avoir dénoncé « la misère sexuelle dans le monde arabo-musulman, le rapport malade à la femme » après les agressions de la nuit du Nouvel An à Cologne, en 2016. - CRAB -

    Suites : Jeannette Bougrab et la banlieue
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/jeannette-bougrab-et-la-banlieue.html

  • Mémoires Facebook

    Il ne suffit pas d'avoir de l'esprit ou être débrouillard : il faut aussi et avant tout avoir du cœur afin de se faire aimer et d'être heureux. Comtesse de Ségur

     

    Dans une démocratie, la diversité multiculturelle ne fait pas force loi, c’est une question d’honneur ;

    à l’esprit, ainsi qu’à la lettre, le code civil de notre pays n’érige pas en " Droit ", à l’encontre des valeurs républicaines, la prééminence du relativisme multiculturel qui incarne l’abaissement du statut des femmes dans toutes les « cultures » dites traditionnelles fortement impactées par des religions plus politiques et sociétales, à l’image du coran, que réellement préoccupées de spiritualité ;

    aussi, dans notre pays, " Les Droits Humains " sont en l’occurrence insécables des " Droits de la Femme et de la Citoyenne "

    Le démontrer est propre à la vision athée libertine-libertaire intimement liée au féminisme universel car elle est radicale et transformatrice, particulièrement efficace dans la déconstruction des patriarcats sacralisés par la religion

    Il ne faut, à titre d’exemple, jamais oublier que tous les droits des femmes et l’égalité des droits obtenus pour les homosexuels l’ont été à la fois par la pensée critique athée et féministe des textes infantiles et égoïstes de chaque religion et en contrant avec pertinence toutes les bouffées de délires émanant de toutes les hiérarchies monothéistes

    Les « féministes » de salon font flèche de tout bois lorsque qu’un blanc puissant et riche est accusé de viol ou sous des formes différentes de harcèlement*1, mais ce montrent nettement plus discrets, voire absents dans les médias quand sont touchées d’autres catégories de populations, hors dans la critique de la misogynie chaque fois que nous l’avons identifiée, pas une seule fois nous n’avons pas exempté un violeur, un homme qui frappe les femmes ou un pédocriminel sous prétexte qu’il était pauvre ( car la plupart du temps, et c’est une raison suffisante, leurs victimes étaient pauvres aussi ) - ni un homme de couleur ( ses victimes étaient souvent des personnes de couleur aussi ) - ni encore parce qu’il avait subi une maltraitance infantile ( ainsi que souvent ses victimes )

    Pour nous Démocrates et Républicains*1, quelque soient ses origines ou sa culture ( prétendument traditionnelle ), c’est en tant que citoyen que le criminel doit-être jugé au Pénal, et non faire l’impasse ou minimiser le crime ainsi que s’y emploie ( par exemple ) la pseudo féministe Caroline De Haas ( qui plaît tant à la plupart des animateurs ou à bon nombre de journalistes de la télévision) sous le prétexte fallacieux que dans certains cas ce sont des individus d’origines non européennes ou fraîchement arrivés, ce qui sous entend que ces « braves gens » ne sont pas responsables de leurs actes puisqu’ils ne savent pas que la femme est l’égale de l’homme - CRAB -

     

    *1 : Athéniens. Que devez-vous faire, pour suivre sans embarras ma discussion sur l'illégalité ? Je vais vous le dire : Examinez à quelle classe appartient l'homme qui fait l'objet du décret. Est-il étranger, métèque ou citoyen ? Si nous l'appelons métèque, nous ne dirons pas la vérité. Si nous l'appelons étranger, nous aurons tort, car le bienfait du peuple qui lui a donné la qualité de citoyen constitue pour lui un droit acquis et irrévocable. Prenons-le donc comme citoyen et parlons de lui en conséquence. Extrait de Démosthène contre Aristocrate ( 476, avant notre ère )

     

    Suites :

    https://www.facebook.com/profile.php?id=100008312689210&ref=bookmarks


  • Laïcité et égalité femmes-hommes en Octobre 2017

    Les Droits de la Femme et de la Citoyenne
    La laïcité garantit la liberté de conscience et notre humanité, mais ne garantit pas l’égalité femmes-hommes - néanmoins partiellement participe à l’émancipation des femmes dans tous les compartiments de la vie publique dans notre société
    J’ai entendu un excellent Manuel Valls, ce matin, sur BFMTV, dommage qu’il n’en ait pas profité pour rétablir la laïcité quand-il était 1er Ministre

     
    De la nature dans l’immanent
    Si la nature était bonne, nul besoin de médecine, si les religions étaient bonnes nul besoin de la critique athée, féministe et scientifique des religions
    Les fascismes ne sont jamais dus au hasard, mais-à l’esprit de secte, et toujours s'appuient sur les religions
    L'islam politique et son corollaire l’inquisition musulmane est une réalité dès le début du 20e siècle - sur ce point Michel Onfray fait erreur, ce ne sont pas les interventions militaires actuelles dans les mondes dominés par des musulmans qui sont la cause de l'islam politique ou de son corollaire l’inquisition musulmane, cette idéologie de conquête de l’Occident par la force ou divers moyens plus pervers les-uns que les-autres a pris forme peu avant 1920
     
    Matière à réfléchir
    Dans notre pays, le port " volontaire " du voile, du voile intégral ou de la burqa est le signal qui ouvre la porte à la radicalisation et à l’inquisition musulmane
    C’est contre-productif de qualifier le port du voile de dégradant, car il est parfaitement identifié comme le pire des signes d’infériorisation des femmes

    Il est urgent pour l’ensemble de la classe politique d’écouter la parole ou le cri d’alarme lancé par Nadia Ould Kaci de Femmes sans voile d’Aubervilliers et Nadia Remadna de la Brigade des Mères, sur les femmes des banlieues qui subissent de plein fouet la pression de l’islamisme, mais aussi, pour aider les nouvelles générations à aimer la vie, impérativement de former les professionnels d’accueil et encadrants des enfants et des jeunes à l’analyse de genre si au nom de la démocratie l’on veut vraiment faire comprendre l’importance du féminisme universel

     
    Piqûre de rappel : être contre ou détester une « religion » de l’irresponsabilité ce n’est pas être d’extrême droite ( ou autres tendances politiques ), mais profondément démocrate car l’émancipation des femmes dans certains des quartiers de nos villes dominés démographiquement par des populations musulmanes et partout ailleurs dans les régions du monde régis par des islamistes demeure la priorité pour toute personne qui considère que la raison doit toujours l’emporter sur l’obscurantisme - CRAB -
     

    Suites : Apologie du terrorisme musulman
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/apologie-du-terrorisme-musulman.html

    Suites 2 :

     
  • Apologie du terrorisme musulman

    Pour que Sonia Nour soit inculpée d'apologie du terrorisme

    À l'attention : du Gouvernement
    Tandis que deux jeunes femmes viennent d'être assassinées lâchement, tandis que s'ouvre le procès Merah, tandis que l'Europe et la France comptent leurs morts, leurs blessés, leur familles endeuillées, une employée de mairie de la Courneuve fait l'apologie du terrorisme et appelle ça du féminisme bafouant le combat des femmes.

