Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sexualités

  • Leïla Slimani

    Leïla Slimani
     

    Brillante écrivain franco-marocaine ( je n’écris pas écrivaine, un terme utilisé par les « féministes » de salon ) - Prix Goncourt fin 2016 – a publier le 06 Septembre 2017 : Sexe et Mensonges et Paroles d’honneur

     

    Vidéos : Leïla Slimani
    http://blvids.free.fr/Sexe_islam_f%C3%A9minisme_grand_entretien_avec_Le%C3%AFla_Slimani.mp4

     

    Suites : Freedom

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/freedom.html

     

    Suite 2 :

    Ne jamais-oublier que dans les pays dominés par des musulmans les premières victimes ne sont pas des musulmans mais les athées, les homosexuels et les femmes insoumises

    En France, on ne s’est pas débarrassé de l’inquisition chrétienne pour que s’installe l’inquisition musulmane

    Cependant, il n’y aura jamais d’égalité femmes-hommes réelle dans-aucun des domaines de la société sans-au préalable réaliser un féminisme libertin tant France qu’au Maroc ou ailleurs dans le monde

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html

     

    Suite 3 : Radicalisés en 2017

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/radicalises-en-2017.html

     


  • MESSALINE

    Georges-Antoine Rochegrosse - 1916 -
    .
    Messaline, née le 17 de notre ère à Rome - décède exécutée en 48 dans les Jardins de Lucullus à Rome

    [ Elle n’eut pas la chance d’avoir pour avocat Hypéride. - CRAB - ]

    I

    Liminaire
    D’après Jean-Noël Castorio, Messaline, ainsi que Julie, Agrippine, ou plus tard Théodora, la figure par excellence de la concupiscence sans limites, du désir féminin incontrôlé et incontrôlable, et ne cessera de hanter l'imaginaire occidental à partir de la fin du Moyen Âge

    I




    Extrait de " Femmes Célèbres "
    Messaline vivait aussi dans un contexte où les orgies et les intrigues n’étaient pas rares, elle allait peut-être tout simplement un peu plus loin que les autres.
    Messaline avait une conception du libertinage très particulière : elle incitait les jeunes femmes à s’abandonner à leurs amants, au cœur même du palais impérial.
    Mais elle ne s’arrêtait pas là : elle obligeait leurs maris à assister à la scène.
    S’ils acceptaient, elles les récompensaient. Sinon, elle en faisait des ennemis mortels.
    Sans faire de la psychologie de comptoir, on peut quelque part admirer le courage et la conviction libertine de Messaline : en quelque sorte, elle humiliait les figures masculines par excellence, les maris qui retenaient en “otage” leur épouse dans le foyer familial…



    Souvent décrite comme nymphomane, Messaline était peut-être tout simplement une adolescente souhaitant vivre pleinement, une amoureuse passionnée à qui la vie a joué des tours… - Fin de l’extrait



    I

    Messaline mourra de ne pas-être la femme d’un seul homme
    les polissonnes sont des femmes libres et audacieuses qui, en dépit du péril dans une société machiste, osent tout ! - Pierre Lunel -

    I

    Mais ces femmes qui prennent leur place dans la communauté sociale et politique ne sont pas du goût de Caton qui demande aux hommes encore un effort :
    Romains, si chacun de nous avait eu soin de conserver à l'égard de son épouse ses droits et sa dignité de mari, nous n'aurions pas affaire aujourd'hui à toutes les femmes.»

    I

    Impératrice des sens : La femme ou « la petite louve » qui aimait les-hommes
    Qui savait mieux que Messaline que la mort est-absence de sensation, Elle qui n’a pas réussie à se suicider ?
    J’aime bien Messaline, car ainsi qu’Olympe de Gouges, je considère depuis mon plus jeune âge que le mariage est le tombeau de l’amour, donc si j’avais vécu en ces temps là, n’en déplaise à la grande famille des pudibond-e-s reliquat christiano-musulman de notre époque dont l’objectif central est d’éliminer le sexuel de la société, j’aurais sûrement fait parti - je vous laisse deviner
    Messaline incarne quelque chose de la difficile émancipation et surtout parce qu'elle a marqué son temps ainsi que le feront bien plus tard par exemple Ninon de Lenclos, Émilie du Châtelet, Olympes de Gouges, Georges Sand, Suzanne Valadon, Marie Curie, Susan Travers, Peggy Guggenheim, etc. etc.
    Messaline ne peut se réduire à cette figure de dévergondée et nymphomane que les « historiens » de l’antiquité dominés par leurs fantasmes et leurs convictions ont construit pour faire rire la galerie, car on ne peut-ignorer qu’ils avaient pour premier souci de distraire – donc des historiens plus amuseurs publics qu’historiens au sens où nous l’entendons de nos jours
    Hors, il est-un fait, toutes les statues de Messaline ont été détruites et son nom effacé des édifices publics et des documents après son exécution – il peut se voir là la preuve que la société patriarcale romaine, ( patriarcale, du moins une réalité, du point de vue juridique ), car la femme romaine était loin, au quotidien, d’être une « femme objet », dans la mesure où discrètement dans l’aristocratie l’infidélité bien partagée était-une constante du couple marié - cependant, cette société n’a pu admettre en son sein et surtout au pouvoir une femme émancipée, libertine qui scandaleusement osait être au vu de tous et de toutes - 01 - CRAB

    .

