Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

georges_sand

  • L’œuf et la poule

    L’Homme n’est pas un but mais un pont. Nietzsche

    Toujours d’actualité :

    Ces hommes et ces femmes qui, depuis l’Antiquité à nos jours, participent à humaniser notre monde car, quelque soit la forme choisie, à travers leurs écrits en accord avec leur comportement individuel ils n’ont pas craint de transgresser tous les tabous qu’imposent tous les régimes totalitaires ou pudibonds qu’engendrent, selon les saisons, les mondes totalement empartriarqués

    CRAB.jpg

    Acrylique sur toile : CRAB

     

    Je suis un optimiste lucide - à vous de choisir : êtes-vous plus proche des idéaux du dessinateur mondain et bobo Plantu ou du réalisme et de l’humour du caricaturiste Charb ?

     

    Pour moi, c’est tout choisi :

    Plantu, non - Charb, oui -

    Platon, non - Démocrite, oui -

    Aristote, non - Ésope, Épicure et Lucrèce, oui -

    Holopherne, non - Judith, oui -

    Jean-Baptiste, non - Salomé, oui -

    Descartes, non - Locke, oui -

    Leibniz, non – Gassendi, oui -

    Antoine de la Furetière, non - La Fontaine, oui -

    Anne D’Autriche, non - Ninon de Lenclos et Christine de Suède, oui -

    Voltaire non - Émilie du Châtelet et Jean Meslier, oui -

    Kant, non - Casanova, Francesca Bruni, Mozart, Da Ponte, Darwin et Helvétius, oui -

    Hegel, non - d’Holbach, oui -

    Robespierre, Danton et Fouquier-Tinville, non - Olympes de Gouges, oui -

    Jésus Christ, non - Lou Salomé et Nietzche, oui -

    L’Église, non - Georges Sand, oui

    Sartre et Simone de Beauvoir, non - Albert Camus et Élisabeth Badinter, oui -

    Jean Coumaros, Maurice Georges et Flornoy, non - Neuwirth, oui -

    Jean Foyer, Michel Debré, Philippe Gosselin, non - Mai 68, Gisèle Halimi, Simone Veil et Axelle Lemaire, oui

    L’islam, Esther Benbassa et Dounia Bouzar, non - Hypatie, Karam Saber, Margot Wallström et Céline Pina, oui -

    Voiles islamiques et burqa, non - Élisabeth Badinter et Robert Badinter, oui -

    Christine Boutin et Ludovine de La Rochère, non - Laure Pora et Sérénade Chafik, oui – etc. ect. ect.

     

    Vidéo : L’œuf et la poule

    http://blvids.free.fr/Loeuf_et_la_poule_integrisme_religieux_et_intolerance.mp4

     

    Sérénade Chalik.png

     

    Suites 1 : Lectures comparées

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

     

    Suites 2 : Athées et sans religions

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/athees-et-sans-religions.html

     

    Suites 3 : Genre - une théorie ?

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/02/genre-une-theorie.html

     

     

  • Diogène

    Adeline Baldacchino.png

    Adeline Baldacchino
    Démocrite, Diogène, Épicure, Ésope, Jean_de_La_Fontaine, Jean_Meslier, Lucrèce, Nietzsche, Ninon_de_Lenclos, Francesca_Bruni, Casanova, Mozart, Olympes_de_Gouges, Georges_Sand, Marie_Curie, Élisabeth_Badinter...
    I

    Diogène
    https://www.youtube.com/watch?v=hSFOQt0wEss

    I

    Sans-attendre, à ne pas manquer
    http://disq.us/t/2mlk8vc

     
     