    Pour que la loi s'applique contre Sonia Nour :
    Article 421-2-2 du Code Pénal :
    le fait de provoquer directement des actes de terrorisme ou de faire publiquement l'apologie de ces actes de 5 ans de prison et de 75 000 euros d'amende. Ces peines peuvent être portées à 100 000 euros d'amende et à sept ans d'emprisonnement ont été commis en utilisant un service de communication au public en ligne - Auteure : Femmes Libres


    « On vous traite de raciste et d’islamophobe quand vous êtes laïque » - Jeannette Bougrab
    C’est logique, le coran est un document infantile et égoïste ; il n’est pas l’expression d’une religion ou alors par excellence le texte d’une religion de l’irresponsabilité sacralisée car ses contenus se limitent du début à la fin à des injonctions, ce qui, du coup, interdit tout jugement personnel ou toute réflexion personnelle et en fait sans équivoque un programme politique et sociétal totalitaire, donc par essence anti-laïque – CRAB

    La loi de 1905 a consacré – si j’ose dire – un sécularisme déjà installé dans les esprits modernes. Si j’en crois les enquêtes de l’Institut Montaigne, une bonne part des musulmans de France font passer la charia avant la loi française. Comment faire respecter la laïcité aux réfractaires ? - Jeannette Bougrab

    Le sens de ce qui fait notre culture ou notre humanité échappe entièrement à Sonia Nour - ses propos, en revanche, sont bien le reflet d’un pseudo féminisme à géométrie variable qui nuit gravement à toutes les personnes qui mènent le combat pour réaliser ou parfaire l’idée de Citoyenneté - Droit de la Femme et de la Citoyenne -
    Une lutte libertaire pour une idéologie qui s’affirme d’abord au nom de la démocratie et que l’on qualifie de féminisme universel sans rapport avec on ne sait quel ridicule ou grotesque « féminisme » musulman ou chrétien

    Face à des individus qui ont perdus tout sens d’humanité pour ne sublimer que la mort, on ne propose aucun discours alternatif
    Hors depuis plus de 15 ans, pour ce qu’il en est de ma contribution, je ne cesse de proposer l’enseignement du fait athée à l’École en contrepartie du fait religieux - ne serait-ce que pour faire comprendre aux enfants que la mort est absence de sensation et qu’il n’y aura ni récompense ni punition après la mort mais aussi, c’est autant une question de respect de la laïcité que de cohérence, il importe que la télévision publique réserve une matinée chaque fin de semaine aux philosophies de l’athéisme en contrepartie de la matinée réservée aux religions - CRAB
    Suites : déroulé d’articles
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Islam

    Suite 2 : Insoumission
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/insoumission.html

  • INSOUMISSION


    Maryam al-Subaiey est qatarie, elle a 31 ans et a réalisé son rêve malgré le poids des traditions dans son pays: devenir jockey, dans un petit Etat conservateur du Golfe où les athlètes féminines restent rares.
    AFP - le 3 oct. 2017 – Source :
    https://www.youtube.com/watch?v=IbhF3dtuswc

    Démocrates au nom de la ressemblance de genre

    À toutes les époques de l’histoire de l’humanité en transgressant tous les tabous des femmes ont fait la démonstration que les idéologies de victimisations des femmes émanant de « grands théoricien-ne-s » sont la traduction d’illusoires combats déroutés, tous plus exactement suspects d’enfoncer sous l’eau la tête de toutes les femmes ;
    cette idéologie de la victimisation des femmes, aux antipodes des combats réellement démocratiques conduits par de vrais féministes au nom de la ressemblance de genre, est encore de nos jours, partagée par des « mouvements féministes » qui ne cesseront jamais dans le cadre d’un militantisme infantilisant de faire " Fausse route ", sinon de trahir consciemment ou plus rarement inconsciemment toutes les femmes
    Maryam al-Subaiey fait la preuve que toutes les théocraties musulmanes s’effondreraient ainsi qu’un château de cartes si la majorité des femmes sortaient toutes sans voiles dans l’espace public
    Une question se pose : qu’attendent certaines femmes en France pour donner l’exemple car elles ne peuvent ignorer que l’accoutrement islamique est le pire des signes de l’infériorisation des femmes, un marqueur qui en outre vise à essentialiser les hommes
    Dans notre pays l’on ne peut que déplorer que des « féministes » autoproclamés ( femmes-hommes de l’espèce Caroline De Haas, par exemple ) nuisent à ce point à toutes les femmes au nom d’un antiracisme dénué de tout fondement - « féministes » parfois très médiatisés, se confinant lâchement dans un refus de se solidariser avec ces femmes harcelées dans certains des quartiers de nos villes et régions du monde dominées par des musulmans où s’étend de « très, très relativement modérée » à une inquisition musulmane conduisant, jamais auparavant générée par les autres religions ( pourtant pas spécialement tendres ), à la pire des haines du corps de la femme – CRAB -
     

    Suites : Fausse pudeur
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/fausse-pudeur.html

    Suites 2 : Droits du Citoyen et de la Citoyenne
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/droits-du-citoyen-et-de-la-citoyenne.html

    Suites 3 : Allah est-un dieu raciste
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/allah-est-un-dieu-raciste.html

  • Lauren Bacall

     

    Les hommes qui aiment les femmes
    Je travaillais sur le scénario du " Port de l’angoisse ". Bacall était une novice, elle n’avait rien fait auparavant. Je tenais beaucoup à soigner ses débuts à l’écran. Howard Hawks

     

     

    Lauren Bacall, un sex-symbol ?
    Oui, mais, mais comme toujours, seulement pour les imbéciles qui ne voient jamais rien venir
    Pour réaliser ses désirs, Lauren Bacall compte parmi ces femmes dignes d’éloges qui depuis l’Antiquité ce sont démarquées pour ignorer le rôle de femme réduit exclusivement à celui de mère ou de femme au foyer
    Aux antipodes de l’idéologie ambiante répressive qu’imposaient à leurs filles la majorité des femmes et des hommes, elle fut élevée par une mère exceptionnelle « simple secrétaire » qui l’encourage à apprendre la danse et la comédie car elle voulait pour sa fille un autre destin que celui de la voir se résigner, ainsi que la plupart des femmes, à survivre sous la dépendance économique d’un mari
    Sans théoriser ni fréquenter le Café de Flore, le plus naturellement du monde Lauren Bacall fait partie de ces femmes ou de ces hommes qui, très tôt, et à toutes les époques, ont compris que le plaisir est la racine de la morale ;
    et de, le plus simplement de suivre ses envies, sans angoisse de maintenir son cap, en ignorant avec beaucoup de justesse les fondamentaux d’une société qui globalement cherchait à cloner les esprits non pas sur des valeurs humanisées, mais sur les codes douteux ou gravement insipides qu’inspirent aux totalitaires les textes infantiles et égoïstes des patriarcats plus ou moins sacralisés par les mortifères religions du monothéisme
    Ainsi naquit et vécut sur la scène publique une grande actrice, mais aussi une femme émancipée comme il en manque beaucoup trop encore car à notre époque c’est plus particulièrement inquiétant d’observer ce fait asocial dans certains des quartiers de nos villes où la régression du statut des femmes est en marche, sans réaction, pire dans le plus grand mépris ou déni émanant pour une large part de l’élite politique ou d’« intellectuels » très médiatisés de la société civile - CRAB -

     

     Vidéo, extrait de " Lauren Bacall, ombre et lumière ", film diffusé par arte le 23/09/2017 : une façon de dire ses répliques avec insolence, mais sans en être irritante. Howard Hawks
    http://blvids.free.fr/Lauren_Bacall_ombre_et_lumi%C3%A8re.mp4

    Vidéos 2 :
    http://blvids.free.fr/Lauren_Bacall.mp4


    Suites : Barbra Streisand ou le triomphe de l’individualisme
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/le-triomphe-de-lindividualisme.html

    Suite 2 : Amours
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/amours.html

    Suite 3 : Peggy Guggenheim
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/11/peggy-guggenheim.html

     

