Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Démocrite - Épicure - Lucrèce

  • Abus sexuel – Viols - Article 2

    Yves Klein.png

    Article 2 - Citation

    ...La question du non-consentement pour les moins de 15 ans

    Article 2, qui se penche sur les abus sexuels sur des mineurs de moins de 15 ans, est au cœur des critiques. Il avait été question de créer une présomption de non-consentement : toute relation sexuelle entre une personne de moins de 15 ans et un majeur serait alors considérée comme un viol. Emmanuel Macron s'était dit pour en novembre. Finalement, le projet de loi ne reprend pas cette idée. Retoqué en commission la semaine dernière, il précise que « la contrainte morale ou la surprise « sont caractérisées par l’abus de vulnérabilité de la victime ne disposant pas du discernement nécessaire pour consentir à ces actes ».

    « Ce texte ne va pas assez loin, tranche Sophie Auconie. On doit partir du principe qu’un enfant de moins de 15 ans n’est pas consentant. » Celle qui a participé au rapport sur lequel s’est appuyée la secrétaire d’État défendait une tout autre version. « Ce que je souhaitais, c’est qu’on inverse la charge de la preuve. Entre 13 et 15 ans, il est indispensable que ça soit l’auteur qui démontre qu’il y avait eu consentement et non la victime. Et 13 ans, je voulais qu’on considère qu’un acte de pénétration quel qu’il soit, soit qualifié de viol. Pour qu’une affaire de Pontoise ne puisse plus se produire. » Un amendement défendu par tous les partis sauf LREM, rappelle la députée. Fin de citation

     

    Inacceptable

    Je ne peux que me désolidariser de ce féminisme victimiste qui par le biais la proposition de modification de l’article 2 par Sophie Auconie entend fixer la majorité sexuelle à 15 ans

    ...en dessous de 13 ans considérer qu’un acte de pénétration quel qu’il soit, soit qualifié de viol - Ça je peux le défendre sans réserve, mais en aucun cas à partir de 14 ans*1, hormis dans le cas de viol avéré, qualifié de viol et non de l’absurde nov-délit " abus sexuel avec pénétration ", bien sûr...

    Depuis quelques mois, la crétinerie en marche tient le haut du pavé, car si ces ruines de l’esprit de la veine de Marlène Schiappa ou quelques autres issus des rangs des féministes victimistes parvenaient à obtenir la majorité sexuelle à 15 ans, je ne peux oublier qu’à une époque, à présent, bien lointaine où la majorité des très jeunes filles semblaient préférer les hommes un peu plus vieux " Elle " qui m’a donné, durant un temps, ces intenses moments de bonheur – hors, si cette proposition de loi venait à passer " Elle " que je n’oublierai jamais serait emprisonnée comme une criminelle ( cela me donne envie de vomir ), j’avais tout juste quatorze ans, elle avait à peine peine plus de 17 –

     

    *1 : Sous le soleil exactement

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/sous-le-soleil-exactement.html

    CRAB

     

     

  • La religion, c’est le clonage des esprits


    Le déni de la réalité
    Un petit garçon se demande si son papa athée est au paradis. La réponse bouleversante du Pape.
    Le Pape l’invite alors à le rejoindre sur son estrade, discute quelques instants avec lui, avant de s’adresser à la foule :
    [ … ] Alors, Emanuele, voici ta réponse : bien sûr que Dieu est fier de ton père, parce que c’est plus facile de faire baptiser ses enfants lorsqu’on est croyant que lorsqu’on est athée. Et Dieu a dû beaucoup aimer ça, c’est évident. [ … ], telle fut la réponse du Pape
    Source : + POSITIVR

    Pourquoi duper les enfants ?, sinon pour conserver le pouvoir sur les esprits, les enfants sont parfaitement capables de comprendre que la mort est absence de sensation, qu'il importe, le plus longtemps possible, de jouir sans se nuire ni nuire à autrui, que les moments de bonheur, c'est quand on est pas malheureux, que penser de temps en temps à des proches disparus fait partie de la vie dans une société émancipée où le plaisir est la racine de la morale ? - CRAB


    Suite : déroulé d’articles

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=ath%C3%A9isme+libertaire

  • Tariq Plenel - son alter ego Edwy Ramadan et les autres

    Anti-laïque, antisémite, antisioniste et notoire pro-musulman, le meilleur des invités d’Emmanuel Macron le Président des catholiques
    Edwy Plenel en bon antisémite ou antisioniste, une évidence qu’il ne manque jamais aucune occasion de nier déclarait urbi et orbi en 1972 « nous devons défendre inconditionnellement les militants de Septembre noir » qui venaient d'assassiner onze athlètes israéliens aux JO de Munich

    Plus tard, le même Plenel coutumier du déni de l’inquisition musulmane en marche dans notre pays a voulu fonder « une maison commune » avec, avant sa détention, Tariq Ramadan l’héritier des frères musulmans accoquinés avec le salafisme, deux fanatismes d’obédience musulmane favorables à la séparation des femmes et des hommes dans l’espace public, qu’il n’hésitait pas à qualifier « un intellectuel très respectable »

    Plus récemment, rendu furieux par une couverture de Charlie Hebdo qui le caricaturait en ouistiti-moustachu, il avait désigné ce journal comme une cible légitime à la haine islamiste, comme si Charlie n'avait pas assez payé en janvier 2015 – pour ce malotru peu journaliste mais très militant il fallait que rédaction de Charlie dont ses survivants paye encore et encore
    Ces plates excuses à la suite de cette sordide expression de complaisance à l’égard des terroristes musulmans avait au moins un temps soulevé l' indignation

    Attendre une ouverture d'esprit de l’anti-laïque Plenel peu préoccupé par les luttes destinées à conforter l’égalité entre femmes et hommes c’est rêver car il ne se contente pas de ne pas dissocier ce qui relève de la religion des marqueurs d’inégalités ( voiles ) entre femmes et femmes et hommes, c'est comme attendre de Mélenchon qu'il se conduise en vrai démocrate
     

    Franz-Olivier Giesbert un portrait à l'acide du patron de Médiapart, décrit ainsi : « Marchand de morale, ou plutôt de moraline, sa caricature, le révérend père Plenel n'a jamais cessé de donner sur un ton geignard des leçons à la terre...

    Les religions n’ont pas le monopole de la vie spirituelle et les humanistes athées ou agnostiques ont les mêmes droits que les Églises. Henri Peña-Ruiz
    Sans jamais recourir à la violence 64% des jeunes français de 16 à 29 ans se déclarent non-croyants et plus de 60% des français se déclarent sans religion - ce ne sont pas les Plenel qui ne comprendront jamais que le féminisme universel ne connaît pas la couleur de la peau et que, d’autre part, le racisme d’État qu’évoquent quelques représentants membres de groupuscules peu aptes au combat intellectuel n’est que le reflet d’une bouffées de délire persistant, une Fake news comptant parmi les plus ridicules – du reste pour ces « braves défendeurs » inconditionnels de Fake news ( religion ) vieux de 14 siècles et + ainsi que leurs tenants aimeraient s’inspirer de l'inquisition chrétienne, une émanation dans un passé très ancien du fanatique religieux Saint-Louis ordonnateur du premier autodafé dans l’histoire de notre pays ( devancé, dans l’antiquité, par Platon ), pour, dans l'actualité, installer dans notre pays l’inquisition musulmane

    L’idéologue et le mollasson
    Lors d’une émission spectacle globalement inutile, le Président Macron lors de son interview télévisée hier dimanche 15 avril sur les questions d'islam et de laïcité, ainsi que je l’avais supposé face à l’idéologue pro-musulman Edwy Plenel a rappelé que les parents accompagnateurs, lors des sorties scolaires, n’étaient pas tenus par le principe de laïcité, et de préciser que les accompagnatrices étaient libres de porter le voile
    Hormis le fait que le voile n’est pas un signe ostensible religieux mais le pire des signes de l’infériorisation ou de l’abaissement du statut des femmes, ce n’est pas l’idéologue Plenel ni le mollasson Bourdin qui pouvaient lui faire observer que l’essentiel c’est de mettre fin à l’inégalité entre femmes et à l’inégalité entre femmes et hommes en refusant la banalisation devant le regard des enfants de tout ce qui touche de près au séparatisme généré par l’inquisition musulmane

    Rappel :
    Cependant pour aller au fond, en se référant au Droit, puisque nous sommes dans un État de Droit et non dans une théocratie, il va de soi que les accompagnateurs ou accompagnatrices des sorties scolaires qui, au même titre que les enseignants, participent à l’exécution de ce service public doivent être eux aussi soumis à la neutralité religieuse, mais le Président Macron, sur cette question cruciale s’est bien gardé d’inviter des personnes qualifiées susceptible de l’éclairer ou de lui rappeler ce point de droit telles Élisabeth Badinter, Riss ou Henri Peña-Ruiz - CRAB
    Vidéo : http://blvids.free.fr/Nabila_Ben_Youssef_Le%20voile.mkv

    Suite : Avril 2018 - Interviewe du chef de l’État
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/avril-2018-interviewe-du-chef-de-letat.html

    Suite 1 : Macron ou le déni de la laïcité
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/macron-ou-le-deni-de-la-laicite.html

    Suite 2 : Laïcité en Avril 2018
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/laicite-en-mai-2018.html

  • Macron ou le déni de la laïcité

     

     

