Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

islamistes

  • Contre ce que femme veut tous les dieux sont-impuissants

    Contre les dieux, ce que femme veut, elle le prend pour le rendre à toutes les femmes - CRAB

    .

    Irak : une jeune femme à vélo brave les tabous à Bagdad

    Pour faire entendre la voix des femmes, une jeune Irakienne circule à vélo dans les rues de Bagdad.
    La petite reine de Bagdad. Au mépris des tabous, une jeune Irakienne de 25 ans s'est promenée ce lundi à vélo dans le centre de Bagdad, accompagnée de dizaines de jeunes, pour promouvoir les droits de la femme dans un pays pétri de traditions. «Assez de la peur : les femmes devraient faire valoir leurs droits et s'en servir, car nous sommes la société», a déclaré Marina Jaber en expliquant sa démarche, applaudie par de nombreux passants.

    .

    Se libérer du regard des autres
    En Irak, il n'est pas formellement interdit aux femmes de monter à vélo. Mais cette pratique est rare car socialement mal tolérée. «Nous revenons de Rachid street (une rue animé du centre-ville, ndlr) et la seule chose que nous avons entendue c'était "l'Irak va quand même bien", raconte la jeune artiste-peintre, diplômée en nutrition. «Je suis très heureuse, je réalise que notre société n'est pas si rétrograde, les gens nous encouragent», sourit-elle.

    Un succès fou sur les réseaux sociaux

    .

    Depuis quelques semaines, les photos de cette musulmane aux longs cheveux bruns déambulant à vélo dans les rues de Bagdad créent la sensation sur les réseaux sociaux. Le compte Instagram de Marina compte aujourd'hui plus de 29.000 abonnés.

    .

    Sur l'un de ces clichés, Marina dépasse un vieil homme à vélo qui lui jette un regard noir, visiblement choqué.

    Marina a fait des émules chez les jeunes femmes de Bagdad. Parmi elles, Mina, 25 ans, venue se joindre à la promenade de lundi, dans l'espoir de faire avancer les mentalités. «Quand j'étais enfant j'avais un vélo, j'en faisais toute la journée. Mais quand j'ai eu 10 ans, ma famille a commencé à me l'interdire, je ne comprenais pas pourquoi. Plus tard j'ai réalisé que c'est parce que j'étais une fille», confie-t-elle. Une bien triste réalité. - Sources : LAPARISIENNE

    I

    Suites : Les-audacieuses
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/les-audacieuses.html

     

  • Islam - religion de l’irresponsabilité

    Islam.png

    Réponse aux lecteurs qui m’accusent de m’attaquer exclusivement à une seule religion

    Lectures comparées :

    En tant, ( entre-autres ), qu'incroyant et féministe je peux apprécier de lire sans croire pour autant à la fable ni valider le caractère d'une séquence misogyne dévalorisant la « première femme »

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

    I

    Je n’ai nul besoin d’insulter les gens, quand j’écris que la religion musulmane est par excellence et jamais dépassée par les-autres religions la religion de l’irresponsabilité

    Si je puis le dire ainsi, c’est bien parce que le coran sacralise l’abaissement aggravé du statut des femmes, des-athées, des juifs et des-homosexuels, et, je peux le prouver sans difficulté - suites :

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/

    I

    Cécité ou mauvaise foi

    C’est faux de dire, ainsi que je l’ai entendu dire dans 28 minutes cette semaine, que dans notre pays 80 % des musulmans sont pour l’égalité femmes-hommes, car si tel était le cas, depuis longtemps, ils-auraient brûlé le coran et la charia

    D’autre part le silence assourdissant observé par cette majorité montre une tolérance inacceptable vis-à vis des-actes terroristes commis par des islamistes

    Le carnage récent dans-une discothèque à Istanbul démontre, une fois de plus, qu’il s’agit, au nom de la religion et du prophète, de détruire la culture partout dans le monde - donc, y compris dans les pays dominés par une majorité de musulmans

    Avant l’attentat, extrait d’un quotidien gouvernemental " Milli Gazete ", proche des-islamo conservateurs au pouvoir : « Ceci est votre dernier avertissement ! Ne fêtez pas le réveillon ! » - ce journal, dont l’emblème est un des minarets de la mosquée de Sultan Ahmet, décrit la fête du réveillon comme « une nuit de beuveries, de jeux et de débauche »

