Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Élisabeth_badinter

  • Législatives : abstention non sans raisons

    Benoît_Hamon, Cambadélis, Daniel_Vaillant, C._Duflot, Caroline_de_Haas, Élisabeth_Badinter, Élisabeth_Guigou, Législatives_2017, Vallaud-Belkacem

    Chiffre de l’abstention : 51,29 %

    [ et les bulletins blancs ? - selon les décodeurs 0,7 % des votants : ]

    La forte abstention est-un succès pour toutes celles-et ceux qui veulent remplacer cette république jacobine par une république girondine car les-électeurs en-ont-assez de pas-être représenté au Parlement

    Néanmoins, en-attendant mieux, cette élection aura permis de se débarrasser de cette gauche qui depuis Mitterrand n’a cessé de trahir la laïcité en refusant d’abroger le Concordat, de cesser de subventionner les écoles confessionnelles et plus-ou moins indirectement des lieux de cultes

    Cette gauche non seulement a toléré, sur une chaîne publique, une matinée réservée aux religions sans exiger qu’une matinée soit consacrée aux philosophies de l’athéisme – autant d’atteintes à la laïcité ne suffisaient pas, sous Hollande la ministre de l’éducation nationale Vallaud-Belkacem introduit le fait religieux à l’école sans-en contrepartie prévoir l’enseignement du Fait Athée, etc. etc.

    Cette gauche, pour les plus connus, des Benoît Hamon, Élisabeth Guigou, Cambadélis, Vallaud-Belkacem, Daniel Vaillant, C. Duflot, Caroline de Haas *2 qui pour cette dernière s’autoproclame féministe n’a cessé, depuis plus de quinze ans, de faire passer pour des racistes toutes celles et ceux qui se chargent, au quotidien, de déconstruire une religion de l’irresponsabilité importée, dans notre pays, par des clans ou mouvements originaires des pays dominés par des musulmans

    Ce rappel n’a pas pour objet de faire oublier que l’invention du monothéisme [ *1 ] est la racine du plus-odieux des sectarismes

    * 1 : donc, toutes les religions monothéistes

    .

    * 2 : Caroline de Haas ferait bien de s’informer des travaux féministes publiés par la vraie républicaine et féministe Élisabeth Badinter

    I

    Suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/culture.html

    I

    Suites 2 :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/presidentielles-2017-laite-suites.html



  • AMOURS


    Fragonard

    .
    Tripartite du rire - Recueil
    Il n’y a rien à craindre de la mort, la mort est-absence de sensation – ÉPICURE et LUCRÈCE morale : il n’y a point d’au-delà, ni Paradis ni Enfer, accordons donc toute notre attention aux vivants - CRAB

    .
    " Jouir sans se nuire ni nuire à autrui " - ÉPICURE - " Le plaisir est la racine de la morale " - LUCRÈCE
    Quand la recherche de l’éthique prime sur l’irrationnel - pour la société, c’est faire œuvre de civilisation
    Le grand siècle [ français ] n'est pas celui de Louis XIV, ni de Bossuet, mais celui de Ninon de Lenclos, de Jean-Philippe Rameau, de Molière et de Jean de La Fontaine - CRAB

    .

    Citation : Dès lors, l'esprit humain se délivre des contraintes théologiques et formelles pour s'intéresser à la nature, dans une nouvelle démarche de recherche des connaissances, caractéristique de l'esprit même des Lumières. - LAROUSSE
    Le siècle des " Lumières " n’est pas celui de Voltaire mais celui de Jean Meslier, d’Émilie du Châtelet ( ...traduit et commente Newton ), de d’Holbach, de Mozart et Da Ponte, de Francesca Bruni et de Casanova - CRAB

    .
    « le mariage est le tombeau de l'amour et de la fortune.» - Olympes de GOUGES - le mariage forcé et qui plus est ponctué d’un sordide examen gynécologique pour vérifier l’état de virginité des femmes, c’est la liberté violée - CRAB

    .
    « En amour, la propriété c’est le viol ». - Henriette DEVANCE - Aller voir ailleurs sans se mentir : L’infidélité est l’expression majeure de la force vitale, elle est naturelle, c’est la fidélité qui n’est pas naturelle
    Que peut-on dire de la monogamie, sinon qu’elle est réductrice puisqu'elle n'est rien de plus que la pire des idéologies inventées pour rendre tout-un chacun propriétaire exclusif du corps de l'autre - cause des pires et stupides drames dus à l’extrême jalousie, dont bien souvent, quand il y en-a, font les frais les enfants de divorcés ou de parents séparés mariés ou non-mariés - CRAB
    « Il faut beaucoup plus d'esprit pour faire l'amour que pour faire la guerre.» - « Plaignons les tourterelles qui ne baisent qu'au printemps. » - Ninon de LENCLOS - Cueillez dès-aujourd’hui les roses de la vie - RONSARD
    Il n’y aura jamais d’égalité femmes-hommes sans réaliser un féminisme libertin, et je ne vois pas ce qu'il y aurait de réducteur à être libertin libertaire puisque les amours des femmes et des hommes libertins libertaires sont non-contraints
    Il n’y a de vraiment scientifique que la notion d’attirance sexuelle : elle est hétérosexuelle, bisexuelle ou homosexuelle
    Sans se soucier du lendemain ne signifie pas pour-autant " point de lendemain du tout ", car rien n’est plus faux que de dire que les-amours libertins libertaires séparent le sexe ou le sexuel des sentiments*1 car ces femmes et ces hommes sont toujours sincères, elles ou ils changent de sincérité, voilà tout *1: « sauf peut-être dans un club d’échangistes, ce qui, sans façon, n’est-en rien répréhensible, n’en déplaise au « âmes sensibles » - CRAB

    .
    Vidéo : Point d’Amours sans la liberté
    http://blvids.free.fr/Mozart_et_da_Ponte.mp3

    .
    " Les religions n'ont pas le monopole de la spiritualité - la spiritualité c'est la vie de la conscience " - Henri Peña-Ruiz
    Il est bienvenu, de temps-à autres, de rappeler que les religions n’ont pas le monopole de la spiritualité - pour l’athée libertaire la spiritualité c’est la vie de la conscience, la recherche de l’éthique fait sens et prime sur le langage pétrifié des religions
    Plus de soixante pour cent des français-es sont sans religion ce que semble oublier la majeure partie de la classe politique
    La France n'est pas le pays du déiste Voltaire qui estimait que l’athéisme était bon pour l’aristocratie mais pas pour le peuple, mais est bien ce beau pays de Jean Meslier, de Jean de La Fontaine, d'Olympe de Gouges et d'Élisabeth Badinter ;
    il est urgent pour en finir avec le dieu impuissant, mais raciste, infantile, égoïste, sexiste et homophobe des monothéismes d’enseigner le fait athée à l’École
    Question à Le Pen et à Macron : Pour compenser la fable du fils de dieu qui marche sur les eaux, ressuscite le 3e jour après crucifixion et Mahomet qui contraint une fillette de six-ans à l’épouser pour quelle devienne sa mémoire tout-en expliquant à qui veut bien l’entendre comment battre graduellement sa femme, proposerez-vous à l’école l’enseignement du fait athée, en contrepartie de l’enseignement des écritures, sournoisement appelées « fait religieux » ? - CRAB

    I
    Suite : Culture
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/culture.html

    I
    Suite 2 : " Le triomphe de l’individualisme est-un vrai bonheur " - CRAB
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/le-triomphe-de-lindividualisme.html

  • Diogène

    Adeline Baldacchino.png

    Adeline Baldacchino
    Démocrite, Diogène, Épicure, Ésope, Jean_de_La_Fontaine, Jean_Meslier, Lucrèce, Nietzsche, Ninon_de_Lenclos, Francesca_Bruni, Casanova, Mozart, Olympes_de_Gouges, Georges_Sand, Marie_Curie, Élisabeth_Badinter...
    I

    Diogène
    https://www.youtube.com/watch?v=hSFOQt0wEss

    I

    Sans-attendre, à ne pas manquer
    http://disq.us/t/2mlk8vc

     
     
  • Présidentielles 2017 - suite

    IRE.png


    IRE
    Benoît Hamon, Vincent Peillon Peillon, Jean-Luc Mélenchon ne sont ni des gauches ni des centres ni des droites - il sont ce qu’il y a de pire, des communautaristes, prêts-à tout par électoralisme pour empêcher toute critique des idéaux racistes, athéophobes, sexistes, homophobes et xénophobes du pire des monothéismes, c’est-à dire l’islam dont l’objectif des islamistes se révèle à travers le port du voile le pire signe d’infériorisation de la femme pour installer concrètement dans notre pays l’abaissement du statut des femmes, obtenir la séparation dans l’espace public des femmes et des hommes afin de reproduire le même type de société d’oppression des femmes et des laïcs observée dans les pays dominés par les musulmans

    .

    Il se gardera bien de démanteler le communautarisme, mais avec Emmanuel Macron les contraires s’attirent, n’en doutez point il fera mieux, messie nouveau, et c’est sans précédant ni à gauche - ni au centre - ni à droite, à lui seul, sans manquer de sel, tout puissant son règne enfin arrivé il parviendra là ou Moïse avait-échoué, il réussira le mariage parfait de l’alliance et du veau d’or [ y compris avec la vache folle ]

    .

    François Fillon, à l’image de ses adversaires ne rétablira pas la laïcité ( loi de 1905 ) sur l’ensemble des territoires de la république car notre homme de foi ultra_catholique partage avec les-islamistes [ ne pas faire de confusion : arabes et noirs ne sont pas tous ni croyants ni musulmans ] - partage disais-je un point commun avec les-islamistes c’est de se faire le porte parole de leurs dieux connus pour leur détestation de la démocratie, et de la laïcité

    .

    Avec Marine le Pen notre pays retrouvera sa virginité, la grande chirurgienne opérera post-mortem Jeanne d’Arc afin de refaire en totalité son hymen dont l’avait sournoisement privé les anglais, ainsi fait de rétablir son identité ;
    sans-ambages nous pouvons compter sur sa haute destinée, ainsi que les-autres candidats à la présidence de la république elle ne réclamera pas l’enseignement du fait athée en l’école en contrepartie du fait religieux ni ne proposera un jour férié pour l’athéisme

    I

    Piqûre de rappel :
    Il est naturel qu’une femme insoumise, libre et autonome ne respecte pas les règles puisque pour la plupart il s’agit de règles religieuses inventées par des hommes de peu d’esprit contre les droits de la femme et de la citoyenne

    .

    Hommes de si peu d’esprit qu’ils n’ont-eu de cesse depuis l’invention du monothéisme de situer la spiritualité très-en dessous le niveau de la ceinture des femmes

    .

    N’étant pas pro-européen, exigeant une autre définition politique de l’Europe, néanmoins j’apprécie Erasmus dont je soutiens activement le développement, et notamment élargi en direction des collaborateurs des entreprises – néanmoins j’approuve sans réserve que la Cour Européene des Droits de l’Homme est-enfin pris la décision d’autoriser les entreprises à bannir dans leur règlements internes les signes ostensibles religieux dont le port du voile islamique car cela induit deux-effets : le premier est de préserver la dignité et l’identité sexuelle des femmes qui se battent pour ne par porter le pire des signes d’infériorisation des femmes - [ aussi ] d’autre part indirectement, nul ne se verra plus imposer du dieu ou d’un dieu quand il se rend à son travail* ( * : afin de réagir au prosélytisme de quelques-uns des employé-e-s, un de mes-amis avait placé un écriteau sur son son bureau : je suis-athée et je suis Charlie )

    .

    La ressemblance de genre ne vient ni de Mars ni de Vénus car l’éducation et l’environnement culturel priment sur les hormones
    Naturellement né athée, avec cette chance unique de n’avoir subi aucun endoctrinement dans la religion - ayant grandi dans-un milieu où le questionnement était ou est-encore la règle, décomplexé, j’ai pu et peux toujours et toujours me revendiquer athée et profondément démocrate ou plus que jamais vrai républicain

    .

