Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fanatisme_religieux

  • Éloge de l’irresponsabilité

    Une islamiste couverte de pieds en cape s’étonnait qu’il n’y ai pas de musulman ou d'islamiste dans les films de science-fiction alors que, dit-elle, le coran dit que monde sera musulman

    Clairement, il apparaît que cette « brave fille » n’a toujours pas compris que le musulman ou l'islamiste n'est pas l'avenir de l'Homme !


    Orchestration de l’irresponsabilité
    Selon le discours irresponsable ou le manque de discernement de certains « grands savants sociologues », spécialistes de la désinformation ou encore de la désincarnation, proches des idées d’un Edwy Plenel, autant de « spécialistes » qui ne manque pas une occasion d’insinuer, sinon de marteler que le djihadisme se résume à une affaire franco-française, car selon eux, c’est le passé colonial de la France qui fabriquerait les djihadistes

    Les troubles de l’intelligence
    Hors, les réalités du terrorisme musulman est tout autre car partout en Europe chacun peut observer que les djihadistes belges, allemands ou hollandais, sont des citoyens de pays où il n’existe pas de contentieux colonial avec le monde arabo-musulman, dans ce cas comment ces « sociologues » qu’un voile brouille l’esprit peuvent-ils affirmer que c’est le passé colonial de la France qui fabrique ces monstres ?
    Dire que le discours salafiste est seul responsable de la montée du djihadisme est tout aussi grotesque que de dire que la méconnaissance de la religion musulmane est la cause du fanatisme et de la radicalisation

    Origines de l’idéologie
    En fait la radicalisation de l’islam doit l’essentiel de son idéologie à son passé hyper-esclavagistes car, même à notre époque, le monde dominé par des musulmans n’en a toujours pas fini avec l’esclavage et la traite des esclaves

    Un état permanent de crétinisme
    L’imbécillité ou l’idiotie sont des maladies de l’intelligence, car dire que la méconnaissance de la religion musulmane par les djihadistes est en cause ou la cause majeure de la radicalisation c’est purement et simplement nier que le coran est l’expression d’une religion de l’irresponsabilité qui du début à la fin décline sur tous les tons ce qui est autorisé ou n’est pas autorisé et je ne parle pas des hadiths qui selon leur bon vouloir font parler plus pour le pire que pour le meilleur le guerrier sanguinaire chef de tribu Mahomet
    Qui oserait sans sourciller dire que ce texte infantile et égoïste qui interdit tout jugement personnel, interdit la liberté de conscience, infiniment plus sexiste et athéophobe que les autres religions n’est pour rien dans la montée du fanatisme et de l’inquisition musulmane en France et partout ailleurs dans le monde ?
    Admettons - ils n’ont pas lu coran, cependant il n’empêche que les « valeurs » que transmet la famille ou les milieux qui se réclament de la religion musulmane impliquent la soumission et, avant tout, pour les filles de « vivre » sous le regard du clan d’où entre-autres affublements islamiques de porter impérativement le pire des signes d’infériorisation des femmes : le voile

    Établissement de la réalité
    Ce n’est pas dû au hasard si plus de 63 % de nos compatriotes sont sans religion, car la peur n’est pas française, et la France est toujours en quête de nouveau, s’implique toujours plus dans une spiritualité athée orientée vers la recherche permanente de l’éthique
    Et pour ces « sociologues » de tenter, par médias interposés, de faire accroire cette idée saugrenue que la large majorité de nos compatriotes à peur, sont xénophobes quand ils sont parfaitement conscients qu’ils ont affaire à une idéologie de destruction de la démocratie laïque et sont tout simplement exaspérés de constater le laxisme des pouvoirs publics vis à vis des assauts théocratiques contre la laïcité ou de contestation sans appel de l’égalité femmes-hommes générés, dans notre pays, par un fanatisme émergeant majoritairement dans les milieux musulmans
    Rappel : Ce ne sont pas les religions qui ont inventé le féminisme mais la spiritualité athéeCRAB

    allah,communautarisme,coran,djihadistes,fanatisme_religieux,france,guerres_de_religions,international,islam,islamophobie
    Suite :
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/lislamosphere.html

    Suites 2:
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/feminisme-universel-en-octobre-2017.html

    Suites 3 : déroulé d’articles
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Islam