    I

    Oumma

    La motivation religieuse et idéologique des terroristes islamistes étant systématiquement écartée par une insensée propagande qui consiste à faire passer l’islam pour une religion de paix et d’amour, il est grand temps de réfléchir ou de vérifier si le coran, la charia et la vie de Mahomet n’ont pas le moindre rapport avec ce terrorisme meurtrier et crapuleux impliquant systématiquement des musulmans :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/terrorisme-islamique.html

    I

    Comment en finir avec l’inculture islamique : La foi, c'est refuser de connaître la vérité. - F. Nietzsche

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/islam-et-les-faux-semblants-en-finir.html

    I

    Le déclin de la civilisation judéo-chrétienne est-une excellente chose qui méritait d’advenir

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/le-declin-de-la-civilisation-judeo.html

    I

    Voile islamique ou l’art de désinformer - Mahomet au volant, la charia au tournant

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/01/voile-islamique-ou-lart-de-desinformer.html

    I

    La fachosphère socialiste

    Craindre qu’il est été suscité par un plus noir dessin , l’irresponsabilité couronnée sur l’autel de la république des petits

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-fachosphere-socialiste.html

    I

    La racine du mal

    Lutter contre la pauvreté est une priorité - combattre l’islam car l’islam est répandu partout dans le monde est aussi prioritaire

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/la-racine-du-mal_85.html

    I

    Déradicalisation

    Le plaidoyer de Patrick Pelloux et Zineb El Rhazoui pour une meilleure déradicalisation

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/deradicalisation.html

    I

    La République est la racine du mal

    Fillon un mauvais coton, pour une Valls à contre-temps

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-republique-est-la-racine-du-mal.html

    I

    Mes sorcières mal aimées

    Sénèque ( Ier siècle ) écrivait dans sa " Lettre à Lucilius " : "...L'homme est un être doué de raison ", ce n’est pas ce que l’on peut dire de Freud qui affirmait le plus sérieusement du monde que " les femmes aiment être battues ", et ce distingué crétin assurait : "À la vanité corporelle de la femme participe encore l'action de l'envie de pénis, étant donné qu'il lui faut tenir en d'autant plus haute estime ses attraits, en dédommagement tardif pour son infériorité sexuelle originelle "

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/mes-sorcieres-mal-aimees.html

    I

    Qui a peur du sexe ?

    Dans l’antiquité, il fut, selon Pline l’ancien, le précurseur de l'insertion de la lumière et l'ombre révolutionnant ainsi la peinture grecque

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/10/qui-peur-du-sexe.html

    I

    Non, Manuel Valls n'est pas le défenseur de la laïcité et de l'égalité des sexes - ( mais je pourrais en dire autant des autres présidentiables des droites et des gauches, car nul d’entre-eux ne proposent de rétablir la laïcité dans notre pays )

    Les militant-e-s antiracistes et féministes qui l'adoubent, dont nous sommes nombreux à partager l'essentiel des idées et des combats, font, hélas, preuve d'une incroyable cécité

    http://www.huffingtonpost.fr/alban-ketelbuters/non-manuel-valls-nest-pas-le-defenseur-de-la-laicite-et-de-le/

    .

    Presque inutile de dire que je partage cette analyse à 500% - suffit de lire mes blogs – suite : La fachosphère socialiste

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/la-fachosphere-socialiste.html

    CRAB

     

  • Violence masculine à l’égard des femmes en Mauritanie

    Valeurs_masculines.png

    Valeurs masculines négatives
    I

    Mauritanie : Le Parlement rejette une loi contre la violence à l’égard des femmes
    Extrait :
    [ … ]
    Au final, l’Assemblée nationale mauritanienne a reporté sine die le vote en séance plénière du projet de loi présenté par le gouvernement, face à l’échec assuré de la procédure. Et pour cause : au cours des multiples réunions de la commission parlementaire de la Justice, les membres ont exprimé leur hostilité face à un texte qu’ils estiment enfreindre la Charia et la Constitution de la Mauritanie – dont le préambule souligne que l’Islam est « la seule source de droit ».

