Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

casanova

  • La parole libérée des femmes

    Pour courir plus vite, rien ne peut remplacer la minijupe - CRAB


    Une minute de silence – pour qui ?
    N’en déplaise à la pseudo-féministe Caroline De Haas, la minute de silence du Président Macron est symbolique de l’hystérie qui, en rapport avec l’actualité dite « de la parole libérée des femmes », s’est emparée des femmes et des hommes féministes de boudoirs dont principalement le concept avancé de féminicide repris par de nombreux médias ou au cours de débats radios et de la télévision est des plus absurde, car dans la face sombre de la condition humaine, sans rien minimiser, les femmes ne sont pas assassinées parce qu’elles sont des femmes ;
    dans notre pays, les faits sont là,
    la violence ne vient pas exclusivement des hommes, en 2016, 126 femmes ont été tuées par leur « compagnon » et 34 hommes l’ont été par leur « compagne »
    Compte tenu de l’hystérie qui parcoure le milieux des féministes de boudoirs,
    il me paraît nécessaire de rappeler d’autant que ce microcosme se garde bien d’exposer sur la place publique que de source judiciaire ( Ministère de la Justice ) si 126 femmes ont-été tuées, 44 des auteurs de crimes se sont aussitôt donné la mort – mais certains diront que je règle des comptes.... alors que je ne fais que m’appuyer sur les statistiques qui comptent

    Quand à Plenel (
    dit le ouistiti-moustachu ), pour répondre à une question qui m’a été posé, il n’est qu’un néo stalinien adoubé dans les milieux ou la maladie d’illusions fait citoyenneté sexuée pour le plus grand bonheur de Caroline De Haas porte parole d’un caricatural féminisme victimaire


    La face noire de la condition humaine
    Pour tous ceux qui veulent vraiment connaître les fondamentaux presque indécrottables d’une société enpatriarquée depuis plusieurs millénaires - plus d’actualité que jamais en novembre 2016, j’écrivais : " Mes sorcières mal aimées "
    Sénèque ( Ier siècle ) écrivait dans sa " Lettre à Lucilius " : "...L'homme est un être doué de raison ", ce n’est pas assurément ce que l’on peut dire de Freud qui affirmait le plus sérieusement du monde que les femmes aiment être battues ", et ce distingué crétin assurait : "À la vanité corporelle de la femme participe encore l'action de l'envie de pénis, étant donné qu'il lui faut tenir en d'autant plus haute estime ses attraits, en dédommagement tardif pour son infériorité sexuelle originelle ".
    De nos jours il est des spécialistes pour...


    Suites : Mes sorcières mal aimées
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/mes-sorcieres-mal-aimees.html?spref=fb

    Suites 2 : Viols et excision 2017
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/viols-et-excisions-en-2017.html

    Suites 3 : Féministes – si vous le dites
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/feministes-si-vous-le-dites.html

  • La Voix a un Visage

    Si le silence, le bruit, le cri, l’appel, le chant sont autant d’alternances sur l’existence en soi de la voix, plus particulièrement le chant lyrique ou la musique ou encore la danse est le traitement et l’extension sublime de ce mode de jouir

    Valentine Colasante et Audric Bezard, La Valse


    Dans l’Odyssée, contre l’attraction mortifères des sirènes, Orphée trouve la solution pour faire taire la voix qui vient à la place de ce qui est indicible
    « Comme les Argonautes approchaient dangereusement du rivage, Orphée de sa lyre, charma leurs oreilles par un chant vif et rapide ». Homère

    La spiritualité est la vie de la conscience et les religions n’en ont pas le monopole
    Si pour l’Église la valse était un péché, friand de péchés, n’en déplaise au Vatican, je choisis toujours et toujours la valse
    En Art, et plus globalement pour la société française ( excepté dans certains milieux christiano-musulman soumis à des idéaux moyenâgeux ), la beauté n’est pas un risque, la pensée est la seule lumière

    La Voix - Le Visage
    Dans toute l’histoire de l’humanité il n’y a jamais eu qu’un seul et même miracle : le chant lyrique, la musique et la danse
    Chanter est l’acte le plus impudique qui soi, c’est, pour l’artiste lyrique se montrer nu devant le public

    L’expression du visage accentuée par la voix et le regard constitue l’identité de chaque personne
    C’est d’autant plus vrai que la voix de l’artiste lyrique se construit d’abord dans les abysses de l’inconscient et ne s’en extrait que pour dévoiler, sans retenue, la vie de la conscience de l’interprète
    Le regard et la voix sont le reflet de confessions circonstancielles : le regard peut-être perçant ou trouble, autoritaire ou enthousiaste, sec ou sexy - l’intonation violente ou débonnaire, péremptoire ou conciliante, complice ou suave - CRAB

    Suite : Chant lyrique
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=soprano

  • Les Fantômes de l’Opéra

    La cérémonie d'enfouissement de 1907.png

    La cérémonie d'enfouissement de 1907




    La condition de ce don était de n’ouvrir les urnes que cent ans plus tard, soit en 2007