    Ci-dessus - Macron et ses fantasmes d'un autre temps


    Le Gouvernement Hollande avait organi l’enseignement du fait religieux à l’école sans planifier en contrepartie l’enseignement du fait athée – à présent, c’est dans la continuité d’autres interventions sur le terrain de la religion, devant les évêques de France que le Président Macron en demandant à ce que la religion intervienne dans le débat public jette le discrédit sur l’ensemble des libertés individuelles obtenues contre les religions ou les représentants des hiérarchies monothéistes dont ( entre-autres ) la liberté de la pensée, le droit de s’inventer une morale personnelle, les droits des femmes, l’égalité des droits obtenus par les homosexuels

    Par le biais de ses convictions personnelles le Président de la République laisse entrevoir que la recherche permanente de l’Éthique lors de chaque débat citoyen que traduit la loi commune serait dénué de toute spiritualité par rapport à la spiritualité non-laïque du religieux – mais, cette tentative de manipuler les esprits restera lettre-morte car Macron s’y cassera les dents, attendu que rien désormais, ne fera reculer les 64 % de jeunes de 16 à 29 ans qui, désormais, se déclarent non-croyants, et c’est parfaitement inutile d’imaginer que la religion leur fera oublier ni l’absence de perspectives ni les injustices sociales de tous ordres - CRAB -

    Vidéo : Le déni des réalités de notre société n’est pas près de s’éteindre aussi longtemps qu’existeront des journaux comme Le Monde ( anti-kurdes ), Médiapart ou Libération ou encore des individus comme le messager d’Allah ( Edwy Plenel ) ou Laurent Joffrin
    http://blvids.free.fr/L_islamophobie%20et_Michel_Onfray.mp4

    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/avril-2018-interviewe-du-chef-de-letat.html

    Suites 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/pour-les-ouistiti-moustachus-suite.html

  • Avril 2018 - Interviewe du chef de l’État

     

    Diogène



    Pernaut, Bourdin et Plenel ou quand une case journalistique peut en cacher une autre
    Ça - c’est pour l’apéritif, le Président de la République pour sa grande interviewe diffusée ce Jeudi par TF1 d’abord en face de Jean-Pierre Pernaut, pas grand chose à dire d’une opération chloroforme, puis Dimanche prochain sur BFMTV et Médiapart le chef de l’État à choisi pour interlocuteur le messager d’Allah Edwy Plenel ( l’ami de Tarik Ramadan grand héritier des frères musulmans ) qui est à la laïcité ce qu’une théocratie est à la démocratie au lieu de se mesurer à la pertinence du questionnement émanant de vrais républicains tels Élisabeth Badinter, Riss ou Henri Peña-Ruiz, étonnant, non ?

    Au lieu de Michel Onfray, le Président de la République a préféré un Jean-Jacques Bourdin qui n’est pas foncièrement contre l’extension du Concordat religieux ni pas vraiment contestataire des politiques libérales européennes, là encore, pas vraiment de quoi s’étonner - CRAB

    Suite :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/laicite-en-mai-2018.html

  • Laïcité en Avril 2018


    Lettre ouverte au Président de la République Emmanuel Macron
    Monsieur le Président, je ne vous écris pas cette lettre...

    Athéisme libertaire et non athéisme chrétien
    En France 64% des jeunes de 16 à 29 ans se déclarent non-croyants ( AFP et SUD OUEST ) - 63% des français se déclaraient sans religion, en 2016
    Ce qui rend remarquable cette progression rapide de l’athéisme, elle se fait par la recherche permanente de l’éthique, attendu qu’elle est le reflet de la qualité du combat intellectuel mené au nom de l’esprit des Lumières contre les violences religieuses morales ou physiques

    Croyances et non-croyance
    Si la foi est gratuite. Elle est « pour rien », alors que la religion est une forme de commerce avec les dieux pour accroître les récoltes, les richesses, les territoires et asseoir la domination des hommes sur les femmes dans le cadre stricte de sociétés hyper-hétéro-sexualisées

    Hors, l’athéisme est un préservatif souverain contre l'erreur, la précipitation du jugement ou les préjugés dus à la fausseté des facultés mentales imprégnés par des Fake news ( religions ) datant de périodes de l’histoire de l’humanité où la science était pratiquement inexistante
    .
    La fonction majeure de la pensée critique athée indissociable du féminisme universel est d’entraver le clonage des esprits par la religion ou la
    pudibonderie sans frontière*1

    Jouir sans se nuire ni nuire à autrui, disait Épicure
    L'invention monothéiste est la racine du pire des sectarismes et dans une société évoluée
    ( donc, pas-que hétéro-sexualisée ) le plaisir est la racine de la morale car nul ne peut ignorer que la mort est absence de sensation sans être de mauvaise foi, sinon, ce qui revient au-même, de foi religieuse

    Dans notre pays où la loi commune prime sur les croyances privées ( dont les religions ) n’en déplaise à certains l’ensemble des libertés individuelles ( dont les droits des femmes et des homosexuels ) ont toutes été obtenues contre les religions monothéistes


    Rappel des faits
    Une enquête, fruit d'une collaboration entre la St Mary's University de Twickenham ( Grande-Bretagne ) et l'Institut catholique de Paris ( ICP )
    « Parmi les jeunes adultes de ces deux pays, on observe des parts à peu près comparables de chrétiens ( 25% en France et 22% au Royaume-Uni ), de personnes affiliées à des religions non chrétiennes (11% et 8%) et de non-croyants ( 64% et 70% ) », note le rapport.
    Dix pour cent des jeunes Français se réclament de l'islam, contre 6% au Royaume-Uni.

    Respecter la laïcité
    Enseigner le fait athée à l'école en contrepartie du fait religieux mettrait fin à l'insupportable discrimination des pouvoirs publics à l'encontre des athées et des sans-religion majoritaire dans notre pays

    Rétablir la laïcité en abolissant les privilèges
    Depuis plusieurs décennies, dans le plus grand mépris de la loi de 1905 ( ce qui est une forme de délinquance aggravée au plus haut niveau de l’État ), le pouvoir s’est encanaillé en s’associant avec les minorités religieuses non seulement en refusant d’abroger le Concordat religieux en Meurthe-Moselle actuellement financé avec les deniers de tous les contribuables, mais de surcroît par le détournement ajouté de l’argent public afin de subventionner des écoles confessionnelles

    Ce ne sont pas les athées qui dans le passé ont inventé l'inquisition chrétienne ni dans l'actualité l'inquisition musulmane : faut-il rappeler, une fois de plus, que les chaînes de la télévision publique ne respectent pas la neutralité qui leur est imposé en réservant une matinée aux religions sans consacrer en contrepartie une matinée aux philosophies de l’athéisme ?


    Observation :
    Faute, sans fin, d’entendre balancer " pas d'amalgame, pas d'amalgame, pas d'amalgame " - alors qu’une grosse partie de la « population musulmane » de France est « extrémiste » et surtout antisémite, c’est ahurissant d’apprendre que des Accords entre Gérard Collomb et le ministre Algérien Mohamed Aïssa. « Ce n’est pas un canular ! Mais 100 imams algériens vont être envoyés pour officier en France pendant le ramadan.» averti Jeannette Bougrab, qui en matière d’inquisition musulmane sait de quoi elle cause - CRAB

    Suites : Religion - Éthique
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/11/religion-ethique.html?spref=fb

    Suites 2 : BLASPHÈMER ou RIRE
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/04/blasphemer-ou-rire.html

    *1 : Pudibonderie sans frontière
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/04/lola-montez.html

  • Lola Montez


    Les femmes qui comptentsuite :
    Lola Montez, née Marie Dolores Eliza Rosanna Gilbert, à Grange le 17 février 1821 et morte à New York le 17 janvier 1861

    Se souvenir très bien
    Lola Montez, aventurière, danseuse, indépendante et ravissant fléau ambulant terriblement provocatrice
    Aux antipodes de la France contemporaine et moderne où les femmes n’ont jamais été aussi libres, elle a vécu dans des mondes hyper-patriarcaux car en ces temps-là les sociétés européennes voulaient, maintenir sans autres perspectives d’avenir les femmes dans le seul statut de mère
    ( ….à notre époque, si l’on n’y prend pas garde, c’est encore l’idéologie dominante dans les milieux où pays dominés par des musulmans – ceci dit c’est vrai que dans certains pays européens, à l’image de l’actuelle Allemagne qui reste encore fortement imprégnée par le principe de culpabilité, de servitude dû au fondamentalisme religieux émanation du fanatique et haineux Luther à l’orgueil mal placé car dans ce pays c’est toujours très mal vu de ne pas être femme au foyer )

    Mozart aimait les femmes, on ne peut pas en dire autant de « ce pauvre Wagner »
    " femme au regard effronté et au mauvais œil " pour Wagner qui en bon petit bourgeois allemand ne supportait pas les femmes éprises de liberté qui pire que tout ne se privaient pas de draguer les hommes quand bon leur semble
    Par excellence, dors et déjà, femme infidèle avant de rencontrer Louis Ier de Bavière qui la fit Baronne de Rosenthal, puis Comtesse de Landsfeld avant qu’elle ne s’intéressa à d’autres hommes

    Confession
    Ainsi que le faisait observer Olympe de Gouges les femmes sont les pires ennemies des femmes - Lola Montez lors d’une confession ultérieure livrée à son mémorialiste Albert Vandam ( lire la vidéo *1 ) " [ .../... ] " Je ne crois pas que les hommes, s’il ne tenait qu’à eux, me siffleraient ; ce sont leurs femmes et leurs filles qui les y poussent. "

