Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L’écriture inclusive

    L’écriture inclusive est une « agression de la syntaxe par l'égalitarisme» qui donne « des mots illisibles », et fustige « une réécriture qui appauvrit le langage » - Raphaël Enthoven

    Raphaël Enthoven n’hésite pas à évoquer la novlangue dans le roman 1984 d’Orwell : car dans les deux cas « c’est le cerveau qu’on vous lave quand on purge la langue ». Pour lui, la langue est une « mémoire dont les mots sont les cicatrices » et il serait donc vain de s’imposer « un lifting du langage qui croit abolir les injustices du passé en supprimant leur trace ». Lu dans la presse

    L’intelligibilité de la langue
    Tout vocable devra comporter sa double nature, « une subtilité » qui ne concerne pas le féminisme universel car en matière de sexisme le langage n’est pas, loin de là, la première des agressions
    La féminisation des titres doit relever de l’usage et non de l’inesthétique codification
    j’écrirai toujours et toujours, n’en déplaise aux féministes de boudoirs – une écrivain – elle est une écrivain d’un immense talent – madame la Ministre - …. la ministre la plus populaire du.... - à madame la Procureur, ajouter un [ e ] n’apporte rien en revanche j’aime lire non pas « les hommes de bonne volonté » mais « les personnes de bonne volonté » - écrire « ceux-là et celles-là qui se dressent... » est carrément stupide car ceux-là [ femmes et hommes ] est neutre de genre – elle est Ambassadeur de France – elle est Préfet du département de … elle est la Maire de la ville de....et non la Mairesse de …. elle est ébéniste – elle est urbaniste – elle est architecte – elle est paysagiste ou ingénieur-paysagiste – une estafette ou une ordonnance est un métier d’homme dans l’armée qu’il faudrait masculiniser ? - et j’en passe... et des meilleures
    École d’ingénieur.e.s - c’est une trouvaille pas vraiment ingénieuse pour ( tenez-vous bien ) un Conservatoires des Arts et métiers - - au fait métier, « c’est masculin ou féminin » – profession « on sait pas »
    Franchement, où est le problème.... poursuivre ce débat ? - Non merci - pour moi, je m’arrête à cette page - je laisse le soin de s’y employer à ces « féministes de la classe de Caroline De Haas préoccupés » par l’élargissement des trottoirs dans les quartiers où des phallocrates d’un autre âge entendent interdire aux femmes de circuler librement
    c’est un peu comme l’écriture inclusive, les trottoirs y sont un peu trop étroit d’esprit, mais, dans ce petit monde très médiatisé qui manifestement semble ignorer que le français n’est pas tant un problème de structure que d’usagemieux encore : qui sait vraiment dans ce microcosme d’absolutistes si peu artistes que ce ne sont pas les cheminots qui parfois font grève, mais les trains ? - quand, sorti d’on ne sait d’où, ce n’est pas un camion fou qui a renversé un piéton ou encore quand une personne me téléphone par erreur et s’excuse de s’être trompée, je lui répond toujours que pour se tromper il faut ( au moins ) être deux, mais que plus vraisemblablement elle a faire une erreur de numéro – enfin, bon le politiquement correct a encore de beaux jours devant lui, mais ce sera sans moi
    Fausse route
    L’écriture inclusive est au féminisme ce quune théocratie est à la liberté de la pensée – CRAB

    Suites : déroulé d’articles
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=f%C3%A9minisme+universel

  • Le bouffon de la République

    Jean-Louis Bianco.png

    Accuser d'islamophobie « est une arme contre la laïcité », « un stop absolu, l'interdiction de parler » - Élisabeth Badinter

    Ici, il me paraît indispensable de rappeler, une fois de plus, que l’affaire Riss-Plenel n’est pas le reflet d’une simple polémique entre rédacteurs de deux journaux ou hebdomadaire, ( dont parait-il, aux dires de certains cercles proches du pouvoir le Président de la République enveloppé d’un manteau de bure couleur bleu azur profond assez lyonnais sur les bordures n’aurait pas lieu de s’en mêler – étonnant, non ! ) mais cependant sur le fond l’affirmation de la haine, de l’appel à la censure de la liberté d’expression et en l’occurrence de l’appel au meurtre pour en finir avec la Rédaction des Charlie lancé urbi et orbi par Edwy Plenel et ses apôtres ne peut, en aucun cas, ne pas faire l’objet d’une condamnation sans appel

    De nombreux laïques reprochent à l’Observatoire de la laïcité de Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène d’avoir presque systématiquement choisi de défendre une approche relevant de l’œcuménisme angélique ( rôle que devraient tenir plutôt les leaders religieux ) au lieu de défendre la laïcité contre ceux qui la déforment ou la mettent en danger

    Sur Manuel Valls
    « Comme maire d’Évry, il a fait des choses intéressantes, il n’y a pas de doute. Mais Manuel Valls est maintenant dans cette proposition autoproclamée de gardien de la laïcité, comme s’il en a le monopole », a ce culot insondable de déclarer Jean-Louis Bianco

    comme-comme, mais rarement auteur à la hauteur d’une bonne com, patron de l’observatoire de la laïcité, en exercice depuis Hollande, il n’a jamais, à aucun moment durant sa mandature, proposé d’abroger le Concordat religieux en Alsace-Moselle ni de mettre fin au subventionnement anti-laïque, sorte de détournement de l’argent public concédé à des écoles confessionnelles majoritairement chrétiennes pour passer l’essentiel de son temps, en lien avec l’actualité, à nier, contre la Laïcité et le Fait Évolution, les incessants assauts théocratiques émanant des divers mouvements musulmans qui outre le port du voile 1 qui n’est pas un signe ostensible religieux, d’une part ou entre-autres, voudraient que l’on enseigne à l’École que la planète terre, ainsi qu’il est dit dans le coran, est plate - que la femme est complémentaire de l’homme avec la fonction exclusive de se consacrer à la reproduction et à la transmission de la religion à leurs enfants
    1 Dorsa Derakhshani ( 18 ans ), jeune joueuse d'échecs prometteuse, a vu ses espoirs d'intégrer un jour l'équipe nationale d'Iran anéantis
    Le motif : n'avoir pas porté le voile lors d'un tournoi en Espagne