  • Droits du Citoyen et de la Citoyenne

    Terrorisme – piqûre de rappel :
    Ce qui caractérise le terrorisme musulman, c’est la persécution des athées, des homosexuels, des femmes insoumises et l’antisémitisme
    En France, on ne s’est pas débarrassé de l’inquisition chrétienne pour que s’installe l’inquisition musulmane
    Dans notre pays, il aura fallu des siècles de combats pour que le principe d’égalité entre hommes et femmes, en droits, en devoirs et en dignité, soit enfin reconnu - CRAB -
    [ Citation n°1: Ces principes semblaient gravés dans le marbre d’une éthique ouverte à l’humanité toute entière, au-delà des appartenances culturelles, religieuses, philosophiques ou politiques. Ils sont aujourd’hui frontalement combattus par ceux qui leur opposent des revendications identitaires, différencialistes et communautaristes. - Marianne ]
    Contrairement à ce que déclarait, hier matin, Marlène Schiappa ( voir notes en bas de page ) en s’adressant au bigot Bourdin, qui n’en demandait pas tant, le voile n’est pas un signe ostensible religieux, mais le pire des signes d’infériorisation de la femme - CRAB -
    [ Citation n°2 : Sheikh Tayseer Al-Tamimi : « Les femmes ne sont pas traitées de la même manière face à la loi », regrette-t-il, laissant entrevoir un vent de changement. « Nous avons besoin d’une révolution de la société », répond la juge Al-Faqih à une question sur l’importance de l’égalité homme-femme dans la région
    L’éducation religieuse actuelle est « choquante », affirme-t-elle, citant en exemple une « photo de femme apposée à une sourate du Coran à propos du diable ». Selon elle, une meilleure éducation est nécessaire pour pallier ce manque de compréhension des droits des femmes. ]

    Féminicide
    C'est quand-un homme s'imagine propriétaire de sa femme et surtout quand il entend disposer ( viol conjugal ) à son gré du corps de sa femme ou encore exige la fidélité
    - idem, quand-une femme est victime d'un groupe d'hommes, sinon à cause d'un mouvement religieux sacralisant le patriarcat subit le contrôle arbitraire et permanent de sa virginité jusqu’à un mariage souvent arrangé ou forcé - mais aussi quand une société, ainsi que l’Égypte et autres populations résidentes dans certains des États africains noirs - dans certains des quartiers de nos villes en France des familles originaires d’Afrique donnent sauvagement aux femmes la mort sexuelle par le biais de l’excision dès le plus jeune âge des fillettes - CRAB -

     

    Suites 1 :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/terroristes-musulmans-noms.html

     

    Suite 2 : Mettre ou ne pas mettre les voiles islamiques en Iran
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/couvertes-de-pieds-en-cape.html

     

    Notes :
    Marlène Schiappa serait auteure de livres érotiques, on me dit qu’elle ne manque pas de talent, c’est tant mieux - étant friand de littérature libertine-libertaire je ne peux que m’en réjouir
    - dommage qu’elle perde sont temps à commenter sans réelle compétence le débat " voile - pas voile "
    Rappel : Estimer le voile ainsi qu’une liberté est-un crime contre la conscience - le voile n’est pas une liberté - Ce n’est pas au nom de la laïcité, mais au nom des '' droits de la femme et de la citoyenne '' qu'il faut interdire les voiles et burqas dans l'entier espace public – car autoriser le port des voiles permet aux radicaux de s'installer ou de banaliser l’inégalité entre femmes et l’inégalité entre femmes et hommes – CRAB -
    Mona Eltahawy : « Les femmes du monde occidental portant un voile contribuent à asservir les femmes ailleurs dans le monde pour lesquelles le port du voile est une contrainte.»
    L’Université d’Alazhar a enfin statué : Le voile n’est pas une obligation islamique !
    http://cnpnews.net/2017/07/02/luniversite-dalazhar-a-statue-enfin-le-voile-nest-pas-une-obligation-islamique/

     

    « le corps est la grande raison » - Gai savoir - Nietzsche, plus que tout autre philosophe, a dit le rôle déterminant du corps dans l’élaboration d’une pensée, d’une œuvre - CRAB -

     

    Déroulé d’articles :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=voiles+islamiques

  • Vous-avez dit MUSIQUE ?

    Abbaye de Royaumont
     
    Waltraud Meier aura, durant sa carrière, interprété dix-sept rôles dans les opéras de Wagner – elle sait reconnaître les plus grands, admiratrice de Parice Chéreau ; « On retrouve avec lui la grande vérité de l'œuvre et l'amour du métier, le sens de la tension et du rythme », dit-elle
    Waltraud Meier
    Vidéo : Transmettre, est-ce partager ?
    http://blvids.free.fr/Waltraud_Meier.mp4
     
    Yuja Wang
    Quand Yuja Wang décide de s'habiller comme elle le souhaite en concert, les commentaires insultants pleuvent... Pourquoi ?

    Mp3 : Ne pas être réduite à un corps, la chronique d’Aliette de Laleu
    http://blvids.free.fr/Aliette_de_Laleu.mp3

    Bien dit !
    À ! ça ira, ça ira, ça ira les pudibonds à la lanterne.
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira les pudibonds on les aura.
    Quand le pudibond protestera - Le bon citoyen au nez lui rira,
    Sans avoir l’âme troublée,
    Toujours le plus fort sera.
    À ! ça ira, ça ira, ça ira les pudibonds à la lanterne.
    Ah ! ça ira, ça ira, ça ira les pudibonds on les aura.
    D’après Ladré et Bécourt, CRAB

    Vidéo : Berlin - fièvre des années 20
    http://blvids.free.fr/Berlin_fievre_des_annees%2020.mp4

    Suites : Beauté et nudité
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/beaute-et-nudite.html

  • Féminité

    Lever le voile

    Je ne devrais pas le dire ni l’écrire : ce n’est pas-écrit dans l’Ancien Testament, ni dans le Nouveau Testament, ni dans le coran que le bikini est porté par les femmes – nul part il est-écrit que le bikini ne doit pas nécessairement être porté par les femmes - et donc le bikini les femmes le porte maintenant -
    Estimer le voile ainsi qu’une liberté est-un crime contre la conscience - le voile n’est pas une liberté - Les voiles, burkas et burkinis sont les pires signes d'infériorisation de la femme et d’idéologisation du corps de la femme - ce n’est pas au nom de la laïcité, mais au nom des '' droits de la femme et de la citoyenne '' qu'ils doivent-être interdit dans l'entier espace public - autoriser le port des voiles permet aux radicaux de s'installer ou de banaliser l’inégalité entre femmes et entre femmes et hommes - CRAB

    .

    L’Université d’Alazhar a enfin statué : Le voile n’est pas une obligation islamique !
    http://cnpnews.net/2017/07/02/luniversite-dalazhar-a-statue-enfin-le-voile-nest-pas-une-obligation-islamique/

    .
    Il n'y a pas de place pour les déshumanisantes idéologies islamistes car dans notre pays une femme fait ce quelle veut, quand-elle veut

    Dévoiler sa féminité en public est-un art, sinon ainsi que dans tous les-autres domaines d’activités humaines, cela pourrait-être n'importe quoi - CRAB

    .

    Suite : une source éternelle d’inspiration pour es artistes :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/salome.html

    .

    Suite 2 : Réaliser un féminisme libertin
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html

    .

    Suite 3 : Beauté et nudité - suite 2
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/beaute-et-nudite-suite-2.html

  • Entre les bobos et les barbus

    voiles islamiques.jpg

    Lu dans la presse : Entre les bobos et les barbus
    Cela se passait en 1995. Le quartier Couronnes, au pied de la colline de Belleville, apparaissait à Géraldine comme un véritable havre de bonheur. Lorsqu’elle découvrit au fond d’une impasse à un prix abordable la maison de ses rêves, la décision fut vite prise. La jeune famille, avec son petit dernier, Max, allait s’installer dans ce quartier populaire de la capitale.

    .