    Piqûre de rappel : Les femmes ne sont pas de petites choses fragiles
    Lors d’un procès, à Rouen, dans une salle comble, elle y est entendue comme témoin du meurtre de son amant ( du moment ) Léon Dujarrier pour non-respect des règles d’un duel
    Elle impressionne l’assistance par sa dignité et manifeste son regret de ne pas avoir pris la place de la victime « contrairement au disparu, je tire très bien. J’aurais affronté son adversaire d’égal à égal » - ( Plusieurs policiers d’Europe l’avaient constaté ) - CRAB

    *1 - Lola Montez, vidéo :
    http://blvids.free.fr/Lola_Montez.mp4
    .
    Suites : Le conflit la femme et la mère
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/le-conflit-la-femme-et-la-mere.html

    Suites 2 : L'infidélité féminine
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/linfidelite-feminine.html

    Suites 3 : Cosi fan tutte
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/cosi-fan-tutte.html

    Suites 4 : Réaliser un féminisme libertin
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html

    Notes :
    " Brigitte Bardot a beaucoup plus fait pour la femme que Simone de Beauvoir ". Michel Onfray

    En Pologne: les-enfants sortent le soir sexiste de l'école alors que 99 % des enseignants sont des femmes ? – qu’apprennent-elles à leurs-élèves en petite section dans la journée ?
    En France nos enseignants sont-aussi majoritairement des femmes - Fin 2013 : 69,2 % des personnels de l'Éducation nationale sont des femmes

  • GPA

     

     

    Kupka - ( peinture )
    .
    Liminaire
    Je ne soutiens aucune des politiques publiques favorables à la natalité ou à la croissance démographique
    .
    La vraie question
    Pourquoi des femmes ( mais aussi des hommes ) sont prêt à tout pour avoir un enfant ?
    Dire que légaliser la GPA autoriserait à grande échelle une nov-industrie favoriserait le commerce de l'humain, ect. ect... qu’en outre c’est le fin du fin, l’aboutissement d’une société ou d’un mondialisme capitaliste des plus aboutis relève de la plus parfaite méconnaissance de la condition humaine
    .
    L’idéologie victimiste
    " Que devient la mère ? Elle a disparu. Elle n'est rien. " clament urbi et orbi certains « féministes »
    .
    Le déni des réalités
    Ce discours contre la GPA est une fois l’expression du déni des réalités de notre société - une parénèse spécifique à ce féminisme victimiste ( doloriste ) qui ne veut pas voir frontalement, une fois de plus, un problème inhérent à la condition humaine dans une société où pendant des millénaires l’idéologie dominante voulait cantonner les femmes exclusivement dans le rôle de mère – pourtant ces « féministes » ne devaient point s’étonner que des femmes ne supportent pas l’idée de ne pas avoir d’enfant, mais rien n’y fait se livrer à un militantisme infantile reste la règle d’or
    .
    Réforme urgente de la GPA
    Conscient des « dérivent de la GPA et les mafias qui en profitent », mais que rien ne pourra jamais empêcher sans exiger l’élaboration d’une convention internationale, par exemple sur le modèle de la Haye qui encadre l’adoption internationale et lutte contre le trafic d’être humain - CRAB
    .
    *1 : " Liberté d’esprit " par Marceline Loridan-Ivens, vidéo :
    http://crab.painter.free.fr/videos/Marceline_Loridan-Ivens.mp4
     

  • Jeux de dupes


    Pascal Bruckner démonte pièce par pièce les mécanismes du politiquement correct.
    Après l'absurde procès qu'il a subi, il est plaisant de lire ce texte limpide de Pascal Bruckner. Son dernier livre, Un racisme imaginaire. Islamophobie et culpabilité ( Grasset ), constitue en effet une mise au point nécessaire concernant la novlangue qui a envahi le débat public sur la question de l'islamophobie. Eric Delbecque
    Un racisme imaginaire par Pascal Bruckner - mp3 :
    http://blvids.free.fr/Pascal_Bruckner_Un%20racisme%20imaginaire.mp3

    " La France est aussi détestée par les intégristes non parce qu'elle opprime les musulmans mais parce qu'elle les libère " - Pascal Bruckner
    En France, mode islamique est un oxymore et dans notre pays, la coquetterie a pour manière d’être de narguer les canons religieux, pas de s’y conformer
    La mini-jupe ( portée contrôlée ) symbolise par excellence la liberté des femmes d’une part de se plaire et d’autre part de se déplacer dans la ville débarrassées de toutes les contraintes vestimentaires très contraignantes qui auparavant les emprisonnaient, voire les paralysaient pour mieux les contrôler moralement

    La mini-jupe parle d’échange informulé, de désir inassouvi, le voile n’est seulement le symbole de l’abaissement du statut des femmes, pire des pires, il a, avant tout, pour fonction de culpabiliser le désir


    Hors, France 3 trois qui ne manque jamais une opportunité de se livrer au « padalmagame », lors de chaque JT vous ne manquerez pas de voir photographiée une femme voilée, la chaîne ne s’est pas privé de citer le nom d’un jeune juif converti à l’islam pour évoquer les recrues de Daech, alors que dans notre pays aucun des terroristes musulmans n’est d’origine juive. Suites : Terroristes musulmans - noms
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/terroristes-musulmans-noms.html?showComment=1523092229185#c7950134396804183880
    CRAB

  • Obscurantisme


     
    Une étude du CNRS observe une inquiétante tentation pour la radicalité chez les lycéens musulmans
    Après deux ans d'enquête auprès de 7.000 lycéens issus en grande partie de quartiers populaires, les sociologues Anne Muxel et Olivier Galland rendent leurs conclusions dans "La Tentation radicale". La radicalité, qu'elle soit religieuse, politique ou culturelle, atteint des proportions inquiétantes, notamment chez les jeunes musulmans. Les lycéens de France sont-ils tentés par la violence et la radicalité religieuse ? C'est la question que se sont posée les sociologues du CNRS Anne Muxel et Olivier Galland, au lendemain des attentats de novembre 2015. Les chercheurs publient leurs travaux ce mercredi 4 avril aux Presses universitaires de France (PUF), dans un ouvrage intitulé La Tentation radicale. Et leurs conclusions sont plutôt inquiétantes.
    L'échantillon choisi n'est volontairement pas représentatif : les questionnaires ont été adressés à 7.000 jeunes de 14 à 16 ans, fréquentant des régions où des "manifestations de radicalité" (émeutes, bagarres avec la police, blocages de lycées) ont eu lieu : quartiers nord de Marseille, région lilloise, ville de Créteil en banlieue parisienne... l'académie de Dijon a été ajoutée pour apporter de la diversité à l'étude. Reste que celle-ci a interrogé 39% de jeunes scolarisés dans des lycées populaires, et 26% de musulmans, bien davantage donc que dans l'ensemble de la population lycéenne. Le but avoué de l'enquête était en effet d'analyser la prégnance des idées radicales chez les jeunes issus de milieux modestes et de confession musulmane. Les auteurs ont défini la radicalité par "un ensemble d'attitudes et d'actes exprimant a minima une protestation et pouvant aller jusqu'à la contestation frontale du système politique ainsi que des normes sociales et culturelles dominantes". Des idées qui peuvent s'exprimer de manière religieuse, politique ou culturelle, et dans certains cas mener à la violence.

    "Combattre les armes à la main pour sa religion"
    Certains résultats interpellent : si 11% des adolescents interrogés pensent qu'il y a "une seule vraie religion" et que celle-ci "a raison contre la science", ce chiffre passe à 32% chez les musulmans, dont 81% estiment que "c'est plutôt la religion qui a raison sur la question de la création du monde". Un décalage également constaté en ce qui concerne la tolérance à la violence : pour 25% des jeunes de l'étude, il est acceptable de voler un scooter, de dealer de la drogue ou d'affronter la police... c'est le cas pour un tiers des jeunes musulmans. D'après Anne Muxel et Olivier Galland, ceci s'explique par le fait que les lycéens de confession musulmane habitent souvent dans des quartiers sensibles où la violence est devenue banale.

    Le cocktail le plus explosif est constitué par les lycéens qui sont à la fois tolérants envers la violence et radicaux dans leur vision religieuse : parmi ceux-là, 70% ne condamnent pas les auteurs des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Des extraits de l'enquête publiés par Le Monde font état de nombreux témoignages de lycéens qui estiment que les journalistes de Charlie "l'ont cherché" ou "un peu provoqué", en contraste par rapport aux victimes du Bataclan. Autres chiffres pour le moins alarmants : 10% des lycéens estiment qu'il peut être acceptable de "combattre les armes à la main pour sa religion", et ils sont 20% parmi les jeunes de confession musulmane interrogés. En parallèle, la religion de ces derniers les amène à tenir des positions pour le moins rigoristes : l'homosexualité n'est pas "une façon comme une autre de vivre sa sexualité" pour 64% d'entre eux, et 69% sont hostiles à l'interdiction de porter le voile à l'école.