    L’espérance, c’est ce que promet la religion pour plus tard, le progrès, c’est pour tout de suite : les droits attachés aux libertés individuelles par exemple que ne supportent pas les représentants des hiérarchies monothéistes
    Ce bouffon de la République qui se situe à la périphérie de l'islamosphère dont le principal porte-parole Edwy Plenel, depuis toujours, sourd et aveugle à l’islamisme s’est totalement démasqué sur la place publique, quand sort l’affaire de son fidèle compagnon de route l’homme au double discours sans cesse reconduit, le sus-nommé Tarik Ramadan dont nous savons que sa devise " voilée ou violée ", désormais, pour l’éternité fera sa gloire dans la sphère musulmane la plus particulièrement moyenâgeuse d’entre-toutes

    La laïcité est l’outil de la liberté de défendre la liberté de la pensée et non de la liberté de penser qui est propre à l’identitarisme ( à ne pas confondre avec l’identité ), elle autorise avant tout le droit au doute et même d’aller jusqu’à douter de nos propres doutes
    Quelque soit les époques, la religion à beau se présenter sous les masques les plus divers elle demeure un totalitarisme primitif et trouve sa meilleure expression dans ses tentatives d’abaisser ou de faire régresser en période de crise économique le statut des femmes – faut observer que dans ce domaine d’inculture l’islam y excelle un peu partout dans le monde
    Le mot Dieu n'est pour moi rien d'autre que l'expression et le produit de la faiblesse humaine. Albert Einstein
    Ne pas maintenir à l’école dans l’enseignement de la laïcité la supériorité de la science sur la croyance est un crime contre notre culture, contre les droits des femmes ou encore plus directement contre notre humanité
    Cette partie de l’« élite » aux antipodes de la liberté pour tous, de la protection assurée pour tous contre tous les totalitaires, composée de faux-culs très médiatisés principaux ennemis des valeurs de la République, de la loi commune placée au-dessus des lois de chacun des dieux inventés par de de sectaires monothéistes est parvenue, ( par le biais de Régis Debray, de Najat Vallaud-Belkacem avec la complicité coutumière d’une gauche qui depuis Mitterrand n’a cessé de trahir la laïcité, tout ce beau monde plus ou moins indirectement soutenu par une droite contre-productive ), à introduire à l’École publique l’enseignement de l’histoire du fait religieux sans proposer en contrepartie d’enseigner l’histoire du fait athée - sans omettre tous ceux qui voudraient que la construction des mosquées soient financées avec les deniers de tous les contribuables, alors que même parmi les gens qui travaillent certaines familles, toujours plus nombreuses, sont sans logement - au même titre que depuis de nombreuses décennies on ne construit pas pour loger, sans exception, tous les étudiants, mais encore l’incroyable manque d’habitats sociaux ou encore intermédiaires, ce qui, au sein de notre société, concoure dramatiquement à accentuer les inégalités
    En 2016, Jean Glavany, Françoise Laborde et Patrick Kesse, avant la disparition de la gauche au pouvoir, s’étaient mis en retrait des travaux de l’observatoire d’une neutralité douteuse, étonnement dirigé par un protestant également socialiste au lieu d’une communication collégiale composée de personnes qualifiées dans la plus parfaite parité d’incroyants et de croyants – CRAB

    Suites : Prières de rue - 2017
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/prieres-de-rue-2017.html

    Suites 2 : Nov-antisémitisme
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/nov-antisemitisme.html

    Suites 3 : déroulé d’articles sur le thème de la laïcité
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=La%C3%AFcit%C3%A9

  • Prières de rue - 2017

    « Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges » Friedrich Nietzsche - [ Humain, trop humain ]

    Dans notre République laïque plus de 60 % de nos compatriotes sont sans religion avec une majorité athée

    Prières de rues : on n’y coupe pas rebelote et rebelote
    Lâcheté ou manque de lucidité de la majeure partie de « notre classe politique » : Faut-il, sans cesse, rappeler que dans les pays musulmans ( modérés ? ) qui donc ne sont pas l'État islamique sont assassinés ou emprisonnés les athées et les homosexuels – que dans ces mondes dominés par des musulmans les femmes sont privées de liberté ?

    La laïcité, une fois de plus, bafouée
    Hier, un avocat défendeur des associations musulmanes convoqué pour débattre sur le plateau de BFMTV, sans que cette chaîne de télévision coutumière du fait n’aie recours à un contradicteur athée ou encore à un défenseur de la laïcité qualifié a donc monopolisé la parole pour justifier les prières de rue en avançant l’argument rabâché depuis plus de quinze ans, c’est-à dire : l’occupation de la rue est due à l’insuffisance de place dans la mosquée locale
    ( en attendant la construction d’une mosquée de remplacement dont en outre qu’ils aimeraient, ce qui est un comble et une atteinte à la laïcité, voir financer avec les deniers de tous les contribuables )
    De ce fait, personne pour faire observer à cet avocat sans contradicteur que c’est au musulmans de s’adapter en faisant plusieurs offices au lieu d’encombrer l’espace public sans omettre de parler des personnes chez-elles dans cette rue qui estiment ne pas avoir à subir devant leurs fenêtres chaque vendredi l’exhibition cultuelle d’une des minorités religieuses... quand, en outre, sur le fond, nulle personne ne peut ignorer que par le biais de ses « textes sacrés » cette religion place les lois de son dieu au-dessus des lois communes, d'où l'impossibilité d’exercer le culte tout en adhérant aux valeurs communes d’une Nation Laïque - CRAB

    En 2011 j’écrivais : Prières de rue et l'argent public
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/03/30/0-prieres-de-rue-et-l-argent-public.html

    Suites 2 : Soad Baba Aïssa, la voix de la raison
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/la-voix-de-la-raison.html

    Suites 3 : Fawzia Zouari et les autres
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/fawzia-zouari-et-les-autres.html

  • Un éléphant - ça Trump énormément

    ou plutôt inversement

     
    L'administration Trump autorise l'importation de trophées d'éléphants
    L'administration Trump a ré-autorisé, ce jeudi, les chasseurs américains à importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe. Une décision qui va à l'encontre des programmes de protection de cette espèce menacée, et qui a provoqué la colère des associations de défense des animaux

    Suites : Le rhinocéros et la mort
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/le-rhinoceros-et-la-mort.html