    L’enthousiasme était au rendez-vous. Le quartier était tout ce qu’il y avait de plus bigarré. Dans ces juifs et ces musulmans, ces artisans et ces artistes, ces chômeurs et ces fonctionnaires, ces petits voyous et ces bobos, Géraldine voulait voir le symbole de la « France plurielle », celle de demain qui allait se fondre dans le même creuset cosmopolite. Les nouveaux arrivants firent rapidement connaissance avec leurs voisins : un compositeur de variété, une agente des douanes réunionnaise, un épicier tunisien et un chauffeur de taxi camerounais.

    .

    Géraldine et son mari sont la quintessence de ce qu’on pourrait appeler des bobos bienveillants. Elle a travaillé comme reporter en Afrique avant de devenir la rédactrice en chef du magazine culturel de la FNAC. Lui était journaliste à Libération avant de se joindre au quotidien Le Monde. Comme l’écrit Géraldine Smith, dans ce témoignage passionnant publié l’an dernier et qui s’étale sur près de vingt ans, « nous aimions l’idée que nos enfants deviennent citoyens du monde ».

    .

    Mais au fil des ans, le quartier des Malaussène de Daniel Pennac avait bien changé. Le premier désenchantement viendra de l’école. Jusque-là, Max avait fréquenté une sorte de garderie cinq étoiles. Le voilà dans une maternelle publique qui se révèle « un centre de préalphabétisation » pour immigrants pauvres.

    .

    En France, contrairement au Canada, les immigrants (la plupart du temps issus de la réunification familiale) ne sont pas sélectionnés sur la base de leur diplôme, de leur fortune ou de leur connaissance de la langue. Au bout de deux ans, entouré d’enfants qui ne parlent pratiquement pas français, Max s’ennuie à mourir et n’apprend rien. Voilà la famille aux prises avec sa première désillusion et forcée d’inscrire Max à l’école catholique privée du quartier.

    .

     

    Mais, comme l’écrit Géraldine Smith, la famille était convaincue que « l’ouverture et la tolérance auront forcément raison des incompréhensions et des malentendus entre les différentes communautés et classes sociales. Quitte à devoir accepter, provisoirement, d’avaler quelques couleuvres ».

     

    .

    C’était sans compter la mosquée salafiste Omar Ibn Khattab située au nord de la rue Jean-Pierre Timbaud. Elle est animée par l’imam Mohamed Hammami, un antisémite notoire de la mouvance tabligh qui appelait, notamment, à fouetter les femmes adultères. Plusieurs djihadistes connus y sont passés. Par esprit de provocation, l’imam n’hésitait pas à faire prier les fidèles dans la rue, même s’il restait de la place à l’intérieur de la mosquée. Avec le temps, ses coreligionnaires rachètent des commerces sur la rue pour y aménager des librairies intégristes.

    .

    Plus les années passent, plus les petites filles voilées se multiplient dans le quartier. Sarah doit subir les remarques et les regards lorsqu’elle sort les bras nus. À la boulangerie, on la sert après les hommes. Il lui arrive de se faire insulter. Des familles arabes doivent quitter l’école catholique à la suite des pressions de la « communauté ». Les petits musulmans qui continuent à la fréquenter expriment souvent un antisémitisme confondant. On supprime les classes de neige, car certaines familles musulmanes refusent la promiscuité de leur fille avec les garçons.

    .

    La pression est trop forte. Les familles n’ont guère le choix : pratiquer ou quitter le quartier. Pas question de partir pour Lucette, une des dernières Bellevilloises dont la famille possédait une poissonnerie sur la rue. Mais, elle doit se résigner à la disparition de toute convivialité. Longtemps, Géraldine Smith n’a rien voulu voir. « Je raisonnais avec les oeillères de ma génération déchristianisée », écrit-elle.

    .

    Son livre décrit en teintes fines l’implantation lente mais inéluctable du communautarisme dans un quartier qui a pourtant toujours été multiethnique. Il raconte aussi l’arrivée d’un nouvel islam qui n’a plus rien à voir avec celui des premiers Arabes débarqués en France à partir des années 1960. Une époque où Sarah allait pique-niquer à Vincennes avec ses copains sans que personne se demande qui ne mangeait pas de porc.

    .

    Le dernier chapitre s’intitule « Je me suis trompé ». Géraldine Smith sort amère de cette expérience. Pour elle, la crise économique n’explique qu’une partie de ce changement. Elle estime avoir « cru à tort qu’une tolérance sans bornes était la meilleure façon d’aider les étrangers et leurs enfants français à s’intégrer ». Or, dit-elle, si rien ne s’est passé comme prévu, c’est « parce que des gens comme moi nous trouvaient formidablement ouverts alors que nous étions en réalité naïfs […] La tolérance peut être une forme masquée de démission ».

    .

    À lire obligatoirement cet été pour comprendre la réalité pas toujours facile, et même souvent tragique, de l’intégration: Rue Jean-Pierre Timbaud, par Géraldine Smith, Stock. - Christian Rioux

    Note : certes j’apprécie hautement cet article, mais cela ne signifie pas que j’approuve inconditionnellement chacune des analyses publiée par Christian Rioux

    I

    Commentaires :
    La « tolérance » sert-elle de couverture à l’islamo-fascisme ?
    Hors, tolérer les idéologies islamistes est-une forme masquée de démission car qui encore oserait dire que ce ne sont pas majoritairement des musulmans qui ne veulent pas voir les femmes dans l'espace public sinon couvertes de pieds en cape ? - ici de rappeler une fois de plus que 34 % des musulmans placent la sharia au-dessus des valeurs et lois de la république

    .

    Ce n'est pas le cas particulier ( d'un quartier ) - mais-un phénomène de société qui s'est développé dans de nombreuses villes avec la bénédiction de la gauche, aussi par le biais de ses extrêmes islamo-gauchistes et la passivité des droites au pouvoir, alors que la majorité des français-es sait que l'islam est incompatible avec : l'égalité femmes-hommes, la liberté de conscience ou le jugement individuel dont ( entre-autres ) la liberté d'expression

    .



    Pragmatisme lucidité
    Dans notre pays Simone Veil ( hélas décédée ) a fait preuve de pragmatisme en faisant de l’avortement un problème de santé publique et plus particulièrement de la protection des femmes
    Élisabeth Badinter avec constance a toujours fait preuve de lucidité en portant au plus haut le droit d’une femme de faire ce quel veut quand elle veut, donc ne ne pas vivre sous-servitude ou sous le regard du clan ainsi que le préconise l’anti-femme loi islamique
    Ce sont de vraies féministes car en aucun cas ces deux femmes au regard des féminismes machin-choses, quelque soit l’actualité sociétale ou politique ne s’enferment au grand jamais dans la guerre des sexes - CRAB

    .

    Suites :
    http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/503362/entre-les-bobos-et-les-barbus

    .

    Suites 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/feministes.html

    .

    Suites 3 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/07/qui-connait-adeline-baldacchino.html

  • Féministes ?