    Suites : Salomé
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/salome.html

    .

    01 : Dis-moi Vénus, quel plaisir trouves-tu à faire cascader la vertu. - la belle Hélène - Offenbach - Suite :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html

    .

    Suites 3 : articles citant Ninon de Lenclos
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Ninon+de+Lenclos

    .

    Suites 4 : Elle a un peu plus de seize ans, et elle est ...
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/01/22/2012-l-egalite-femmes-hommes.html

  • Pour qui sonne le glas ?

    Jacques_Attali, Macron, Laïcité, Whirlpool, PS, Présidentielles_2017, OTAN, 5e_république, Sexualités,  Kurdes

    quand l’ordre est menaçant et ne s’explique pas.

    I

    Dans quelle ambiance et pour qui sonne le glas ?

    L’histoire retiendra que c’est-un vif et lumineux « détail de l’histoire ouvrière » qui défraya la chronique des mondainités - et fit, d’un tintement débridé, sonner le glas des gauches de gouvernement

    .

    Il y a quelque chose de pourri dans le royaume de Whirlpool

    En s’adressant à la ville et au monde : " Whirlpool, « c’est-une anecdote » " lance à la volée le déclamatoire Jacques Attali qui pourtant ne dispose pas du tout de « l’immunité ouvrière » - ainsi donc, aujourd’hui, en-est-il de ce personnage public car depuis le début des-années 2010 Jacques Attali a renoncé à s’appuyer sur les grands principes républicains au profit des décadents communautarismes, désormais dans l’actualité de ce deuxième tour des présidentielles, il peut commodément s'accoquiner avec les dignes représentants de l’inculture pour enfin devenir le meilleur de tous les macroniens et le fossoyeur de tous les courants de pensées non FN qui veulent remplacer la si peu démocratique république jacobine, 5e du nom, par la fertile et généreuse république girondine ;

    emprunt d’un mépris formalisé, voire cynique, affiché publiquement de toutes les personnes de bonne volonté mues par le désir exigeant de construire une autre république, certes, mais-aussi une autre-Europe sans diluer la nation dans-un conglomérat de pays peu enclins pour certains à respecter les droits des femmes, ni l’égalité de droit pour toutes et tous quelque soient leur orientation sexuelle, pas même en voie d’accepter les mêmes régimes fiscaux et la même réglementation du travail portée sur la feuille de salaire pour mettre fin à la concurrence déloyale que représente pour les-entreprises de notre pays les nombreux travailleurs détachés

    Une posture révélatrice d’un déni des populations appartenant à des courants de pensées traversant la société civile qui ne supportent plus, exaspérés depuis longtemps, de voir « nos gouvernants » successifs refuser de sortir de l’OTAN, de maintenir une désastreuse cohabitation avec la Turquie d’ Erdogan l’émanation d’un parti religieux profondément anti-kurdes, anti-laïque et irrespectueux de l’État de droit, dont notamment, dans ce pays toutes les-atteinte à la liberté d’expression se caractérisent par une impitoyable censure politico-religieuse CRAB

    I

    Suites :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/04/culture.html

    I

    Suite 2 :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-republique-est-la-racine-du-mal.html

     

  • Qui a peur du sexe ?

    Égalité_femmes-hommes, féminisme, liberté_d’expression, censure, France, islam, musulmans, Sexualités, sexuel, libertines_libertins, abattage_rituel

    Magritte

    I

    Dans l’antiquité, il fut, selon Pline l’ancien, le précurseur de l'insertion de la lumière et l'ombre révolutionnant ainsi la peinture grecque, Apollodore d'Athènes est un peintre athénien ( Ve siècle avant notre ère ) surnommé « le peintre d’ombre » dont Magritte appréciait son goût du mystère - ce goût du mystère, contre les idéaux des principaux penseurs surréalistes qui estimaient que de ne pas associer l’image aux mots ne faisait pas sens, Magritte en toute indépendance élabore l’essentiel d’une production picturale dont chacun de ses tableaux est le révélateur de sa volonté sans faille de détecter, de pénétrer, de signifier exclusivement par l’image le mystère de la pensée – peindre le mystère fut dans la vie d’artiste de Magritte sa raison de vivre