    Un "effet islam prépondérant"
    Pour expliquer ces données, Anne Muxel et Olivier Galland évoquent plusieurs facteurs qui se cumulent et s'associent : les éléments économiques, évidemment, ces jeunes vivant dans des conditions sociales bien plus dures que la majorité de la population ; un sentiment de discrimination, deux fois plus fort chez les jeunes musulmans ; mais également un phénomène spécifique à l'islam. "Les musulmans reviennent fortement à une pratique religieuse, à l'inverse d'un mouvement de forte sécularisation des autres jeunes", note Olivier Galland dans un entretien au Monde. Il existe selon les sociologues un "effet islam prépondérant" d'adhésion à la radicalité religieuse, qui peut se conjuguer avec un attrait pour la violence.
    Publié dans Marianne le 03/04/2018

    Merci à la gauche, les français reconnaissants
    Une gauche qui s’enlise avec les grands frères de Mitterrand, mais aussi depuis Jospin dont l’esprit fut brouillé d’un voile persistant, mais encore ces gauches dites islamo-gauchistes ou pro-palestiniennes sans nuance appuyées sans réserve par quelques « intellectuels » très médiatisés plus irresponsables les uns que les autres du genre Edwy Plenel, Aymeric Caron, Claude Askolovitch, Pascal Boniface, Daniele Obono, Clémentine Autin ou encore Emmanuel Todd lesquels, sans relâche, sans sourciller, n’ont jamais renoncé à minimiser les assauts théocratiques musulmans contre la laïcité ainsi que toutes les tentatives de l’inquisition musulmane dont la marque de fabrique est le refus de la mixité, de s’efforcer de faire passer pour des libertés individuelles tous les interdits faits aux femmes pour les effacer de l’espace publique sans compter certains mouvements qui sans le dire explicitement défendent l’excision tout simplement en évitant de la condamner publiquement
     
    Le combat intellectuel
    Près de 40 années passées par les gauches et les droites au pouvoir dont la marque de fabrique « padalmagame » traduira le refus d’admettre que l’islam est incompatible avec la démocratie
    En se référant ( plus récemment ) à « l’exemple tunisien » où, dans ce pays, la démocratie si elle gagne un peu de terrain c’est justement contre l’islam – ce fut le cas en France ou toutes les libertés individuelles et lois progressistes ont été obtenues sans exception contre les religions
     
    Ces gauches qui au pouvoir finiront par décréter l’enseignement du fait religieux à l’école sans prévoir en contrepartie l’enseignement du fait athée mais toujours dans ces œuvres soutenues plus ou moins discrètement par une partie des droites et des centres...
     
    Pour ma part je n’ai jamais cessé, ainsi que nombreux lanceurs d’alertes ( dont l’auteur des ‘’ Territoires perdus de la République ‘’ ) , de rappeler que prime le combat intellectuel contre les religions du monothéisme et prioritairement contre les atteintes aux libertés individuelles, à la liberté de la pensée indissociables des idéologies antidémocratiques véhiculées par le coran ou la sharia
     
    Il n’est pas vain, une fois encore, de rappeler à nos gouvernants qui, par le biais des attentats, affectent de ne pas admettre la guerre qui nous est déclarée alors qu’aux antipodes de l’obscurantisme la majorité des françaises et des français sans recourir à la violence se déclarent à 63 % sans religion et fait de société récent 64 % des jeunes de 16 à 29 ans se déclarent non croyants – CRAB -
     
    Suite, déroulé d’articles :
     

    Commentaires :
    1. Ce ne sont pas les athées qui dans le passé ont inventé l'inquisition chrétienne ni dans l'actualité l'inquisition musulmane.
      .
      On a assez entendu "pas d'amalgame, pas d'amalgame, pas d'amalgame" - une grosse partie de la «population musulmane» de France est «extrémiste» et surtout antisémite.
      .
      Ha, ha, comme c'est bien dérangeant la résurrection de l'État juif - Les antisionistes racistes bon teint peuvent toujours brailler ou baver, Israël c'est le sens de l'histoire démocratique de l'humanité. Dans ce pays la liberté de la pensée est une réalité et j'en passe...
      .
      Ahurissant! Accords entre Gérard Collomb et le ministre Algérien Mohamed Aïssa. «Ce n’est pas un canular! Mais 100 imams algériens vont être envoyés pour officier en France pendant le ramadan.» dit Jeannette Bougrab, qui en matière d’inquisition musulmane sait de quoi elle cause.

       
    2. Citation : Le statut de la femme tunisienne, avec les récentes avancées, suscite la jalousie de plusieurs autres pays arabes et, parfois, la haine. Une haine provenant, surtout,  de l’organisation terroriste Daech qui voit d’un très mauvais œil ces progrès.
      Dans le journal qui lui est dédié, le groupe terroriste a fustigé la démocratie tunisienne qu’il considère comme une insulte à Dieu. L’égalité successorale a naturellement été dans le viseur de Daech, puisqu’elle a été longuement critiquée et dénoncée. L’organisation terroriste a aussi critiqué les institutions élues de l’État tunisien et attaqué de front le Code du Statut Personnel. « Les coupables sont les partis politiques », a souligné l’organisation.
      Daech perd du terrain dans le monde et en Tunisie, les coups dur qu’il reçoit s’enchaînent grâce à l’exploit des forces armées et des sécuritaires tunisiens. Les critiques visant le statut de la femme tunisienne ne seraient qu’une manière désespérée pour l’organisation de rappeler qu’elle est toujours là, malgré ses échecs.
      Les chiens aboient, la caravane passe. Fin de citation.

       
    3. 64% des jeunes Français se déclarent non-croyants
      http://www.sudouest.fr/2018/03/21/religion-64-des-jeunes-francais-se-declarent-non-croyants-4300394-4834.php

       
    4. Réponse à P...e P.....r : Les motivations des islamistes comme de Daech tiennent en une seule phrase : asseoir la suprématies des hommes sur les femmes partout dans le monde.

       
    5. Peut-être aurait-il mieux fallu tenir compte de cet article ( IMPERATRIX )rédigé en 2014 pour avec quelques probabilités éviter en 2015 l'assassinat des Charlie par deux musulmans.
      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/09/imperatix.html

  • Croire ou croire autrement - reédition -

    c'est quif quif ?

     


    Rappel : Avicenne - Averroès
    Le matérialisme progresse : pour Avicenne, Dieu était justifié par la métaphysique, et la métaphysique justifiait la physique. Mais dans la pensée d'Averroès, Dieu est justifié par la physique, et non par la métaphysique
    Averroès une sorte de pré-matérialiste croyait bien en « Dieu », mais sa pensée est déjà semblable à celle de Baruch Spinoza, le « Dieu » n'étant qu'un simple moteur sans personnalité du monde éternel
    Préambule :
    En Seine Saint-Denis un hôpital est baptisé du nom du fanatique musulman Avicenne, curieusement aucun hôpital n'a été baptisé du nom de Jean Meslier
    Dispute entre Changelejeu, Averroès et Avicenne

    Avicenne et Averroès ont préféré amorcer la discussion avec Changelejeu, dans le jardin de la Maison de l'Athéisme, ne souhaitant ni l'un ni l'autre, entrer dans le Salon des Lumières

     

    Averroès

    Savez- vous que Malek Chébel a trouvé des lumières dans l'Islam ?

    Changelejeu

    Ça me paraît un exercice de haute voltige, bien difficile, mais je vois Avicenne votre coreligionnaire qui se joint à nous, c'est peut-être à lui qu'il faut le dire

    Avicenne
    Inutile, j'ai tout entendu, c'est encore une idée de mécréant, je suis sûr que les juifs et la CIA sont derrière

    Changelejeu
    Ce qui m'étonne le plus, c'est la naïveté* ( *ou la lâcheté ) des politiques qui ont baptisé Avicenne un Hôpital situé en Seine-Saint-Denis

    Averroès
    Oui, je conviens, je m'en étonne, c'est clair que demander à Avicenne de croire autrement, c'est parler à un mur sans oreilles !

    Avicenne
    Et puis quoi encore, je vous vois venir, la seule évocation d'un islam modéré est une insulte à l'islam

    Changelejeu
    En somme, vous voulez rester sur votre position de fondamentaliste, et ne pas admettre ni débattre de toutes les philosophies qui ne matérialisent pas la volonté de domination

    Avicenne
    C'est quoi encore ce truc, il n'y de dieu que dieu et sa parole ne se discute pas

    Averroès
    Je ne suis pas contre la philosophie, ni philosopher, je n'ai rien contre le principe du débat, mais pas sans dieu !

    Changelejeu
    C'est bien là, le seul point commun que vous avez tous les deux, l'un, complètement fermé genre Khomeini, l'autre, un peu à la turc, '' pas vraiment laïc ''

    Avicenne
    Si je n'étais en France, mais dans mon quartier du 9_3 '' cité du rêve islamique '' j'te lui ferais une grosse tête à celui-là !

    Averroès
    Ô, allons, allons, '' on '' se calme, ce n'est qu'une discussion, et qui plus est, nous sommes invités dans le jardin à la française de notre hôte

    Changelejeu
    Que veut dire, au juste, croire autrement ?

    Averroès
    C'est par exemple, adapter notre religion et son dogme aux '' droits de l'homme '', respecter la laïcité et être plus doux avec les femmes

    Avicenne
    Traite, t'as pas intérêt à te pointer, rue de la lapidation, au cœur mon quartier !!!

    Changelejeu
    Ne pensez-vous pas que l'ablation d'une grosse partie du livre s'impose, tout autant que l'égalité femmes-hommes ?
    Heureusement que le port d'arme est interdit ou soumis à autorisation spécifique dans notre pays, Avicenne fait glisser sa main le long de sa ceinture comme pour y dégainer un sabre

    Averroès

    C'est à dire ?