  • Images de l’islam et des islamistes


    « Dès qu'aujourd'hui, on veut lier le présent avec le passé, on est réactionnaire. Donc on est réac, donc on est facho, donc on est vichyste, donc on est pétainiste, et donc c'est Adolf Hitler…», ironise Michel Onfray

     

    Charlie Hebdo
    L'édito de RISS, que vous avez été nombreux à partager :

    Jamais
    Que dire de plus sur la polémique autour de la dernière couverture de Charlie Hebdo, après avoir lu, sous la plume de Fabrice Nicolino, la trajectoire édifiante du célèbre directeur de Mediapart ? Plus grand-chose. Cependant, nous nous permettrons d’ajouter une dernière remarque.
    Il est une phrase prononcée par Edwy Plenel qui mérite attention : « La "une" de Charlie Hebdo fait partie d’une campagne générale de guerre aux musulmans . »
    On peut passer l’éponge sur beaucoup de choses, et penser que parfois les passions font dire des choses excessives et caricaturales. Il est certainement arrivé aussi à Charlie de céder à cette tentation de forcer le trait. Il en est ainsi du débat public et des polémiques tel qu’ils ont cours dans une démocratie.
    Mais cette phrase, « La "une" de Charlie Hebdo fait partie d’une campagne générale de guerre aux musulmans », nous ne l’oublierons jamais.
    D’abord parce que Charlie Hebdo n’a nulle envie de faire la guerre à quiconque. Ensuite parce que Charlie Hebdo, tout en affirmant son athéisme et son attachement à la laïcité, respecte le droit de chacun de croire et de pratiquer sa religion dans le cadre défini par la République. Il n’y a aucune guerre à mener contre ceux qui respectent ces règles élémentaires.
    Mais dans le logiciel Plenel, critique et satire sont métamorphosées en actes de guerre. En un instant, Plenel, le Rouletabille de l’investigation, range sa carte de presse derrière laquelle il se cachait, et brandit celle d’un procureur qui envoie à l’échafaud les ennemis du peuple.
    Cette phrase, « La "une" de Charlie Hebdo fait partie d’une campagne générale de guerre aux musulmans », nous ne la pardonnerons jamais.
    Car en la prononçant, Plenel condamne à mort une deuxième fois Charlie Hebdo. Cette phrase n’est plus une opinion, c’est un appel au meurtre. Mais un appel plus distingué que ceux que nous recevons sur les réseaux sociaux, rédigés par des gens au QI de poisson rouge. Cette phrase, qui désigne Charlie Hebdo comme un agresseur supposé des musulmans, adoube ceux qui demain voudront finir le boulot des frères Kouachi. Cette phrase, qui parle de notre journal satirique comme d’une arme de guerre, acquitte déjà ceux qui nous tueront demain.
    Le « Oui mais » d’Edwy Plenel, quinze jours après la tuerie du 7 janvier, n’était pas une maladresse. C’était un message en direction de ceux qui avaient besoin de légitimer le massacre de nos amis. La phrase « La "une" de Charlie Hebdo fait partie d’une campagne générale de guerre aux musulmans » de novembre 2017 est la conclusion du « Oui mais » de janvier 2015.
    Indiquer aux djihadistes leurs futures victimes ne relève pas de la liberté d’expression. Si demain on nous liquide tous, si demain nous ne sommes plus là, espérons qu’il subsistera quelques courageux qui demanderont justice contre ceux qui nous auront frappés, mais aussi contre les esprits qui les auront armés.
    RISS
     
    Suites :
     
  • Louvre Abou Dhabi

    Attendu que dans ces régions, hantées par des peuples premiers et tribaux totalement empartriarqués, dominées par les islamistes - à ce point culturellement Abou Dhabitudes qu’il n’est même pas pensable, pour le commun des mortels, qu’une femme puisse prendre un homme dans ses bras ?


    Abou Dhabitudes autant que de préjugés sur les femmes, ils sont les peuples morts-vivants de ces mondes désincarnés normés par un passé désormais obsolète - seules bon nombre de femmes et les quelques trop rares hommes lucides sont à plaindre - mais en ce qui concerne l’avenir de notre pays - rien n'est perdu, bien au contraire, ennemie du corps A l'idéologie islamiste disparaîtra aussi vite qu'elle est apparue dans notre société

    Ce ne sont pas les appels aux meurtres lancés urbi et orbi par Edwy Plenel et ses sbires qui détourneront du devoir républicain laïque ni de nos valeurs ou de notre humanité toutes les personnes de bonne volonté qui combattent le racisme, l’antisémitisme, le sexisme, l’athéophobie ou encore l’homophobie observé plus particulièrement aggravé dans des « textes sacrés » qui font du coran et de ses annexes par excellence la religion de l’irresponsabilité ( licite-illicite ) et la plus sectaire de tous les monothéisme 1 car les femmes insoumises et non voilées en Occident ainsi que un peu partout dans le monde sont toujours plus nombreuses bien décidées à s’émanciper de ces patriarcats sacralisés par la religion pour disposer de leurs corps ou de leur quotidien - partant : faire ce qu’elles veulent quand elles veulent A1CRAB
    1 – L’invention monothéiste est la racine du pire des sectarisme, donc il ne s’agit pas, pour autant ici, de dédouaner les monothéismes antérieurs à l’islam

    A Vidéos ( 2 ) : La sincérité têtue de l’anti-star
    http://blvids.free.fr/Isabelle_Adjani_extrait.mp4

    A1 Confession extrait
    http://blvids.free.fr/V%C3%A9nus_%20confessions.mp4

    Suites : Edwy Plenel - un cas de genre
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/edwy-plenel-un-cas-de-genre.html

    Suites 2 : Femme = séduction = diable
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/08/femme-seduction-diable.html

     

  • The time to tweet - Saison 8 et +

    Tweets ou citations

    Athéniens. Que devez-vous faire, pour suivre sans embarras ma discussion sur l'illégalité ? Je vais vous le dire : Examinez à quelle classe appartient l'homme qui fait l'objet du décret. Est-il étranger, métèque ou citoyen ? Si nous l'appelons métèque, nous ne dirons pas la vérité. Si nous l'appelons étranger, nous aurons tort, car le bienfait du peuple qui lui a donné la qualité de citoyen constitue pour lui un droit acquis et irrévocable. Prenons-le donc comme citoyen et parlons de lui en conséquence. Extrait de Démosthène contre Aristocrate  ( 476, avant notre ère )

