Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

michel_onfray

  • Qui connaît Adeline Baldacchino ?

    Adeline Baldacchino.png

    « Il était une fois trois petits singes », celui qui se couvre les yeux, celui qui se bouche les oreilles, celui qui s'auto-bâillonne
    Refuser de voir, d'entendre et de parler, une attitude adoptée à la lettre, à en croire l'essai incisif d'Adeline Baldacchino, par l'énarque moyen, qui a repris à son compte le slogan « Pas de vagues, mon vieux, pas de vagues » - Eléonore de Vulpillières

    .

    Vidéo 1:
    https://www.youtube.com/watch?v=AXPe3eEjWWs

    .

    Vidéo 2 :
    https://www.youtube.com/watch?v=W1JgNts8z9g

    .

    Notes :
    Adeline Baldacchino, née le 1ᵉʳ mars 1982 à Rillieux-la-Pape, est une femme de lettres et poétesse française

    I

    Suites : Diogène
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/diogene.html

  • Présomption d’innocence ou de culpabilité ?

    Albert Einstein.png

    Sectarisme et communautarisme
    Il y a quelques jours, dans le questionnaire que devait remplir une étudiante pour postuler à Kedge Business School, on demandait :
    « Quel est l’événement majeur, de ces derniers mois, qui vous a marqué-e- ? » Et la jeune fille, une marseillaise issue, comme on dit, de l’immigration, de répondre : « Le viol du jeune Théo… » - Présomption d’innocence ou de culpabilité ?

    I

    Le silence assourdissant des « grands médias »
    En 2015, 12.388 policiers blessés en mission et en service n’intéressent pas les hyper gauchistes – d’autre part, quels sont les grands médias qui en parlent en boucle et longuement [ ? ]

    I

    Algérie - Piqûre de rappel : après les victoires de la marine américaine en méditerranée, la France à occupé l’Algérie pour mettre un terme aux activités criminelles, sur les mers et cotes européennes, des esclavagistes musulmans
    Un seul regret, j’eusse préféré une occupation militaire et non coloniale, mais on ne peut refaire l’histoire
    Crime contre l’humanité : les deux parties ( FLN et une partie de l’armée française ) peuvent se les partager équitablement durant les épisodes sanglants des années de guerres - mais les pires exactions des deux cotés de la méditerranée, notamment à l’encontre des harkis furent commises en Algérie après le départ des troupes françaises
    Sans les fanatiques des deux cotés l’Algérie serait indépendante et les pieds-noirs presque tous encore sur place - se référer à Albert Camus -

    I

    Quand Michel Onfray ne joue pas auxs
    De par son livre " Décadence " le philosophe durant l’émission " on-est pas couché " déclare que c’est la fin de la civilisation chrétienne, essentiellement sur le vieux continent – jusque là, je suis d’accord et je m’en réjouis ;
    selon M. Onfray les citoyen-n-e-s européens n’auraient pas d’autre alternative que de « sombrer avec élégance », c’est-à dire faire un peu mieux que les romains
    Hors, c’est oublier que tout le monde n’est pas endoctriné dès sa naissance ni dans les-idéaux de la chrétienté ou de l’islam, que l’athéisme et les sans-religions sont majoritaire dans notre pays – c’est faire un peu rapidement l’impasse que grâce aux découvertes scientifiques l’athéisme, chez les non-musulmans, gagne rapidement du terrain, ( surtout ces dix dernières années )
    L’athéisme progresse, certes, nettement plus lentement et s’accompagne d’une sécularisation, certes faible, mais néanmoins de plus-en plus visible dans les populations originaire des pays totalitaires dominés par les musulmans
    Si nous voulons construire une société fraternelle nous ne pouvons ignorer que dans les familles dès leur plus jeune âge, âgés d’à peine plus d’un an, on apprend aux enfants " quoi penser " ( * : religions et autres ) au lieu de les aider à apprendre à " comment penser "
    Dans la mesure ou la mort est absence de sensation, le déclin observé, annoncé ou encore constaté par les penseurs de l'immanent nous donne autant de raison de déconstruire ( sans relâcher ) toutes les idéologies relevant de la maladie d'illusions dont principalement la chrétienté et l'islam pour construire une société plus fraternelle, donc universelle
    Pour faire primer la recherche de l’éthique sur les fables infantiles et égoïstes colportées, imprimées dans les jeunes cerveaux à l’aide de « textes sacrés » racistes et sexistes, il importe d’enseigner à l’école le fait athée en contrepartie de l’enseignement du fait religieux car les mortifères monothéismes sont les sources ou les racines des pires sectarismes