    Le projet de loi entendait établir des catégories de violence à laquelle les femmes sont exposées et définir une échelle de sanctions pour les auteurs, dont certaines assez radicales. Interrogé par l’agence espagnole EFE, le théologien Abdellahi Ould Cheikh Ahmed a déclaré que « la loi contient des articles contraires à l’Islam » et notamment l’article n°12, qui prévoit d’exécuter l’adultérin « par coups de feu »… alors que la Charia, selon le théologien, « prévoit la mort par lapidation » (sic).

    [ … ]
    , la loi prévoyait de fixer à 18 ans l’âge légal du mariage et condamne à une peine d’emprisonnement le parent qui donne sa fille mineure en mariage. Ce que l’on pourrait considérer comme une avancée sociale en Mauritanie a été décrié par les oulémas, qui soulignent que la Charia ne fixe aucune limite d’âge minimal au mariage d’une femme. Ould Cheikh Ahmed s’est d’ailleurs offusqué de l’emploi du terme « genre » à la place de « femme » dans tout le corps du texte, ce qui signifie pour lui une reconnaissance des personnes homosexuelles et transgenres, toutes deux condamnées par l’Islam. C’est précisément ce terme de « genre » qui a soulevé le plus de récriminations de la part des députés mauritaniens, une disposition qu’ils considèrent comme « une transposition aveugle des valeurs occidentales ».
    Source de l’extrait :
    http://maghreb-info.com/mauritanie-parlement-loi-violence-femmes/

    I

    Qu’en pense les françaises, les cultures sont-elles toutes respectables ?

    I

    Les oulémas sont d’indécrottables phallocrates et la religion musulmane, religion de l’irresponsabilité sacralise l'abaissement du statut des femmes*1 CRAB

    I

    *1 : Accusé – levez-vous !
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/10/accuse-levez-vous.html

    I

    Suites, déroulé d’articles :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans

     
     
     
  • Une question d’honneur

    Briser cette loi du silence.png

    Quand les femmes sont indésirables dans des lieux publics: " Ça fait plus de 20 ans que ça existe "

    Mercredi dernier, un reportage à Sevran ( Seine-Saint-Denis ), puis à Rillieux-la Pape ( Rhône ) diffusé sur France 2 a montré que dans certains quartiers, on ne trouvait aucune femme dans les rues -

    ( Caroline Sinz, journaliste au service société de France 2 et auteure de l'enquête )

    I

    Lu dans la presse : Des associations alertent sur ces quartiers où les femmes deviennent indésirables dans l’espace public. Se promener en jupe ou boire un café en terrasse peut alors devenir un vrai défi pour elles

    Ces terrasses de café et ces rues qui ont un point commun : les femmes semblent effacées. Dans certains quartiers populaires, les hommes occupent les lieux publics et les femmes subissent. France 2 a suivi deux militantes de La Brigade des mères dans une banlieue de la région parisienne. Nadia Remadna et Aziza Sayah se battent pour la liberté des femmes dans ces quartiers. Pour démontrer la réaction des hommes, elles les filment en caméra cachée.

    « Il fallait briser cette loi du silence »

    Dans ce bar, il n’y a que des hommes peu accueillants. Le patron n’a pas envie de discuter et d’autres hommes sont choqués de voir ces femmes. « Dans ce café, il n’y a pas de mixité », assure sèchement un homme. Aller dans un bar, ici à Sevran (Seine-Saint-Denis), c’est braver un interdit pour une femme. Pourquoi les hommes rejettent-ils les femmes ? C’est un problème de tradition, de culture, mais aussi de religion, selon ces militantes.

    « Il fallait briser cette loi du silence », explique à franceinfo Caroline Sinz, journaliste à France 2 et auteure de cette enquête. « J’espère que je n’ai pas été caricaturale. Je n’ai pas pointé du doigt, j’ai posé les choses. A chacun de se faire son idée. Je ne regarde pas les choses avec une orientation politique mais il fallait dire ‘attention, regardez le sort de ces femmes’. » - Fin de citation

    I

    L’immigration, une chance la France ou pour qui - les femmes ?