  • Culture et Féminité

     
    Éducation Nationale
    Silence assourdissant durant cette campagne présidentielle, les filières de lettres ou de philosophies sont oubliées ou encore sciemment refoulées au point de ne pas figurer dans le programme des candidats à la Présidence de la république, hors nul ne peut-ignorer que la filière philosophie et de lettres ne sert pas exclusivement à acquérir des connaissances, des savoirs, mais sert aussi à devenir un-e citoyen-e pensant-e qui sauront le moment venu transmettre les valeurs humanistes ( dont la laïcité ) républicaines et de savoir vivre
    Madame de Lafayette au programme du bac en 2018, c’est-une nouveauté, certes, certes, c’est bien ( enfin, enfin, enfin diront certains-certaines ), mais c’est loin du compte car négliger dès le collège et le lycée d’enseigner la philosophie de Ninon de Lenclos, d'Émilie du châtelet, d'Olympe de Gouges, de Georges Sand, de Marie Curie et d'Élisabeth Badinter, ect., est du plus mauvais-effet vis-à vis des élèves, plus singulièrement au regard de leur devenir à la sortie ;
    Ces-incomplétudes répététivement font la preuve de l'irresponsabilité des commissions en charge de l’élaboration des programmes - et qui sont d’autant plus calamiteuses car nul-le ne peut-ignorer que le plus souvent la plupart des-élèves sont issus d’environnements sociaux où dans bien des cas la misogynie fait partie de l’anxiogène héritage familial ;
    cette effroyable carence fait le jeu nauséabond de tous ceux-et celles qui considèrent que la liberté d’expression doit s’arrêter là ou commence la religion, dont les principaux chantres s’inspirent du mollah Khomeini l’inventeur patenté du terme " islamophobie ", une notion destinée à nuire à toutes tentatives de critiquer les idéaux racistes, sexistes, athéophobes, antisémites et homophobes dont les racines sont le coran, la sharia et cerise sur le gâteau de la masculinité dévoyée si l’on s’en tient aux propos de l’archange Gabriel l’on ne peut qu’observer ( dans le texte ) qu’Allah le petit encourage la nature ou la mentalité pédocriminelle de Mahomet en l’incitant à prendre pour épouse une fillette - pour tenez vous bien qu’elle devienne sa mémoire – en bref, il fallait y penser -
    Sans se réclamer de l’imbécile et infantile demande de la parité femmes-hommes, combien de temps faudra-t-il encore attendre pour obtenir de l’Éducation Nationale une meilleure représentation entre auteures et auteurs ?
    Par combien de périodes d’atermoiements faudra-t-il passer pour enfin obtenir dans les filières de la philosophie la place qui revient aux philosophes de l’immanent, dont Épicure, Lucrèce, Casanova et Nietzsche etc. etc. ? - CRAB
    I
  • Liberté et censeurs

    Le NU est l’animal humain dans sa plus belle robe
    '' couvrez-moi ce sein que je ne saurais voir '' - la nudité dans la Rome Antique était vécue comme chose normale, naturelle, mais depuis la fin de la " Pax Romana " ceux-et celles pudibond-e-s, autant dire sous-influences, soumis ou impactés par les religions du monothéisme ne perçoivent jamais ( suffit de les lires ) dans toute sa réalité l'art profane
    Ils ou elles peuvent-être rapproché de ceux et celles qui ne se montrent pas en mesure de comprendre que le blasphème incarne la quête de nouveau, ni par delà pas grand chose, de façon plus générale, à la subtilité d’un-art porteur de langages nouveaux * 0 d’un art
    À leurs-yeux, l'expression artistique est loin d’être vue comme la valeur positive la plus susceptible de hausser dans-un pays le niveau de civilisation et de préférer à toutes formes d’émancipation la pétrification du langage par la religion
    * 0 : Daech en fait la démonstration la plus radicale
    ( ceci rappelé, sur le plan artistique la photo n’est pas géniale, le ou la photographe n’est pas Man Ray )
    I
    Féministe, définition : une femme fait ce qu'elle veut, quand-elle veut, point !
    I
    Point de liberté sans l’égalité femmes-hommes car la justice sociale est la racine de la démocratie
    I
    Ne suis-je que féministe ?
    Se déclarer exclusivement féministe peut-aller dans bien des cas jusqu’à une forme totalement hystérique de la haine du corps, et ne témoigne ou encore n’est-autre que le reflet d’un état d’esprit pudibond dont sont friands de nombreux mouvements, pour la plupart anglo-saxons - sans-épargner certaines associations qui dans notre pays ne comprendront jamais que le NU est l’animal humain dans sa plus belle robe ;
    contre la joie de vivre des libertins libertaires pour la plupart athées, sans religion, hédonistes grand-amoureux de la liberté, ces figures publiques ou mouvements « féministes » n’ont pas en réalité d’autres priorités conscientes ou inconscientes que de défendre une société exclusivement hétérosexualisée fondée sur la famille nucléaire, la reproduction de l’espèce et tous les moyens leurs sont bons pour se liver au quotidien à une ridicule ou grotesque tentative de supprimer le sexuel dans notre société, mais ne leur en déplaise cette tentative négative restera lettre morte car rien ne pourra jamais détruire la pulsion de vie qu’est la pulsion sexuelle, laquelle reflète le beau et l’esprit de la fête dans la vie des femmes et des hommes ;
    l’attirance sexuelle, c’est obéir à son corps - car obéir à son corps est [ aussi ] l’expression de l’insoumission à un concept contre nature que certain-e-s définissent par la sacralisation de la fidélité conjugale - asexués ou parfois écrasés par le vide dans leur vie quotidienne que confère l’impuissance « nos braves pudibonds de service le cœur empli de plein de bravitudes » ne jurent devant leur dieu que par la fidélité conjugale et voudraient changer par je ne sais quelle pensée magique la nature profonde de la condition humaine au point de vouloir faire de « leur mode de vie » " le model social pour tous "
    I
    Chasser le sexuel, il reviendra au galop
    Dans l’incapacité à être, cette haine de la nudité, et plus particulièrement celle de la nudité des femmes leur permet d’exister dans ce qui reste de conservatisme dans notre pays historiquement judéo-chrétien, et, dans l’actualité de notre époque, se voit à nouveau confortée ou renforcée par-une discrimination liée à l’identité sexuelle due, pour l’essentiel, aux-idéologies misogynes véhiculées par les musulmans dont la source fait référence aux contenus racistes ou sexistes du coran et de la charia
    I
    Piqûre de rappel : les religions, depuis l’invention du sectaire monothéisme, haïssent les " belles femmes " ;
    des centaines de milliers de femmes et plus particulièrement celles tenues pour « trop belles », en réalité surtout présentes, furent jugées séductrices ou ensorceleuses, donc coupables de détourner les-hommes de « leurs devoirs » et furent – amen - par milliers brûlées sur le bûcher*1 car, en ces temps là, en Occident chrétien la société hyper-patriarcale ne pouvait tolérer que des femmes éprises de liberté et autonomisées par leur seule volonté puissent mettre à mal, sacralisée par la religion, dans tous les domaines dont celui des-amours la domination des hommes sur les femmes
    *1 : à notre époque, les femmes adultères ou aimantes en dehors du mariage sont abattues d’une balle derrière la tête, lapidées ou encore pour beaucoup d’entre-elles victimes de crimes d’honneurs dans les milieux ou mondes musulmans ( mais, ainsi que la main sur le cœur certains disent, la diversité est-une richesse ….)– CRAB
    I
    Vidéo, extrait :
    http://blvids.free.fr/la_beaut%C3%A9_selon_les_femmes.mp4
    I
    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/06/femmes-femmes-femmes-infideles-je-vous.html
    I
    Suites1 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/feministes-en-russie.html
    I
    Suites 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/le-rhinoceros-et-la-mort.html