     
    Toujours se défier des « féministes » qui vise à essentialiser*0 les hommes - parfois même par le biais de la loi, ce qui revient à rendre les hommes coupables par « nature » de toutes les dérives ou agressions sexuelles
    * 0 : Intimus
    http://blvids.free.fr/0_Intimus.mp4

    .
    Il n’y a rien d’inné ni de génétique dans ces sordides-affaires, l’homme ne naît pas ni violeur ni prédisposé à agresser les femmes qu’il rencontre, pas plus que les femmes qui, ainsi que des hommes, parfois se rendent coupables du crime d’inceste sur de jeunes garçons n’y sont naturellement préposée
    Ce qui n’est jamais vraiment mis-en cause sur le fond par les pouvoirs publics ou les-institutions, ce sont les idéaux misogynes du patriarcat à travers la sacralisation de la phallocratie par la religion qui pourtant par leur impact sur la jeunesse sont la cause majeure des désordres anti-sexuels dont le plus souvent sont victimes des femmes et des fillettes*1 ou des adolescentes*2 ( *1 - *2 : excision, viols et mariage forcé ) car ces-idéaux malsains ont pour vocation d’interdire le sexuel dans la société ;
    la transmission de ces « valeurs » de la peur du corps se fait essentiellement par les femmes, et dans la plus part des cas ce sont des femmes dites à la maison qui s’en chargent - plus nombreuses qu’ailleurs au sein des milieux très croyants

    .
    Si la nature était bonne, nul besoin de médecine, si les religions étaient bonnes nul besoin de la critique athée, antiraciste et féministe des religions
    Contre les idéaux chrétiens ou musulmans où dans notre pays plus de soixante pour cent des français-es sont sans religion, il s’avère que presque presque une femme sur deux, à présent, est infidèle et, bon-an mal an, elles sont toujours, et c’est-un vrai bonheur, de plus-en plus nombreuses

    .
    Dans notre société, la haine du sexuel émane pour l’essentiel de populations non préparées pour la paix - ces femmes-infidèles sont les seules à pacifier, à construire réellement la paix sociale car elles perpétuent ou renouent pour le bien de tous et de toutes avec le principe du désir et du plaisir originel quand, dans la nuit des temps au cours de " l’Évolution ", conscientes de leurs corps les femmes, au regard de cette éventualité parmi les plus-opportunes, dans leur volonté affirmée d’être doué de raison, il leur apparût nettement afin de ressembler à leurs fesses qu’elles devaient faire pousser leurs seins pour enfin être prises par devant ;
    ce coup de maîtresse leur valut d’imaginer le " Droit ";
    sans cette mutation sexuelle voulue par les femmes, à notre époque dans les pays civilisés, il n’y aurait point d’État de Droit ni " Les Droits de la Femme et de la Citoyenne " dont " Les droits des femmes "

    .
    Vidéo : Mâle ou mal dominant ?
    http://blvids.free.fr/Mal_dominant.mp4

    I
    Suites : Mini-jupe
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/mini-jupe.html

  • Contre ce que femme veut tous les dieux sont-impuissants

    Contre les dieux, ce que femme veut, elle le prend pour le rendre à toutes les femmes - CRAB

    .

    Irak : une jeune femme à vélo brave les tabous à Bagdad

    Pour faire entendre la voix des femmes, une jeune Irakienne circule à vélo dans les rues de Bagdad.
    La petite reine de Bagdad. Au mépris des tabous, une jeune Irakienne de 25 ans s'est promenée ce lundi à vélo dans le centre de Bagdad, accompagnée de dizaines de jeunes, pour promouvoir les droits de la femme dans un pays pétri de traditions. «Assez de la peur : les femmes devraient faire valoir leurs droits et s'en servir, car nous sommes la société», a déclaré Marina Jaber en expliquant sa démarche, applaudie par de nombreux passants.

    .

    Se libérer du regard des autres
    En Irak, il n'est pas formellement interdit aux femmes de monter à vélo. Mais cette pratique est rare car socialement mal tolérée. «Nous revenons de Rachid street (une rue animé du centre-ville, ndlr) et la seule chose que nous avons entendue c'était "l'Irak va quand même bien", raconte la jeune artiste-peintre, diplômée en nutrition. «Je suis très heureuse, je réalise que notre société n'est pas si rétrograde, les gens nous encouragent», sourit-elle.

    Un succès fou sur les réseaux sociaux

    .

    Depuis quelques semaines, les photos de cette musulmane aux longs cheveux bruns déambulant à vélo dans les rues de Bagdad créent la sensation sur les réseaux sociaux. Le compte Instagram de Marina compte aujourd'hui plus de 29.000 abonnés.

    .

    Sur l'un de ces clichés, Marina dépasse un vieil homme à vélo qui lui jette un regard noir, visiblement choqué.

    Marina a fait des émules chez les jeunes femmes de Bagdad. Parmi elles, Mina, 25 ans, venue se joindre à la promenade de lundi, dans l'espoir de faire avancer les mentalités. «Quand j'étais enfant j'avais un vélo, j'en faisais toute la journée. Mais quand j'ai eu 10 ans, ma famille a commencé à me l'interdire, je ne comprenais pas pourquoi. Plus tard j'ai réalisé que c'est parce que j'étais une fille», confie-t-elle. Une bien triste réalité. - Sources : LAPARISIENNE

    I

    Suites : Les-audacieuses
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/les-audacieuses.html

     

  • Culture et Féminité

     
    Éducation Nationale
    Silence assourdissant durant cette campagne présidentielle, les filières de lettres ou de philosophies sont oubliées ou encore sciemment refoulées au point de ne pas figurer dans le programme des candidats à la Présidence de la république, hors nul ne peut-ignorer que la filière philosophie et de lettres ne sert pas exclusivement à acquérir des connaissances, des savoirs, mais sert aussi à devenir un-e citoyen-e pensant-e qui sauront le moment venu transmettre les valeurs humanistes ( dont la laïcité ) républicaines et de savoir vivre
    Madame de Lafayette au programme du bac en 2018, c’est-une nouveauté, certes, certes, c’est bien ( enfin, enfin, enfin diront certains-certaines ), mais c’est loin du compte car négliger dès le collège et le lycée d’enseigner la philosophie de Ninon de Lenclos, d'Émilie du châtelet, d'Olympe de Gouges, de Georges Sand, de Marie Curie et d'Élisabeth Badinter, ect., est du plus mauvais-effet vis-à vis des élèves, plus singulièrement au regard de leur devenir à la sortie ;
    Ces-incomplétudes répététivement font la preuve de l'irresponsabilité des commissions en charge de l’élaboration des programmes - et qui sont d’autant plus calamiteuses car nul-le ne peut-ignorer que le plus souvent la plupart des-élèves sont issus d’environnements sociaux où dans bien des cas la misogynie fait partie de l’anxiogène héritage familial ;
    cette effroyable carence fait le jeu nauséabond de tous ceux-et celles qui considèrent que la liberté d’expression doit s’arrêter là ou commence la religion, dont les principaux chantres s’inspirent du mollah Khomeini l’inventeur patenté du terme " islamophobie ", une notion destinée à nuire à toutes tentatives de critiquer les idéaux racistes, sexistes, athéophobes, antisémites et homophobes dont les racines sont le coran, la sharia et cerise sur le gâteau de la masculinité dévoyée si l’on s’en tient aux propos de l’archange Gabriel l’on ne peut qu’observer ( dans le texte ) qu’Allah le petit encourage la nature ou la mentalité pédocriminelle de Mahomet en l’incitant à prendre pour épouse une fillette - pour tenez vous bien qu’elle devienne sa mémoire – en bref, il fallait y penser -
    Sans se réclamer de l’imbécile et infantile demande de la parité femmes-hommes, combien de temps faudra-t-il encore attendre pour obtenir de l’Éducation Nationale une meilleure représentation entre auteures et auteurs ?
    Par combien de périodes d’atermoiements faudra-t-il passer pour enfin obtenir dans les filières de la philosophie la place qui revient aux philosophes de l’immanent, dont Épicure, Lucrèce, Casanova et Nietzsche etc. etc. ? - CRAB
    I
  • Liberté et censeurs