    Changelejeu
    Votre question me fait penser à Yves Calvi : quand, pendant plus d'une décennie, chaque fois qu'il a produit une émission sur la laïcité il invite des représentants des religions mais jamais, au grand jamais des représentants des incroyants et des agnostiques pourtant majoritaires dans notre pays

    Averroès
    Mais en quoi l'athéisme concerne la laïcité ?

    Changelejeu
    La laïcité, c'est le droit de ne pas croire ou de croire, mais pas seulement
    Changelejeu, coupé par Avicenne, ne peut terminer sa phrase
    En islam, comme aux États-Unis ou dans la Russie de Poutine les incroyants n'ont pas leur mots à dire sur aucun des choix de société

    Averroès
    Ça n'engage à rien de discuter avec eux

    Changelejeu
    C'est un principe, là où le débat d'idées est autorisé c'est la civilisation, la liberté d'expression des musulmans s'arrête là où commence le débat d'idées, dans ce cas la religion n'est qu'un voile destiné à brouiller l'esprit des croyants ?

    Avicenne
    Dieu c'est l'idée de toutes les idées, la liberté d'expression n'est que le reflet de la mentalité d'impies, tous des ennemis de dieu, nous les pendons ou les emprisonnons

    Averroès
    C'est vrai qu'une partie des sourates ne sont plus vraiment d'actualité !

    Avicenne
    Entendez-le, ce bouffon !!!

    Changelejeu
    Plutôt que d'essayer de croire autrement, ne serait-il pas plus simple de ne plus se référer aux expériences des autres pour se référer à ses propres expériences

    Avicenne
    Allo ! Il faut l'enfermer !

    Averroès
    Mais, alors que faites-vous de la transmission ?

    Changelejeu
    Justement, puisque vous mettez le doigt sur l'essentiel
    Changelejeu est interrompu, une fois de plus par Avicenne
    Qu'est-ce qu'il va encore nous sortir, ce suppôt de Satan ?

    Changelejeu

    En matière de transmission, il y a bien d'autres voies sans passer par la religion, d'autant plus que notre pays connaît une grave crise économique, il aurait bien besoin de moins d'irrationalité

    Averroès
    Par exemple ?

    Changelejeu
    Volontiers, pourquoi ne pas dire aux enfants que les grands scientifiques adorent ne pas savoir ?

    Averroès
    Je ne comprends pas [ ??? ]

    Avicenne
    Moi je comprends, il est pire que les juifs !!!

    Changelejeu
    Tiens il commence à trouver aux juifs quelques qualités
    Ne pas savoir, ne pas prétendre tout savoir ou détenir la vérité c'est faire preuve d'humilité, c'est la condition même du chercheur, dont notre société à tant besoin pour sortir de la crise économique et sociale

    Avicenne
    La science occidentale est une croyance de mécréants, toutes les vérités scientifiques sont dites dans le coran

    Averroès
    La science sans la religion
    Coupé par Avicenne
    Faut toujours qu'il la ramène, je vais te l'exclure de l'islam, vite fait bien fait, par ma barbe* (* salafiste ) j'en fait le serment !

    Changelejeu
    La science n'est pas une croyance puisqu'elle prétend ne pas savoir, ce qui n'est votre cas puisque vous prétendez tout savoir, le chercheur s'en tient aux faits

    Averroès
    Peut-être, mais une société sans religion, n'est plus que l'ombre d'elle-même

    Changelejeu
    J'y reviens, ne pas savoir ouvre la voie, en dehors de toutes idées préconçues, à la recherche ( commune ) de l'éthique dans l'option d'affiner toujours plus notre mode de vie ( nos modèles de vies ), et de rehausser notre niveau de civilisation

    Avicenne
    Allah est le plus grand et Mahomet son messager, Allah maudit celui qui maudit ses parents et Allah maudit celui qui assiste quelqu’un apportant une chose nouvelle [ dans la religion ]

    Averroès
    Là, c'est différent, ce que dit Changelejeu est en dehors de dieu et de la religion, mais je persiste à dire que l'on peut croire autrement !

    Changelejeu
    Dans ce cas, il ne reste plus qu'a vous demander, pourquoi croire, pourquoi faudrait-il croire ?

     

    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=French+corner

    Notes :
    Selon les circonstances, Changelejeu peut-être une femme ou un homme
    Crab 27 Septembre 2013

  • La Nuit antifasciste

     

     

    Réponse à un lecteur qui se réclame du « mouvement antifasciste »
    Raciste, parce que je critique l’islam, c'est ce que vous voudriez que je sois, hors - les femmes arabes, iraniennes ou originaires des pays dominés par des musulmans ( y compris dans certains quartiers en France ) non seulement font la même analyse que moi et ne mâchent pas leur indigestion de l'islam – vous repasserez... d’autant plus que je les ai publiées sur mes blogs, par dizaines chaque année...*1

    Quand à vos propos insultants à l’égard d’Élisabeth Badinter, ne me faites pas rire, non seulement elle a compris il y a plus de vingt ans avant tout le monde que le féminisme victimaire ( doloriste ) nuisait à la cause des femmes mais aussi à la citoyenneté parce que, un peu à l'image d'Olympe de Gouges, Élisabeth Badinter est une vraie républicaine qui en outre sait depuis toujours que le féminisme universel ne connaît pas la couleur de la peau

    À la différence des féministes victimistes ( doloristes ) Élisabeth Badinter aime les hommes et montre dans ses livres que des femmes transgressent tous les tabous quand d’autres ne sont pas moins responsables que certains des hommes de la transmission de valeurs masculines négatives – ce qui, pour le ou la militante de base et ses icônes est bien dérangeant, n’est-ce pas ? *
    * - Élisabeth_Badinter, ses livres :
    https://www.amazon.fr/Elisabeth-Badinter/e/B001HMRJ0O

    Laïcité et luttes féministes - silence radio ?
    Le combat intellectuel contre la barbarie générée par les idéologies véhiculées par le coran et la sharia passe par l'enseignement à l'école du fait athée en contrepartie du fait religieux - l'abrogation du Concordat religieux - de mettre fin au détournement de l'argent public en cessant de subventionner les écoles confessionnelles ( majoritairement catholiques ) - d'exiger du service public télévision une matinée réservée à l'athéisme en contrepartie de la matinée réservée aux religions le dimanche matin
    On ne peut oublier que les '' Droits des femmes'' ont tous été obtenus contre les religions - idem pour les libertés individuelles des citoyens et citoyennes - on peut ajouter pour les homosexuels le droit de se marier ou non, comme pour tout autre citoyen, là encore obtenu contre les bouffées de délires des représentants des hiérarchies monothéistes - mais chut, silence radio - CRAB

    *1 - :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search/label/islam

  • Mercuriale

     

     

    Liminaire
    Enfin une bonne nouvelle, 64% des jeunes Français de 16 à 29 ans se déclarent non-croyants – Source AFP – et si l’on se souvient que, dans notre pays plus d’un électeur sur deux, lors des dernières élections à choisi l’abstention, les minorités de braillards de toutes obédiences ( donc pas que religieuses ) n’ont plus qu’à bien se tenir car, sans recourir à la violence c’est, désormais, à court et moyen-terme la fin de leurs mondes

    Mercuriale - Citation : Au cours du XVIe siècle, les mercuriales furent réduites à une par trimestre, puis, finalement, à une par semestre ( ordonnance de Blois de 1579, art. 144 ). Le discours qu'y faisait le procureur général ou l'avocat général portait sur les devoirs des magistrats. La réunion avait lieu à huis clos. Parfois sévère à l'égard des magistrats, le discours prenait, dans certains cas, l'allure de réprimande. Ainsi s'explique la nouvelle extension du mot « mercuriale », employé pour désigner des remontrances privées. Les dix-neuf discours prononcés par d'Aguesseau en qualité d'avocat, puis de procureur général au Parlement de Paris entre 1698 et 1715 au titre des Mercuriales sont demeurés célèbres. Il y traite, dans un style un peu grandiloquent, des devoirs et des qualités des magistrats, de leur science et de leur sens de l'humain. Ces pages ont pris valeur de code du bon magistrat. Jean GAUDEMET

    Pourquoi Démocrite rit ?
    À des milliards d’années lumières du rire abrasif et solaire de Démocrite, plus épisodiquement, quand l’Avicenne Edwy Plenel sorte de Platon en construction prétend avec une ire sans pareille qu’il est le seul vrai journaliste de son époque et en même temps quelque soit l’affaire du jour le grand nettoyeur à la fois Procureur, Juge d’Instruction et Cour Suprême

    Tête de gondole d’un naturel anti-laïque il aimerait cloner tous ses confrères journalistes qui ont l’audace chronique de ne pas penser comme lui, sans compter cette opinion publique ( plus de 60 % de nos compatriotes sont sans religion et qui en ont ras le bol des religions dont la pire de toutes - la musulmane ), qui lui tient si bien tête sans jamais parvenir à la persuader que du bien contre le mal il a la conscience absolue - il ne décolère pas...il ne s’entend plus...

    Hors, dans son passé médiatique ou médiapartisan pas aussi simple qu’il veut bien le dire, assurément pas Charlie au bon moment, mais en bon , communicant ( du moins le croit-il ) d’autant que ça ne mange pas de pain, à retardement Charlie - - CRAB

    Suite : Pour les ouistiti-moustachus
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/pour-les-ouistiti-moustachus-suite.html

    Suite 2 :
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/04/blasphemer-ou-rire.html?showComment=1521651185788#c2623507192405094549

     

    Commentaire:

    1. Notes :
      Religion : 64% des jeunes Français se déclarent non-croyants
      A La Une Religion - Publié le .21/03/2018

      Une étude a été menée sur les croyances religieuses des jeunes Européens.
      AFP

      La France et la Grande-Bretagne sont similaires
      Le rapport se penche de manière plus approfondie sur la France et la Grande-Bretagne, qui affichent selon l’auteur des "similarités". 