    L’athéologie est la langue de la pensée, l’athéisme est l’expression de la volonté de ne jamais cesser de penser - CRAB

    "Ce qu’il y a de grand dans l’homme, c’est qu’il est un pont et non un but : ce que l’on peut aimer en l’homme, c’est qu’il est un passage et un déclin. Nietzsche

    Rien ne naît de rien et rien n’a de fin attendu que « la fin d’un processus » est toujours le début d’un autre - CRAB

    Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. Albert Einstein

    Pourquoi certaines personnalités très médiatisées, sans relâcher, s’évertuent à parler d’effondrement spirituel de notre époque alors que les religions n’ont jamais eu le monopole de la spiritualité ?
    La spiritualité, c’est la vie de la conscience, en tant qu’athée libertin-libertaire et non athée chrétien les religions ne me concernent que pour les détester ou les déconstruire ou encore, à leur dépends, me livrer en permanence à la recherche de l’éthique dans tous les domaines d’activités de notre société - CRAB

    Ce n'est pas le doute, c'est la certitude qui rend fou. Friedrich Nietzsche

    L'athéisme comme expérience, et exigence ultime, de la raison - CRAB

    Dieu a tout créé. Dieu a créé le sexisme. Mais Dieu a aussi créé l’anti-sexisme. Avec tout le respect que je lui dois, Dieu est un sacré fouteur de merde [ ? ]

    Par combien de périodes d’atermoiements faudra-t-il passer pour enfin obtenir dans les filières de la philosophie la place qui revient aux philosophes de l’immanent, dont, notamment, Épicure, Lucrèce, Casanova et Nietzsche ? - CRAB

    Dieu [ aujourd’hui, Macron ] a dit : " Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l'appétit." Coluche

    Le mot progrès n'aura aucun sens tant qu'il y aura des enfants malheureux.
    Albert Einsteinet des pauvres - CRAB


    L'Économie n’est pas une science exacte, sinon nous serions tous riches ! En revanche économiste est un bon gagne-pain - CRAB

    L’autruche, quand il faut voler, dit: « Je suis chameau » et quand il faut porter un fardeau, elle dit: « Je suis oiseau » : proverbe turc illustrant la paresse.
    Note : en turc, l’autruche se dit : l’oiseau-chameau.

    Dans toute l’histoire de l’humanité il n’y a jamais eu qu’un seul et même miracle : le chant lyrique, la musique et la danse
    Chanter est l’acte le plus impudique qui soi, c’est, pour l’artiste lyrique se montrer nu devant le public –
    CRAB


    Le blasphème est la quête de nouveau, un antidote à la perversion des relations entre femmes et hommes véhiculée par les religions monothéistes dont la pire de toutes est colportée par le coran et ses annexes – CRAB

    Nique la pudibonderie : Le NU, c’est l’animal humain dans sa plus belle robe – CRAB

    La pudeur, c'est faire preuve de retenue et non de s’exhiber en public affublée en tenues islamiques CRAB

    L’Islam n’est pas une identité mais une religion et qu’en matière de croyance, il n’y a point de place pour l’hérédité, même en Islam - CRAB

    Le voile n’a pas d’autre fonction que de servir d’emballage à la musulmane comparée à un objet sexuel - CRAB

    Voilée ou violée, telle est la devise de Tarik Ramadan - CRAB

    Rien n'est perdu, l'islam disparaîtra aussi vite qu'il est venu polluer nos sociétés. CRAB – Vidéos ( 2 ) :
    La sincérité têtue de l’anti-star
    http://blvids.free.fr/Isabelle_Adjani_extrait.mp4

    Confession extrait
    http://blvids.free.fr/V%C3%A9nus_%20confessions.mp4

    Affaire T.Ramadan : " Ce que dit Edwy Plenel est vraiment pathétique ". Riss

    Entièrement d'accord, c'est la fin de l'islamosphère - CRAB

    Tous les chats sont mortels. Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat. Ionesco idem le terroriste musulman est un martyr - CRAB

    " Ce n'est pas parce que nous avons peur que nous n'osons pas ; c'est parce que nous n'osons pas que nous avons peur ". Sénèque
     
    Depuis longtemps la majeure partie des gauches trahit la laïcité, mais du coup aussi Les Droits de la Femme et de la CitoyenneCRAB

    Ce ne sont pas les religions qui ont inventé le féminisme ni l’athéisme chrétien mais la spiritualité athée libertine-libertaire CRAB

    E=mc2

    Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif, et son futur est toujours conditionnel. Jean Cocteau

    Le mariage est le tombeau de l’amour et de la fortune. Olympe de Gouges

    Leur mariage étant le plus beau jour de leur vie - conséquence : divorcent au petit matin du jour suivant - CRAB

    L’infidélité, c’est la sincérité qui se déplace, la fidélité, c’est renoncer au sexuel pour sacraliser l’amour de la fourchette – CRAB

    Le patriotisme, c'est aimer son pays. le nationalisme, c'est détester celui des autres. Charles De Gaulle

    Dans notre société, quand un d'Ormesson raconte qu'avec Napoléon ( auteur d’un code civil hyper-misogyne ), c'est l'idée que la république monte sur le trône, cela donne une idée de la perte de sens ou des valeurs par une partie '' bien vieillissante '' d’une « élite » plus passionnée par une vision déiste de la mort que par la pulsion de vie qui imprime, en chacun de nous, le goût de la liberté - CRAB

    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/05/the-time-to-tweet-saison-7-et.html

  • Gabriele Münter et les autres

     

    Gabriele Münter, elle a vécu au coté de Kandinsky sans se laisser influencer - Kandinsky ne se serait jamais permis de lui dire « accompagne moi »
     
    Kandinsky et Gabriele Münter
     
    L’expression est plus importante que la forme - Gabriele Münter
     
    Diffusé par Arte en Nvembre 2017 : La femme est l'avenir de l'art – et pourtant associé aux hommes, dans les journaux ou magazines le terme " génie " n’est presque jamais utilisé pour qualifier une femme