    I

    Question subsidiaire : selon vous, cher-e-s-ami-e-s, les candidat-e-s à la présidence de la république ont-ils une préférence pour les dés ou les jeux de cartes électoraux ? - CRAB

    I

    Suites : L’athéisme à l’école - Chapitre n°1 - suivi du n°2 et n°3
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html

     

  • L’athéisme à l’école - Chapitre n°3

    L'athéisme comme expérience, et exigence ultime, de la raison

    Si notre société s’entend fraternelle et équitable, les gouvernants, d’autant plus que dans notre pays les athées, les agnostiques et les sans-religion sont majoritaires, doivent prendre la décision de l’enseignement du fait athée à l’école en contrepartie du fait religieux - ce ne sera que justice car il faut toujours avoir à l’esprit que si l’on n’entend souvent dire : « la laïcité, ce n’est pas l’athéisme », quand d’autre part, et, plutôt rarement sinon pas du tout, on n’entend guère dire « la laïcité, ce n’est pas la religion »

    Athéisme, Éducation_Nationale, laïcité_Nietzsche, Simone_Veil, Richard_Dawkins, André_Brahic, Michel_Onfray,  Robert_Badinter,t Elisabeth_Badinter

    En France et en Europe, c’est à l’abbé Jean Meslier que l’on doit très probablement en premier la déconstruction de l’invention dieu

    Il est important de rappeler que des philosophes ( en réalité des philosophes de pouvoir ), dont Voltaire, estimaient, tout en se déclarant « athées », qu’il n’était pas nécessaire de saper la construction de dieu érigée par les monothéistes

    Dans la réalité pour Voltaire et quelques-uns des philosophes comptant parmi ses contemporains il s’agissait d’un '' Athéisme de salon '';

    donc d’un Athéisme de bon ton car si le peuple devenait Athée « n’y songez pas mon bon monsieur », cela le conduirait à ne pas pardonner mais à vouloir la justice et que justice soit rendue - à vouloir le Droit et non la loi de la jungle

    I

    Une éthique humaniste et une spiritualité sans Dieu, les reflets de la sagesse athée

    Le socle du " TESTAMENT " de Jean Meslier composé des huit preuves

    La première - Preuves de la vanité et de la fausseté des religions : Elles se contredisent

    La deuxième - La foi-créance aveugle

    La troisième - Les visions des prophètes sont affaire de fous

    La quatrième - Les prophéties ne se réalisent jamais

    La cinquième - La morale chrétienne contredit tout ce qu’enseigne la nature

    La sixième - La religion agit en complice des tyrannies

    La septième - L’Athéisme est une vieille idée, vieille comme le monde *0

    La huitième - L’âme est mortelle, une idée aussi ancienne que la précédente

    *0 : dans le coran expression jamais dépassée de l’idéologie masculine, l’athéophobie des rédacteurs fait pratiquement de l’athée le personnage principal de ce livre raciste

    .

    Le péché pour tous

    Sans nier l’existence historique du Christ, Jean Meslier considère que c’est un pauvre type et ridiculise cette prétention d’inventer le péché pour tous et de prétendre racheter le genre humain

    .

    L’Abbé Meslier, homme pour qui le plaisir est la racine de la morale, convaincu que " jouir sans se nuire ni nuire à autrui* " ( * : Épicure ) en bon Hédoniste, soutenu par les villageois, ( le petit peuple de l’époque ), contre la hiérarchie cléricale, vécu ( contre les-idéaux de l’Église ) en union libre. ( Il aurait-eu successivement, durant sa vie deux compagnes connues de tous )

    I

    La France n’est pas le pays de Voltaire ni de Christine Boutin

    Voltaire, qui plaît tant aux croyants ( avec ou sans poils ) des régions occidentales, ( et pour cause ), adoubé par nos très médiatisés bien-pensants du communautarisme ou du différentialisme au point de le faire passer pour le « philosophe » majeur, exemplaire de la tolérance ;

    hors, il n’en-est rien car sans l’ombre d’un scrupule, il avait, sans hésiter, falsifié le texte du " TESTAMENT " de Jean Meslier, au point de le dénaturer, avant de le faire publier ;

    on peut dire de Voltaire ou de Diderot, ainsi que le fait-observer Michel Onfray, qu’il accuse d’avoir été les fossoyeurs de l’œuvre des « véritables athées » qu’étaient l’abbé Meslier, le baron d’Holbach ou Ludwig Feuerbach ;

    c’est ce qui me fait écrire ou rappeler, de temps-à autre, que la France n’est pas le pays ni de Voltaire ni de Robespierre ou encore de Napoléon, mais qu’elle est le pays de Jean Meslier, d’Émilie du Châtelet, de Mozart, d’Olympe de Gouges, de Georges Sand, de Marie Curie et d’Élisabeth Badinter