    À force de nier, de refuser de nommer depuis plusieurs décennies les réalités inacceptables observées dans notre société dues essentiellement à l’immigration musulmane importatrice, contre nos principes majeurs, d’une culture de l’abaissement du statut de la femme dont la racine est l’anti-démocratie coran - les voiles sont les porte-drapeaux de cette idéologie obscurantiste

    Ces femmes ont raison de rappeler que cette injustice a commencé avec la mise en place des grands frères - [ je précise, par Mitterrand ]

    J’avais a de nombreuses reprises fustigé, maintes fois rappelé et dénoncé cette mesure pris sous Mitterrand – mesure digne des politiques inégalitaires islamistes institutionnalisées dans les pays dominés par une majorité de musulmans anti-démocratie

    Mais nous savons puisqu’on nous le répète à longueur d’année, que l’immigration en prenant soin de ne pas préciser musulmane est une chance pour la France - surtout évitons de stigmatiser « la communauté musulmane », une communauté pourtant inventée de toute pièce pour éviter de parler d’islamisation de certaines villes ou quartiers - mais qu’à cela ne tienne - au diable la justice, au diable notre culture, au diable notre humanité, au diable la solidarité de la nation avec les femmes, au diable l’égalité entre femmes, au diable l’égalité femmes-hommes, mais plus qu’adoubées dans les milieux musulmans : vive les valeurs masculines négatives qui trouvent leurs racines dans le raciste, sexiste, athéophobe, antisémite, homophobe, xénophobe, infantile et égoïste coran

    Faire respecter notre culture, notre humanité, c’est désormais plus jamais une question d’honneur

    Il est encore temps de mettre fin à l’immigration musulmane, et, de revoir le regroupement familial pour au minimum les cinquante années à venir, le temps durant cette période de conduire des politiques publiques *1 contributives à la sécularisations de populations formatées par la religion dans leur pays [ aussi dans notre pays ] dans le plus grand mépris du " Droit de la femme " et des " Droits des femmes " - CRAB

    I

    *1 : Satan (de); et du rire de Vénus....

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2009/08/29/le-premier-feministe.html

    I

    Suite 2 : Les mille et un diktats

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/06/les-mille-et-un-diktats.html

     

  • Religions - Les grands mensonges à la télé

    andré brahic,aristippe de cyrène,céline_pina,démocrite,leucippe,Épicure,lucrèce,religions,islam,islamistes,socialistes,télévision

     

    Piqûre de rappel :

    Être islamophobe, c’est naturel, c’est le contraire qui ne l’est pas :

    ce ne sont pas les Athées qui posent des bombes dans les lieux de cultes ni eux qui assassinent des croyants, mais ce sont bien les athées qui sont persécutés par des croyants dont plus que partout ailleurs dans tous les pays dominés par les musulmans

    I

    En France, il y a toujours, quelque part, contre la liberté d’expression des faut-culs, plus ou moins bénis, pour exiger la censure, en général partie prenante au même titre que les rois des rois du " c’est pas le bon moment pour en parler "

    I

    Attaquer en Justice Zemmour un jour pour islamophobie et le lendemain pour pro-djihadisme, l’accuser de faire l’apologie des islamistes est grotesque - quand bien même si à titre personnel je ne vois rien de respectable dans la mentalité et le comportement des djihadistes inspirés par une « religion » qui n’est rien de plus qu’un document totalitaire raciste et sexiste

    Sans partager certaines de ses analyses dont notamment des propos sexistes qu’il a tenu çà et là, il n’empêche que ce qu’il dit ou écrit sur l’islam est nettement plus juste et très nettement moins dangereux que ce que racontent les chantres de la déradicalisation des candidats au djihad - idem pour le traitement proposé pour circoncire les islamistes de retours sur notre sol ;

    en réalité ces apôtres de la dé-radicalisation et leurs soutiens sont avant tout ( à l’exception de quelques naïfs ) des prosélytes mains dans la mains avec tous ceux qui, dans notre société, s’efforcent, sans relâcher, de masquer que le coran est un document infantile et égoïste : raciste, athéophobe, sexiste, antisémite et homophobe, et sont plus particulièrement bien soutenus par tous ceux qui sans scrupule participent à toutes les tentatives de masquer que l’islam n’est pas une « religion », mais une idéologie totalitaire incompatible avec notre culture, notre humanité ;

    en réalité, ces chantres de la déradicalisation sont, au quotidien, bien aidés par des « journalistes » et des « intellectuels » bigotisés, des politiques carriéristes se complaisant par électoralisme dans un clientélisme forcené qui n’ont jamais-eu d’autres intérêts ou visées que d’obtenir l’enseignement du fait religieux pour exercer une influence normative sur les élèves - puisqu’en contrepartie n’est pas enseigné le fait athée à l’école, ce qui d’emblée interdit aux élèves de prendre connaissance de toutes pensées philosophiques qui pourraient leur permettre d’exercer leur raison critique et penser par eux-mêmes ;

    ces mêmes bigotisés ou corrompus par la religion se contrefichent de la citoyenneté, leur projet plus ou moins avoué est d’installer le communautarisme et pour ce faire insistent, à longueur d’années, pour pour obtenir la généralisation de l’anti-laïque Concordat sur l’ensemble de nos territoires