    Sans attendre l’institutionnalisation de la parité
    Citation : Née en 1877 à Berlin, d’une mère américaine peu disposée à se plier au corset imposé aux femmes dans la société allemande, Gabriele Münter a mené très tôt une existence marquée du sceau de l’indépendance. Dès 19 ans, sûre de sa vocation artistique, elle voyage à travers les États-Unis où elle se découvre un don pour la photographie, avant de s’installer au tournant du siècle à Munich. Les portes des Beaux-Arts sont fermées aux femmes, elle fréquente alors les cours de Vassily Kandinsky, qui remarque son talent. Malgré le scandale, tous deux entament une liaison. Entre la vie de bohème et les expérimentations picturales au sein du groupe Le Cavalier bleu, la jeune artiste se refuse au sort de nombre de créatrices de sa génération, qui ont sacrifié leur art à celui de leur compagnon en se résignant à un rôle de muse. Après sa rupture douloureuse avec Kandinsky, Gabriele Münter continue d'exposer et de peindre jusqu'à sa mort en 1962. Retraçant sa vie à l’aide de journaux intimes, de témoignages, de photographies et de tableaux, ce documentaire met en lumière son œuvre profondément originale et la place des femmes artistes d'hier et d'aujourd'hui. - Source Arte

    Extrait vidéo : Gabriele Münter
    http://blvids.free.fr/Gabriele_Munter.mp4

    Le regard sur l’Art évolue
    En ce siècle, surtout en Occident la subculture joue un rôle crucial, les femmes, sinon point de liberté, se libèrent de tout déterminisme biologique - désormais il sera très difficile, voire impossible dans l’avenir d’exclure les femmes à la fois des lieux de créations, de limiter leur place dans les musées ou dans les salles d’expositions - ou encore de ne pas figurer en bonne place sur le marché de l’Art
    C’est une tendance irrépressible, un staccato sans fin, un peu comme un train lancé à grande vitesse que rien ne peut arrêter, qui progressivement gagne du terrain y compris dans ces mondes de misère sexuelle, d’un rapport malade à la femme, au corps et au désir fermés à l’émancipation, presque entièrement déshumanisés où les femmes sont non seulement privées de leur identité, mais aussi de leurs Droits Fondamentaux de contrôler leur corps, sans autre avenir que l’obligation qui leur est faite de procréer pour la plus grande satisfaction d’une majorité d’hommes entièrement inféodés à des religieux qui entendent maintenir indéfiniment l’esclavage des femmes - CRAB

    Suites : déroulé d’articles sur le thème de l’Art
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=ART

  • 14 - 18 ou La Grande Guerre

    Le Chat du Rabbin .png

    Le chat du rabbin
     

    Les chats ne font pas des chiens
    Qui, un seul instant, peut imaginer que le goût de Gaston Lagaffe pour la morue aux fraises lui a très certainement été inculqué par sa mère ?

    Péguy, en bon bigot avait écrit :
    « Heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles,
    couchés dessus le sol à la face de Dieu (...),
    Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre,
    Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés » - Fin de citations

     

    Ce fut une citation de Sarkozy lorsqu’il était Président, une parole de bigot particulièrement méprisante au regard de la conscience des morts pour la France : incroyants ou agnostiques
    Loin de toutes préoccupations métaphysiques, mon arrière grand-père et son frère étaient contre cette guerre, cependant ils l'ont fait !
    Ils avaient passé un pacte entre-eux « que celui qui reviendrait, prendrait en charge les enfants de l'autre... » - C’est ce qui s’est passé...
    Ce dont je suis sûr, en rapport avec ce que je sais de ma famille, profondément républicaine laïque, occitane par les femmes, c’est que la tentation de déserter auraient été très forte s’ils avaient su, une fois la paix revenue, que serait maintenu le Concordat religieux en Alsace et en Moselle

    La Grande Guerre.png

    2017 - c’est une insulte à l’intelligence !
    Aujourd’hui 11 Novembre, jour de commémoration, loin - bien loin du promontoire de la « montagne mangeuse d’hommes », dans son approche qui voudrait tant que les chats fassent des chiens « au nom des morts pour la France » pour la première fois dans l’histoire de la république un Président mélange les morts de toutes les guerres « justes-pas justes » - Affligeant ! - CRAB

    Le dormeur du val
    C’est un trou de verdure où chante une rivière,
    Accrochant follement aux herbes des haillons
    D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
    Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.


    Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
    Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
    Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
    Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.


    Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
    Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
    Nature, berce-le chaudement : il a froid.


    Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
    Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
    Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

    Arthur Rimbaud

    Notes : L’armistice a été signé le 11 novembre 1918 dans la clairière de Rethondes, à Compiègne (Oise), entre les Alliés et les Allemands

    Suites : 14 -18
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/tag/14+-+18

  • Fawzia Zouari et les autres

    Fawzia Zouari .jpg

    Cet avant-propos s’adresse à tous ceux qui n’aiment pas certaines des commémorations que devrait proposer la Nation
    Depuis le jour du massacre de la rédaction de Charlie hebdo, la barbarie islamiste a précipité dans le rouge sang le seuil de saturation des Français
    L'emploi du terme « islamophobie » est une arme qui vise très directement la liberté d'expression et la réintroduction de la condamnation du blasphème, à défaut d'avoir réussi à en faire un délit
    Rappel : le blasphème est la quête de nouveau - CRAB

    Extraits d'interviews premiers qui auraient dû marquer ou faire l’essentiel de l’actualité
    Il est interdit de mélanger islam et islamiste. Mais il est fortement recommandé de confondre populaire et populiste.
    « Dès qu'aujourd'hui, on veut lier le présent avec le passé, on est réactionnaire. Donc on est réac, donc on est facho, donc on est vichyste, donc on est pétainiste, et donc c'est Adolf Hitler…», ironise Michel Onfray

    Fawzia Zouari était l'invitée d'Anne Sinclair

    " Nous voulons rentrer dans le champ de la parole ". " Vous avez d'un côté, un discours français, un peu paternaliste, et une gauche qui se fait passer pour nos avocats d'office et qui veut parler à notre place et qui dit que tout va bien dans notre monde ", dénonce la romancière au sujet de la controverse soulevée par l'analyse de Kamel Daoud dans sa tribune " Cologne, lieu de fantasmes ". " Nous voudrions parler, pour dire ce qui ne va pas chez nous, pour dire qu'on ne se complaît plus dans la position et dans la posture de la victime, nous voulons rentrer dans le champ de la parole et dire ce qui ne va pas chez nous ", développe Fawzia Zouari qui incite, au nom des musulmans, des femmes musulmanes, " à un autre discours, à changer de posture ".
    Or, estime-t-elle, cette parole n'est pas acceptée et trop vite taxée " d'islamophobe " . Mais " nous parlons de l'intérieur du monde musulman ", insiste-t-elle. " Nous avons des tares, nous avons une situation des femmes déplorable dans certains pays, et nous voulons le dire ", s'agace-t-elle.