    I

    L’intolérance religieuse est un fléau universel

    Dans cette perspective introduire l’enseignement du fait athée à l’école, participe de mettre en Lumières et à concrétiser la recherche de l’Éthique - n’est-il pas urgent, parce que les philosophies de l’athéisme nous accompagnent depuis l’antiquité, ravivées dès la Renaissance, puis au cours du XVIIIe siècle à nos jours, de se référer à l’or et à l’ambre des grandes légendes de la pensée et à l’œuvre philosophique et littéraire des penseurs de l’immanent ?

    I

    Forgé sur la pulsion de mort, le monothéisme est la racine du sectarisme

    Son-invention avait signé l’acte de naissance du pire ou du plus-odieux des sectarismes

    I

    L’infantilisme, c’est imaginer l’enfer ailleurs que sur terre

    C’est faire du tord à l’humanité que d’enseigner le fait religieux sans déconstruire les histoires mortifères et infantiles construites ainsi que des contes dans ce que les religions ont de contes pour enfants car ne nous racontons pas d’histoire il n’y aura ni pardon ni résurrection, ni récompense ni punition ;

    ne compte que ce qui se passe sur terre où le vrai est cruel, souvent atroce quand-il n’est pas-un terrible cauchemar et le meilleur bien trop rare

    Le temps n’est-il pas enfin venu d’enseigner aux enfants que la raison est la seule arme contre les croyances et les préjugés véhiculés à travers des textes infantiles et égoïstes - sans réel autre objet que de sacraliser le sexisme, l’homophobie et une paroxysmique haine de l’athée pour les répandre dans la société*1 ?

    *1: et ainsi, si l’on n’y prend pas garde, peut-être un jour, de se retrouver, à la tête de notre pays, avec un champion de la masculinité retrouvée digne des héros historiques des périodes totalitaires à l’image d’un Trump aux USA

    N’est-il pas désormais bien venu d’alerter les jeunes générations qu’il existe une culture qui n’est ni platonicienne ni aristotélicienne, mais une culture qui se réfère aux penseurs de l’immanent qui, d’une époque à l’autre, se préoccupent pour l’essentiel de la recherche de l’éthique, non dans des mondes imaginaires soit-disant présents dans le ciel, mais dans le monde terrestre tel qu’il est, dont, depuis l’antiquité à notre époque, les plus grand-e-s parmi les plus connus : Aristippe de Cyrène, Aristophane, Démocrite, Épicure, Leucippe, Ésope, Diogène Laërce, Lucrèce, Hypatie, les anonymes du moyen-âge, La Fontaine, Jean Meslier, Casanova avec Francesca Bruni, Émilie du Châtelet, Mozart, Da Ponte, Olympe de Gouges, Georges Sand, Lou Salomé avec Nietzsche, Simone Veil, Richard Dawkins, André Brahic, Michel Onfray, Robert et Elisabeth Badinter ?

    I

    Politique

    Enseigner le fait athée à l’école : quelle est la position des candidats à la présidence de la république ? - Sont-ils soumis, insoumis ou laïcs nos vaillants candidats ? CRAB

    I

    Articles précédents :

    L’athéisme à l’école - Chapitre n°1

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html

    I

    L’athéisme à l’école - Chapitre n°2

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n2.html

    I

    Suites :

    Sémantique de l’athéisme

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/semantique-de-latheisme.html

    I

    Suite 2 :

    ATHÉISME : 2016 -

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/atheisme-2016.html

    I

    Suite 3 :

    Théologie apophatique de l’existence de dieu et du féminisme

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/theologie-apophatique-de-lexistence-de.html

    I

    Suite 4 :

    Laïcité et inégalités dans la société française

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/laicite-et-inegalites-dans-la-societe.html

    I

    Suites 5 :

    Mes sorcières mal aimées

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/mes-sorcieres-mal-aimees.html