    Le NU est l’animal humain dans sa plus belle robe
    '' couvrez-moi ce sein que je ne saurais voir '' - la nudité dans la Rome Antique était vécue comme chose normale, naturelle, mais depuis la fin de la " Pax Romana " ceux-et celles pudibond-e-s, autant dire sous-influences, soumis ou impactés par les religions du monothéisme ne perçoivent jamais ( suffit de les lires ) dans toute sa réalité l'art profane
    Ils ou elles peuvent-être rapproché de ceux et celles qui ne se montrent pas en mesure de comprendre que le blasphème incarne la quête de nouveau, ni par delà pas grand chose, de façon plus générale, à la subtilité d’un-art porteur de langages nouveaux * 0 d’un art
    À leurs-yeux, l'expression artistique est loin d’être vue comme la valeur positive la plus susceptible de hausser dans-un pays le niveau de civilisation et de préférer à toutes formes d’émancipation la pétrification du langage par la religion
    * 0 : Daech en fait la démonstration la plus radicale
    ( ceci rappelé, sur le plan artistique la photo n’est pas géniale, le ou la photographe n’est pas Man Ray )
    I
    Féministe, définition : une femme fait ce qu'elle veut, quand-elle veut, point !
    I
    Point de liberté sans l’égalité femmes-hommes car la justice sociale est la racine de la démocratie
    I
    Ne suis-je que féministe ?
    Se déclarer exclusivement féministe peut-aller dans bien des cas jusqu’à une forme totalement hystérique de la haine du corps, et ne témoigne ou encore n’est-autre que le reflet d’un état d’esprit pudibond dont sont friands de nombreux mouvements, pour la plupart anglo-saxons - sans-épargner certaines associations qui dans notre pays ne comprendront jamais que le NU est l’animal humain dans sa plus belle robe ;
    contre la joie de vivre des libertins libertaires pour la plupart athées, sans religion, hédonistes grand-amoureux de la liberté, ces figures publiques ou mouvements « féministes » n’ont pas en réalité d’autres priorités conscientes ou inconscientes que de défendre une société exclusivement hétérosexualisée fondée sur la famille nucléaire, la reproduction de l’espèce et tous les moyens leurs sont bons pour se liver au quotidien à une ridicule ou grotesque tentative de supprimer le sexuel dans notre société, mais ne leur en déplaise cette tentative négative restera lettre morte car rien ne pourra jamais détruire la pulsion de vie qu’est la pulsion sexuelle, laquelle reflète le beau et l’esprit de la fête dans la vie des femmes et des hommes ;
    l’attirance sexuelle, c’est obéir à son corps - car obéir à son corps est [ aussi ] l’expression de l’insoumission à un concept contre nature que certain-e-s définissent par la sacralisation de la fidélité conjugale - asexués ou parfois écrasés par le vide dans leur vie quotidienne que confère l’impuissance « nos braves pudibonds de service le cœur empli de plein de bravitudes » ne jurent devant leur dieu que par la fidélité conjugale et voudraient changer par je ne sais quelle pensée magique la nature profonde de la condition humaine au point de vouloir faire de « leur mode de vie » " le model social pour tous "
    I
    Chasser le sexuel, il reviendra au galop
    Dans l’incapacité à être, cette haine de la nudité, et plus particulièrement celle de la nudité des femmes leur permet d’exister dans ce qui reste de conservatisme dans notre pays historiquement judéo-chrétien, et, dans l’actualité de notre époque, se voit à nouveau confortée ou renforcée par-une discrimination liée à l’identité sexuelle due, pour l’essentiel, aux-idéologies misogynes véhiculées par les musulmans dont la source fait référence aux contenus racistes ou sexistes du coran et de la charia
    I
    Piqûre de rappel : les religions, depuis l’invention du sectaire monothéisme, haïssent les " belles femmes " ;
    des centaines de milliers de femmes et plus particulièrement celles tenues pour « trop belles », en réalité surtout présentes, furent jugées séductrices ou ensorceleuses, donc coupables de détourner les-hommes de « leurs devoirs » et furent – amen - par milliers brûlées sur le bûcher*1 car, en ces temps là, en Occident chrétien la société hyper-patriarcale ne pouvait tolérer que des femmes éprises de liberté et autonomisées par leur seule volonté puissent mettre à mal, sacralisée par la religion, dans tous les domaines dont celui des-amours la domination des hommes sur les femmes
    *1 : à notre époque, les femmes adultères ou aimantes en dehors du mariage sont abattues d’une balle derrière la tête, lapidées ou encore pour beaucoup d’entre-elles victimes de crimes d’honneurs dans les milieux ou mondes musulmans ( mais, ainsi que la main sur le cœur certains disent, la diversité est-une richesse ….)– CRAB
    I
    Vidéo, extrait :
    http://blvids.free.fr/la_beaut%C3%A9_selon_les_femmes.mp4
    I
    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/06/femmes-femmes-femmes-infideles-je-vous.html
    I
    Suites1 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/feministes-en-russie.html
    I
    Suites 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/le-rhinoceros-et-la-mort.html

  • x = un lapin rouge

    La journée de la femme, le deuxième jour

    Dans ce monde rationaliste l’art est la seule chose qui nous relie à nos racine. Meret Oppenheim
     

    0 Meret Oppenheim 2.png

    Meret Oppenheim – 06/10/1913 – 15/11/1985
    .

    Meret Oppenheim est l'héroïne : les photographies de Man Ray de la suite Érotique voilée, où elle pose nue, dans une imprimerie, en compagnie d'un barbu menaçant, le peintre Louis Marcoussis déguisé en Landru

    I

    Spiritualité sans la religion - ni soutien-gorge - ni regret et sans la parité

    1 Meret_Oppenheim.png

    Série Érotique voilée
    I
    Citation : Ce n’est pas facile d’être un jeune artiste. Quand-on travaille dans le style d’un artiste reconnu mort ou vivant on peut assez rapidement connaître le succès, mais quand-on développe un langage personnel et nouveau que personne ne comprend encore, on doit parfois attendre longtemps avant de percevoir un écho, et c’est encore plus difficile quand-on-est-une femme. Cela commence par le comportement que l’on peut se permettre d’avoir. Les gens sont-habitués à ce que les artistes de sexe masculin j’entends vivent leur vie comme ils l’entendent et ils ferment les-yeux. Mais, quand-il s’agit d’une femme, là ils les gardent les yeux grand-ouverts. Il faut prendre cela en grande considération. Meret Oppenheim
    I
    Meret Oppenheim, extrait vidéo :

    http://blvids.free.fr/Meret_Oppenheim_extrait.mp4

    I

    Suites : 8 Mars - Journée de la femme
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/8-mars-journee-de-la-femme.html

  • Sexisme - Fausse route

    otto_dix - le viol.png

    Otto DixLe viol
    I

    Le chien est le seul à voir la mort - Otto Dix - ( Le triomphe de la mort, 1934 )

    I

    Je peux ajouter que le chien n’est ni musulman ni chrétien attendu que pétri de bon sens il est le seul à voir que la mort est-absence de sensation

    I

    Droits des femmes et gratuité de la pilule du lendemain
    Il n’y a pas de différence entre un régime théocratique musulman et, en Europe, le système politique d’un pays chrétien tel que la très catholique Pologne ou l’Irlande dès qu il s’agit de maintenir ou d’abaisser le statut des femmes, soit par la déconstruction « d’acquis de droits » ou, au nom de dieu, inscrire dans la loi le refus de valider les droits des femmes à disposer librement de leur corps
    Le gouvernement polonais dans sa perversité la plus monstrueuse fait de sorte qu’elles quittent leurs emplois, cessent d’exercer - ainsi pour ces femmes de se préparer des lendemains désenchantés quand les-enfants auront quittés le domicile familial signal de la fin des-aides de l’État pour rester à la maison ;
    y pensent-elles, celles qui, aujourd’hui, se font-ainsi piégées par les « idéaux charitables » de ces hommes de foi l’émanation des conservatismes les plus sordides - qu’elles se retrouveront demain quasi sans ressources - ce n’est pas sûr, pas sûr du tout...