    " Un rapport pathologique " à la sexualité. Fawzia Zouari partage cette idée qui a fait tant couler d'encre, avancée par Kamel Daoud dans son texte. Le journaliste y parle de " la misère sexuelle du monde arabo-musulman " et du rapport " malade à la femme, au corps et au désir ". Jeune, Fawzia Zouari n'a d'ailleurs jamais vu ni le corps ni les cheveux de sa mère. " Je suis dans une société, où le tabou est de voir le corps de la femme nue ". Dans sa famille, elle serrait la main à ses sœurs : " chez nous, on ne s’embrassait pas. Le baiser est quelque chose d'impudique. La bouche ne sert qu'à manger ", se souvient-elle. " Nous traînons en nous, en nos corps, dans nos mentalités, un rapport à la sexualité qui est difficile, voire pathologique ", juge Fawzia Zouari qui appelle à " se mettre dans la peau des femmes du monde musulman ". Fin des extraits

    Notes : Qui transmet la phallocratie ou les patriarcats sacralisés par l’islam aux enfantsserait-ce exclusivement le fait des pères ?
    Citation : La vie de Fawzia Zouari bascule le jour où elle voit ses grandes sœurs terrorisées quand leur mère décrète qu’elles n’iront pas au collège. Elles resteront à la maison en attendant qu’on leur trouve un mari

    Elle raconte la scène dans une réponse à Diam’s, l’ancienne rappeuse qui plaide, avec désinvolture, pour le port du voile, et revendique une vie épanouie entre quatre murs : «Mon oncle a forcé la porte derrière laquelle mes trois sœurs s’étaient retranchées. Il les a trouvées recroquevillées, vêtues de leur tablier d’écolière, serrant leur cartable sur le cœur. Elles suppliaient au nom de tous les saints et pour l’amour du Prophète. Je revois mon oncle vider les cartables et jeter, un à un, les crayons, les buvards, les encriers, les gommes, les règles en bois. Jusqu’à leurs livres de classe, dont nous aimions toutes parcourir les images.» Quelques années plus tard, quand l’heure de Fawzia sonne, son père, Brahim, tranche : « Elle ira au lycée.» Fin de citations


    La ressemblance de genre
    Citation : A Tunis, Fawzia Zouari s’autorise une remarque désagréable quand elle tombe sur une femme voilée. A Paris, elle s’agace quand elle en croise une dans le métro. Fin de citation

    Rappel : Le voile n’est pas un signe ostensible religieux, mais le pire des signes de l’infériorisation des femmes – il est légitime, démocratique, au nom de la ressemblance de genre, d’exiger de la République de faire respecter par l’interdiction du voile dans l’espace public l’égalité femmes-hommes -

    Plus de 63 % de nos compatriotes, pour une large part d’entre-eux inspirés par la spiritualité athée, sont sans religion et sans autres préoccupations que la recherche permanente de l’éthique dans tous les domaines d’activités de la société - CRAB

    Suites : Edwy Plenel - un cas de genre
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/edwy-plenel-un-cas-de-genre.html

  • Edwy Plenel - un cas de genre

    Coco


    « Médiapart », au même titre que le journal Libération s’apparente pour une large part à cette islamosphère aussi aveugle que ces gauches devenues depuis madame Mitterrand 1 le flambeau de l’islam dans ce qu’il a de plus rétrograde ou d’anti républicain laïque
    1 - ex « première dame », sans doute à l’insu de son plein gré -
    Caroline De Haas égérie porte drapeau d’un féminisme crétin sous peu proposait d’élargir les trottoirs pour lutter contre le harcèlement sexuel et l’interdiction faite aux femmes de circuler librement dans l’espace public infiniment plus dense dans certains des quartiers de nos villes dominés par une population musulmane comme d’autres parlent de déradicalisation en omettant de proposer d’apprendre à l’école aux enfants que la mort est absence de sensation ou d’enseigner le fait athée en contrepartie de l’enseignement du fait religieux

    À présent, bien au-dessus de la couverture nuageuse de l’ambiance dominante dans notre pays, Médiapart se trouve dans la lunette satellitaire de haute précision de Coco dessinatrice à Charlie hebdo qui montre à l’évidence que les ouistitis moustachus ne sont pas meilleurs que les grands singes sévissant dans la plupart des principaux médias et de s’étonner, pire de s’offusquer d’être ainsi révélé urbi et orbi à cause de la pratique de l’abstinence presque théocratique - récemment observée par l’un de ses mentors comptant parmi les plus connus de sa rédaction, subitement frappé d’une extinction de voix sévère

    Qu’à cela ne tienne pour ce « cher Edwy Plenel » grand animateur de " l' islamosphère devant Allah " ou pour Médiapart, finira par répondre, non sans complaisance à Charlie hebdo – car on ne touche pas à l’islamologue Tarik Ramadan accusé de viol, ce ne sont que des témoignages de femmes 2 sans amarre, qui ne tiennent pas aux regard d’un féminisme défendu par ce prof d’ Oxford 3 qui n’a rien d’universel puisqu’il est islamique dans la plus grande tradition de l’inégalité hommes-femme sacralisée par la religion musulmane

    En guise de réponse à Charlie hebdo, Edwy Plenel plus m’as-tu-vu d’Allah que jamais, sans hésiter, pontifiant en faisant référence à " L’affiche rouge ", se compare à de grands résistants, je le cite : « Ils peuvent me haïr, ils ne parviendront pas à m’apprendre la haine.» - Romain Rolland

    À ce point se méprendre d’affiche, sans la maladie d’illusions - c’est impossible - CRAB


    2 - Dans le coran, devant le tribunal musulman le témoignage d’un homme vaut celui de deux femmes
    3 - mit en congé, d’Oxford

    Suite : déroulé d’articles sur la gloire d' Edwy Plenel
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Edwy+Plenel

    Suite 2 : La politique de l'excuse
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/01/la-politique-de-lexcuse.html

  • Isabelle Adjani et les autres

    cinéma, Élisabeth_Badinter, féminisme, Harcèlement_sexuel, Henda_Ayari, Isabelle_Adjani, Leïla_Slimani, religion, Tarik_Ramadan, télévision, théâtre, viols

    Avez-vous déjà été harcelée ?
    Oh ! ( Hésitant longuement.) Les années passent, je n'ai pas de rancune. On finit par penser : " Pauvre type." Mais j'ai connu ça au théâtre, un acteur avec une vraie violence physique.