  • L’œuf et la poule

    Athéisme, caricatures, Charb, Edwy_Plenel, Émilie_du_Châtelet, Plantu,  Olympes_de_Gouges, Georges_Sand, Élisabeth_Badinter, Robespierre, religions

    Acrylique sur toile : CRAB

    I

    Je suis un optimiste lucide - à vous de choisir : êtes-vous plus proche des idéaux du dessinateur mondain et bobo Plantu ou du réalisme et de l’humour du caricaturiste Charb ?

    .

    Pour moi, c’est tout choisi :

    Plantu, non - Charb, oui -

    Platon, non - Démocrite, oui -

    Aristote, non - Ésope, Épicure et Lucrèce, oui -

    Holopherne, non - Judith, oui -

    Jean-Baptiste, non - Salomé, oui -

    Descartes, non - Locke, oui -

    Leibniz, non – Gassendi, oui -

    Antoine de la Furetière, non - La Fontaine, oui -

    Anne D’Autriche, non - Ninon de Lenclos et Christine de Suède, oui -

    Voltaire non - Émilie du Châtelet et Jean Meslier, oui -

    Kant, non - Casanova, Mozart, Da Ponte, Darwin et Helvétius, oui -

    Hegel, non - d’Holbach, oui -

    Robespierre, Danton et Fouquier-Tinville, non - Olympes de Gouges, oui -

    Jésus Christ, non - Lou Salomé et Nietzche, oui -

    L’Église, non - Georges Sand, oui

    Sartre et Simone de Beauvoir, non - Albert Camus et Élisabeth Badinter, oui -

    Jean Coumaros, Maurice Georges et Flornoy, non - Neuwirth, oui -

    Jean Foyer, Michel Debré, Philippe Gosselin, non - Mai 68, Gisèle Halimi, Simone Veil et Axelle Lemaire, oui

    L’islam, Esther Benbassa et Dounia Bouzar, non - Hypatie, Karam Saber, Margot Wallström et Céline Pina, oui -

    Voiles islamiques et burqa, non - Élisabeth Badinter et Robert Badinter, oui -

    Christine Boutin et Ludovine de La Rochère, non - Laure Pora et Sérénade Chafik, oui – etc. ect. ect.

    I

    Vidéo : L’œuf et la poule

    http://blvids.free.fr/Loeuf_et_la_poule_integrisme_religieux_et_intolerance.mp4

    I

    Vidéo : L’œuf et la poule

    http://blvids.free.fr/Loeuf_et_la_poule_integrisme_religieux_et_intolerance.mp4

    athéisme,caricatures,charb,edwy_plenel,Émilie_du_châtelet,plantu,olympes_de_gouges,georges_sand,Élisabeth_badinter,robespierre,religions

    Suites 1 : Lectures comparées

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

    I

    Suites 2 : Athées et sans religions

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/athees-et-sans-religions.html

    I

    Suites 3 : Genre - une théorie ?