    Athée, libertin libertaire, féministe, amoureux des arts, fou du chant lyrique, de la philosophie, de la littérature, de la poésie, farouche démocrate, vrai républicain* [ * : girondin ], donc non jacobin je conteste et désavoue la république jacobine qui nous-est-imposée - girondin j’estime que le seul moyen pour parvenir à construire une république fédérale*1 c’est prioritairement de faire le choix de l’abstention à chaque élection

    I

    *1 : République fédérale : 13 régions = treize Parlements – les élus de chaque Parlement mandatent par vote leurs représentants pour constituer un congrès chargé, à son tour, d’élire d’une part les membres du gouvernement et d’autre part de débattre et voter les lois nationales – à leur tour les membres du gouvernements élisent un Président et un vice Président – le Président est le chef du gouvernement CRAB -

    I

    Suites : Présidentielles 2017 - Justice divine ou État de droit ?
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/presidentielles-2017-justice-divine-ou.html

    I

    Suite 2 : La République est la racine du mal
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-republique-est-la-racine-du-mal.html

  • Liberté et censeurs

    Le NU est l’animal humain dans sa plus belle robe
    '' couvrez-moi ce sein que je ne saurais voir '' - la nudité dans la Rome Antique était vécue comme chose normale, naturelle, mais depuis la fin de la " Pax Romana " ceux-et celles pudibond-e-s, autant dire sous-influences, soumis ou impactés par les religions du monothéisme ne perçoivent jamais ( suffit de les lires ) dans toute sa réalité l'art profane
    Ils ou elles peuvent-être rapproché de ceux et celles qui ne se montrent pas en mesure de comprendre que le blasphème incarne la quête de nouveau, ni par delà pas grand chose, de façon plus générale, à la subtilité d’un-art porteur de langages nouveaux * 0 d’un art
    À leurs-yeux, l'expression artistique est loin d’être vue comme la valeur positive la plus susceptible de hausser dans-un pays le niveau de civilisation et de préférer à toutes formes d’émancipation la pétrification du langage par la religion
    * 0 : Daech en fait la démonstration la plus radicale
    ( ceci rappelé, sur le plan artistique la photo n’est pas géniale, le ou la photographe n’est pas Man Ray )
    I
    Féministe, définition : une femme fait ce qu'elle veut, quand-elle veut, point !
    I
    Point de liberté sans l’égalité femmes-hommes car la justice sociale est la racine de la démocratie
    I
    Ne suis-je que féministe ?
    Se déclarer exclusivement féministe peut-aller dans bien des cas jusqu’à une forme totalement hystérique de la haine du corps, et ne témoigne ou encore n’est-autre que le reflet d’un état d’esprit pudibond dont sont friands de nombreux mouvements, pour la plupart anglo-saxons - sans-épargner certaines associations qui dans notre pays ne comprendront jamais que le NU est l’animal humain dans sa plus belle robe ;
    contre la joie de vivre des libertins libertaires pour la plupart athées, sans religion, hédonistes grand-amoureux de la liberté, ces figures publiques ou mouvements « féministes » n’ont pas en réalité d’autres priorités conscientes ou inconscientes que de défendre une société exclusivement hétérosexualisée fondée sur la famille nucléaire, la reproduction de l’espèce et tous les moyens leurs sont bons pour se liver au quotidien à une ridicule ou grotesque tentative de supprimer le sexuel dans notre société, mais ne leur en déplaise cette tentative négative restera lettre morte car rien ne pourra jamais détruire la pulsion de vie qu’est la pulsion sexuelle, laquelle reflète le beau et l’esprit de la fête dans la vie des femmes et des hommes ;
    l’attirance sexuelle, c’est obéir à son corps - car obéir à son corps est [ aussi ] l’expression de l’insoumission à un concept contre nature que certain-e-s définissent par la sacralisation de la fidélité conjugale - asexués ou parfois écrasés par le vide dans leur vie quotidienne que confère l’impuissance « nos braves pudibonds de service le cœur empli de plein de bravitudes » ne jurent devant leur dieu que par la fidélité conjugale et voudraient changer par je ne sais quelle pensée magique la nature profonde de la condition humaine au point de vouloir faire de « leur mode de vie » " le model social pour tous "
    I
    Chasser le sexuel, il reviendra au galop
    Dans l’incapacité à être, cette haine de la nudité, et plus particulièrement celle de la nudité des femmes leur permet d’exister dans ce qui reste de conservatisme dans notre pays historiquement judéo-chrétien, et, dans l’actualité de notre époque, se voit à nouveau confortée ou renforcée par-une discrimination liée à l’identité sexuelle due, pour l’essentiel, aux-idéologies misogynes véhiculées par les musulmans dont la source fait référence aux contenus racistes ou sexistes du coran et de la charia
    I
    Piqûre de rappel : les religions, depuis l’invention du sectaire monothéisme, haïssent les " belles femmes " ;
    des centaines de milliers de femmes et plus particulièrement celles tenues pour « trop belles », en réalité surtout présentes, furent jugées séductrices ou ensorceleuses, donc coupables de détourner les-hommes de « leurs devoirs » et furent – amen - par milliers brûlées sur le bûcher*1 car, en ces temps là, en Occident chrétien la société hyper-patriarcale ne pouvait tolérer que des femmes éprises de liberté et autonomisées par leur seule volonté puissent mettre à mal, sacralisée par la religion, dans tous les domaines dont celui des-amours la domination des hommes sur les femmes
    *1 : à notre époque, les femmes adultères ou aimantes en dehors du mariage sont abattues d’une balle derrière la tête, lapidées ou encore pour beaucoup d’entre-elles victimes de crimes d’honneurs dans les milieux ou mondes musulmans ( mais, ainsi que la main sur le cœur certains disent, la diversité est-une richesse ….)– CRAB
    I
    Vidéo, extrait :
    http://blvids.free.fr/la_beaut%C3%A9_selon_les_femmes.mp4
    I
    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/06/femmes-femmes-femmes-infideles-je-vous.html
    I
    Suites1 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/feministes-en-russie.html
    I
    Suites 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/le-rhinoceros-et-la-mort.html

  • Sexisme - Fausse route

    otto_dix - le viol.png

    Otto DixLe viol
    I

    Le chien est le seul à voir la mort - Otto Dix - ( Le triomphe de la mort, 1934 )

    I

    Je peux ajouter que le chien n’est ni musulman ni chrétien attendu que pétri de bon sens il est le seul à voir que la mort est-absence de sensation

    I

    Droits des femmes et gratuité de la pilule du lendemain
    Il n’y a pas de différence entre un régime théocratique musulman et, en Europe, le système politique d’un pays chrétien tel que la très catholique Pologne ou l’Irlande dès qu il s’agit de maintenir ou d’abaisser le statut des femmes, soit par la déconstruction « d’acquis de droits » ou, au nom de dieu, inscrire dans la loi le refus de valider les droits des femmes à disposer librement de leur corps
    Le gouvernement polonais dans sa perversité la plus monstrueuse fait de sorte qu’elles quittent leurs emplois, cessent d’exercer - ainsi pour ces femmes de se préparer des lendemains désenchantés quand les-enfants auront quittés le domicile familial signal de la fin des-aides de l’État pour rester à la maison ;
    y pensent-elles, celles qui, aujourd’hui, se font-ainsi piégées par les « idéaux charitables » de ces hommes de foi l’émanation des conservatismes les plus sordides - qu’elles se retrouveront demain quasi sans ressources - ce n’est pas sûr, pas sûr du tout...

    I

    Être conscient-e de la ressemblance de genre des femmes et des hommes éviterait à plus d’un-e de s’engager jusqu’à l’impasse sur d’épineuses, voire christiques " fausses routes "
    Il n’y a pas que dans les écritures dites saintes où l’on ne dit jamais du bien des incroyants, hors, en tant que récidiviste, n’en déplaise aux « féministes » peu enclin-e-s à faire confiance enfermé-e-s dans la difficulté de regarder, de lire pour comprendre un tableau aussi tragique soit-il, ici en-aucun cas il ne sera nullement question, sur cette page, de victimiser les femmes, car elles sont en grande partie responsable*1 du sort qui leur est réservé à travers les-idéaux « sacrés » misogynes non critiqués des patriarcats qui par leurs-emprises sur la société rend non consubstantielle l’identification de la citoyenneté à l’égalité femmes-hommes, notamment en ce qui concerne Pologne où paradoxalement 99 % des enseignants sont des femmes, et la question qui se pose : qu’enseignent-elles aux-enfants dans la journée, quand le soir ils sortent de l’école sexistes ?
    ( En tant que chien, je ne cesse, à longueur d’année, de rappeler qu’il faut afin de mettre fin aux fanatismes ou terrorismes islamiques en contrepartie du fait religieux enseigner le fait athée à l’école sous la forme d’un récit historique qui va de l’antiquité à notre riche époque contemporaine ) - Sexisme en Europe, *1 - Vidéo :
    http://blvids.free.fr/0_Fausse_route.mp4

    I

    Suites : La catharsis
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-catharsis.html

    I

    Suites 2 : Élisabeth Badinder sur la sellette
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/elisabeth-badinder-sur-la-sellette.html

    I

    Suites 3 : Sexisme 2017
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/sexisme-2017.html

     
  • Présidentielles 2017 - Justice divine ou État de droit ?

    communautarisme, école, Élisabeth_Badinter, Fillon, Hamon, Laïcité, Le_Pen, Macron, mélenchon, Présidentielles_2017

    Les Fables d'Ésope

     

    I

    La « justice » selon le catholique Saint-François dit le crucifier des affaires domestiques et l’ultra catholique Sainte-Marine dit la pucelle de Montretout quand ça l’arrange
    Les deux font la paire, le choléra et l’autre la peste - ce n’est pas ce qui gênent aux-entournures leurs affidés, pour beaucoup : femmes-et hommes de " foi " mais de peu de " Droit "
    Candidat-te soutenus par des populations gravement atteintes de la maladie d’illusions et clonés par une sorte d’opinion si éloignée de la morale la plus-élémentaire qu’à l’images de leur chefferie respective de se livrer à une vaine tentative de faire accroire, aux françaises et aux français, cette idée saugrenue que la ressemblance de genre vient de Mars et de Vénus
    Point de démocratie sans le plus stricte respect de l’État de droit dont tout chef ou cheffe de l’État en-est constitutionnellement garant-te - mais non, mais non et non étant donné que pour ces braves soldats des droites simplifiées et leurs candidat-te, grand pécheurs récidivistes devant l’État de droit, ce n’est ni l’éducation ni l’environnement culturel qui priment sur les hormones, parce que ainsi dit peut prendre corps un discours contre la citoyenneté et ainsi religieusement justifier, sacraliser la corruption, le népotisme et j’en passe...

    I

    Précédents
    Problème, quand le Président Hollande gracie*1 Jacqueline Sauvage, il bafoue la Justice - ( il n’était pas le premier Président à agir de la sorte ) -
    *1 : ce qui n’interdit pas d’avoir de la compassion pour cette femme compte tenu de tout ce qu’elle avait enduré...

    I

    Attention danger, un candidat ou une candidate peut toujours en cacher un-e autre
    Pour tous les candidats [ f-h ] à la Présidence de la république, la sécurité fait cause, toujours est-il qu’il est fait bien peu de cas de l’Éducation Nationale et la laïcité sans-adjectif ajouté ;
    hors, afin de lutter plus sûrement contre les violences religieuses, il faut à l’école, sans-attendre, enseigner le fait, le récit athée car il ne sert-à rien de prétendre dé-radicaliser ça et là quelques islamistes ( sans même y parvenir ) sans faire comprendre à la grande majorité des élèves plus particulièrement nés dans-une famille musulmane que la mort est-absence de sensation, que l’Enfer est-un mythe, le Paradis une histoire que l’on raconte aux enfants qui ont peur du noir, que la vie est bien trop courte et quimplacablement nous disparaîtrons à jamais
    Durant les périodes et après les élections il faudra, au quotidien, que les parents d’élèves et enseignants se mobilisent pour obtenir en contrepartie du fait religieux, imposé dans-un esprit sectaire par la ministre Najat Vallaud-Belkacem, l’enseignement du fait athée car avec, par ordre alphabétique, Fillon, Hamon, Macron et Mélenchon, le communautarisme sera préservé et prendra de l’extension
    Enflammés par le laxisme dont-ont fait preuve, depuis plusieurs décennies, les gouvernants issus des droites et la constante et totale trahison de la laïcité par les gauches de gouvernement, les-anti-laïcité réclament à nouveau un jour férié pour le judaïsme et un jour férié pour l’islam sans proposer un jour férié pour chacune des philosophies de l’athéisme - ( ajouter en sus une bonne cinquantaine de jours fériées pour satisfaire toutes les religions ou mouvements philosophiques divers-et variés recensés sur notre territoire, sans-oublier la confrérie des mangeurs de carottes rappées ) - CRAB

    I

    Suites : L’athéisme à l’école - Chapitre 1 - 2 et 3
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html

    I

    Suites 2 : La République est la racine du mal
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-republique-est-la-racine-du-mal.html

    I

    Suites 3 : La catharsis
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-catharsis.html

    I

    Suites 4 : Laïcité et Présidentielles 2017
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/laicite-et-presidentielles-2017.html

  • Spiritualité

    athéisme, catholicisme, chrétienté, Élisabeth_Badinter, Henri Pena-Ruiz, Laïcité, religions, sexisme

    Vie intérieure
    « On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l'on n'admet pas d'abord qu'elle est une conspiration universelle contre toute vie intérieure. » Georges Bernanos - La France contre les robots -

    .