    Il a même cassé le bras d'une actrice plus tard et s'est fait traîner en justice par une autre encore.
    Lui échapper était devenu tellement obsédant pour moi que je suis tombée malade.
    J'ai dû arrêter la pièce.
    Tout le monde m'était tombé dessus comme si c'était ma faute. Ça marque...
    Je n'en ai jamais parlé explicitement, parce que j'avais honte.
    Pourquoi ?
    Parce que j'ai été élevée dans la honte avec un père qui m'exhortait à baisser les yeux si le regard d'un homme se posait sur moi.
    Je n'ai donc développé aucun réflexe de défense face à un homme, encore moins s'il avait entrepris de m'agresser.
    Mon réflexe de survie a toujours été le même depuis l'enfance : ne pas me montrer, me cacher, m'enfuir.
    Et puis, il y a eu un autre symptôme, le dimorphisme : ne plus se montrer telle qu'on est vraiment pour être à l'abri.
    L'autoprotection peut passer par une sorte d'autosabotage... Isabelle Adjani – Extrait : LE FIGARO.frmadame ( 03 Novembre 2017 )


    C’est toujours d’actualité
    Ce n’est pas la pauvreté ni les « discriminations » qui font le violeur, le harceleur ou d’en d’autres cas l’inquisiteur ou encore le terroriste, mais l’inculture
    Au début des années 2000, sur la page réservée aux commentaires de plusieurs forums, j’évoquais, la nécessité de maintenir la mixité contre, émanant de fanatiques, toutes les tentatives d’installer le communautarisme - j’écrivais qu’une femme où que ce soit dans l’espace public doit pouvoir affronter le regard d’un homme - grands spécialistes en matière de racisme, certains lecteurs ou lectrices de concert, mais plus particulièrement grâce à leur dieu sont allés, pour tout argumentaire, ( ce qui est fréquent ), jusqu’à me traiter de raciste ou de féministe ethnocentré, et j’en passe...

    Donc, la tentation est toujours là de parler au pluriel de féminismes pour éviter que les hommes et les femmes, au nom de la ressemblance de genre, ne se revendiquent du féminisme universel qui lui n’entend rien concéder à toutes les tentatives de maintenir les patriarcats 1 encore dominants dans certains milieux ou populations minoritaires de notre société pour, dans notre pays, objectivement freiner voire bloquer la progression ou l’installation de l’égalité femmes-hommes
    1 - patriarcats sacralisés par les religions monothéistes
    Hors, un individu du « genre » T. Ramadan n'est pas tombé du ciel, il suffit de se référer au mental masculinisé négativement à l’extrême, carrément anti-femmes, et dominant dans les pays sous-servitude musulmane - cette idéologie transmise dès l’enfance est d’une violence sexiste et anti-sexualité sans équivalent partout ailleurs dans le monde... excepté dans la plus grande partie de l’Inde


    La haine du corps
    Dans notre pays, en short ou en minijupes ( excepté dans certains quartiers de nos villes sous la coupe de musulmans fanatiques ) femmes et hommes, notamment à Paris, se promènent librement, parfois la main dans la main, s’embrassent près des fontaines ou encore se regroupent pour se prélasser et rire ensemblent sur les bords de la Seine, sur les quais du Bassin de La Villette, quand, pendant ce temps là, ailleurs dans le monde la misère sexuelle frappe la gent masculine, certes, mais bien plus encore les femmes contraintes à chaque instant de « vivre » sous le regard impudique, sournois et injurieux de la plupart des hommes
    Un état des mentalités dans les pays du Maghreb : " Les jours d’avant " filmé en Algérie, diffusé par arte qui pourrait tout aussi bien se titrer : " Vivre dans un pays sale dominé par une majorité de sales types " - - CRAB -


    Harcèlement sexuel et Nov-antisémitisme
    Henda Ayari est ainsi à plusieurs reprises traitée de « pute » payée par « des juifs / sionistes » pour salir l'honneur de Tariq Ramadan
    Suite : T. Ramadan et le Nov-antisémitisme de ses fans
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/11/nov-antisemitisme.html

     

    Suite 2 : L’instrumentalisation de la Pudeur
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/la-pudeur.html

     

    Commentaires : Féminisme ?

    « Il faut anéantir l’idée d’un désir masculin irrépressible » - un propos de Françoise Héritier qui ne vise qu’à essentialiser les hommes - hors, dans la réalité, quand un homme désire fortement une femme, c'est pour la plupart des femmes irrésistible – soit, sans rapport avec la volonté de domination de certains hommes comptant parmi les plus nuisibles – CRAB

  • Procès d’Abdelkader Merah – suite

    « Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges » Friedrich Nietzsche - [ Humain, trop humain ]

    Ce sont les idées qui arment le bras - même sa mère d’Abdelkader Merah devrait être dans le box des accusés

    Ce n’est pas la pauvreté ni les « discriminations » qui font le violeur ou le terroriste, mais l’inculture – CRAB

    procès d'Abdelkader Merah et Fettah Malki.jpg

    Dans ses attendus ou motivations la Cour de Justice n’a pas retenu la notion de complicité d’assassinat qui aurait permis la réclusion à perpétuité d’Abdelkader Merah – c’est un non sens - le Parquet à raison de faire Appel - de même que l’on peut vivement regretter que la mère de cet individu malfaisant ne figure pas dans box des accusés

    Un oubli toxique
    Lors des cinq semaines de ce procès, ce qui est regrettable, c’est que ni le Parquet ni les avocats " de la défense des indéfendables " n’aient attiré l’attention sur un point idéologique ou théocratique majeur : La croyance dans la vie éternelle après la mort qui, en éliminant la crainte de se faire tuer, détermine le passage à l’acte d’un fanatique et génère ce type de terrorisme sous influence religieuse
    Hors, il en sera toujours ainsi du fanatisme ou du terrorisme religieux aussi longtemps que la société ne prendra pas la décision courageuse d’apprendre à l’école aux enfants que la mort est absence de sensation, donc qu’il n’y a rien à espérer ni de bon ni de moins bon après la mort – 03 Novembre 2017 – CRAB