  • Pas de trace, pas de juifs

    Vous pensez vraiment que la lune n’est pas là si on ne la regarde pas ? Einstein

    À travers l'histoire de quatre générations de femmes, une exploration de la transmission des traumatismes de la Shoah.
    Documentaire A MI, diffusé par arte le 19/09/2017 - Extrait vidéo :
    http://blvids.free.fr/A_m%C3%AD.mp4

     

    Suites : ARTE - Juifs et musulmans - si loin - si proches
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/juifs-et-musulmans-si-loin-si-proches.html

     

  • Le Mozart citoyen


    « Il savait jouir du plaisir du moment présent ; il évitait la souffrance que l'on rencontre lorsqu'on cherche à jouir des choses qui ne sont pas présentes. » Rappelait Diogène Laërce, dans " Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres, II, 65 ", à propos de la philosophie d’ Aristippe de Cyrène

    La Clémence de Titus
    .

    La citoyenneté est le passage de la communauté à la société, c’est mettre en commun ce qui nous rassemble, elle a pour nom " Laïcité " ( le droit de ne pas croire ou de croire – entre-autres - ) ;
    la citoyenneté est-une valeur républicaine majeure très nettement au-dessus de la fraternité car par delà les différences qui parfois s’écartent des affinités électives pour sombrer dans l’esprit de secte, de clan ou dans les pires idéaux inégalitaires [ essentiellement, entre femmes et hommes ] qui font les marqueurs du communautarisme

    .

    L’inégalable Mozart
    Mozart qui a mis en scène la liberté dans '' L’Enlèvement au sérail '', l’égalité dans '' Les Noces de Figaro '', osera traiter avec audace de la fraternité dans '' La Flûte enchantée '', mais-aussi portera haut l’idée de la tolérance, ses dernières réflexion avant sa mort, dans son dernier opéra " La Clémence de Titus " - CRAB
    Vidéo – extrait :
    http://blvids.free.fr/Markus_Hinterhause_et_Mozart.mp4

    I

    Suites : Mozart et Da Ponte - Déroulé d’articles
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Mozart

    .

    Suites 2 : Féminisme et opéras -Déroulé d’articles
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Mozart&updated-max=2016-04-01T08:02:00-07:00&max-results=20&start=7&by-date=false

    .

    Suite 3 : L’Enlèvement au sérail
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/07/mozart-lenlevement-au-serail.html

  • Vœux 2017

    Reflet de la pulsion de mort, le monothéisme est la racine du sectarisme, l'invention monothéiste signe l'acte de naissance du sectarisme
    L’athéisme est universel car nul ne naît monothéiste
    Reflet de la pulsion de vie, par amantissa nostri natura le plaisir est la racine de la morale

    I
    Galerie des Méduses

    1 Esther Benbassa .jpg

    2 Christine Boutin.jpg

    2 Frigide Barjot .jpg

    3 Ludovine de la Rochelle.jpeg

    En 2017, ce que nous ne voulons, nul part, lire ou entendre : " Le voile n’est pas plus aliénant que la minijupe ", écrivait en avril 2016 la sénatrice EELV Esther Benbassa dans une tribune publiée par " Libération "

    I

    Quand Esther Benbassa ne voit pas ou ne fait pas de différence entre la mini-jupe et le voile, elle se hausse au niveau de la pègre islamiste*0 ou s’aligne sur tout-autre méduses avec ou sans poil
    *0, citation : " Que des jeunes femmes témoignent au quotidien de leurs difficultés à marcher dans certains quartiers vêtues d’une jupe courte ou d’un pantalon moulant se le tiennent pour dit : leur souffrance est raciste. Qu’elles passent leur chemin, et de préférence en talons plats. « Le problème de ces néo-féministes est qu’elles ont un prisme différentialiste et culturaliste, explique l’essayiste Djemila Benhabib. Elles définissent la victime uniquement en fonction d’une origine : à savoir les musulmans*1, forcément victimes de la violence et du racisme de l’Occident. » (…) Et l’écrivain de fustiger « la trahison » de ces féministes-là, « incapables de prendre acte de la réalité ». « Elles ont largué le droit des femmes au passage, c’est cela qui est impardonnable. »
    « On ne naît tout de même pas terroriste. On le devient. Pourquoi certains le deviennent-ils*2 et pas d’autres ? » " - Fin de citation
    *1 : surtout gardons-nous bien de rappeler que les pays dominés par les musulmans ont été les pires pays esclavagistes (...et ce n’est pas terminé ) et que la conquête de l’Algérie a mis mis un terme définitif aux attaques en mer et aux razzias sur les cotes européennes