     

    Opéra Garnier
    On visite ses ors, on admire le plafond de Chagall mais sous l’opéra on peut encore entendre la voix de fantômes célèbres. Arte
    Vidéo :
    http://blvids.free.fr/Les_fantomes_de_l_Opera.mp4

    Suites :
    1.
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Op%C3%A9ras
    2.
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Mozart

  • Diogène

    Adeline Baldacchino.png

    Adeline Baldacchino
    Démocrite, Diogène, Épicure, Ésope, Jean_de_La_Fontaine, Jean_Meslier, Lucrèce, Nietzsche, Ninon_de_Lenclos, Francesca_Bruni, Casanova, Mozart, Olympes_de_Gouges, Georges_Sand, Marie_Curie, Élisabeth_Badinter...
    I

    Diogène
    https://www.youtube.com/watch?v=hSFOQt0wEss

    I

    Sans-attendre, à ne pas manquer
    http://disq.us/t/2mlk8vc

     
     
  • x = un lapin rouge

    La journée de la femme, le deuxième jour

    Dans ce monde rationaliste l’art est la seule chose qui nous relie à nos racine. Meret Oppenheim
     

    0 Meret Oppenheim 2.png

    Meret Oppenheim – 06/10/1913 – 15/11/1985
    .

    Meret Oppenheim est l'héroïne : les photographies de Man Ray de la suite Érotique voilée, où elle pose nue, dans une imprimerie, en compagnie d'un barbu menaçant, le peintre Louis Marcoussis déguisé en Landru

    I

    Spiritualité sans la religion - ni soutien-gorge - ni regret et sans la parité

    1 Meret_Oppenheim.png

    Série Érotique voilée
    I
    Citation : Ce n’est pas facile d’être un jeune artiste. Quand-on travaille dans le style d’un artiste reconnu mort ou vivant on peut assez rapidement connaître le succès, mais quand-on développe un langage personnel et nouveau que personne ne comprend encore, on doit parfois attendre longtemps avant de percevoir un écho, et c’est encore plus difficile quand-on-est-une femme. Cela commence par le comportement que l’on peut se permettre d’avoir. Les gens sont-habitués à ce que les artistes de sexe masculin j’entends vivent leur vie comme ils l’entendent et ils ferment les-yeux. Mais, quand-il s’agit d’une femme, là ils les gardent les yeux grand-ouverts. Il faut prendre cela en grande considération. Meret Oppenheim
    I
    Meret Oppenheim, extrait vidéo :

    http://blvids.free.fr/Meret_Oppenheim_extrait.mp4

    I

    Suites : 8 Mars - Journée de la femme
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/8-mars-journee-de-la-femme.html

  • Mes sorcières mal aimées

    freud,saint-paul,saint-antoine,saint-thomas_d’aquin,ninon_de_lenclos,Émilie_du_châtelet,olympe_de_gouges,mozart,da_ponte,francesca_bruni,casanova

    Bouffées de délires insoignables

    Sénèque ( Ier siècle ) écrivait dans sa " Lettre à Lucilius " : "...L'homme est un être doué de raison ", ce n’est pas ce que l’on peut dire de Freud qui affirmait le plus sérieusement du monde que " les femmes aiment être battues ", et ce distingué crétin assurait : "À la vanité corporelle de la femme participe encore l'action de l'envie de pénis, étant donné qu'il lui faut tenir en d'autant plus haute estime ses attraits, en dédommagement tardif pour son infériorité sexuelle originelle ".

    De nos jours il est des spécialistes pour se réclamer de l’école freudienne [ ???? ] - rien que d’y penser, c’est terrifiant -

    Suites : Éros

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/09/29/eros.html

    I

    Grands amis des catholiques

    Aristote, pour qui le fœtus masculin se dotait d'une âme au bout de quarante jours, contre quatre-vingt-dix jours pour le fœtus féminin. Une " théorie " exposée dans Histoire des animaux (VII, 3) vers 343 av. J.-C., et reprise les siècles suivants par les grands auteurs chrétiens comme Saint-Thomas d'Aquin que l’Église s’est empressé de canoniser

    Un peu à l’image de Saint-Antoine, ces grands Saints manifestement n’ont jamais-eu ne serait-ce qu’une seconde la tentation de penser

    I

    Sorcières ou ensorceleuses

    " Pendant 2 siècles on a brûlé 9 millions de sorcières en Europe, parce que c’était un pouvoir féminin qui commençait à inquiéter la société. Chaque fois que [ les femmes ] ont essayé de sortir, de réagir, que ce soit les féministes aujourd’hui ou les sorcières hier, ç’a été une réaction frénétique pour les ramener à leur place."