     

  • L’athéisme à l’école - Chapitre n°2

    « Robespierre, qui croyait en Dieu, envoyait les athées à l’échafaud ». Michel Onfray

    [ Parenthèse ] Mélenchon, Hamon, dont le déni de la laïcité est indissociables des-idéaux communautaristes qui sont à la source des-inégalités entre femmes et des inégalités entre femmes-hommes sont des héritiers légitimes de Robespierre - CRAB

    I

    Accoutume-toi à penser que pour nous la mort n’est rien, puisque tout bien et tout mal résident dans la sensation, et que la mort est l’éradication de nos sensations. Dès lors, la juste prise de conscience que la mort ne nous est rien autorise à jouir du caractère mortel de la vie : non pas en lui conférant une durée infinie, mais en l’amputant du désir d’immortalité. - Épicure - ( 341 av. J.-C. et mort en 270 av. J.-C. )

    I

    Mais tu vas croire peut-être que je t'enseigne des doctrines impies, et qui sont un acheminement au crime; tandis que c'est la superstition, au contraire, qui jadis enfanta souvent des actions criminelles et sacrilèges.

    [ … ]

    Ce qui rend les hommes esclaves de la peur, c'est que, témoins de mille faits accomplis dans le ciel et sur la terre, mais incapables d'en apercevoir les causes, ils les imputent à une puissance divine.

    [ … ]

    Ainsi donc, tout ce qui semble détruit ne l'est pas; car la nature refait un corps avec les débris d'un autre, et la mort seule lui vient en aide pour donner la vie.

    [ … ]

    Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme. [ … ] - Lucrèce - ( 98-55 av, J. C )

    Athéisme, Élisabeth_Badinter, Elisabeth de Fontenay, Épicure, Lucrèce, Michel Delon, Michel_Onfray, Raphaël Enthoven

    Les Lumières face au retour de l’obscurantisme – Extraits :

    « nous sommes revenus de l’idée que le progrès de l’esprit humain apporterait le bonheur ». La raison reste « la seule arme sur laquelle nous pouvons tabler pour nous émanciper de nos propres préjugés.»- Elisabeth Badinter

    I

    « en chacun de nous le désir de plaisir. » Avec les lumières « le désir n’est plus manque, il devient dynamisme.» - Michel Delon

    I

    « les philosophes des Lumières n'ont cessé de forger des contrepoisons à

    l'enthousiasme qui les porte » - Raphaël Enthoven

    I

    « a-t-on le droit de se passer d’un noyau de justice et de vérité, d’une espérance qui soit commune à tous ? J’ai beaucoup de mal à mettre l’universel au pluriel. » - Elisabeth de Fontenay

    I

    « L’idée de civilité va donner naissance à celle de « civilisation », tandis que la politesse est « suspectée d’hypocrisie, donc de corruption morale ». - Philippe Raynaud

    I

    Suite : L’athéisme à l’école - Chapitre n°3

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/02/latheisme-lecole-chapitre-n3.htm

    I

    Retour : L’athéisme à l’école - Chapitre n°1

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/latheisme-lecole-chapitre-n1.html


     

  • Terrorisme islamique

    Céline_Pina, Dounia_Bouzar, islam, Karam_Saber, Margot_Wallström, michel_onfray, Patrick_Pelloux, terrorisme_islamique