    I
    L’égalité femmes-hommes est la racine de la civilisation
    Ce qui différencie la civilisation des mondes soumis à de moyenâgeuses idéologies patriarcales sacralisées par la religion est l’égalité femmes-hommes
    *2 : Le coran, la charia et la vie exposée jusqu’à la plus totale désinformation dans les médias sur la réalité des textes « sacrés » et sur l’histoire sublimée d’un prophète criminel de guerre et pédocriminel, sont autant de références sans-autres destination que de maintenir la suprématie des hommes sur les femmes
    Sans que nul ne puisse l’ignorer, la solidarité féminine ça n’existe pas puisqu’il y a des femmes pour s’affubler volontairement de l’accoutrement islamique, donc la vraie question c’est plutôt de se demander pourquoi cette trahison, pourquoi ce coup de poignard des-unes dans le dos des-autres femmes ?
    I
    Point de civilisation sans l’égalité femmes-hommes
    " Le voile n’est pas plus aliénant que la minijupe " dit-elle, hors, non seulement je me méfie beaucoup et invalide, sans la plus petite hésitation, ce genre d’argument - ou encore de lire : '' On vit dans une société où les corps des femmes sont sexualisés, « objectivés » partout autour de nous '' l’argument massue que nous livrent, depuis toujours, les pudibond-e-s que ce soit ou non au nom d’une religion ;
    néanmoins pour la plupart, ils sont issus de mouvements religieux ou d’associations pseudo-féministes plus ou moins impactées par les mortifères religions monothéistes, tous et toutes bénéficiant du soutien sans faille des hiérarchies monothéistes qui ne manquent jamais de se servir de cet-argument - car ils-entendent éradiquer le sexuel dans la société jusqu’à interdire plus particulièrement et surtout aux femmes le droit de jouir sexuellement ( cela va... jusqu’à la mutilation génitale ) ;

    ils se servent de ce type d’argument porter atteinte aux libertés des femmes car nous ne pouvons oublier que la minijupe à été inventé par la styliste anglaise Mary Quant au début des années 1960 pour permettre aux femmes de courir plus vite ne serait-ce que pour attraper un autobus -

    I

    Jouir sans se nuire ni nuire à autrui - Épicure
    Aimer et voir un petit rat ou une danseuse étoile de l’Opéra danser gracieusement est-un moment privilégié il est clair, car on ne peut-imaginer, en tous cas difficilement, Esther Benbassa interpréter " La mort du Cygne " - et ne lui en déplaise ainsi qu’aux aux-apôtres boutonneux de la vertu ou chantres de la fausse pudeur, en France, depuis 1867, quand Johann Strauss décide pour la première fois, sans la partie chantée, de ne faire jouer que la musique de son " Beau Danube bleu " sa valse devient une danse universelle aussitôt jouée partout dans le monde occidental une valse qui ne se danse pas les hommes entre-eux et les femmes dans la pièce d’à coté
    Placer au même niveau le voile et la mini-jupe, c'est donner raison à tous les fanatiques religieux ou puritains de toutes obédiences qui ne veulent pas du sexuel dans la société - bien évidemment dans cette affaire c’est-essentiellement le corps de la femme qui est visé et qui se traduit par le refus, voire la négation totale d’un quelconque érotisme la « meilleure » des façons d'investir et de pourrir le champ politique

    I
    De 1974 à 2015, il aura fallu six lois pour contrecarrer et maîtriser la malhonnêteté intellectuelle des anti-IVG ;
    est-ce que les meilleurs voeux que, les-uns et les-autres, nous-aimons nous adresser chaque début d’année nouvelle suffiront à mettre fin aux agissements de ces-esprits malins dont la parole ex-cathedra n’en finit jamais, dans nos sociétés, de propager la peste ou le choléra ? [ …? ]
    I

    Il faut beaucoup plus d’esprit pour faire l’amour que pour faire la guerre. - Ninon de Lenclos
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/02/elements-de-reflexion.html

    I

    Déroulé d’articles :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=voiles+islamiques
    CRAB