    Cette phrase de Bernanos, est souvent citée ( hors de son contexte ) par le chœur des pleurnicheurs et pleurnicheuses qui estiment que l’Occident a décidé de prendre ses distances par rapport à la foi chrétienne sous l'influence des philosophes des Lumières et des courants politiques qui en sont issus
    Aujourd'hui, l'Occident vit comme si Dieu n'existait pas, disent-ils, ce qui n’est vrai qu’en Europe, mais ne l’est pas, à mon grand regret, dans quelques pays ainsi que l’Irlande, la Grèce ou la Pologne

    .

    L'orientation athée d'une vie est presque toujours une option de la volonté *1. L'homme ne veut plus réfléchir à son rapport à Dieu, car il entend devenir Dieu lui-même, disent nos « bons-apôtres » - extraordinaire, n’est-ce pas ?

    .

    Non, pas vraiment, cette définition de l’athéisme est de l’ordre de la diffamation ou fait d’une pensée puérile, souvent le reflet de la plus vile propagande chrétienne, plus particulièrement en usage dans le monde catholique

    .
    Évoquer l’athée pour aussitôt dans la phrase suivante se rabatte sur l’Homme - " bizarroïde " [ ? ]
    .

    Parler de l’homme et de son rapport à dieu n’est pas sans rappeler que l’idole des catholiques a inventé le pécher pour tous et prétendait sans craindre le ridicule de racheter à elle seule l’humanité – mais bon, passons, car il est-essentiel de rappeler à ces hordes chrétiennes fanatisées que l’athée ne peut en aucun cas se prendre pour dieu ou un dieu puisque les philosophies de l’athéisme ne matérialisent pas la volonté de domination que proposent les philosophes de pouvoir tels Platon ou Aristote si chers aux chrétiens ;
    n’en déplaise sans référence à je ne sais quels et imaginaires arrière-mondes, l’athée se réfère exclusivement à la société dans laquelle il vit, il est libertaire, spirituellement impliqué dans la recherche de l’éthique, animé d’une [ *1 volonté farouche ] de défendre la démocratie, la ressemblance de genre des femmes et des-hommes que dénature le déni de la démocratie par le biais de la parité imposée par une loi anti-citoyen-ne et l’abaissement du statut des femmes par la religion, et le droit de vivre, penser et rire - autant de valeurs à caractère universel dérangeantes que tentent de faire oublier ou de dénaturer les représentants des hiérarchies monothéistes qui aiment le péché pour tous mais pas le mariage pour tous, qui peuvent compter sur le déni de démocratie, et c’est-un fait d’autant plus grave, émanant de mouvements soit disant antiracistes quand-il s’agit de l’islam ou encore, cerise sur le Gâteau de la misogynie ordinaire, par le détournement des luttes antisexistes par certaines associations qui n’ont du féminisme que l’enseigne - CRAB

    I

    Ne pas confondre Spiritualité avec Religion, ni religiosité, la véritable spiritualité est l'attention de l'Esprit portée dans le vécu de l' Ici et Maintenant

    .

    Notes : « La spiritualité, c’est la vie de l’esprit, la vie de la conscience humaine qui s’affranchit de l’immédiat. .../..

    .

    La religion est une forme de spiritualité, mais il y en a d’autres.

    .

    Un artiste qui crée des œuvres qui dépassent les limites du vécu immédiat, de l’utilité immédiate, fait œuvre spirituelle.

    .

    Un savant qui élucide les lois du réel ou un philosophe qui réfléchit sur les principes de la lucidité et de la sagesse font aussi œuvre spirituelle ».

    Henri Pena-Ruiz
    I

    Suites : Lectures comparées
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

    I

    Suites 2 : La catharsis
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-catharsis.html

    I

    Suites 3 : Dieu est anti-laïque
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/dieu-est-anti-laique.html

  • Laïcité et Présidentielles 2017

    " Il n'y a pas deux visions de la laïcité, il n'y en a qu'une. Celle qui a été assise par la loi de 1905 "
    " Il y a une partie de la gauche, dont probablement Benoît Hamon fait partie, qui considère que la laïcité, c'est quasiment du racisme ou de l'islamophobie " -
    " Mon objectif est de manifester de la solidarité aux femmes qui ne veulent pas se plier aux canons islamiques " - Élisabeth Badinder

     

    0_Laïcité.png

    Qui, dans notre pays, veut la guerre civile ?
    Benoît Hamon est représentatif de cette partie des gauches qui n’ont-eu de cesse, par lâcheté ou électoralisme depuis Mitterrand et Jospin, de trahir la laïcité pour soutenir les assauts théocratiques des chantres du différentialisme ou du communautarisme contre la laïcité
    Sans réagir contre des idéaux moyenâgeux ( toutes confessions confondues ) d’une partie de la population de notre pays, en affectant d’ignorer que faire entrer la religion dans la politique c’est préparer la guerre civile comme c’est le cas dans tous les pays où la religion participe de la gouvernance ;
    cette gauche là ( et une partie des droites ) dans le plus grand mépris du féminisme universel fait peser une lourde menace sur " les droits de la Femme et de la citoyenne " pourtant indissociables de notre culture, notre humanité car en France l’égalité femmes-hommes prime sur le sexisme ou toute les discriminations de genre dues au religions ;
    c’est-observer dans l’espace public, notamment dans certains des quartiers de nos villes, le refus de la mixité sociale et plus particulièrement plus qu’ailleurs l’inégalité entre femmes et l’inégalité entre femmes hommes que veulent installer, dans notre pays, les théocrates du différentialisme ou du communautarisme nettement symbolisées par le port des voiles islamiques sous le regard attendri d’un Hamon, d’un Plenel, d’un Jean-Louis Bianco ou d’un Mélenchon
    Entendre, sans surprise, Mélenchon ( l’ami intime de Robespierre ) déclarer : « Faire comme mes-amis tunisiens...», en affectant d’ignorer que la Tunisie, ainsi que tous les pays dominés par les musulmans, emprisonne les athées, n’est pas sans rappeler que la majeure partie de la gauche avait en d’autres temps soutenu le stalinisme, désormais se charge de faire la promotion de l’islamo-fascisme
    Comment il se fait qu’aucun des candidats à la Présidence de la République ne propose de rétablir la laïcité sur l’ensemble des territoires de la république, en abrogeant le Concordat, en cessant de subventionner des écoles confessionnelles, ce qui actuellement revient à détourner une partie de l’argent public au profit de minorités religieuses ?
    Comment il se fait qu’aucun des candidats à la Présidence de la République ne propose de prendre des mesures ou des lois plus efficaces contre les mariages forcés ou encore l’excision des fillettes ni ne se préoccupe d’introduire l’enseignement du fait athée à l’école en contrepartie du fait religieux ? - CRAB

    I

    Suites 1 : L’athéisme à l’école - Chapitre n°1
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html

    I

    Suite 2 : L’athéisme à l’école - Chapitre n°2
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n2.html

    I

    Suite 3 : L’athéisme à l’école - Chapitre n°3
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n3.html

    I

    Déroulé d’articles :
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/iran

  • L’athéisme à l’école - Chapitre n°2

    « Robespierre, qui croyait en Dieu, envoyait les athées à l’échafaud ». Michel Onfray

    [ Parenthèse ] Mélenchon, Hamon, dont le déni de la laïcité est indissociables des-idéaux communautaristes qui sont à la source des-inégalités entre femmes et des inégalités entre femmes-hommes sont des héritiers légitimes de Robespierre - CRAB

    I

    Accoutume-toi à penser que pour nous la mort n’est rien, puisque tout bien et tout mal résident dans la sensation, et que la mort est l’éradication de nos sensations. Dès lors, la juste prise de conscience que la mort ne nous est rien autorise à jouir du caractère mortel de la vie : non pas en lui conférant une durée infinie, mais en l’amputant du désir d’immortalité. - Épicure - ( 341 av. J.-C. et mort en 270 av. J.-C. )

    I

    Mais tu vas croire peut-être que je t'enseigne des doctrines impies, et qui sont un acheminement au crime; tandis que c'est la superstition, au contraire, qui jadis enfanta souvent des actions criminelles et sacrilèges.

    [ … ]

    Ce qui rend les hommes esclaves de la peur, c'est que, témoins de mille faits accomplis dans le ciel et sur la terre, mais incapables d'en apercevoir les causes, ils les imputent à une puissance divine.

    [ … ]

    Ainsi donc, tout ce qui semble détruit ne l'est pas; car la nature refait un corps avec les débris d'un autre, et la mort seule lui vient en aide pour donner la vie.

    [ … ]

    Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme. [ … ] - Lucrèce - ( 98-55 av, J. C )

    Athéisme, Élisabeth_Badinter, Elisabeth de Fontenay, Épicure, Lucrèce, Michel Delon, Michel_Onfray, Raphaël Enthoven

    Les Lumières face au retour de l’obscurantisme – Extraits :

    « nous sommes revenus de l’idée que le progrès de l’esprit humain apporterait le bonheur ». La raison reste « la seule arme sur laquelle nous pouvons tabler pour nous émanciper de nos propres préjugés.»- Elisabeth Badinter

    I

    « en chacun de nous le désir de plaisir. » Avec les lumières « le désir n’est plus manque, il devient dynamisme.» - Michel Delon

    I

    « les philosophes des Lumières n'ont cessé de forger des contrepoisons à

    l'enthousiasme qui les porte » - Raphaël Enthoven

    I

    « a-t-on le droit de se passer d’un noyau de justice et de vérité, d’une espérance qui soit commune à tous ? J’ai beaucoup de mal à mettre l’universel au pluriel. » - Elisabeth de Fontenay

    I

    « L’idée de civilité va donner naissance à celle de « civilisation », tandis que la politesse est « suspectée d’hypocrisie, donc de corruption morale ». - Philippe Raynaud

    I

    Suite : L’athéisme à l’école - Chapitre n°3

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n3.htm

    I

    Retour : L’athéisme à l’école - Chapitre n°1

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html


     

  • Vœux 2017

    Reflet de la pulsion de mort, le monothéisme est la racine du sectarisme, l'invention monothéiste signe l'acte de naissance du sectarisme
    L’athéisme est universel car nul ne naît monothéiste
    Reflet de la pulsion de vie, par amantissa nostri natura le plaisir est la racine de la morale

    I
    Galerie des Méduses

    1 Esther Benbassa .jpg

    2 Christine Boutin.jpg

    2 Frigide Barjot .jpg

    3 Ludovine de la Rochelle.jpeg

    En 2017, ce que nous ne voulons, nul part, lire ou entendre : " Le voile n’est pas plus aliénant que la minijupe ", écrivait en avril 2016 la sénatrice EELV Esther Benbassa dans une tribune publiée par " Libération "

    I

    Quand Esther Benbassa ne voit pas ou ne fait pas de différence entre la mini-jupe et le voile, elle se hausse au niveau de la pègre islamiste*0 ou s’aligne sur tout-autre méduses avec ou sans poil
    *0, citation : " Que des jeunes femmes témoignent au quotidien de leurs difficultés à marcher dans certains quartiers vêtues d’une jupe courte ou d’un pantalon moulant se le tiennent pour dit : leur souffrance est raciste. Qu’elles passent leur chemin, et de préférence en talons plats. « Le problème de ces néo-féministes est qu’elles ont un prisme différentialiste et culturaliste, explique l’essayiste Djemila Benhabib. Elles définissent la victime uniquement en fonction d’une origine : à savoir les musulmans*1, forcément victimes de la violence et du racisme de l’Occident. » (…) Et l’écrivain de fustiger « la trahison » de ces féministes-là, « incapables de prendre acte de la réalité ». « Elles ont largué le droit des femmes au passage, c’est cela qui est impardonnable. »
    « On ne naît tout de même pas terroriste. On le devient. Pourquoi certains le deviennent-ils*2 et pas d’autres ? » " - Fin de citation
    *1 : surtout gardons-nous bien de rappeler que les pays dominés par les musulmans ont été les pires pays esclavagistes (...et ce n’est pas terminé ) et que la conquête de l’Algérie a mis mis un terme définitif aux attaques en mer et aux razzias sur les cotes européennes