    Extrait d’un-article publié dans Charlie hebdo

    La spécificité du terrorisme islamiste est qu'il ne circonscrit pas l'aire géographique dans laquelle il se déploie : il exporte sa réaction partout dans le monde. Pourquoi ? Parce que le prisme au travers duquel il lit les interventions étrangères non pas contre un pays d'islam (l'intervention française au Mali n'est nullement destinée à renverser son gouvernement ni à démembrer le pays), mais dans un pays d'islam, est celui d'un affrontement mondial. Dans cette optique, une action de l'armée française à Gao peut être « vengée » par un attentat commis n'importe où, contre n'importe quel « ennemi », par un commando, ou un individu, qui peut n'être ni français ni malien. La nébuleuse islamiste est, on le sait depuis Al-Qaïda, engagée dans un « djihad mondial » qui abolit les frontières de la nationalité des combattants et des victimes. Elle est dans une logique imparable : puisque son action se réclame d'un soutien à la oumma agressée par une « croisade » et que la oumma comme les « croisés » sont disséminés à travers le monde, c'est celui-ci tout entier qui est le champ de bataille. Quiconque n'admet pas que le but ultime de l'islam radical est l'extension de son pouvoir - sinon par la conquête, du moins par la conversion - ne peut comprendre la nature du phénomène islamiste djihadiste qui, s'il est amplifié par l'intervention en Afghanistan puis en Irak, leur préexiste.
    La lecture des attentats à travers le prisme déformant des luttes anticoloniales et de l'opposition dominé/dominant a brouillé la vue de certains. Le Bangladesh, le Pakistan, l'Inde, les Philippines ont ainsi vu éclore un terrorisme islamiste que ne pouvaient justifier ni une colonisation ni une agression, qui mêlait l'inscription dans un schéma global et des facteurs proprement nationaux, dont l'exemple bangladais est très frappant puisque le pays ne connaît aucun mouvement séparatiste, aucun conflit avec un voisin. Les islamistes locaux massacrent au nom d'une idéologie d'exclusion de ceux qui ne se conforment pas à leurs normes, bien qu'ils soient aussi musulmans que leurs tueurs. - Jean-Yves Camus le 04/01/2017

    I

    MERCI
    J’observe que Jean-Yves Camus auteur de l’article parle bien de terrorisme islamiste dans le but de déconstruire les pratiques ou tentatives usuelles de désinformation émanant de la plupart des « grands médias » qui cache la réalité du terrorisme islamique derrière le seul mot de terroriste chaque fois que se produit un attentat et ses conséquences
    [ Piqûre de rappel : la conquête de l’Algérie par la France en 1830 a permis, à la suite des victoires de la marine américaine en Méditerranée, de mettre un terme aux razzias des esclavagistes musulmans sur les mers et sur les cotes européennes ]

    I

    Conséquence du clonage des esprits par une religion de l’irresponsabilité
    Pour un croyant musulman, il faut avoir le cerveau sérieusement fêlé pour imaginer que son dieu puisse être offensé par quelques dessins de caricaturistes, et pire c’est faire preuve d’un manque d’humilité sans borne que de se faire son porte parole vengeur

    I

    La haine anti-occidentale ?
    Le terrorisme islamique dû à des minorités musulmanes sectaires agissantes violentes, meurtrières dont les idées progressent avec le silence de la grande majorité des musulmans – un silence qui peut-être entendu comme une tolérance – c’est-en résumé ce que dit Michel Onfray j’approuve...
    Vidéo : Michel Onfray, ( extrait de sa Conférence à Oslo )
    http://blvids.free.fr/Realite_de_l_islam.mp4

    À titre personnel, durant l’année qui a suivi l’attentat meurtrier des Charlie, je n’ai pas rencontré une seule personne se déclarant musulmane capable de me dire ( en conclusion de la discussion ) autre chose que " on doit respecter les religions et le prophète " - CQFD
    I

    Une chance pour l’humanité
    Il n’y a pas de civilisation sans religion dit par ailleurs Michel Onfray - et alors, c’est une raison de plus de nous débarrasser des modèles monothéistes du sectarisme
    Que les civilisations s’éteignent - tant mieux, et pour le bien de tous, plus vite se fera la déconstruction de l’islamique mieux ce sera car notre humanité ne se conçoit que dans le monde libre, et dans notre monde humanisé, le débat public et contradictoire ne s’arrête pas là où commence la religion - mais il s’exerce au sein d’une société émancipée ou chacun est conscient que la mort est absence de sensation, que la vie est bien trop courte et qu’il n’y a pas lieu de compter sur d’imaginaires arrières-mondes

    I

    La seule chose qui compte c’est la culture
    Pour un être épris de liberté, d’urbanité, créatif, pour les-amoureux de la vie et des arts la quintessence n’est pas la rose desséchée d’Ispahan ni les jasmins flétris de Mossoul ( n’en déplaise à Gabriel Fauré, musicien quelque peu romantique, que par-ailleurs, j’aime bien ) mais le nec plus-ultra, inspirée par les Lumières, par l’esprit et la générosité des Lumières, la recherche exaltante et raffinée de l’éthique*1 CRAB -

    I

    Suites : Le plaidoyer de Patrick Pelloux et Zineb El Rhazoui pour une meilleure déradicalisation
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/deradicalisation.html

    I

    *1 : chronologie des personnalités qui ont marqué l’histoire de l’humanisme
    http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/12/24/noel-2016-5890863.html