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/02/genre-une-theorie.html

     

  • Athées et sans religions

    la couronne de pampres*.-3e-s.-avt-JC.JPG

    La couronne de pampres - 3e siècle avant notre ère

    Tarente musée archéologique

    I

    Le passé dévoilé - le présent agissant

    La société française avance dans le sens d’une profonde sécularisation,

    en 2016, grâce à l’imagination des poètes et à l’expérience des philosophes penseurs de l’immanence présents et agissants dans les sociétés de la Grèce Antique, grâce à la philosophie des Lumières, grâce à la science et aux découvertes scientifiques, grâce à la pensée critique athée et féministe des religions les athées et les sans-religions n’ont jamais été aussi nombreux, désormais en France ils sont majoritaires ;

    ce Fait de Société ne doit rien au hasard, entre gentes et gents de bonne foi nous savons que nous sommes vaccinés presque naturellement contre les tourmentant, insipides et finalement nocifs monothéismes, car nous savons aussi par les poètes de la Grèce Antique, inspirés par les Muses, que " les vérités " sont infiniment plus dangereuses que les mensonges – CRAB – 27 Octobre 2016

    I

    La Persistance de la mémoire

    [ - Il y a là comme une sorte de " devoir de mémoire ", un message sacré dans cette recherche des origines : les Muses et leur mère chantent le monde en commençant par le commencement - Hésiode, Théogonie - ]

    I

    [ - Les Muses : nous savons dire beaucoup de pseudea, beaucoup de mensonges, beaucoup de fictions, et quand nous voulons nous pouvons aussi dire beaucoup de vérités - Hésiode, Théogonie - ]

    I

    Poème ( Extrait )

    Je m’appelle Barbara – ça compte un nom, un prénom ! –, ça veut dire « bla-bla-bla ». Ça veut dire que je suis une barbare. Et c’est un prénom que j’ai choisi, c’est-à-dire que je m’appelle Laure Sylvie Barbara, et j’ai choisi Barbara. Les barbares, pour les Grecs, c’est ceux qu’on ne comprend pas. Donc, ils parlent et on ne sait pas ce qu’ils disent.

    [ … ]

    les hommes sont enceints des muses.

    Et ce qu’il y a de magnifique c’est que l’enthousiasme, donc le souffle, comme ça, se balade, se transporte depuis la muse via le poète, via le rhapsode – c’est-à-dire celui qui chante et qui interprète les poèmes –, jusqu’aux auditeurs, et il y a une chaîne d’enthousiasmés qui est comme une chaîne d’anneaux qui sont aimantés les uns par les autres.

    Le plus clair pour comprendre ça c’est de prêter attention au début de chacun des grands poèmes fondateurs de la Grèce et du grec : l’Iliade, l’Odyssée et la Théogonie d’Hésiode.

    [ … ]

    Et ce qu’il y a de très beau c’est que les premiers mots que disent les muses à Hésiode c’est : « Nous savons dire beaucoup de pseudea, beaucoup de mensonges, beaucoup de fictions, et quand nous voulons nous pouvons aussi dire des vérités. »

    I

    Autrement dit, la différence entre un poète et un prophète – qui après tout est un homme qui est aussi insufflé, enthousiaste –, la différence c’est qu’un poète peut et même doit dire des mensonges, des fictions et pas seulement des vérités, et des vérités, autrement dit,, avec le paganisme, l’enthousiasme et le poète, on est au plus loin de la vérité, on est dans le multiple et dans les véritésBarbara Cassin

    I

    Notes : Les 9 Muses - Leur nom est formé à partir de la racine Man ou Men " penser " -

    Elles résidaient dans les montagnes de l'Hélicon, près d'Ascra ( Béotie ), et de Piérie, près de l'Olympe

    .

    Calliope ( belle voix )
    Muse de l'éloquence et de la poésie épique.

    Érato ( Aimable )
    Muse de l'élégie et de la poésie érotique.

    Clio ( célèbre )
    Muse de l'histoire.

    Euterpe ( Gaieté )
    Muse de la musique.

    Melpomène ( chanteuse, associée à Dionysos )
    Muse de la tragédie.

    Polymnie ( plusieurs chants)
    Muse de la poésie sacrée.

    Thalie ( abondance )
    Muse de la comédie.

    Terpsichore ( séduction )
    Muse de la danse et des chœurs.

    Uranie ( céleste )
    Muse de l'astronomie.

    I

    Extrait vidéos :

    http://blvids.free.fr/Extrait_Monotheismes_et_polytheisme.mp4

    I

    Suites : Lectures comparées

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

    I

    ou sur :

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/10/25/lectures-comparees-5865521.html