    I
    L’égalité femmes-hommes est la racine de la civilisation
    Ce qui différencie la civilisation des mondes soumis à de moyenâgeuses idéologies patriarcales sacralisées par la religion est l’égalité femmes-hommes
    *2 : Le coran, la charia et la vie exposée jusqu’à la plus totale désinformation dans les médias sur la réalité des textes « sacrés » et sur l’histoire sublimée d’un prophète criminel de guerre et pédocriminel, sont autant de références sans-autres destination que de maintenir la suprématie des hommes sur les femmes
    Sans que nul ne puisse l’ignorer, la solidarité féminine ça n’existe pas puisqu’il y a des femmes pour s’affubler volontairement de l’accoutrement islamique, donc la vraie question c’est plutôt de se demander pourquoi cette trahison, pourquoi ce coup de poignard des-unes dans le dos des-autres femmes ?
    I
    Point de civilisation sans l’égalité femmes-hommes
    " Le voile n’est pas plus aliénant que la minijupe " dit-elle, hors, non seulement je me méfie beaucoup et invalide, sans la plus petite hésitation, ce genre d’argument - ou encore de lire : '' On vit dans une société où les corps des femmes sont sexualisés, « objectivés » partout autour de nous '' l’argument massue que nous livrent, depuis toujours, les pudibond-e-s que ce soit ou non au nom d’une religion ;
    néanmoins pour la plupart, ils sont issus de mouvements religieux ou d’associations pseudo-féministes plus ou moins impactées par les mortifères religions monothéistes, tous et toutes bénéficiant du soutien sans faille des hiérarchies monothéistes qui ne manquent jamais de se servir de cet-argument - car ils-entendent éradiquer le sexuel dans la société jusqu’à interdire plus particulièrement et surtout aux femmes le droit de jouir sexuellement ( cela va... jusqu’à la mutilation génitale ) ;

    ils se servent de ce type d’argument porter atteinte aux libertés des femmes car nous ne pouvons oublier que la minijupe à été inventé par la styliste anglaise Mary Quant au début des années 1960 pour permettre aux femmes de courir plus vite ne serait-ce que pour attraper un autobus -

    I

    Jouir sans se nuire ni nuire à autrui - Épicure
    Aimer et voir un petit rat ou une danseuse étoile de l’Opéra danser gracieusement est-un moment privilégié il est clair, car on ne peut-imaginer, en tous cas difficilement, Esther Benbassa interpréter " La mort du Cygne " - et ne lui en déplaise ainsi qu’aux aux-apôtres boutonneux de la vertu ou chantres de la fausse pudeur, en France, depuis 1867, quand Johann Strauss décide pour la première fois, sans la partie chantée, de ne faire jouer que la musique de son " Beau Danube bleu " sa valse devient une danse universelle aussitôt jouée partout dans le monde occidental une valse qui ne se danse pas les hommes entre-eux et les femmes dans la pièce d’à coté
    Placer au même niveau le voile et la mini-jupe, c'est donner raison à tous les fanatiques religieux ou puritains de toutes obédiences qui ne veulent pas du sexuel dans la société - bien évidemment dans cette affaire c’est-essentiellement le corps de la femme qui est visé et qui se traduit par le refus, voire la négation totale d’un quelconque érotisme la « meilleure » des façons d'investir et de pourrir le champ politique

    I
    De 1974 à 2015, il aura fallu six lois pour contrecarrer et maîtriser la malhonnêteté intellectuelle des anti-IVG ;
    est-ce que les meilleurs voeux que, les-uns et les-autres, nous-aimons nous adresser chaque début d’année nouvelle suffiront à mettre fin aux agissements de ces-esprits malins dont la parole ex-cathedra n’en finit jamais, dans nos sociétés, de propager la peste ou le choléra ? [ …? ]
    I

    Il faut beaucoup plus d’esprit pour faire l’amour que pour faire la guerre. - Ninon de Lenclos
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/02/elements-de-reflexion.html

    I

    Déroulé d’articles :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=voiles+islamiques
    CRAB

     

  • Petite musique de jour

    Le Chat.gif

    En France la beauté n’est pas un risque - attendu que dans notre pays, la pensée est la seule lumière

    I

    L’Athéisme est universel - les religions sont tribales et le reflet d’un état d’esprit sectaire

    I

    Qui a t-il de plus vrai que les histoires à dormir debout d’Hermès, d’autant que selon Nietzsche " les vérités sont bien plus dangereuses que les mensonges " ?

    I

    La spiritualité est la vie de la conscience et les religions n’en-ont pas le monopole

    I

    Dans toute l’histoire de la vie spirituelle de l’Humanité, il n’y a jamais-eu qu’un seul miracle : le chant lyrique et la musique

    I

    Le plaisir est la racine de la morale - Épicure* et Lucrèce* observent avec justesse que " la mort est absence de sensation " ( IVe avant notre ère et Ie siècle après J. C )

    I

    Navrant : un survivant d’un séisme en Indonésie remercie dieu – qui donc les victimes doivent-elles remercier ?

    I

    Hommage : [ « Je suis avant tout athée mais, d'un autre côté, je suis juif et si je ne l'étais pas, je serais athée également. - Gotlib ]

    I

    Il n’existe pas d’hommes de bonne volonté ( sauf pour les idéologues des religions ), mais pour l’athée " des personnes de bonne volonté " ainsi que des femmes et des hommes de bon sens

    I

    Culture religieuse est un oxymore - la religion n'est pas une culture ni une science, mais une croyance

    I

    [ Janvier 1954 - L’idée de Dieu est un " produit des faiblesses humaines ", la Bible, " plutôt enfantine " - Albert Einstein ]

    I

    [ « Il semble impossible que, dans un grand champ, il puisse ne pousser qu’une seule tige de blé, et que dans le vaste Univers il n’y ait qu’un seul monde vivant » - Métrodore de Chio, IVe siècle avant notre ère

    I

    « Un être humain est une partie d'un tout que nous appelons « l'univers », une partie limitée dans le temps et l'espace. Il fait l'expérience de lui-même, de ses pensées et de ses sentiments comme quelque chose de séparé du reste - c'est une espèce d'illusion d'optique de la conscience. Cette illusion est une espèce de PRISON pour nous, qui nous limite à nos désirs personnels et à l'affection pour quelques proches. Notre tâche doit être de nous libérer de cette prison en élargissant le cercle de compréhension et de compassion pour embrasser toutes les créatures vivantes et la nature dans sa beauté .» Albert Einstein ]

    I

    La nocuité des religions fait que toutes les répressions commencent et finissent par le droit des femmes

    I

    Le prosélytisme religieux et l’art de désinformer consiste à faire croire que l’individualisme et l’égoïsme sont synonymes

    I

    N’ayez pas peur de déconstruire la religion ni d’être traité d’islamophobe, c’est de l’inverse dont il faut s’inquiéter

    I

    Le coran est un livre esclavagiste, sexiste, athéophobe, et criminalise la liberté de penser

    I

    Le voile n’est pas un signe ostensible religieux, mais le symbole de l’abaissement du statut des femmes

    [ " Voiler les adolescentes et les femmes était un préalable indispensable pour amorcer la réislamisation massive de la jeunesse issue de l’immigration musulmane " - Chahdortt Djavann ]

    I

    Le coran est la racine d’une culture autorisant, « dans la plus sacralisée et la plus parfaite légalité », les hommes à violer les femmes

    Le mariage forcé est un des aspect d’une culture du viol dont la racine est le coran et la vie de Mahomet en témoigne quand il force une fillette de six ans à l’épouser pour la mettre dans son lit à neuf - *1 -

    I

    Terrorisme islamique : alors que la déradicalisation ne fonctionne pas et que l’arrogance et l’ignorance se mélange, Léa Salamé et Vanessa Burggraf influencées par l’idéologue islamophile Dounya Bouzar et par des spécialistes du double langage, dans la matinale de France inter ont conclu et asséné " que n’importe qui peut se radicaliser " comme s’il s’agissait le plus simplement du monde de s’enrhumer – ce genre de propos n’a pas d’autre objet que de masquer que le texte coranique n’est pas celui d’une religion, mais un document anti-démocratie : raciste, sexiste, athéophobe, antisémite, homophobe et xénophobe qui aggrave sans précédent ce qu’il y a d’odieusement nuisible dans les autres religions - 2 -

    I

    [ ...la différence entre un poète et un prophète, … , la différence c’est qu’un poète peut et même doit dire des mensonges, des fictions et pas seulement des vérités, et des vérités, autrement dit, là, avec le paganisme, l’enthousiasme et le poète, on est au plus loin de la vérité, on est dans le multiple et dans les vérités – Barbara Cassin ]

    I

    Sida : L’homosexualité est ni plus ni moins « normale » que l’hétérosexualité - sauf pour les hiérarchies monothéistes


    Toutes les répressions commencent par le " Droit de la femme " ainsi que la remise en cause " des droits des femmes " - la réponse à faire a ce fanatisme religieux passent à l'école par l'enseignement du fait athée en contrepartie du fait religieux

    I

    Contre la montée des fanatismes - Enseigner le fait athée

    I

    Droits des non-croyants : à l’école, en contrepartie du fait religieux, les " présidentiables " vont-ils proposer d’introduire le fait athée ?

    I

    Pourquoi les journalistes des principaux médias ne demandent jamais aux " présidentiables " s’ils comptent introduire le fait athée à l’école ?

    I

    - *1 - Les diktats musulmans

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/11/15/les-diktats-musulmans-5874638.html

    I

    - 2 - Lectures comparées

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/10/25/lectures-comparees-5865521.html

    I

    Suites 3 : Enseigner le fait athée

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/11/21/enseigner-le-fait-athee-5877082.html

    I

    Suite 4 : Qui a peur du sexe ?

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/10/24/qui-a-peur-du-sexe-5864974.html

    CRAB

  • L’individualisme

    Kathrine Switzer.png

    Quand une femme n’accepte pas la dictature du clan

    I

    Les féodaux de toujours

    Dans l’actualité, la forme la plus répandue de prosélytisme couvre un large spectre pour s’étendre désormais jusqu’aux fanatismes religieux, et, pour ces féodaux ou bigots impénitents ;

    c’est tenter au quotidien par tous moyens disponibles de la communication, ( télévision et réseaux sociaux ), de faire accroire cette idée que l’individualisme et l’égoïsme sont synonymes, ce qui bien évidemment est complètement faux - CRAB

    I

    Individualisme - de quoi s’agit-il ?

    Individualisme, étymologie : dérivé de individu, issu du latin individuus, indivisible, inséparable, lui-même composé du préfixe privatif in- et de dividuus, divisible, divisé, partagé, séparé.

    Le terme individualisme sert à désigner toute théorie, doctrine ou attitude qui consiste à privilégier les intérêts, les droits et les valeurs de l'individu par rapport à tous les groupes sociaux, que ce soit la famille, le clan, la corporation, la communauté, la société, etc. L'intérêt individuel est considéré comme supérieur à l'intérêt général.

    L'individualisme repose sur deux principes :

    la liberté individuelle : la priorité est donnée à la condition des individus avant celle de la société elle-même,

    l'autonomie morale : les opinions de chacun doivent résulter d'une réflexion individuelle qui ne soit pas dictée par un quelconque groupe social, y compris par les religions.