    Notes :
    « Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges » Friedrich Nietzsche - [ Humain, trop humain ]


    Commentaires
    Le voile n’est pas un signe ostensible religieux, mais le pire des signes d’infériorisation des femmes - CRAB
    Quelques lecteurs se sont empressés de me faire observer que " la femme voilée sur la photo est la mère d’une des victimes " - Fin de citation

    Oui, et alors, il n’empêche que le port volontaire du voile revient à poignarder les autres femmes dans le dos, sinon c’est faire preuve d’une inconscience qui fait les jours heureux des fanatiques - CRAB


    Suite : Procès d’Abdelkader Merah
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/proces-dabdelkader-merah.html?showComment=1509737764093#c3174334630745297196

  • L’œuf et la poule

    L’Homme n’est pas un but mais un pont. Nietzsche

    Toujours d’actualité :

    Ces hommes et ces femmes qui, depuis l’Antiquité à nos jours, participent à humaniser notre monde car, quelque soit la forme choisie, à travers leurs écrits en accord avec leur comportement individuel ils n’ont pas craint de transgresser tous les tabous qu’imposent tous les régimes totalitaires ou pudibonds qu’engendrent, selon les saisons, les mondes totalement empartriarqués

    CRAB.jpg

    Acrylique sur toile : CRAB

     

    Je suis un optimiste lucide - à vous de choisir : êtes-vous plus proche des idéaux du dessinateur mondain et bobo Plantu ou du réalisme et de l’humour du caricaturiste Charb ?

     

    Pour moi, c’est tout choisi :

    Plantu, non - Charb, oui -

    Platon, non - Démocrite, oui -

    Aristote, non - Ésope, Épicure et Lucrèce, oui -

    Holopherne, non - Judith, oui -

    Jean-Baptiste, non - Salomé, oui -

    Descartes, non - Locke, oui -

    Leibniz, non – Gassendi, oui -

    Antoine de la Furetière, non - La Fontaine, oui -

    Anne D’Autriche, non - Ninon de Lenclos et Christine de Suède, oui -

    Voltaire non - Émilie du Châtelet et Jean Meslier, oui -

    Kant, non - Casanova, Francesca Bruni, Mozart, Da Ponte, Darwin et Helvétius, oui -

    Hegel, non - d’Holbach, oui -

    Robespierre, Danton et Fouquier-Tinville, non - Olympes de Gouges, oui -

    Jésus Christ, non - Lou Salomé et Nietzche, oui -

    L’Église, non - Georges Sand, oui

    Sartre et Simone de Beauvoir, non - Albert Camus et Élisabeth Badinter, oui -

    Jean Coumaros, Maurice Georges et Flornoy, non - Neuwirth, oui -

    Jean Foyer, Michel Debré, Philippe Gosselin, non - Mai 68, Gisèle Halimi, Simone Veil et Axelle Lemaire, oui

    L’islam, Esther Benbassa et Dounia Bouzar, non - Hypatie, Karam Saber, Margot Wallström et Céline Pina, oui -

    Voiles islamiques et burqa, non - Élisabeth Badinter et Robert Badinter, oui -

    Christine Boutin et Ludovine de La Rochère, non - Laure Pora et Sérénade Chafik, oui – etc. ect. ect.

     

    Vidéo : L’œuf et la poule

    http://blvids.free.fr/Loeuf_et_la_poule_integrisme_religieux_et_intolerance.mp4

     

    Sérénade Chalik.png

     

    Suites 1 : Lectures comparées

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

     

    Suites 2 : Athées et sans religions

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/athees-et-sans-religions.html

     

    Suites 3 : Genre - une théorie ?

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/02/genre-une-theorie.html

     

     

  • Nov-antisémitisme

    Les tweets de la haine des juifs
    Les accusations de viol visant Tariq Ramadan ont déclenché, sur les réseaux dits sociaux, un déferlement de réactions antisémites de ses fans, notamment contre ses victimes présumées
    Henda Ayari est ainsi à plusieurs reprises traitée de « pute » payée par « des juifs / sionistes » pour salir l'honneur de Tariq Ramadan

    Cette affaire Ramadan est révélatrice du « nouvel » antisémitisme – lit-on dans LE FIGARO.fr

    Par Barbara Lefebvre citation : La judéophobie est un élément de l'inconscient collectif musulman, un marqueur culturel identitaire, comme elle le fut dans la France du XIXè et du début du XXè sicèle. Mais l'humanité est bien faite: il existe des musulmans pratiquants ou non, croyants ou non, qui ont su déraciner de leurs cœurs et leurs esprits cet antisémitisme primaire qui gangrène les sociétés musulmanes. Les hommes sont pourvus d'un cerveau qui peut se déprendre de lui-même, par l'exercice de la raison, par l'effort de penser qui arrache les ferments d'une haine transmise par l'éducation familiale, institutionnelle ou populaire. La famille Merah en est un exemple: élevé par des parents antisémites obsessionnels, Abdelghani a su s'extraire de ce magma de haine où se complaisaient Abdelkader, Souad et Mohamed. On peut donc parler d'antisémitisme musulman sans viser tous les musulmans, comme on parlait de l'antijudaïsme chrétien sans oublier les chrétiens amis des juifs. Fin de l’extrait

    Oui, c’est assez juste, sauf qu’on ne peut qualifier ce nov-antisémitisme entretenu dans les milieux musulmans de vraiment nouveau, mais plutôt d’observer que l’inquisition musulmane, au fil des saisons, s’en fut emparée, et de plus en plus vigoureusement, voilà tout !
    Qui dit mieux peut faire le mieux : pour l’instant ce « brave homme » peu inspiré par la dimension argumentative anti-juive de ses fans s’est contenté d’adresser ses remerciements à ceux qui lui ont manifesté « soutien et affection » contre ses ennemis de toujours - CRAB -

    Notes :
    L'extermination de la tribu juive de l'oasis de Khaybar en 628, premier acte de guerre de Mohamed et ses troupes, est la réponse au prétendu complot juif... [ ??? ]

    Suites : Déroulé d’articles sur l’actualité antisémite
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Antis%C3%A9mitisme