    I

    Être conscient-e de la ressemblance de genre des femmes et des hommes éviterait à plus d’un-e de s’engager jusqu’à l’impasse sur d’épineuses, voire christiques " fausses routes "
    Il n’y a pas que dans les écritures dites saintes où l’on ne dit jamais du bien des incroyants, hors, en tant que récidiviste, n’en déplaise aux « féministes » peu enclin-e-s à faire confiance enfermé-e-s dans la difficulté de regarder, de lire pour comprendre un tableau aussi tragique soit-il, ici en-aucun cas il ne sera nullement question, sur cette page, de victimiser les femmes, car elles sont en grande partie responsable*1 du sort qui leur est réservé à travers les-idéaux « sacrés » misogynes non critiqués des patriarcats qui par leurs-emprises sur la société rend non consubstantielle l’identification de la citoyenneté à l’égalité femmes-hommes, notamment en ce qui concerne Pologne où paradoxalement 99 % des enseignants sont des femmes, et la question qui se pose : qu’enseignent-elles aux-enfants dans la journée, quand le soir ils sortent de l’école sexistes ?
    ( En tant que chien, je ne cesse, à longueur d’année, de rappeler qu’il faut afin de mettre fin aux fanatismes ou terrorismes islamiques en contrepartie du fait religieux enseigner le fait athée à l’école sous la forme d’un récit historique qui va de l’antiquité à notre riche époque contemporaine ) - Sexisme en Europe, *1 - Vidéo :
    http://blvids.free.fr/0_Fausse_route.mp4

    I

    Suites : La catharsis
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-catharsis.html

    I

    Suites 2 : Élisabeth Badinder sur la sellette
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/elisabeth-badinder-sur-la-sellette.html

    I

    Suites 3 : Sexisme 2017
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/sexisme-2017.html

     
  • Élisabeth Badinder sur la sellette

    Élisabeth Badinder.png

    Il n'y a pas deux visions de la laïcité, il n'y en a qu'une. Celle qui a été assise par la loi de 1905 - Élisabeth Badinter -

    I

    Non, Elisabeth Badinter n'a pas soutenu Marine Le Pen sur France Inter, la vraie républicaine et vraie féministe Élisabeth Badinter se voit une fois de plus diffamée par ses pourceaux et porcines d'Épicure

    I

    Le contexte
    Un article publié le 7 Février dernier par Marianne pour remettre les pendules à l'heure de la vérité contre la crétinerie sans frontière – extrait :
    Interrogée sur l’accession de Marine Le Pen au pouvoir
    Vraie républicaine et vraie féministe, telle fut sa réponse :" C'est peut-être une victoire du féminisme, c'est pas une victoire pour la démocratie."

    I

    Vérifier et réfléchir, est-ce à ce point, si dur ?
    Cette phrase pourtant limpide fut aussitôt sortie de son contexte par la légion de ses habituels pourceaux et porcines d’Épicure ou plus largement par des personnes de mauvaise volonté, toujours et toujours plus empressé-e-s les un-e-s que les autres à faire " fausse route ", au lieu de s’appliquer à prendre les chemins de traverses, certes semés d’embûches pour parvenir animé-e-s par le refus des discriminations de genre, tout en respectant les principes de la démocratie, à l’obtention dans les faits de l’égalité femmes-hommes

    I

    Source de l’article :
    http://www.marianne.net/non-elisabeth-badinter-n-pas-soutenu-marine-pen-france-inter-100249751.html

    I

    Tenir compte et réagir à la menace que fait peser sur le féminisme universel le différentialisme et le communautarisme
    Suites : Théologie apophatique de l’existence de dieu et du féminisme
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/theologie-apophatique-de-lexistence-de.html

     

  • Théologie apophatique de l’existence de dieu et du féminisme

    Elisabeth_Badinter.png

    Élisabeth Badinter
    I

    De « dieu » d’abord et des « féministes » dans la foulée
    Affirmer ainsi que l’écrit Simone Weil qu’il est enrichissant pour les non-croyants et croyants de parler ensemble de théologie apophatique ou négative de l’existence de dieu n’a pas vraiment de sens, car rien, en tous cas, ne servirait de nier « l’existence de dieu » puisque « dieu existe » à partir d’un concept inventé par des hommes et fabriqué étape par étape au fil des siècles par de « gentils théologiens » ;
    ce qui compte c’est de déconstruire l’invention dieu et de démontrer que le monothéisme est la racine du sectarisme ou que l’invention monothéiste signe l’acte de naissance du sectarisme le plus violent de toute l’histoire de l’humanité mais celles-et ceux des féministes qui se proclament ou encore se catégorisent « féministes » ( comme si une personne ne pouvait-être que féministe ) très généralement apprécient Simone Weil, mais-aussi se font bien souvent apologétiques de la politologue Hanna Arendt qui cependant et banalement veut, peut-être inconsciemment, faire oublier que le rôle du politicien ou de la politicienne c’est justement de faire de la morale* ( * : par exemple par la loi autoriser l’IVG ou encore le mariage pour tous ) ;
    Hanna Arendt se situe aux-antipodes du dire des penseurs de l’immanent qui justement ne sont pas philosophiquement des philosophes de pouvoirs, elle oppose sa propre métaphysique à d’autres métaphysiques dites platoniciennes dont-en réalité elle ne diffère guère que très vaguement à la marge puisque relativement proche des aristotéliciens qui eux comme Platon comptent parmi les philosophes de pouvoir ;
    ces deux figures historiques recueillent l’adhésion de bien trop nombreuses « féministes » dont l’un des passe-temps favoris consiste à dénigrer la bien dérangeante Élisabeth Badinter dont le combat cohérent et avec constance prône un féminisme universel ( ni oriental ni occidental puisqu’il est universel ) qu’elle explique parfaitement dans son livre " Fausse route ", un livre important comptant parmi les très nombreux ouvrages quelle a écrit pour défendre la cause des femmes ;
    elle est l’une des rares personnes qui refusent de s’aligner sur la ligne démagogique d’un « féminisme » qui n’en-a que le nom, mais nettement plus-apparenté ou plus proche de la pudibonderie la plus nocive, sorte d’émanation résiduelle de ce qui reste du judéo-christianisme avec, à notre époque, pour « valeur ajoutée » l’idéologie musulmane
    Hors, Élisabeth Badinter philosophe et femme de lettres à fait l’essentiel de sa lutte contre la victimisation du genre féminin, philosophie à laquelle j’adhère sans réserve, en tant qu’athée, amoureux des arts, de la musique et surtout du chant lyrique, anti-sexiste, anti antisémites et anti homophobes
    " le conflit la femme et la mère ", l'ouvrage fait une critique savoureuse de ce nouvel idéal maternel qu'on impose aux femmes pour mieux les faire rentrer au foyer ", et remet à sa place le naturalisme écologique contre la liberté de choisir qui rappelle toutes les tentatives d’involution de la société des femmes caractérisé par l’écologiste Cécile Duflot ou par « La républicaine » NKM* qui n’est rien de plus qu’un-animal politique de notre temps ( et j’en passe ) - inutile d’insister sur les assauts permanents théocratiques contre " les droits des femmes " émanant de fanatiques judéo-chrétiens et +
    * : Mais nul ne peut-ignorer que la solidarité féminine n’existe pas et ne saurait relever d’un fantasme masculin d’autant que des femmes surmédiatisées à la tête d’un parti ou de mouvements réactionnaires, au même titre que les hiérarchies monothéistes, sont les pires-ennemies " Des droits des femmes " et se font opportunément chantres de la pire des homophobies
    Ici rappeler les propos sexistes de canard Trump promoteur d’une nov-américa, ne doit pas faire oublier qu’en son temps Françoise Dolto estimait qu’il fallait symboliquement pénaliser les femmes qui choisissent d’interrompre leur grossesse, ne serait-ce que de 1 Franc
    Hors, à travers l’histoire millénaire de la misogynie ne manque pas les femmes qui ont su et réussi par leur inébranlable volonté à s’imposer dans des sociétés qui ne leur reconnaissait aucun droit, encore moins celui de penser pour être et pourtant elle l’on faitc’est ce qui justifie sa position, et ce n’est pas contre la pensée féministe, mais le pourquoi Élisabeth Badinter s’est prononcée contre toutes les formes infantilisant que prend et défini le principe même de parité - un principe trop simple pour être honnête, le reflet du manque d’imagination, une recette paresseuse, une réponse dangereuse à un vrai problème, et, le dire publiquement ce n’était pas combattre le principe d’égalité en soi - ( mais allez raconter ça à des militant-e-s, en fait plus chrétien-e-s que vrais féministes... )
    Citation : ( 1996 ) - 1. L'inscription à terme de la parité dans la loi transgresse un principe fondamental de la république, l'universalisme de la représentation : un élu est censé représenter tous les citoyens, quel que soit sa couleur, son sexe, son âge, son origine sociale. Si l'on décide d'isoler l'un de ces critères, on ouvre la porte à toutes les revendications particulières.
    2. La parité institue deux catégories de citoyens distincts, les hommes et les femmes, qu'elle fige dans leur différence sexuelle alors que l'évolution des mœurs plaide pour l'indifférenciation des rôles, des métiers et des fonctions.
    3. La parité forcée est humiliante. Les femmes ne devraient pas accepter de se laisser enfermer dans un statut de victimes contraintes de demander à la loi de leur réserver des postes qui, du coup, seront dévalorisés. Fin de l’extrait - C’était ce qui s’appelle mettre le doigt là ou ça fait mal -
    Ces « féministes » qui étaient favorables au principe de parité finiront, peut-être bien en quelques décennies, même à l’insu de leur plein gré, par causer la perte de l’universalisme et s’étonneront de voir, ça et là, s’imposer des féminismes opposés à tout changement de comportement ; forcément au détriment des femmes émancipées conscientes que la culture est plus-importante que la nature dans la construction de notre identité
    Si la nature était bonne, il n’y aurait nul besoin de Médecine ni encore moins besoin de Culture

