Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vierge_marie

  • MARIE

    Un jour sidéral

    CIEL (du); et du mois de Mai joli...

    Vierge_Marie - par CRAB.jpg

    Le ciel ?
    L'astrophysique a démontré ; d'une part l'espace presque vide de densité et matière extrêmement faible - des galaxies plus ou moins dotées d'un milieu interstellaire, c’est selon au dire de certains, à suivre...

    I
    La voûte ou sphère céleste et le ciel des falsificateurs
    Glaucon, aimait-à dire que l'astronomie habituait notre esprit à regarder en haut et le tournait vers le ciel
    C'est ainsi que plusieurs siècles plus tard, dans les périodes de régression culturelle, sur ce même raisonnement le pas est vite franchi,et, nul ne s'étonnera que sur cette conception ou interprétation du ciel aient été inventées et dressées les cathédrales
    I

    Platon, un peu plus « subtil », précisait que « sa république existe dans le ciel, c'est à dire dans l'absolu et l'idéal »

    Mais Platon un peu déiste sur les bords ne su pas dire de sa république, avec un peu plus de modestie, que l'idée était l'esprit du temps...

    Mais bon c'est Platon, il plaît aux hétéros, nettement moins coté homos...
    Le ciel n'est donc ni un lieu ainsi que l'entendait Glaucon ni une sorte d'esprit comme le dit Platon

    I

    En suivant, le théologien de service rédigera une sorte de copié collé à seule fin de faire dire à sa créature qu'il nomme Jésus ; « il existe un ordre, un règne, une république dans le ciel, c'est à dire dans l'absolu et dans l'idéal »

    I

    Platon dit encore ; « Ma république n'est pas réalisée sur terre, mais elle se réalisera peut-être un jour ; et quand même elle ne se réaliserait jamais sur la terre, qu'importe ? Le sage n'en voudra jamais gouverner d'autres ; [...] »
    Là, méthodiquement, une fois encore, « notre » falsificateur monothéiste se fend à nouveau d’un copié collé mais cette fois sans aucune retenue fait proclamer par le sus nommé Jésus ; « Le royaume de dieu ou du ciel se réalisera sur terre »

    I

    Quand enfin, Marie sort de l'ombre le ciel s’éclaircit

    Tout lecteur avertit sait depuis longtemps pourquoi l'intelligente et gracieuse Marie entendant le bruit des pas, les crissements de gravier à l'extérieur de sa maison s'est aussitôt et vivement écriée à l'adresse de son amant : « Ciel, mon mari ! »
    Le sain d'esprit et non le saint esprit, voyez-vous, faut se rendre à l'évidence, est en tout et en toute chose ou il y a de la vie
    Le ciel ou le saint esprit étant Un, c'est comprendre que « le royaume de dieu ou le royaume céleste » suivant la théorie est un avenir, celui d'être soi par le règne du désir, de la volupté, en un mot le règne des amants car dans notre monde non-musulman, bonheur suprême, le plaisir est la racine de la morale
    I

    Art d'être femme

    MARIE
    - L’Art d'être femme - une note plaisante dans une histoire à dormir debout sauf dans les bras de Marie -

    Le comble du sexisme et c’est bien, pourrait-on dire '' une idée de mec '' de ne pas comprendre que si Marie déclare s’être fait engrosser par le Saint esprit c’est pour échapper à la lapidation

    Heureusement pour la finaude Marie, et, nous ne pouvons que nous en réjouir, de savoir son entourage captif d'une croyance qui n'est pas une idée, mais sous-soumission d'une idée qui possède l'esprit
    I

    Pas de corps, donc pas d’empreintes ADN du bien-aimé, amant de passage, un parfait inconnu qui ne manquait ni de goût ni d’esprit, car Marie était jolie, jolie, jolie et encore bien plus
    Hédoniste, Marie, Marie l’histoire de Marie, celle d’une femme fière, et, Marie symbole et mère de toutes les femmes infidèles - elle est Marie -
    L’histoire de la gracieuse Marie, une histoire plutôt bienvenue, salutaire dirais-je, dans un monde phallocrate ;

    un moment de vie, certes un peu coquin diront certains, mais combien libérateur pour toutes les femmes

    I

    Rendons à Marie ce qui est dû à Marie
    Marie finaude Marie, gracieuse, admirable Marie, profitant de la crédulité ou de la niaiserie de son entourage, sans éprouver la moindre culpabilité, dans un moment [ rare ] de grâce invente pour échapper à la lapidation qu’elle doit sa grossesse au Saint-Esprit
    Grâce à Marie, forts de son humanité, bon nombre de femmes et d’hommes infidèles vouent à Marie un immense, un profond respect - le moins pour toute reconnaissance que l’on puisse dire
    I

    Nous vivons une époque formidable, car Marie donnerait une tout-autre version de SON acte amoureux - Marie dirait : "Je fais ce que je veux avec qui je veux, quand je veux, et, rien ne vous empêche de prier pour mon salut, pendant que vous faites cela vous ne me cassez pas les ....." - CRAB - 31 Mai 2009 – modifié et mis à jour le 10 Décembre 2016

    I

    Suite : La femme de Loth
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/la-femme-de-lot/

    I

    Suite 2 : Femmes - femmes – femmes-infidèles - je vous-aime
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/06/femmes-femmes-femmes-infideles-je-vous.html

    I

    Suite 3 : Salomé
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/salome.html