    I

    En France la beauté n’est pas un risque - attendu que dans notre pays, la pensée est la seule lumière

    I

    Dans notre pays, un mari ne décide pas à la place de sa femme, et en France la beauté n’est pas un risque, en islam si - car le monde musulman hait, à peur de la belle femme*1 qui sait s’habiller parce que cette « sorcière ou ensorceleuse » se sait séduisante d’autant plus qu’envers et contre tout éprise de liberté, sans pour autant se prendre au sérieux - sure d’elle, elle aime en tout et pour tout faire ce qu’elle veut quand elle veut

    ( *1 : on sait aussi que l’islam a peur des beaux hommes – récemment l’Iran a refoulé un homme européen à sa frontière, jugé trop beau, donc dangereux...

    Dans une société qui croit à l’émancipation féminine, devons-nous normaliser, dès l’enfance, ce signe plus que très problématique qu’est le voile islamique ?

    Si les enseignantes et les éducatrices en garderie devaient porter le voile ne serait-ce pas inquiétant ?

    Effet nocebo, ces personnes incarnent une autorité symbolique immense : devant les enfants, elles représentent la société et si tel était le cas, le relativisme, ici, justifie la soumission féminine )

    I

    Autrefois les chrétiens excellaient dans cette idée saugrenue de séparer le corps d’une personne de son entendement, c’est dire le désir généré par l’attirance sexuelle, le choix, l’idée, l’esprit, etc., qui du moins ne sont que les effets d’un processus physiologique, neuronal et nerveux, c'est-à-dire exclusivement lié à la chair et au cerveau - mais dans notre époque contemporaine à l’exception d’une minorité résiduelle de catholiques ou autres judéo-chrétiens de pailles, c’est à présent l’islam exporté dans notre pays - pays des libertés individuelles qui, dans notre société, ne veut pas et entend bannir le sexuel ;

    cependant s’observe qu’il en est ainsi un peu partout dans le monde où la religion musulmane entend interdire dans chaque pays le sexuel, interdit la sexualité, sauf pour les hommes en autorisant la polygamie, et de s’acharner à cacher les femmes par crainte du pouvoir de séduction qu’exercent les plus belles d’entre-les femmes, et pour ce faire soumet et humilie toutes les jeunes femmes en leur imposant de rester vierges jusqu’au mariage ( le plus souvent forcé ) - allant jusqu’à mécaniquement les obliger ou en cas de doute à passer un teste de virginité, dans d’autres cas ainsi qu’en Égypte et dans certains pays africains de les priver de la possibilité de jouir de leur sexe par la mutilation génitale ( l’excision )

    I

    Invention des théoriciens islamistes, cette idéologisation, cette instrumentalisation sans précédant du corps de la femme comptant parmi les plus sexistes, inégalitaire, discriminante et inhumaine ( un homme vaut deux femmes et a le droit de battre sa femme dans le coran - c’est dit-on la parole du dieu musulman [?] - ), n’a pas sa place dans notre société où voluptueusement le plaisir est la racine de la morale, de même que le droit de ne pas savoir, de ne pas croire au surnaturel est le reflet de la joie intense procurée par la recherche et l’enthousiasmante satisfaction de la découverte - in fine, si l’on peut rire, se gausser sans modération ( c’est bon pour la santé ) de l’explication des origines de l’univers et de la vie rapportées par les autres religions, il n’en va pas de même avec l’islam ;

    dénué de spiritualité l’islam n’est pas une religion, mais une idéologie purement politique et sociétale qui n’a pas sa place dans aucune des sociétés réellement démocratiques et citoyennes où la recherche de l’éthique prime sur l’irrationnel, sur l’obscurantisme, sur l’exhibitionnisme identitaire dans l’espace public ou encore sur l’ensemble des préjugés ou inepties très genrées que vient ou tente de sacraliser cette fausse religion - CRAB - 23 Octobre 2016

    I

    Révolution sexuelle : vidéo

    http://crab.painter.free.fr/videos/Revolution_sexuelle.mp4

    I

    Libertines - Libertins

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/09/02/libertines-libertins-5842958.html

    I

    Réaliser un féminisme libertin

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/03/18/realiser-un-feminisme-libertin-5775975.html

    I

    Qui sont les femmes ?

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/01/24/qui-sont-les-femmes-5749595.html

    I

    Casanova

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/10/casanova.html

     

    I

    Casanova – Suites :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/10/23/casanova-5704641.html

     

    I

    L'Éros féminin...

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/03/13/l-infemme.html

    I

    Carmen

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/12/08/carmen.html