      Les jeunes catholiques britanniques sont toutefois plus pratiquants que les français, avec 17% de la population concernée se rendant à la messe chaque semaine au Royaume-Uni, contre 7% en France. 

      Les Tchèques sont les plus sécularisés 
      L’auteur du rapport, le sociologue et théologien Stephen Bullivant, juge "remarquable" de constater que "les six pays les plus chrétiens sont historiquement des pays à majorité catholique", et non protestante ou orthodoxe, "et qu’ils comprennent aussi bien des pays d’Europe occidentale (Irlande, Portugal et Autriche) que d’Europe centrale (Pologne, Lituanie et Slovénie)". Ni l’Italie ni la Grèce n’ont été étudiées.
      Les deux pays où la jeunesse semble la plus sécularisée (la République tchèque à 91%, l’Estonie à 80%) et les deux où elle l’est le moins (la Lituanie à 25%, la Pologne à 17%) sont des "pays postcommunistes", relève l’étude.

  • Inquisition musulmane - suite 2

    Il ne s’est pas servi de la République, il l’a servie

    L’exhibitionniste Plenel dans l’une de ses grandes œuvres marqueurs de son constant déni des réalités de notre société – au-dessus la photo du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

     

    Prise d'otages à Trèbes

    AUDE - Un terroriste musulman au nom de la divinité en laquelle il croît a ouvert le feu sur un groupe de CRS vendredi matin, avant de prendre en otages des clients et employés d’un supermarché, que dire de plus , sinon que dans toute l’histoire l’humanité jamais une seule guerre ne fut déclarée au nom de l’athéisme

     

    L’athéisme ne tue pas

    Aucun n’attentât n’a jamais été perpétré au nom de l’athéisme et pourtant à l’école on enseigne le fait religieux sans en contrepartie enseigner le fait athée

    Martyrs ?

    Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame n’est pas un martyr mais une victime du laxisme de nos gouvernants des gauches comme des droites qui se sont succédé au sommet du pouvoir depuis une trentaine d’années

    Prendre ses responsabilités

    Ni au-delà, ni Paradis, apprendre aux enfants que la mort est absence de sensation ne peut que participer à limiter le nombre de candidats au statut infantilisant de martyr, ainsi d‘éviter que d’autres personnes, en faisant leur devoir de militaire ou de citoyen, à l’image du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame paye de sa vie assassiné par des individus croyants ou fidèles à des religions toutes plus infantiles et égoïstes les unes que les autres – de le dire ainsi, c’est un constat d’autant plus navrant sachant que dans l’actualité les pouvoirs publics dont le laxisme est récurrent ne font aucun effort pour mater l’inquisition musulmane alors que 63 % des jeunes français et françaises de 16 à 29 ans *1 se déclarent non-croyants ( *1 - source AFP ) - CRAB

     

    Un racisme imaginaire pour justifier le terrorisme, mp3 :

    http://blvids.free.fr/Pascal_Bruckner_Un_racisme%20imaginaire%20_islamophobie_et_culpabilite.mp3

     

    Suites : Le Plenel emploi musulman

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Edwy+Plenel

     

    Suite 2 : Islamophobie ?

    Les diktats musulmans

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

     



  • Clonage des esprits

    Pourquoi faut-il « s’attaquer » aux représentations religieuses ?
    Les religions du monothéisme ne sont rien de plus que des Fake news d’un autre temps dont, encore à notre époque, font « bon usage » les représentants des hiérarchies monothéistes ainsi qu’une fois au pouvoir les politiciens ou politiciennes intellectuellement corrompus.
    Vidéo : Le plus proche parent de J.C
    http://blvids.free.fr/M_Onfray_J_C.mp4

    La religion, c'est le clonage des esprits entretenus dans la haine du sexuel dans la société, la haine de l'athéisme et surtout des athées

    Pour l'athéisme, nos actes sont la cause de notre avenir - d'où par le biais du questionnement la recherche permanente de l'Éthique en ayant présent à l’esprit que dans une société démocratique le plaisir est la racine de la morale - CRAB
    Suite : Sous le soleil exactement
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/sous-le-soleil-exactement.html

    Suite 2 : Le féminisme heureux
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/le-feminisme-heureux.html

    Suite 3 : L'infidélité féminine
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/linfidelite-feminine.html

  • Sous le soleil exactement

    Taj Mahal.jpeg


    Le Taj Mahal, symbole d’un romantisme de quatre sous si cher à nos esthètes platoniciens
    Le Taj Mahal, un édifice, plutôt une onéreuse pâtisserie financée avec l’argent de l’ensemble des populations moghols dont la plupart pour subsister trimaient pratiquement comme des presque esclaves

    Marceline Loridan-Ivens invitée à la grande librairie se déclarait heureuse de ne pas avoir fait ni de s’être encombrée d’enfants - pleine de drôlerie, à l’entendre, il faut imaginer la tête de nos distingués économistes ou théologiens du monothéisme très médiatisés qui ne manqueront pas d’y voir la fin de leur monde

    Être propriétaire du corps de l’autre, exiger de l’autre une fidélité contre nature, au lieu de l’accepter tel qu’il est ou telle qu’elle est - aimer qui vous voulez, quand vous voulez sans vous préoccuper des différences d’âges et des quand dira-t-on * pourrait-être la saine devise de Marceline Loridan-Ivens, suffit de lire sa vidéo publiée dans l’article : Le féminisme heureux
    Sans s’occuper du quand dira t-on, Marceline Loridan-Ivens, fait référence à une jeune femme qui n’aurait jamais dû se suicider mais fuir avec le jeune garçon mineur *

    Un pas que le féminisme victimiste ( doloriste ) est incapable de franchir car bien trop proche de l’ordre moral et de la haine des hommes comme s’il n’existait qu’une seule masculinité - un féminisme platonicien prôné par d’insipides porte-paroles à l’exemple de Caroline De Haas, Clémentine Autin ou Marlène Schiappa


    L’ordre moral est à la sexualité ce qu’une théocratie est à la démocratie, dont cette incapacité d’admettre une histoire amoureuse entre une femme et un jeune mineur, mais, à présent en 2018, pour faire passer plus subtilement la couleuvre, de prendre pour exemple la relation sexuelle d’une jeune fille mineure pour décréter sans plus s’interroger qu’il ne peut y avoir de consentement pour valider la terrible accusation de viol contre l’homme qui pourtant est, dans la grande majorité des cas, un très jeune homme
    ( ...pas de confusion, la pédocriminalité est un fléau, ce n’est pas le sujet... et les lois qui permettent de faire la différences sont déjà existantes suffit de qualifier correctement en rapport avec les faits avérés l’acte incriminé et d’appliquer les lois )
     
    Plus qu’une rumeur la crétinerie est en marche et, depuis quelques mois, tient le haut du pavé
    Si ces ruines de l’esprit de la veine de Marlène Schiappa et quelques autres féministes victimistes parvenaient à obtenir la majorité sexuelle à 15 ans, à une époque bien lointaine où la majorité des très jeunes filles semblaient préférer les hommes un peu plus vieux, " Elle " qui m’a donné, durant un temps, ces intenses moments bonheur – hors, si cette proposition de loi venait à passer " Elle " que je n’oublierai jamais serait emprisonnée comme une criminelle ( cela me donne envie de vomir ), j’avais tout juste quatorze ans, elle avait à peine peine plus de 17 –

    Notes :
    Marlène Schiappa, dans la grande tradition clientéliste, veut faire plaisir aux féministes victimistes en fixant l’âge minimal du consentement sexuel à 15ans -
    Hors , cette limite d’âge se fonderait sur le principe arbitraire de l’automaticité ( en dessous de ce seuil le consentement ne serait plus retenu ), c’est une aberration qui caractérise le féminisme victimiste et fait partie selon Marceline Loridan-Ivens de ces conneries que l’on entend depuis plusieurs mois car il peut y avoir de belles relations entre un mineur de 14 ans ( fille ou garçon ) avec ( un ou une ) jeune adulte

    Mais c’est tellement plus facile pour le politique de se rapprocher au plus près de l’ordre moral dans une société où la minorité platonicienne tente par tous les moyens de contrôler le sexuel dans la société - au lieu de définir et mettre en œuvre une politique efficace pour éradiquer l’excision, les mariages forcés* qui encourage et « légalise le viol des jeunes filles »

    * Fixer le mariage à 18 ans est un des moyens les plus efficaces pour lutter contre les mariages forcés – pour l’excision, une visite médicale avant et au retour des vacances scolaires pourrait dissuader les mutilateurs de fillettes...