    L'individualisme fait de l'individu le fondement de la société et prône l'initiative individuelle, l'indépendance et l'autonomie de la personne par rapport à la société et à tous les groupes sociaux auxquels elle appartient et qui font peser sur elle de multiples pressions. Source dictionnaire -

    I

    Être individualiste n’exclue nullement, sans sombrer dans je ne sais quel sectarisme ou esprit de secte, avec des acteurs différents de participer à des activités créatives, de nature culturelles ou économiques car ce qui compte [ citation : " Gardons-nous bien de suivre, à la manière des moutons, le troupeau de ceux qui précèdent en allant non pas vers où il faut aller, mais simplement où vont les autres. Car rien n'entraîne à de plus grands malheurs que de se conformer à la rumeur publique, en estimant que les meilleurs choix sont ceux du plus grand nombre, de se laisser conduire par la multiplicité des exemples - cela parce que nous vivons non d'après la raison mais dans un esprit d'imitation." - Sénèque - La vie heureuse ( De Vita Beata ) ]

    Hors il ne faudrait plus parler ou se déclarer individualiste sous le prétexte fallacieux que des individus sans scrupule, plus ou moins médiatisés par une presse ou des chaînes de télé peu soucieuses d’informer, essaient de faire passer l’individualisme pour le comportement de personnes égoïstes - pourquoi ?

    Tout simplement parce que ces individus issus de la minorité chrétienne et musulmane, en prenant un soin hypocrite à ne pas évoquer la réalité : raciste, sexiste, antisémite, athéophobe et homophobe de leurs « textes sacrés » ni les bouffées de délires de leurs prophètes ou encore émanant de leurs théologiens plus infantiles les uns que les autres - espèrent banaliser le principe du " vivre ensemble " comme s’il s’agissait exclusivement d’une affaire de coexistence des religions sans faire la moindre allusion aux athées ni aux sans-religion pourtant majoritaires dans notre pays – CRAB -

    I

    Suites : Journaliste - un métier ?

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/journaliste-un-metier.html

    I

    Suites 2 : 2016 : Novembre - Brèves

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/11/24/2016-novembre-breves-5878479.html

     

  • 2016 : Novembre - Brèves

    1_Simone Segouin.png

    2_jeunes femmes montrent leurs jambes.png

    3_femmes afghanes.png

    4_L'aviatrice Amelia Earhart.png

    Amelia Earhart

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/09/07/amelia-earhart.html

    I

    BRÈVE 1 : Censure et malveillance anti-républicaine

    Le 22 Novembre dernier une manifestation infantile a empêché la venue du vice-président du Front national, à l’école de la rue Saint-Guillaume. Il devait débattre avec le secrétaire d’État Matthias Fekl - C’est Navrant -

    Dans notre démocratie le principe du débat intellectuel ou contradictoire est la règle, c’est ce qui fait notre Culture, notre Humanité, en deux mots notre civilisation... la civilisation

    I

    Pour que vive la démocratie

    Les causes de la violence des extrêmes ou parfois « ordinaire » n’est pas la pauvreté mais l’inculture [ car ] là ou s’arrête la liberté d’expression, là où la liberté de penser, le droit de ne pas croire ou de douter et d’en débattre sont interdits est le propre des mondes dominés par des totalitaires, par des fascistes plus ou moins proches du terrorisme

    La France n’est plus, depuis longtemps déjà, la fille aînée de l’Église, ni de Danton, ni de Robespierre, ni de Napoléon ;

    notre époque sait ce qu’elle doit aux ultras des Lumières dont plus particulièrement Ninon de Lenclos, Mozart, Da ponte, Casanova, Émilie du Châtelet et Jean Meslier ;

    notre pays par sa population la plus émancipée sait aussi ce qu’il doit " aux personnes de bonne volonté ", talentueuses, qui, depuis la Révolution, à chaque période charnière, ont marqué notre histoire, haussé notre niveau de civilisation, activement ont participé ou participent encore à la construction de ce qui fait aujourd’hui notre identité - pour ne citer que quelques-uns et quelques-unes : Olympe de Gouges, Georges Sand, Nietzsche, Gisèle Halimi, Simone Veil, Élisabeth et Robert Badinter - CRAB

    I

    Suites : Journaliste un métier ?

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/11/22/journaliste-un-metier-5877586.html

    ou sur :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/journaliste-un-metier.html

    I

    BRÈVE 2 : Être mère n’a jamais été une fatalité

    L’actrice Valérie Lemercier revendique le droit au bonheur sans enfant. « Cela ne m’a jamais paru être vital » dit-elle, en ajoutant : « Je n’ai pas non plus tout fait pour avoir un enfant. Et arrive un jour où il est trop tard. Mais je ne considère pas ça comme un drame. » - Lu dans la presse -

    I

    Suite 1 : Qui sont les femmes ?

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/11/15/qui-sont-les-femmes-5874531.html

    Suites 2 : Réaliser un féminisme féminin

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin.html

    I

    SIDA

    5_Sida.png

    Homophobie sans frontière

    L’homosexualité est ni plus ni moins « normale » que l’hétérosexualité, pourtant quelques-élus qui font honte à la Nation soutenus par leurs plus « belles populations », ainsi que par des associations ou mouvements plus pervertis les uns que les autres ont demandé le retrait de cette affiche

    Ce jour la Justice doit trancher - CRAB

    I

    Suite : Négationnistes et les conséquences

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/04/negationnistes-et-les-consequences.html

    I

    Suite 2 : Et dieu créa l'homosexualité

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/10/03/et-dieu-crea-l-homosexualite-5694446.html

    I

    Nota : photos publiées par Le Monde

    I

    Violences faites aux femmes

    Ministère FEDDF

    @Min_FEDDF

    .@laurossignol " 200 000 femmes sont victimes de violences chaque année. Un enfant témoin de violences est un enfant victime" #RTLMatin

    Venir en aide aux victimes les plus vulnérables

    Ce nouveau plan est également l'occasion pour le gouvernement de protéger les victimes les plus vulnérables, comme les enfants et les femmes jeunes et/ou isolées géographiquement. A l'antenne de RTL, Laurence Rossignol a ainsi déclaré qu'"un enfant témoin de violences est un enfant victime"

    Selon les chiffres établis, 143.000 enfants vivraient dans un foyer où la femme est victime de violences. Le nouveau plan du gouvernement devrait donc permettre la mise en place, à titre expérimental, "d'espaces de rencontre protégés", notamment en Seine-Saint-Denis d'ici 2017 Extraits de LE HUFFINGTON POST

    I

    Suites : Mimétismes violents

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archives/tag/f%C3%A9minisme/index-3.html

     

     

  • Enseigner le fait athée

    Athéisme.png

    Quand on ne doute de rien !

    Lu dans la presse : Saint-Nazaire Enseigner la laïcité et les faits religieux c’est possible ! C’est l’objet d’une conférence organisée par Marine Quenin, fondatrice de l’association Enquête

    Citation : Et si un enseignement des faits religieux, articulé à celui de la laïcité, permettait aux enfants de mieux comprendre le monde dans lequel ils évoluent et de favoriser la coexistence apaisée des différentes convictions ? Mardi 13 décembre, 20h30, Le Parvis, passage Henri-Soulas, Saint-Nazaire. Gratuit. - fin de citation

    I

    Le " Vivre Ensemble " - [ ? ]

    Permettre aux enfants de mieux comprendre le monde sans enseigner le Fait Athée, c’est-à dire sans porter à la connaissance des élèves les philosophies qui ne matérialisent pas la volonté de domination, n’a pas d’autre objet que d’introduire du dieu ou des bondieuseries à l’école - ainsi y participent à grande échelle les nouveaux programmes* scolaires ( * : enseignement du fait religieux ) éructés par la ministre et ses équipes bigotisées de l’éducation nationale, qui, dors et déjà depuis la rentrée, participent à intoxiquer les enfants dès leur plus jeune âge

    I

    Comment peut-on prétendre permettre de mieux comprendre le monde sans préciser aux enfants qu’il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu » :

    Que la spiritualité, c’est la vie de la conscience et que les religions n’ont pas le monopole de la spiritualité

    I

    Que pour l’athéisme ( philosophie de l’immanence ), au contraire de l’ascétisme religieux, le plaisir est la racine de la morale

    I

    Que sans les philosophies athées* : ( * : philosophies non matérialistes de la volonté de domination ), il n’y aurait point de libertés individuelles

    I

    Que pour l’athée, ici et maintenant, prime la recherche de l’éthique car sans les philosophies de l’athéisme, il serait interdit à une femme de travailler sans l’autorisation de son mari ou de son père

    - que le sexuel serait banni de la société, donc de vivre en couple et + hors mariage interdit

    - qu’il ne serait pas autorisé aux personnes mariées de divorcer à l’amiable et rapidement

    - que la contraception et l’interruption volontaire d’une grossesse serait interdite

    - qu’une femme ne serait pas autorisée, sans se déclarer en détresse, d’interrompre volontairement sa grossesse

    - qu’un couple non marié ou marié partage l’autorité parentale ne serait pas devenu la loi

    - que l’homosexualité serait-encore considérée maladie ou perversion et non ni plus ni moins « normale » que l’hétérosexualité - ect. ect. ect.

    - Qu’il n’y a ni Paradis ni Enfer, qu’en conséquence la vie de chaque citoyenne et/ou citoyen est ce qu’il y a de plus précieux car la mort est absence de sensation

    - Que là où prime le débat contradictoire c’est notre humanité, notre culture, en deux mots : c’est le monde civilisé - là où la liberté de conscience et le débat contradictoire sont interdits, c’est le monde de l’ignorance, de la brutalité, de la bestialité et du terrorisme

    I

    Le Fait Athée

    Pourquoi devrait-on s’interdire d’expliquer aux enfants des écoles dans le cadre de l’enseignement du Fait Athée ? - par exemple, citation : que toute théorie n’est que le reflet du corps, sa " confession " et non le produit d’une pensée venue d’ailleurs.

    L’individu est une unité, indissociable du corps en " interaction avec le monde ( milieu culturel, social, familial, historique, etc.) qui le contient." C’est ce qui justifie une philosophie de l’immanence.

    Par immanence, entendre ce qui a sa cause en soi, dans le réel, dans la matière, dans la chair.

    Ainsi, le choix, le désir, l’idée, l’esprit, etc., ne sont que les effets d’un processus physiologique, neuronal et nerveux, c'est-à-dire exclusivement lié à la chair et au cerveau.

    Il n’y a donc pas de libre arbitre, pas plus qu’il n’y a de transcendance.

    Par là, entendre qu’il n’existe pas, au-dessus du corps d’un individu, une âme ou une instance invisible divisant l’individu en deux.

    La transcendance, comme capacité pour l’homme, de s’extraire de son être mondain et de se séparer du monde réel, afin de décider sans cause extérieure ( pulsions, désirs, passé social, familial, culturel, etc.) grâce à une conscience absolument autonome, n’est donc qu’une fiction, au même titre que la métaphysique ou l’idéalisme en philosophie ne sont qu’une illusion qui a entretenu le phénomène religieux ( Dieu, la morale, la raison ou l’amour ).

    A cela, la philosophie athée oppose une conception de l’existence hédoniste, esthétique et pragmatique exaltant la vie et fondée sur l’idée que " tout se joue à hauteur d’homme, de monde, et sûrement pas en direction d’un ciel des idées ou de tout autre lieu au-dessus ou au-delà qui justifierait la transcendance."
    ..../....Ect...Ect... [ ? ] fin de citation - ( citation inspirée par Michel Onfray)

    I

    Informer les enfants

    Pourquoi ne pas faire observer aux enfants que les athées et les sans-religions sont persécutés presque partout dans le monde - que ce ne sont pas les athées qui assassinent, emprisonnent des croyants ni ne posent de bombes dans les lieux de cultes ?

    Faudra t-il supporter indéfiniment sans rien faire les carences de nos gouvernants des droites, des centres et des gauches et la propagande au quotidien émanant d’associations ou observatoires de ceci ou de cela plus bigotisés que réellement laïques - sans compter toutes les tentatives de « sauver les religions », émanant de politiciens ou d’« intellectuels » chantres du relativisme culturel tenants d’un process de désinformation qui consiste à fondre culturel et religion au bénéfice le plus souvent de la défense systématique, mécanique d’une religion d’entre-toutes la plus raciste et sexiste ?

    Dans notre pays où les athées et les sans-religions sont majoritaires, contre l’infantilisme et l’égoïsme des religions et de beaucoup de croyants poussés parfois jusqu’aux fanatismes, mais tous plutôt plus que moins ennemis acharnés de l’individualisme - n’est-il pas grand temps de passer à un athéisme plus offensif dans l’objectif de faire valoir auprès des pouvoirs publics l’égalité de droit entre non croyants et croyants ? - CRAB

    I

    Suites : athéisme, déroulé d’articles

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/atheisme/

    I

    Suites 2 : L’œuf et la poule

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/luf-et-la-poule_70.html

    I

    Suite 3 : Présence de Jean Meslier

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/presence-de-jean-meslier_97.html

     

  • Conseil d'État : nébuleuse de la République ?