    J’ajoute que les religions haïssaient plus particulièrement les très belles femmes accusées d’ensorceler les hommes ;

    dans l’actualité et c’est dans l’ordre le plus conservateur, les hiérarchies monothéistes, bon nombre de leurs ouailles, ainsi que quelques économistes*1 très médiatisés qui considèrent les enfants comme agent économique, craignent par dessus tout de voir la plupart des femmes, au détriment de la famille nucléaire et donc de la croissance démographique, réaliser un féminisme libertin sans lequel il ne peut y avoir réellement l’égalité des sexes - *1 : mon dieu, mais qui donc paiera notre retraite ?

    I

    Show-business et religions

    Une chanson de Jean Ferrat, assez récente, qui disait " Une femme honnête n’a pas de plaisir " - si si, vous avez bien lu, n’en doutez pas -

    Hors, dans certains pays d’Islam ou d’Afrique, on mutile les femmes physiquement ( excision ) pour être sûr qu’elles n’auront pas de plaisir

    J’invite les femmes et les hommes de bonne volonté à redécouvrir Ninon de Lenclos, Émilie du Châtelet, Olympe de Gouges, Mozart, Da Ponte, Francesca Bruni et Casanova - âmes sensibles s’abstenir -

    Freud, Saint-Paul, Saint-Antoine, Saint-Thomas_d’Aquin, Ninon_de_Lenclos, Émilie_du_Châtelet, Olympe_de_Gouges, Mozart, Da_Ponte, Francesca_Bruni, Casanova

    Grands amis des monothéistes : Platon et Saint-Paul

    Platon, par exemple, divise le genre humain en mâles et femelles comme les nombres pairs et impairs, dans La République

    Chez Platon, la démonstration biologique tourne même explicitement au hold-up. La femme accouche les corps ? L'homme - Socrate, en l'occurrence - accouche les " âmes ". Il engendre. En bonne logique platonicienne, qui scinde matière et esprit pour parvenir à l'Idée pure, la femme n'a donc aucun intérêt – Bref sans le moindre scrupule, Platon confisque à la femme la naissance des âmes ;

    par pur prosélytisme, par mimétisme ou plagiat, sans sourciller le brillant Saint-Paul décrète :" Cependant, je veux que vous sachiez, que l'origine de tout homme, c'est le Christ ; l'origine de la femme, c'est l'homme ; l'origine du Christ, c'est Dieu." ( I Corinthiens, xi, 3 )

    Quand bien même, sur un plan économique les temps sont difficiles pour bien des personnes, il n’y a plus vraiment lieu en matière d’égalité des sexes de dramatiser avec excès car les athées, les sans-religion et les déistes sans confessions, grâce aux découvertes scientifiques, désormais sont majoritaires dans notre pays et la France va, très prochainement, devenir la fille aînée de l’athéisme si ce n’est dors-et déjà le cas ;

    et, c’est bien là le creuset ou le secret de notre identité, de ce qui fait notre humanité quand à présent la Culture prédomine sur les religions et l’involution générée par les chantres du multiculturalisme ou du communautarisme et se mesure quand le plus grand nombre d’entre-nous est parfaitement conscient que le plaisir est la racine de la morale ;

    sans que ni les religions, ni les Trumperies machistes en tous genres ou de toutes obédiences, ni les défaitistes patentés ni puissent rien, dans notre société le sexuel ( comprenant toutes les sexualités ), est-à présent, contre le patriarcat sacralisé par les religions, la source de l’égalité des sexes - CRAB -

    I

    Suites : L’individualisme

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/lindividualisme.html

     

  • Qui sont les femmes ?

    Casanova, Da_Ponte, Don_Juan, Ève_Ruggiéri, Féminisme, Mozart, musique, opéras

    Cosi fan tutte

    °

    Dorabella avoue qu'elle s'est laissé prendre facilement au piège de l'amour mais qu'elle trouve cela délicieux - « E' amore un ladroncello » - Et aimer un peu voleur -

    Cosi fan tutte: opéra de Mozart, livret de Da Ponte, inspiré de l'Arioste, d'Ovide et du moins léger Goethe

    °

    Travaux pratiques : Qui sont les femmes ?

    Vous qui avez toujours voulu tout savoir sur les femmes , avec Freud, c'est peine perdue - mieux vaut d'emblée régler, une fois pour toutes, cette épineuse question avec Mozart ( 1756 - 1791 ) et Da Ponte ( 1749 – 1838 ) - *1

    °

    *1 : Mozart, Da Ponte et Casanova racontés par Ève Ruggiéri - Ève, née le ... « on sait pas » -

    http://blvids.free.fr/Mozart_et_da_Ponte.mp3

     

    Donna Anna

    http://crab.painter.free.fr/videos/Donna_Anna.mp3

    I

    Donna Elvira

    http://crab.painter.free.fr/videos/Donna_Elvira.mpeg

    I

    Zerlina

    http://crab.painter.free.fr/videos/Zerlina.mp3

    I

    Suites : '' Si Mozart m'était conté ''

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/01/si-mozart-metait-conte.html

     

    Déroulé d'articles :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/musique

    Crab 24 Janvier 2016