    De même que dans la grande tradition du féminisme victimiste il était plus facile d’obtenir une loi contre les seuls hommes clients des prostituées au lieu de lui substituer la pratique, certes financièrement plus onéreuse, d’une politique destinée à traquer sans relâcher les proxénètes

    Il est inutile de m’écrire pour m’insulter ou m’accuser d’inculture sans argumenter et autant que possible sans étayer vos assertions de sources très documentées car je ne vous publierai pas

    Parler de la condition humaine ne se confond pas avec la nature humaine quasi sacralisée par les féministes victimistes ( doloriste ), qui en outrepassant les limites de la connaissance font un saut dans diverses croyances métaphysiques et leurs justifications construites de toutes pièces pour parler de l’homme porteur de la culture du viol, comme si il avait une masculinité et non des masculinités, attendu qu’il y a [ aussi ] des féminités

    Cela relève d’une pure démarche métaphysique qui entend caractériser et définir l’homme ( le mâle ) ainsi qu’un violeur potentiel, c’est pourquoi j’aime les femmes " pas que féministes " à l’égal de Marceline Loridan-Ivens qui aiment les hommes, laquelle a eu toute sa vie de très nombreux hommes qu’elle ne sait jamais, sans se lasser, privé de draguer – ne vous en déplaise j’ai toujours préféré quelques heures avec ces femmes décemment libertines et abandonner les autres sous-servitudes « choisies » [ rire ] à leur triste sort

    À l’attention des...
    Le sexe préviendrait la grippe, selon un chercheur suisse ( donc neutre ). En faisant l’amour, notre système immunitaire serait renforcé et stimulé, ce qui aiderait à combattre certaines maladies.
    En ce qui me concerne, à présent, je sais pourquoi je n’ai jamais été atteint par cette infection, néanmoins, j’ai dû, bien souvent, redoubler d’exercice afin de me prémunir de la grippe du féminisme victimiste par devant laquelle la grippe espagnole est une maladie bénigne.- CRAB

    * * : Vidéo : " Liberté d’esprit "
     
     
    Suite :
    Le féminisme heureux

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/le-feminisme-heureux.html

     Commentaires:

    1. À l’attention des...
      Le sexe préviendrait la grippe, selon un chercheur suisse ( donc neutre ). En faisant l’amour, notre système immunitaire serait renforcé et stimulé, ce qui aiderait à combattre certaines maladies.
      En ce qui me concerne, à présent, je sais pourquoi je n’ai jamais été atteint par cette infection, néanmoins, j’ai dû, bien souvent, redoubler d’exercice afin de me prémunir de la grippe du féminisme victimiste par devant laquelle la grippe espagnole est une maladie bénigne.

       
    2. À l’attention de N....t K.....é ( Malienne )
      Le féminisme universel ne connaît pas la couleur de la peau.
      C’est grotesque, de parler de féminisme blanc ( sous entendu raciste) alors que, dans notre pays, les droits des femmes ont tous été obtenus au nom du féminisme universel contre les religions.

  • L’inquisition musulmane – suite

     


    « L’éternel féminin »
    Dans un pays dominé et dirigé par des barbares, j’aimerais connaître le point de vue des féministes victimistes ( doloristes ) qui aiment parler au nom de toutes les femmes - Vidéo :
    http://blvids.free.fr/Atheisme_en_Egypte.mp4

     
    Suite : déroulé d’articles
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=L%E2%80%99inquisition+musulmane+en+%C3%88gypte

    Commentaires :

    1. Bonne nouvelle, en Allemagne ces derniers jours, le ministère public de Saarbrücken vient d’abandonner les charges contre une femme politique d’origine iranienne, appartenant au parti de la AfD, Laleh Hadjimohamadvali. En effet, cette dernière, lorsqu’elle était candidate au Bundestag, l’année dernière en juin, lançait dans la ville de Völklingen, que « l’islam est pire que la peste ». Une procédure était engagée en août 2017 contre la candidate pour l’éternelle incitation à la haine raciale.
       

       
    2. La critique de l’Islam menace tous ceux qui l’exercent. Les dessinateurs de Charlie Hebdo l’ont payé de leurs vies, Théo van Gogh avant eux. Les caricaturistes danois, suédois, sont frappés, sans oublier les Geert Wilders, Salman Rushdie, Hamad Abdel Samad, Robert Redeker et j’en oublie, sur les têtes desquels des fatwas sont toujours d’actualité après des années, quand des Ayan Irsi Ali, ou des Wafa Sultan doivent vivre en exil aux Etats Unis.

  • Néo-paternalisme

     

    Démon, femme japonaise


    Liminaire
    ... il y a un temps autre que le temps de l’histoire, un temps réel, sacral, qui est celui des événements du monde invisible dont l’âme est le « lieu »... l’intériorisation du sens marque un revirement du temps. - H. Corbin

    Réponses aux lecteurs : F.......e - C.......n - B....l

    Les femmes ne sont pas des victimes. Élisabeth Badinter - Fatiha Agag-Boudjahlat

    Lu sur le site Sisyphe :
    " Réseaux sociaux :
    en France, la haine aime à se déverser sur les femmes. " – Fin de citation

    " – Cette expression " ...aime à se déverser sur les femmes ", caractérise le féminisme victimiste entendant parler au nom de toutes les femmes et qui est au féminisme universel ce qu’une théocratie est à une démocratie laïque.

    Solaires
    Oui, sur mes blogs, c’est vrai, souvent je cite Élisabeth Badinter, mais encore plus souvent des femmes arabes ou iraniennes
    Cependant pour vous répondre sur le fond '' Élisabeth Badinter sait faire la différence avec le féminisme victimiste ( doloriste ) et le féminisme universel lequel ne connaît pas la couleur de la peau. ''
    Il n’y a pas de masculinité universelle, mais de multiples masculinités, comme il existe de multiples féminités. - Quand aux patriarcats sacralisés par la religion, hélas, ce sont majoritairement des femmes qui se chargent de le transmettre aux enfants, notamment dans les milieux musulmans plus qu'ailleurs

    Néo-paternalisme - « Les hommes et nous » -
    Oscars 2018 : dans le monde des parfaits, des incroyables et des merveilleux pas de ruban blanc pour les hommes victimes de violences conjugales mortelles ou morales
    Dans notre pays on ne tue pas une femme parce qu'elle est une femme, confondre des faits inhérents à la condition humaine pour les apparenter à un féminicide est tout simplement grotesque * - il me paraît utile, une fois de plus, de rappeler qu’en 2016, 126 femmes ont été tuées par leur « compagnon » ou leur ex et 34 hommes l’ont été par leur « compagne » - - et d’insister sur le fait que si 126 femmes ont-été tuées, 44 des auteurs de crimes se sont aussitôt donné la mort - - il ne s’agit pas, ici, de féminicide mais du bien triste bilan de la face peu reluisante de la condition humaine.
    * : le féminicide n’est pas culturel dans notre pays - parce qu’elles sont des femmes deux femmes ont été assassinées par un terroriste musulman Gare Saint-Charles à Marseille, c’est, dans notre pays, le seul cas de féminicide

    Viols - le corps est coupable parce qu’il parle avant le verbe
    Vous me dites qu’Élisabeth Badinter soutient le bien fondé de l’expression " la honte doit ou change de camp ", bien sûr, mais c’est du « camp des violeurs » et des harceleurs sexuels dont elle parle, parce que ce camp, ces hommes se croient tout permis, pratiquent l’abus de pouvoir car ils imaginent, intègrent que le corps de la « tentatrice dénuée d’âme », créature du diable est à leur disposition, qu’ils ont le droit de s’en emparer, mais Élisabeth Badinter ne parle pas de l’ensemble des hommes vus comme un bloc monolithique de violeurs en puissance

    La femme ou les femmes des origines fautives et prédatrices depuis toujours, femmes coupables aux yeux de ceux parmi les plus troublés qui n’ont pas réussi à se débarrasser l’esprit de toutes ces insipidités que véhiculent les religions ou certains mythes non critiqués qu’enfants leurs platoniciens de parents ou par le biais de certains aspects de l’éducation nationale leur ont mis dans la tête
    Pour ma part, je récuse l’idée même d’appartenance à un camp - je m’appartiens - sans religion c’est en tant que citoyen d’un pays démocratique laïque que je condamne sans réserve le crime de viol et toutes les idéologies patriarcales sacralisées qui concourent à faire de certains parmi les hommes des violeurs.
    Je ne peux que souligner une fois de plus que l’on a introduit le fait religieux à l’école sans en contrepartie enseigner le fait athée*, mais au regard de cette propagande patriarcale, j’observe l’incroyable, l’assourdissant silence de « nos féministes victimistes » - Faut-il en déduire que l’abêtissement du statut des femmes, la reproduction et la permanence de nombreux viols, sans compter les mariages forcés et l’excision « feront longtemps encore les plus belles heures » de notre société ?
    * - Enseigner le fait athée à l'école en contrepartie du fait religieux, c'est respecter les 63% de nos compatriotes qui sont sans religions et qui n'ont nul besoin de se référer à des textes infantilisant pour savoir comment se comporter

    La fête du clitoris ou comment ne pas sombrer dans le puritanisme répressif
    Contre les ablationistes du clitoris externe ( excision, une barbarie soutenue entre autres malveillances à l’endroit des femmes par Tarik Ramadan ), au-dessus des morales mortifère dictées non par la sollicitude mais par l’impuissance, dont le voilement, la recommandation d’être pudique, de cacher son corps ou son visage – mais aussi bien au-delà du féminisme victimiste, qui sait mieux que Messaline que la mort est-absence de sensation, elle qui n’a pas réussi à se suicider - l’impératrice des sens - la femme, « la petite louve » qui aimait les-hommes – oui, qui savait mieux que Messaline que le clitoris est une arme de construction massive et de confiance en soi car l’apprentissage du plaisir est une libération contre l’impuissance, la rancœur et le patriarcat, il est un organe de civilisation ?
    Ceci dit, il est parfaitement inutile de demander un jour férié pour le clitoris, ça marche toujours, même au-delà de jours ouvrables *1 - CRAB