    Notre planète évolue dans un espace sans haut ni bas ; évoquer l’idée même de monter au ciel est une absurdité

    Il n’existe ni Enfer ni Paradis - il n’y a point de Vie après la Mort car la mort est absence de sensation

    Rembrandt - la ronde de nuit - 1642.png

    Rembrandt : « la ronde de nuit » 1642

    I

    UBUESQUE - Notre république n’en finit pas de collectionner les institutions et associations bidons telles que le Conseil d’État, l’observatoire de la laïcité, l’observatoire de l’islamophobie, et j’en passe...qui ne savent plus vraiment où crécher, sinon font preuve de déraison ou encore de sottise quand cela ne témoigne pas ou ne relève pas d’une éthique et esthétique de la perversion

    I

    « JUSTICE » - La décision du Conseil d'État n'est pas d'une limpidité à toute épreuve, ainsi soit-il ;

    finalement autorise sans autoriser pour autoriser sans autoriser l’installation de crèches dans les Mairies ;

    il n’y a pas lieu de s’étonner de la réponse en clair-obscur rendue publique par cette nébuleuse juridiction qui, dans un passé récent, écrivait sans rougir et sans vergogne, dans le plus grand mépris de la loi de 1905, que la Laïcité, en Alsace et Moselle, pouvait cohabiter avec le Concordat*1 Rappel : le Concordat est financé avec les deniers de tous les contribuables alors que, comble de l’imposture, dans notre pays les athées et les sans-religions sont majoritaires

    I

    À quand une exposition dédiée à l’athéisme organisée par les municipalités tentées par l’installation d’une crèche dans la Maison Communale ?

    I

    Tartufferie

    Entendu un journaliste présentateur d’une chaîne privée de la télévision, dont la scolarité s’est déroulée dans une école catholique, poser non sans arrogance cette question : « Qui a-t-il de choquant à ce qu’une crèche soit installée dans une Mairie ?

    Ce qu’il y a de choquant : c’est qu’une Mairie n’est pas un lieu de culte ; [ aussi ] de constater que des croyants sans relâcher tentent d’imposer dans l’espace public aux non-croyants et aux sans-religion du dieu ou de leur dieu - [ aussi ] par pur prosélytisme de contrevenir à la loi laïque dans le plus grand mépris de la conscience et des convictions intimes de tous les citoyens non-catholiques de ce pays

    Que la télévision publique réserve une matinée par semaine aux religions sans en contrepartie une matinée réservée aux philosophies de l’athéisme, curieusement ça ne choque pas ce journaliste

    Que le fait religieux soit enseigné à l’école sans l’enseignement en contrepartie du fait athée, étonnement ça ne choque toujours pas ce journaliste

    Ne pas exiger l’abrogation du Concordat et la cessation du subventionnement des écoles confessionnelles ne semble pas préoccuper « notre » journaliste dont la détestation de la laïcité au nom de sa maladie d’illusions ne fait pas l’ombre d’un doute - CRAB - 11 Novembre 2016

    I

    *1 : L'exception d'Alsace et Moselle

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/02/lexception-dalsace-et-moselle.html

    I

    Suites 1 : La femme voilée d'aujourd'hui sera la Marianne de demain

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/la-femme-voilee-daujourdhui-sera-la.html

    I

    Suites 2 : L’observatoire de la laïcité

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/observatoire-de-la-laicite/

    I

    Suites 3 : Au nom du ciel

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/21/au-nom-du-ciel-5563851.html

     

  • Le conflit la femme et la mère

    Le 17 02 2010, j’écrivais – c’est toujours d’actualité

     

    Élisabeth_Badinter, Féminisme, allaitement_maternel, Droits_des_femmes, la_famille, Le_conflit_la_femme_et_la_mère

     

    NATURALISME ( du ) ; et des fausses sciences...

    I

    MERCI MADAME

    -

    L'involution

    Madame Elisabeth Badinter sort un excellent livre sur les femmes et l'allaitement...la blogueuse Monolecte [ qui se prend de féminisme ] se demande si la féministe n'aurait pas oublié qu'il y a encore des combats, plus importants, à mener sur les droits des femmes

    Il est clair que notre blogueuse auteur de l'article publié dans Marianne2 n'a rien compris...sinon, plus sûrement n’a pas fait l'effort de lire le livre de madame Élisabeth BADINTER

    http://www.marianne2.fr/Oubliez-ce-sein-madame-Badinter!_a185110.html?com#com_880094

    -

    Je cite un court extrait de ce que je pourrais qualifier d'art de l'amalgame et de la désinformation ; [...] '' dans le vrai monde où je vis, on ne peut pas dire que j’ai été poussée, même gentiment, sur la voie de l’allaitement maternel. Enfin, si, juste au début, le temps de comprendre que le biberon, c’est tellement mieux, surtout pour reprendre le boulot à la fin du congé réglementaire ''. […] '' On légifère abondamment sur le tissu religieusement ostentatoire... mais surtout lorsqu’il est porté par les femmes.'' […] Fin des extraits tirés de son post

    Allaiter est une liberté et n'a pas à devenir ou redevenir un dogme, voilà pour le principal ce que dit Elisabeth Badinter

    " Je suis une mère médiocre et je revendique ce droit "

    " Qu’est-ce qui se passe lorsque l’on a lâché son emploi à 30 ans et que l’on se retrouve à devoir vivre avec un homme qui vous dégoûte à 50 car on n’a plus les moyens de partir? ", s’interroge-t-elle et c'est une bonne question

    -

    [ Piqûre de rappel : Sur 10 divorces, sept sont demandés par les femmes ]

    -

    Dire, je cite à nouveau Élisabeth BADINTER, " Les discours de tous ces groupes que je ne mélange pas se sont coagulés autour de l’idée de la bonne mère écologique " Fin de sa remarque parfaitement fondée, ce qu'il faut comprendre c'est que l'écologie est instrumentalisée comme '' on '' instrumentalise la religion, pour tenter d'obliger les femmes à rester '' a la maison '', ce procédé patriarcal est aussi vieux que la phallocratie

    -

    Tous ces beaux discours '' sur la mère parfaite '' sont tenus par les chantres du relativismes culturels, ce qu'ils ne supportent pas c'est la femme autonome et libre

    Et ce n'est pas surprenant de voir monter au créneau pas seulement des écologistes comme Cécile DUFLOT mais tous ceux qui insidieusement font preuve de laxisme, quand ce n'est de démagogies face aux tentatives de communautariser notre société

    Élisabeth Badinter à bien raison d'insister sur les aspect pseudo naturaliste de cette idéologie émergente, pas vraiment nouvelle dans ce monde misogyne

    Ce n'est pas possible de lire autant d'ânerie en méconnaissance totale du fond de son propos

    I

    Navrant

    Sur Marianne2, j'ai retenu ce commentaire, posté par yougo34 le 13/02/2010 12:53 a écrit : Je cite ; '' A mon avis au lieu d'écouter son discours sur toutes les radios vous feriez mieux au moins de faire l'effort intellectuel de lire un des chapitres du livre avant de déballer des inepties de féministe ratée à la recherche de lecteurs ratés '' Fin d'une bonne remarque, mais ce n'est pas tenir compte que '' les malades '' dans la tête estiment que les anormaux sont les autres

    -

    Écrire sur un forum, c'est écrire pour tous ceux qui lisent sans intervenir, mais imaginer convaincre des intervenants qui vivent dans l'illusion...quelle illusion...mieux vaut en rire

    -

    Cependant il est un fait le sexisme se porte bien chaque fois qu'il prend pour habit le voile intégral ou la burqa d'un pseudo discours qui se sert du biologique ou d'une pseudo science sociale pour définir la place de la femme dans notre société - soit en faire une captive

    -

    L'auteure [ Monolecte ] de cet article qui manifestement n'a rien compris à l'analyse ou à la critique sociale formulée par Élisabeth BADINTER a censuré le texte que que j'avais posté sur son blog ce jour en même temps que sur Marianne2

    [ Voir page 2: 58.Posté par Crab2 le 13/02/2010 05:22: AMALGAM ]

    -

    Pour la paraphraser; '' sans doute était-elle prédisposer à la censure '' (1)

    No comment, mieux vaut en rire

    (1) Sa phrase: '' Je suis aussi indisposée par les ayatollahs...'' dans son texte...

    I

    CHEMIN de TRAVERSE

    17 02 2010

    Le conflit, la femme et la mère

    Sur ce que j'ai pu lire sur une bonne quinzaine de sites ou de forums...non seulement les intervenants [ h-f ], n'ont pas lu son livre, se réfèrent à des articles de seconde main...et je note surtout une fois de plus, font chorus ses habituels pourceaux d'Épicure qui forcément font '' Fausse route '' et se compte parmi les plus virulents

    -

    Malhonnêteté intellectuelle

    Quand '' on '' voit des responsables politiques donner '' son opinion '' comme Cécile Duflot, sans avoir lu son livre, qui réagit sur une tête de chapitre [ la maternité '' écolo '' ] - [ suivi des couches culottes ] il ne faut pas s'étonner que nombre de quidams en fasse de même...alors que le fond de son essai c'est de mettre en relief tout ce qui participe à faire régresser la condition de la femme dans notre pays [ la crise aidant ]

    -

    Mais c'est oublier que la thématique de son propos est constitué d'une chaîne de plusieurs livres dont un des plus important et le plus dérangeant comme '' Fausse route '' ou elle prend à contre-pieds justement même des mouvements ou personnalités féministes '' bien installés ''

    -

    Page 121: citation; '' Prôner l'allaitement à la demande aussi longtemps que l'enfant le désire revient tout simplement à priver la femme de son temps à elle

    -

    Quand on ajoute à cela ''...[ ici lire la suite de ce chapitre '' Du lait au temps '' ] et discuter après...

    -

    Page 145; citation: '' Bien que les résistances des hommes au modèle égalitaires soient indiscutables, elles ne sont pas suffisantes pour expliquer l'état de fait. Les devoirs grandissants à l'égard du bébé et du petit enfant se révèle aussi contraignants, sinon plus, que la....''

    Lire la suite...

    I

    Un de mes lecteurs m'écrit ; '' Sauf erreur de ma part le seul à parler du livre c'est vous Crab. Les autres commentaires portent sur le contenus de l'article et les interviews qu'E.Badinter a donné. Sans doute avez vous lu le livre, mais si vous l'avez lu avec autant d'attention que vous lisez les réponses qui vous ont été faites, vous n'avez pas du en saisir grand chose sur le fond '' Fin de ses amabilités

    -

    Cher ami

    Je me contrefiche de vos considérations qui n'ont pas d'autre objet de masquer que vous n'avez pas lu son livre

    Dans mes post antérieurs sur ce forum [ comme sur d'autres forums ou sur mes blogs ] j'ai largement développé qu'il n'y a pas de contradiction entre les déclarations de madame Élisabeth BADINTER dans les médias et le foncier de l'analyse contenu dans son essai

    Ce sont les gens comme vous [ genre Cécile Duflot et autres quidams ] qui se permettent de dénigrer un auteur-e- sans l'avoir lu qui plus sûrement polluent notre société.

    Ce n'est pas le climat dans cent ans qui fait l'objet de mon attention, mais toutes les croyances ou idées reçues, Les inepties rabâchées quotidiennement par des prophètes plus faux les uns que les autres [ et de tous temps ], les particules que l'on respire dans l'air des villes, l'eau [ son traitement ] l'acidification des océans, les indispensables économies d'énergies à encourager, prioritairement les 22 millions de chômeurs en Europe [ 4 millions pour la seule France, dont sont majoritairement victime les femmes ], qu'un enfant toute les six secondes meure de faim en quelques endroits de la planète

    Croire à ses fausses sciences c'est comme croire dans une religion [ la fonction de toute eschatologie (1) de faire culpabiliser ] ....passer son temps à croire à la fin du monde où à prier c'est se déresponsabiliser

     

    C'est un comportement anti-citoyen, aussi stupide que de faire de l'allaitement (2) un dogme fondé sur une pseudo science de la santé, sorte de dénaturation du naturalisme, alors que les laits maternisé sont depuis longtemps de plus en plus fins et leur usage non seulement n'a jamais empêchés les femmes [ et parfois avec la participation au biberon de quelques hommes ] de construire de beaux enfants...de voir la durée de la vie dans nos sociétés développées augmenter pour tous d'environ deux mois chaque année.