    I

    « la liberté des femmes ne va pas sans celle des hommes » - Élisabeth Badinter
    Crétinerie sans frontière ou le sommet de la dénigration d’Élisabeth Badinter, plus particulièrement attachée à théoriser la notion de « ressemblance » des sexes, se fait jour lorsque des « féministes » dignes héritières de la « grande Hélène Jégado ( MDR ) » toutes à qui mieux-mieux vêtues de la robe montante de droguet et du tablier de cotonnade à bavette se félicitent dans la plus parfaite cécité d’une loi qui pénalisent les clients des femmes prostituées, une loi qui ne dérange en rien les proxénètes ( bien-au contraire dans les faits ) puisqu’aucune loi ne les attaquent vraiment dans la mesure ou il est-admis que la volonté politique de les déloger entraînerait économiquement un coût considérablement plus élevé, voire disent certaines bonnes-âmes insupportable pour le budget de la Nation - mais cette loi in fine, ce qui était prévisible, a pour conséquence de précariser encore plus qu’auparavant ces femmes ( ainsi que les hommes qui se prostituent )

    I

    " Quand on parle de violence féminine, on est toujours soupçonnée de vouloir atténuer la violence masculine " - Elisabeth Badinter -
    Mère incestueuse, femme pédophile ? Les mots écorchent et personne ne veut les entendre
    Selon l’étude INSERM " 6% des filles et 14% des garçons victimes d'un abus sexuel l’avaient été par une femme " - d’autres-études signalent un pourcentage plus-élevé -
    Citation : Une étude extensive menée par une commission nationale au Canada a mis à jour les mobiles de ces femmes incestueuses ou pédophiles : elles-mêmes agressées par leur père ( 80% ), elles considèrent souvent leur fille comme une rivale, explique Monique Tardif, la psychologue la plus familière avec le dossier des agressions sexuelles commises par les femmes au Québec. Les trois quarts des femmes pédophiles recensées par l'étude avaient également infligé des sévices à leurs propres enfants – Fin de citation
    En matière de crimes sexuels, ce « féminisme » de salon ou d’hyper-marché ( majoritairement répandu dans les pays anglo-saxons, un peu moins en France ) qui entend parler au nom de toutes les femmes rejoint l’extrémisme le plus dangereux - se montre en réalité plus proche de " l’ordre moral ", ce qui en outre et entre-autre permet de comprendre pourquoi, ( à titre d’exemple ), cette part de population « féministe » évite soigneusement de rappeler qu’un pourcentage non négligeable de crimes pédocriminels ou d’incestes sont des crimes sexuels commis par des femmes, mais c’est tellement plus commode ou plus facile dès qu’il s’agit de viols et d’abus sexuels extrêmement graves ou aggravés de essentialiser la seule population masculine* ( * : on ne peut me reprocher, dans la mesure où j’ai participé activement à la criminalisation du viol, de ne pas remettre tous les salauds parmi les hommes à la sordide place qu’ils occupent )
    D’ici peu ces mêmes charitables figures du « féminisme » amoureuses de Céline Dion et consorts avec ou sans bouton que le sexuel dans la société dérange outrancièrement parlerons d’interdire la pornographie pour masquer ou faire oublier que la pornographie n’existe pas - que dans la réalité il s’agit de films érotiques* dont certains sont de bonne ou de très très mauvaise qualité – ( * : bien sûr, à ne pas confondre, filmés par certaines agences, de véritables viols subis par des femmes, certes payées, mais qui néanmoins, pour le coup, tombent sous le coup de la loi )

    I

    Annonce ou matraquage ?
    [ Réfractaire, depuis la fin des années 60 à la publicité, chaque fois que survient sur l’écran de la télé une page publicitaire je me lève pour faire autre chose et je reviens aussitôt que le film ou l’émission reprend son cours, ainsi, il va de soi que figure bien-en vu un stop-pub en applique sur la façade de ma boite à lettres – si je dois acheter, dans tous les cas : j’enquête... ]
    Riche, donc forcément antiféministe ?
    Mais c’est en tant que fille et héritière de Marcel Bleustein-Blanchet ( Blanchet est son pseudonyme de la Résistance ), fondateur de Publicis, dont-elle est aujourd’hui la deuxième actionnaire, et la présidente du conseil de surveillance de la multinationale publicitaire que ce brillant esprit de femme ( qui nous fait tant-honneur ) est le plus souvent-attaqué ; bien qu’ayant répondu ou fait savoir à maintes reprises que ce conseil évitait de laisser passer bon nombre de publicité sexistes, tout-en-admettant que Publicis n’est pas épargné car il est reflet de ce qu’est en général le sexisme dans la société ;
    en ce qui me concerne, sans la plus petite hésitation, je me permets d’ajouter que cela ne prive pas Élisabeth Badinter du droit de penser, et d’écrire sans entacher en rien la sincérité* de ses convictions - ( * : un-exercice qui se révèle particulièrement bien difficile à appréhender par la cohorte de ses nombreux pourceaux d’Épicure )
    Je me devais de m’exprimer ainsi que je le fais toujours en pleine liberté car, depuis environ une douzaine d’années, contre les positions féministes et laïques prises par Élisabeth Badinter ce que je peux lire n’est que le reflet du vomi de pseudo défendeurs ou défenderesses de la cause des femmes et de la laïcité ;
    il est-aisé de se rendre compte que la plupart de ces personnes n’ont pas lu un seul de ses nombreux livres sinon, dans certains cas, dans-un état d’esprit très voltairien de falsifier*1 le texte, et pour ces tragiques-joyeux in fine faire le jeu de tous ceux qui ont œuvré à fragmenter le féminisme - CRAB

    I

    *1 : Le conflit la femme et la mère
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/le-conflit-la-femme-et-la-mere.html

    I

    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/semantique-de-latheisme.html

    I

    Suites 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/reforme-du-college.html

    I

    Suites 3 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/elisabeth-badinter.html

    I

    Suite 4 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/10/elisabeth-badinter.html