    Citation : Messaline mourra de ne pas-être la femme d’un seul homme… les polissonnes sont des femmes libres et audacieuses qui, en dépit du péril dans une société machiste, osent tout ! - Pierre Lunel * 2

    *1 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html

    * 2 :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/messaline.html

    3 -
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/la-pudeur.html

    4 -
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/01/le-feminisme-heureux.html

     commentaire:

    1. Dans un pays dominé et dirigé par des barbares, j’aimerais connaître le point de vue des féministes victimistes ( doloristes ) qui aiment parler au nom de toutes les femmes – Suite :
      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/03/linquisition-musulmane-suite.html

  • Athéisme en Égypte

     

    Hypatie d’Alexandrie


    Les monothéistes ont toujours vécus dans la peur des livres dont-ils ne sont pas les auteurs - CRAB

    L’Égypte prépare une loi pénalisant l'incroyance. L'incarcération des athées deviendrait légale. Cela nous choque. Nous oublions que Platon y rêvait déjà, et Voltaire encore un peu. Notre incroyance ordinaire serait-elle une parenthèse dans l'Histoire ?
    Au Caire, la police a fermé le « Café des athées ». Et le parlement égyptien préparerait une loi pénalisant l'incroyance. Ainsi, demain, dans ce pays, peut-être sera-t-il possible d'aller en prison si l'on pense que Dieu n'existe pas, et qu'on refuse soit de mentir soit de se taire. Pareille éventualité se situe aux antipodes de tout ce que nous estimons normal, humain et juste.
    Trois bons siècles de droits de l'homme - élaborations de leurs fondements, mises en œuvre de leurs contenus - nous ont convaincus que les croyances sont à respecter et l'incroyance aussi. En outre, « ne pas croire » est devenu pour nous, désormais, si répandu, si banal et si familier que nous n'avons plus en tête combien ce fut longtemps scandaleux. Nous oublions que l'évidence inverse existe : en d'autres lieux, en d'autres temps, incroyance et athéisme sont objets de scandale et d'horreur.
    L'athéisme comme une menace
    Il ne faut donc pas considérer cette affaire égyptienne comme purement anecdotique. Elle l'est aussi : en période préélectorale, le régime du Président Al-Sissi souhaite visiblement adresser quelques signes, purement symboliques, à la rue. Simple question de politique locale, de tactique ? Pas seulement, car si l'on considère ce projet comme un symptôme, et qu'on ouvre grand la focale historique, ce qu'on observe est tout différent. La question de l'athéisme considéré comme menace à combattre, délit pénalisable, voire crime inexpiable n'est pas nouvelle, ni spécifiquement musulmane.
    Sans doute pensera-t-on d'abord à l’Église - catholique, apostolique et romaine - et à l'Inquisition, diabolisant le moindre doute, cultivant l'idée qu'un début de mise en cause de l'existence de Dieu signale une emprise du Malin sur les âmes. On aura raison, mais partiellement. Parce que ce sont des hérétiques qui se retrouvaient sur les bûchers, c'est-à-dire des gens qui croyaient à un autre dogme, et non des athées à proprement parler. Parce qu'être athée, au sens moderne, était pratiquement impossible dans le cadre mental du Moyen-Âge et de la Renaissance, comme l'a mis en lumière le grand historien Lucien Febvre dans une étude devenue classique (1).
    Peine de mort
    En fait, pour trouver exprimée la volonté explicite de jeter les athées en prison, il faut scruter en aval et en amont, avant et après la toute-puissance de l’Église, c'est-à-dire dans la Grèce antique et au siècle des Lumières. Dans l'Athènes classique, on ne saurait oublier que Platon, dans les Lois, son dernier dialogue, préconise le cachot pour ceux qui mettent en cause l'existence des dieux. Il prévoit même la peine de mort pour les récalcitrants qui persistent dans leur provocation et se révèlent impossibles à fléchir. Le motif : de tels esprits sont des ferments de discorde et de désorganisation, donc des dangers majeurs, aux yeux du philosophe, pour toute Cité juste.
    Il ne faut pas oublier non plus combien Voltaire, en plein combat pour « écraser l'infâme » (le clergé et son pouvoir, le fanatisme et les superstitions) ne cesse de s'en prendre aux athées, parce qu'il les suppose de s'affranchir de toute morale. Voltaire est libre penseur, mais ne juge pas que pareille liberté doive être partagée par tous. Il préfère que le peuple soit tenu en bride. Et pour cela rien de mieux que les freins de la religion et la crainte du châtiment divin. « Si Dieu n'existait pas, il faudrait l'inventer », écrit Voltaire. Cette formule célèbre anticipe sur le constat du Dimitri des Frères Karamazov de Dostoïevski : si l'homme devient « roi de l'univers », au nom de quoi sera-t-il encore vertueux ?
    Sécularisation du monde
    On voit que le symptôme égyptien est plus qu'une anecdote. Il débouche en fait sur une nuée de questions. Certaines ont été mille fois débattues. Par exemple : l'athéisme rendrait-il immoral ? Si ce n'est pas le cas, sur quoi donc se fonde exactement une morale sans Dieu ? D'autres commencent seulement à émerger. Ce qui nous paraît irréversible - sécularisation du monde, protection du droit de ne pas croire comme du droit de pratiquer une religion ou d'en changer, coexistence des credo - pourrait-il laisser place à une toute autre configuration ? Notre athéisme ordinaire ne sera-t-il, un jour, qu'une parenthèse dans l'histoire de l'humanité ? Dans quelle mesure un secteur carcéral réservé aux athées est-il ou non comparable, en miroir, aux quartiers pénitentiaires dédiés aux « radicalisés » ? Nous n'avons pas encore de réponses à ces questions. Mais nous devrions, au moins, avoir les questions. Et savoir les déjouer.
    (1) Lucien Febvre. Le problème de l'incroyance au XVIe siècle. La religion de Rabelais (1942, Rééd. Albin Michel, 2014)
    Roger-Pol Droit

     

    Le récit d’un Univers créatif nous apprend que nous sommes tous des poussières d’étoiles. Nous sommes des êtres interdépendants dont le bonheur dépend de celui des autres. Sachons ne pas l’oublier. Henri Génard

     

    « La spiritualité, c’est la vie de l’esprit, la vie de la conscience humaine qui s’affranchit de l’immédiat. .../..

    Un artiste qui crée des œuvres qui dépassent les limites du vécu immédiat, de l’utilité immédiate, fait œuvre spirituelle

    Un savant qui élucide les lois du réel ou un philosophe qui réfléchit sur les principes de la lucidité et de la sagesse font aussi œuvre spirituelle » Henri Pena-Ruiz

     

    Reflet de la pulsion de mort, le monothéisme est la racine du pire des sectarismes – son-invention dans les temps anciens avait signé l’acte de naissance du sectarisme

     

    La mort est absence de sensation [ Épicure ] - la meilleure façon pour le philosophe de rappeler qu’il ne peut-y avoir d’arrière-mondes* ( *: paradis - enfer ou ciel peuplé de...) - compte tenu d’une absence de sensation parfaitement vérifiable, par déduction, désormais, nous savons qu’il n’y a rien à craindre de la mort contrairement à ce qu’imagine un croyant monothéiste la personne athée sait qu’elle ne sera pas récompensée ni punie qu’elle ait fait, durant sa vie, bien ou mal

     
    La France n’est ni le pays de Platon ni celui de Voltaire mais de Démocrite, d’Aristophane, d’Ésope, d’Épicure, de Lucrèce, d’Hypatie, de Ninon de Lenclos, de La Fontaine, de Jean Meslier, d’Émilie du Châtelet, de Condorcet, de Mozart, d’Olympe de Gouges, de Georges Sand, de Marie Curie, de Jean Moulin, de Simone Veil, de Robert et Élisabeth Badinter - CRAB

    Suite : déroulé d’articles sur l’athéisme
     
    L’Égypte, elle fut martyrisée par les chrétiens, à présent elle set martyrisée par l’inquisition musulmane - Suite 2 : Lettre à Hypatie d’Alexandrie

     

  • Caroline a encore frappé


    Caroline a encore frappé
    Depuis le Temple consacré au féminisme victimiste, en quittant les réseaux sociaux, juchée sur le trépied, la pythie Caroline De Haas prise d’un vertige a rendu son oracle : « Je le dis donc aux agresseurs et à leurs alliés avec beaucoup de sérénité, de détermination et d’enthousiasme : votre temps est bientôt révolu. » - Lénine va faire la gueule et la poursuivre pour plagia – CRAB

    Suite : Féminisme victimiste
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/02/feminisme-victimiste.html
     
    commentaires:
    1. Lu sur le site Sisyphe :
      " Réseaux sociaux : en France, la haine aime à se déverser sur les femmes " – Cette expression " ...aime à se déverser sur les femmes ", caractérise le féminisme victimiste qui est au féminisme universel ce qu’une théocratie est à une démocratie laïque.

       
    2. À l'attention de F.......e - Oui, souvent je cite Élisabeth Badinter, mais encore plus souvent des femmes arabes ou iraniennes. Cependant pour vous répondre sur le fond '' Élisabeth Badinter sait faire la différence avec le féminisme victimiste ( doloriste ) et le féminisme universel lequel ne connaît pas la couleur de la peau. ''