    -

    (1) L'eschatologie et les fausses sciences se recoupent quand à propos du Sida comme savent le dire les fondamentalistes de toutes les religions, c'est pour punir les humains [ eux disent les Hommes ] d'aimer faire l'amour

    (1) Lire le livre...

    I

    Inter-mezzo

    Je peux résumer '' la contestation '' de son livre ainsi, une fois n'est coutume en m'en tenant '' à mes impressions '':

    -

    Celles d'entendre le monologue d'un vieux film en noir et blanc datant des années 1945 à 50 ...où madame pipelette [ dans le rôle de la concierge ] donne [ dans l'escalier ] '' son point de vue '' sur madame Élisabeth BADINTER.

    -

    '' Vous rendez-vous compte madame Lelonbec - la Badinter ne sait même pas faire un soufflé au fromage ''

    -

    '' Ôoe__madame Pipelette__ mais comment est-ce possible ? ''

    -

    '' Vous savez de nos jours les femmes ont de drôle d'idées, avec mon mari cela ne se passerait comme ça !! ''

    -

    '' Hâa__madame Pipelette__si vous connaissiez mon mari__je vous dis pas ! ''

    [.../...]

    Survient madame Défi, rayonnante, sure d'elle, passe devant-elles - leur adresse un petit sourire – les deux commères s'accordent d'un seul regard - « j'en sais pas, celle-là, ze' la voyons mal »

     

    Sauront-elles un jour, [ qui sait ? ] que la gracieuse Défi revenait de l'Hotel du Sud où elle avait retrouvé monsieur Lelonbec...

    A suivre...

    L'homme - la femme et le string

    .

    LE STRING - SINON RIEN

    -

    Réponse aux ennemis du string

    -

    Discrimination

    Sur les forums ou les blogs se déchaînent les ennemis (1) du string, bien qu'il n'y ait aucun rapport avec l'objet même du livre « Le conflit, la femme et la mère »

    (1) Sans avoir lu le livre..

    -

    Pourquoi?

    Vérification faites, il est avéré que se sont essentiellement, formant le gros de la troupe, les '' éternels '' pudibonds, des extrémistes religieux, des frustrés...

    -

    Le string

    Plus sérieusement le string...c'est presque nu ou nue porté magnifiquement par des hommes ou des femme, donc difficile à accepter pour ces complexés...

    -

    Le nu

    Le nu, c'est l'être humain dans sa plus belle robe, l'artiste le peintre ou le sculpteur [entre autres] ont fait des jeunes ou vieilles personnes [nues] des chefs d'œuvres

     

    La danse expression du souffle intérieur du corps voit des chorégraphie interprétées par des acteurs presque ou parfois entièrement nus.

    -

    La haine

    Nos pudibonds ne manquent jamais de sortir du bois, détestent Élisabeth BADINTER, parce que c'est une femme autonome, libre, indépendante financièrement...

    Élisabeth_Badinter, Féminisme, allaitement_maternel, Droits_des_femmes, la_famille, Le_conflit_la_femme_et_la_mère

     

    Lily13 m'écrit; '' je porte le string... j'aurais horreur à le faire sortir de mon pantalon et danser le raggaeton devant les messieurs que je croise dans le métro ( tout en conservant bien sûr un air parfaitement naturel et innocent...''

    Fin d'une remarque, la démonstration magistrale que la meilleure façon de porter le string c'est de l'appareiller façon lily13

    lily13, comme les autres intervenants '' anti-Badinter '', à travers l'exemple choisi ''pas si innocent que cela'' affecte d'oublier que des hommes eux aussi portent le string...

    Chercher l'erreur...ou l'idéologie cachée...

    Élisabeth_Badinter, Féminisme, allaitement_maternel, Droits_des_femmes, la_famille, Le_conflit_la_femme_et_la_mère

     

    Les effets de l'instrumentalisation

    -

    L'allaitement [instrumentalisé] est devenu dans de nombreux pays le moyen de faire rentrer les femmes à la maison

    C'est ce qui explique la résistance des femmes - parmi les plus qualifiées d'entre les femmes soucieuses de leur indépendance financière font le choix de ne pas enfanter

    -

    En outre ce qui ressort des propos de ceux-celles- qui traitent de corbeaux celles qui fond le choix de ne pas procréer, oublient curieusement l'essentiel, que dans le cas de la femme confinée dans la maison c'est l'homme qui tient dans son bec le fromage

    -

    Par ailleurs ces procréatrices '' folles d'enfants '' pour beaucoup d'entre elles, quand elles accusent les femmes qui veulent être mère et mener à bien une carrière sont de mauvaise foi

    -

    Pourquoi ?

    Systématiquement l'homme est écarté de l'enfant, les phallocrates n'en demandait pas temps pour se réjouir d'un éventuel effondrement* [ *mais peu probable en France ] du féminisme prônant l'égalité hommes-femmes

    -

    L'enfant [ garçon-fille ] voit sa mère travailler à la maison mais pas son père, et reproduira adulte à la maison à son tour la passivité de lui opposé à l'activité de elle

    -

    Hypocrisie ou inconscience ?

    La question peut-être posée aux ''fous d'enfants'', n'est-ce pas plus égoïste de leur part de vouloir procréer dans ce monde où la haine domine largement-où la vie est impossible pour la plupart et la survie majoritairement menacée sur la majeure partie du globe?

    -

    Ne serait-il pas plus intelligent, de faire preuve d'amour des enfants, de parrainer ou d'adopter des orphelins ?

    CRAB – 13.02.2010

    I

    Ci-dessous - la couverture de son livre - [ de l'éditeur ]

     

    Élisabeth_Badinter, Féminisme, allaitement_maternel, Droits_des_femmes, la_famille, Le_conflit_la_femme_et_la_mère

     

    Ci-joint – un article de presse

    Entretien avec Elisabeth Badinter

    -

    par famili

    Enfant ou carrière, de plus en plus, on nous oblige à choisir… Elisabeth Badinter repart au combat et déchaîne les passions.

    -

    Trente ans après la publication de L'amour en plus (Flammarion), dans lequel elle contestait la notion d'instinct maternel, Elisabeth Badinter provoque un nouveau débat passionné avec la sortie de son livre : Le conflit, la femme et la mère (lire notre article "Le modèle de la mère critiqué"). Elle y dénonce le retour en force d'une idéologie « naturaliste » qui renvoie les femmes au foyer et constitue un danger pour leur émancipation. Comment en sommes-nous arrivés là ? Retour sur quarante années de lutte de femmes et rencontre avec une féministe de la première heure.

    -

    A la fin des années 1970, les femmes veulent tout : des enfants et une carrière. Qu'est-ce qui leur donne des ailes ?

    C'est une époque de féminisme conquérant. A l'image de Simone de Beauvoir, les femmes se revendiquent libres et entendent décider de leur vie. La contraception les y aide : maintenant, elles peuvent avoir des enfants quand elles veulent, si elles veulent. Mais c'est aussi une période économique faste. Quiconque cherche du travail en -trouve.

    -

    Elles pensent alors parvenir à tout mener de front en partageant les tâches familiales avec leur compagnon. Se trompent-elles ?

    Oui et non. Il y a bien un début de prise de conscience de la part des hommes sur l'injustice du partage des tâches dans le couple. Mais voilà : on ne change pas des mentalités installées depuis des millénaires en dix ans. Et surtout, arrive la crise économique des années 1990. ...

    ... Dans un contexte de chômage grandissant, la vie se fait très dure pour les femmes à l'intérieur des entreprises : absence de reconnaissance de leurs compétences, salaires toujours plus bas que ceux des hommes... Et lorsque le gouvernement met en place l'APE (une allocation égale à un demi-smic pour rentrer à la maison), celles qui occupaient les postes les moins gratifiants commencent à se dire : « A quoi bon me battre pour un emploi mal payé que je peux perdre du jour au lendemain ? Je vais faire de mon enfant mon chef-d'œuvre, ce sera mon épanouissement personnel. »

    -

    La crise économique de 1990 a donc pour effet de renvoyer déjà les femmes à la maison ?

    Oui, mais pas seulement elle. Partout en Europe, une idéologie que je qualifierai de « naturaliste » commence à se répandre de façon souterraine. Cette idéologie remet à l'honneur la notion d'instinct maternel et encourage les pratiques écologiques. Cela se traduit en particulier par une incitation très forte à allaiter, avec l'idée qu'une femme « doit » son lait à son enfant. Si elle ne le nourrit pas, elle compromet son équilibre psychologique et son développement. L'allaitement n'est plus un choix, ça devient un diktat.

    -

    Cela va de pair avec une réassignation de la femme à la maison : quand on allaite à la demande pendant deux ans, comme le recommande l'OMS, on est à la disposition de son bébé. Difficile de reprendre le travail ! Pour ...

    ... peu qu'on ait deux enfants, on passe quatre ou cinq ans au foyer.

    -

    Et celles qui font le choix de travailler alors, ce sont de mauvaises mères ?

    C'est ce que sous-entend cette morale, d'autant plus dangereuse qu'elle se fonde sur le bien-être de l'enfant. Le message est clair : « Si vous ne revenez pas aux fondamentaux de la nature, ce sont vos enfants qui vont en faire les frais. » On fait croire aux femmes qu'elles doivent tout à leur enfant. Non seulement leur lait, mais aussi leur temps et leur énergie. On leur conseille de passer les trois premières années à la maison, on les incite à reprendre à temps partiel. Mais le discours « maternaliste » ne prend pas en compte deux choses très importantes. Un : quand on arrête de travailler pendant plusieurs années, le retour au travail est très difficile. Deux : actuellement, un couple sur deux ou trois se sépare. Une femme doit avoir les moyens de survivre et de faire survivre son enfant. C'est aussi une question de liberté, ça lui épargne d'être aliénée à un homme.

    -

    Vous dénoncez une véritable régression. Pourquoi ?

    Aujourd'hui, priorité est donnée à l'enfant sur la femme. C'est « l'enfant d'abord ». On est loin du « moi d'abord » des années 1970 ! Mais à trop charger la barque des devoirs maternels, on ne laisse plus aux femmes qui veulent continuer à mener leur vie qu'une seule option : tourner le dos à la maternité. Beaucoup ...

    ... d'Européennes ont fait ce choix. On voit apparaître un nouveau style de femmes qui disent : « Je ne me sens pas capable de donner à mon enfant tout ce qu'on me demande de lui donner, alors je choisis un autre style de vie, je privilégie ma vie personnelle et professionnelle. »

    -

    En France, quel est l'impact de ces injonctions maternalistes ?

    Chez nous, le discours culpabilisant ne passe pas si bien que ça. Les Françaises restent les plus actives d'Europe. Et les plus nombreuses à reprendre un poste à temps plein avec un enfant.

    -

    Quels messages avez-vous envie de faire passer aux femmes ?

    Je voudrais leur dire de résister à la culpabilisation qui entoure les mères. Pour être la mère la plus adéquate possible, il faut trouver la bonne distance entre les besoins de son enfant et ses désirs propres. Si on n'a pas envie d'allaiter, on allaitera mal. Mieux vaut donner le biberon, ce n'est pas un poison ! Je les supplie aussi de ne pas décrocher du monde professionnel. Y garder ne serait-ce qu'un pied, c'est mieux que de rentrer à la maison. Même si, avec la nouvelle crise économique que nous traversons, la vie en entreprise est extrêmement rude, même si travailler n'assure plus l'indépendance financière, c'est une façon de rester insérée dans la société et d'échapper à la solitude.

    -

    On vous a accusée de vouloir détourner les femmes de la maternité...

    Je ne suis ni anti-allaitement, ni contre les femmes au foyer. J'affirme simplement qu'on ne peut pas réduire les femmes à un seul bloc. Elles ont des désirs différents, et tous ces désirs sont respectables. Si j'ai pris la plume, c'est parce que les femmes qui subissent le plus de pression aujourd'hui sont celles qui refusent de se conformer au modèle de la mère parfaite et qu'elles n'ont pas forcément les moyens de se défendre. Ce n'est pas pour critiquer celles qui ont envie de rester à la maison... Chacune doit pouvoir rester libre de ses choix. Fin de l'extrait

    I

    Autre extrait:

    Une interviewe par Anne Crignon et Sophie des Désert

    Publication du Nouvel Observateur

    -

    1. O. - Ne pensez-vous pas que, si le féminisme de Beauvoir a si peu d'écho aujourd'hui, c'est qu'elle a exclu la maternité de sa réflexion et de sa vie ?