    I

    En tant que lanceur d’alerte, je n’ai jamais cessé depuis 1995 de dénoncer l’islamisme rampant validé par le train-train d’une propagande soporifique parmi les plus nauséabondes,

    il y a quelque jours, diffusé sous la forme d’une série télévisée prenant pour prétexte fallacieux d’expliquer les différences entre les religions en se gardant bien de ne pas évoquer dans les civilisations de l’Antiquité grecque et romaine, puis en Europe au début de notre ère, la place incontournable qu’occupaient et occupent toujours dans notre [ Culture ] les essentielles et grandes découvertes scientifiques divulguées, vulgarisées et publiées sur parchemins par de grands penseurs ni platoniciens ni aristotéliciens , dont pour les principaux : les chercheurs ou philosophes athées : Aristippe de Cyrène, Démocrite, Leucippe, Épicure, Lucrèce, etc. etc.

    I

    Imaginer réduire les tensions identitaires en gardant le silence sur ( voir les manuels scolaires 2016 ) la condition de la femme en islam médiéval ni sur l'historicité et la fiabilité des éléments biographiques concernant Mohamed, c’est purement, pour ne pas dire autre chose, une scandaleuse entreprise de désinformationnoter, contre le droit pro-égalité, qu’il s’agit là, dans notre pays, de l’institutionnalisation d’un déni de l’histoire de l’islam sans précédent dû à un gouvernement socialiste ;

    hors ne pas évoquer la condition des femmes en islam en rapport étroit avec ce que l’on peut lire ( entre-autres ) dans le coran et ses annexes quand en principe le gouvernement de toutes les françaises et de tous les français se doit, scrupuleusement, d’être garant de l’égalité femmes-hommes, donc de la citoyenneté, donc de la mixité sociale contre toutes les tentatives islamistes de ségrégation sexiste - et j’en passe... [ rire si possible ]

    I

    Cette série télévisée revenons-y, d’emblée commence par un énorme mensonge, un sommet en matière desinformation " une religion répond aux questions auxquelles on n’a pas vraiment de réponses sur l’origine de la vie et du monde, sur ce ce qui se passe après la mort par exemple " - Hors dès l’antiquité par Démocrite et par l’atomiste Leucippe sur les origines de « notre » univers, nous savons que ce " deux doubles " avait tout compris [ je pense, récemment décédé, à l’astrophysicien André Brahic qui ne manquait pas de le rappeler - auteur de " Enfants du soleil " ]

    Quand à la mort, plusieurs siècles avant le sus nommé J.C, par Épicure qui parmi les premiers sinon le premier comprit ou eut clairement conscience qu’il lui fallait mener sa bataille philosophique contre l’expression d’une culture déiste envahissante due à Platon et Aristote, puis plus tard au début de notre ère par Lucrèce ( ainsi que le fit savoir Épicure avant lui ) nous savons qu’il n’y a peu lieu d’épiloguer sur la mort puisque la mort est absence de sensation, ce qui déconstruit toutes les tentatives émanant des religions monothéistes et leurs dignitaires de crédibiliser des arrières-mondes ( Paradis-Enfer ) tous plus imaginaires et infantiles les uns que les autres

    Mais la télé, avec l’argent de tous les contribuables, décidément ne manque pas d’air: " C’est aussi [ la religion ] un chemin et un message à suivre " - beurk, donc inutile de penser votre vie ni de faire référence à vos expériences personnelles puisque la religion " vous dit tout " ;

    ainsi, vous n’avez plus qu’à suivre, à vous conformer, à vous normer – bref, dogme oblige, la religion est bien le clonage des esprits... Crab – 10 Octobre 2016

    I

    Suites : Les diktats musulmans

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html

    I

    Déroulé d’articles :

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Les+diktats+musulmans