    -

    1. Badinter. - Beauvoir a sous-estimé la question maternelle. Une fois, je lui ai demandé : « N'avez-vous même jamais rêvé d'être enceinte ?» Elle m'a répondu non. J'y ai à moitié cru. Je pense que l'expérience de la maternité est une telle aventure qu'on peut en rêver, même quand on ne veut pas d'enfant.

    -

    1. O. - C'est l'instinct de reproduction.

    -

    1. Badinter. - Non, arrêtez avec ça !

    -

    1. O. - Vous continuez à penser, après Beauvoir, que la mère est une figure sociale construite ?

    -

    1. Badinter. - Oui. Par exemple, je crois qu'on a tellement considéré la maternité comme un fait de nature qu'on s'interdit de réfléchir aux maternités éprouvantes ou ratées. Si on était naturellement déterminées à être mères, on serait toutes des Mozart de la maternité. Or il y a un nombre incroyable d'enfants abandonnés à eux-mêmes, sans même parler des violences. Je suis reconnaissante aux femmes qui, avant d'enfanter, se demandent : « Serai-je capable d'assumer ?»

    -

    1. O. - Vous écrivez que « le bébé est le meilleur allié de la domination masculine »...

    -

    1. Badinter. - La formule est provocatrice à dessein. Dans les années 1970, il y avait une tentative de faire pression sur les pères pour tout partager. On a été assez offensives sur ce thème. Puis ce discours a disparu. Si on considère que c'est dans l'allaitement, dans la fusion mère-enfant que se développe au mieux l'enfant, on justifie d'avance, d'une certaine manière, que les pères s'éloignent. Fin de l'extrait

    I

    L'instinct maternel – la famille -

    -

    Avant même de parler de faire des enfants et d'en laisser supporter tout le poids de l'éducation aux femmes, sous une profusions d'alibis comme notamment le plus important d'entre-eux, le ''mythe de l'instinct maternel'' – mythe qui sous entend un inexistant ''instinct paternel''

    -

    Il y aura toujours des esclaves pour nier la dépendance – et pour certaines de le payer très cher quand après une séparation de se retrouver en difficulté [dans] - comment dit-on déjà? ''En famille monoparentale''

    -

    Il serait bien de ne pas oublier que rien ne protège mieux la femme que son indépendance financière

    -

    Un vrai problème - réfléchir sur le bien fondé de la famille et de la notion qui lui est afférente la filiation biologique – car le sujet c'est aussi celui du devenir des enfants

    -

    Certains – j'en ai l'habitude me diront «vous voulez détruire la famille»...

    La famille est une construction de religieux (1) – un archaïsme qui vole en éclat chaque fois que des femmes et des hommes se reconnaissent dans des valeurs positives où la hiérarchie est fondée sur le mérite et non pas sur valeurs négatives guerrière masculine où l'homme est présupposé supérieur à la femme

    -

    Ce que l'on appelle les familles élargies quand les adultes qui la composent se débarrassent de leur égocentrisme sont plus susceptible de proposer un mode de vie harmonieux et paisible pour les femmes et les hommes et de construire une meilleure éducation des enfants -

    -

    (1) - Toutes les religions duelle prônent la suprématie de l'homme sur la femme -

    Quelques exemples dans la foule des inepties que contiennent les textes masculins des religions où « dieu » n'a pas de sexe mais un genre masculin

    Paul - Epître aux Corinthiens I- 11,3 - "L'homme est le chef de la femme" -
    Augustin - La Cité de Dieu XIX - "Ceux qui prennent soin des autres commandent, comme le mari à l'épouse..." idem dans l'islam – les religions duelle [donc dont les monothéistes s'adressent à l'homme et non pas à la femme]

    "Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son esclave, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne."

    "Il y avait environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants." (Matthieu 14:21).

    -

    "Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ." (1ère épître aux Corinthiens 11:3).

    Dans le coran - "Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises." (4/38) – Ect...Ect... - CRAB - 13.02.2010

    I

    Le_Conflit_la_femme_et_la_mère - 2 vidéos

     

    L'involution

    -

    Vidéos 1

    Elisabeth_Badinter_Le_Conflit__la_femme_et_la_mère-

    http://blvids.free.fr/Elisabeth_Badinter_la_femme_et_la_m%c3%a8re-3.flv

    -

    Vidéo 2 – suite -

    Elisabeth_Badinter_Le_Conflit__la_femme_et_la_mère-

    http://blvids.free.fr/Elisabeth_Badinter_Le_Conflit__la_femme_et_la_m%c3%a8re-4.flv

     

    -

     

    En suivant lire - à propos de deux films - CHAOS et DÉCHAÎNÉES

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/chaos-de-coline-se...

     

     

     

     

     

     

  • L’œuf et la poule

    Athéisme, caricatures, Charb, Edwy_Plenel, Émilie_du_Châtelet, Plantu,  Olympes_de_Gouges, Georges_Sand, Élisabeth_Badinter, Robespierre, religions

    Acrylique sur toile : CRAB

    I

    Je suis un optimiste lucide - à vous de choisir : êtes-vous plus proche des idéaux du dessinateur mondain et bobo Plantu ou du réalisme et de l’humour du caricaturiste Charb ?

    .

    Pour moi, c’est tout choisi :

    Plantu, non - Charb, oui -

    Platon, non - Démocrite, oui -

    Aristote, non - Ésope, Épicure et Lucrèce, oui -

    Holopherne, non - Judith, oui -

    Jean-Baptiste, non - Salomé, oui -

    Descartes, non - Locke, oui -

    Leibniz, non – Gassendi, oui -

    Antoine de la Furetière, non - La Fontaine, oui -

    Anne D’Autriche, non - Ninon de Lenclos et Christine de Suède, oui -

    Voltaire non - Émilie du Châtelet et Jean Meslier, oui -

    Kant, non - Casanova, Mozart, Da Ponte, Darwin et Helvétius, oui -

    Hegel, non - d’Holbach, oui -

    Robespierre, Danton et Fouquier-Tinville, non - Olympes de Gouges, oui -

    Jésus Christ, non - Lou Salomé et Nietzche, oui -

    L’Église, non - Georges Sand, oui

    Sartre et Simone de Beauvoir, non - Albert Camus et Élisabeth Badinter, oui -

    Jean Coumaros, Maurice Georges et Flornoy, non - Neuwirth, oui -

    Jean Foyer, Michel Debré, Philippe Gosselin, non - Mai 68, Gisèle Halimi, Simone Veil et Axelle Lemaire, oui

    L’islam, Esther Benbassa et Dounia Bouzar, non - Hypatie, Karam Saber, Margot Wallström et Céline Pina, oui -

    Voiles islamiques et burqa, non - Élisabeth Badinter et Robert Badinter, oui -

    Christine Boutin et Ludovine de La Rochère, non - Laure Pora et Sérénade Chafik, oui – etc. ect. ect.

    I

    Vidéo : L’œuf et la poule

    http://blvids.free.fr/Loeuf_et_la_poule_integrisme_religieux_et_intolerance.mp4

    I

    Vidéo : L’œuf et la poule

    http://blvids.free.fr/Loeuf_et_la_poule_integrisme_religieux_et_intolerance.mp4

    athéisme,caricatures,charb,edwy_plenel,Émilie_du_châtelet,plantu,olympes_de_gouges,georges_sand,Élisabeth_badinter,robespierre,religions

    Suites 1 : Lectures comparées

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

    I

    Suites 2 : Athées et sans religions

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/athees-et-sans-religions.html

    I

    Suites 3 : Genre - une théorie ?

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/02/genre-une-theorie.html

     

  • Athées et sans religions

    la couronne de pampres*.-3e-s.-avt-JC.JPG

    La couronne de pampres - 3e siècle avant notre ère

    Tarente musée archéologique

    I

    Le passé dévoilé - le présent agissant

    La société française avance dans le sens d’une profonde sécularisation,

    en 2016, grâce à l’imagination des poètes et à l’expérience des philosophes penseurs de l’immanence présents et agissants dans les sociétés de la Grèce Antique, grâce à la philosophie des Lumières, grâce à la science et aux découvertes scientifiques, grâce à la pensée critique athée et féministe des religions les athées et les sans-religions n’ont jamais été aussi nombreux, désormais en France ils sont majoritaires ;

    ce Fait de Société ne doit rien au hasard, entre gentes et gents de bonne foi nous savons que nous sommes vaccinés presque naturellement contre les tourmentant, insipides et finalement nocifs monothéismes, car nous savons aussi par les poètes de la Grèce Antique, inspirés par les Muses, que " les vérités " sont infiniment plus dangereuses que les mensonges – CRAB – 27 Octobre 2016

    I

    La Persistance de la mémoire

    [ - Il y a là comme une sorte de " devoir de mémoire ", un message sacré dans cette recherche des origines : les Muses et leur mère chantent le monde en commençant par le commencement - Hésiode, Théogonie - ]

    I

    [ - Les Muses : nous savons dire beaucoup de pseudea, beaucoup de mensonges, beaucoup de fictions, et quand nous voulons nous pouvons aussi dire beaucoup de vérités - Hésiode, Théogonie - ]

    I

    Poème ( Extrait )

    Je m’appelle Barbara – ça compte un nom, un prénom ! –, ça veut dire « bla-bla-bla ». Ça veut dire que je suis une barbare. Et c’est un prénom que j’ai choisi, c’est-à-dire que je m’appelle Laure Sylvie Barbara, et j’ai choisi Barbara. Les barbares, pour les Grecs, c’est ceux qu’on ne comprend pas. Donc, ils parlent et on ne sait pas ce qu’ils disent.

    [ … ]

    les hommes sont enceints des muses.

    Et ce qu’il y a de magnifique c’est que l’enthousiasme, donc le souffle, comme ça, se balade, se transporte depuis la muse via le poète, via le rhapsode – c’est-à-dire celui qui chante et qui interprète les poèmes –, jusqu’aux auditeurs, et il y a une chaîne d’enthousiasmés qui est comme une chaîne d’anneaux qui sont aimantés les uns par les autres.

    Le plus clair pour comprendre ça c’est de prêter attention au début de chacun des grands poèmes fondateurs de la Grèce et du grec : l’Iliade, l’Odyssée et la Théogonie d’Hésiode.

    [ … ]

    Et ce qu’il y a de très beau c’est que les premiers mots que disent les muses à Hésiode c’est : « Nous savons dire beaucoup de pseudea, beaucoup de mensonges, beaucoup de fictions, et quand nous voulons nous pouvons aussi dire des vérités. »

    I

    Autrement dit, la différence entre un poète et un prophète – qui après tout est un homme qui est aussi insufflé, enthousiaste –, la différence c’est qu’un poète peut et même doit dire des mensonges, des fictions et pas seulement des vérités, et des vérités, autrement dit,, avec le paganisme, l’enthousiasme et le poète, on est au plus loin de la vérité, on est dans le multiple et dans les véritésBarbara Cassin

    I

    Notes : Les 9 Muses - Leur nom est formé à partir de la racine Man ou Men " penser " -

    Elles résidaient dans les montagnes de l'Hélicon, près d'Ascra ( Béotie ), et de Piérie, près de l'Olympe

    .

    Calliope ( belle voix )
    Muse de l'éloquence et de la poésie épique.

    Érato ( Aimable )
    Muse de l'élégie et de la poésie érotique.

    Clio ( célèbre )
    Muse de l'histoire.

    Euterpe ( Gaieté )
    Muse de la musique.

    Melpomène ( chanteuse, associée à Dionysos )
    Muse de la tragédie.

    Polymnie ( plusieurs chants)
    Muse de la poésie sacrée.

    Thalie ( abondance )
    Muse de la comédie.

    Terpsichore ( séduction )
    Muse de la danse et des chœurs.

    Uranie ( céleste )
    Muse de l'astronomie.

    I

    Extrait vidéos :

    http://blvids.free.fr/Extrait_Monotheismes_et_polytheisme.mp4

    I

    Suites : Lectures comparées

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

    I

    ou sur :

    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/10/25/lectures-comparees-5865521.html